Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 LeRoi Jones (Amiri Baraka) [Sociologie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: LeRoi Jones (Amiri Baraka) [Sociologie]   Mer 27 Mar 2013 - 12:16



Amiri Baraka (de son vrai nom LeRoi Jones) est un intellectuel afro-américain né à Newark (New Jersey) le 7 octobre 1934.
À l'avant-garde d'une forme de théâtre engagé, LeRoi Jones s'est fait le chantre de la révolte des Noirs américains contre l'ordre, l'hégémonie et la culture blanche.

Biographie
Amiri Baraka est né Everett LeRoi Jones à Newark, New Jersey, États-Unis. Son père, Gearld Roi Jones, a travaillé comme garçon d'ascenseur et à la Poste, tandis que sa mère, Anna Lois (née Russ), était travailleur social. Jones changera en 1967 son nom pour le patronyme africain Imamu Amear Baraka, changé plus tard en Amiri Baraka
Source : Wikipedia

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: LeRoi Jones (Amiri Baraka) [Sociologie]   Mer 27 Mar 2013 - 12:17


Le peuple du blues
Citation :
Quatrième de couverture
Esclave importé d'Afrique, objet brusquement plongé dans une société puritaine et rationaliste, le Noir n'a pas d'âme aux yeux des meilleurs chrétiens. Il s'en fait une en la chantant. Les autres arts n'ont pas survécu à la déportation. Mais la musique renaît d'elle-même, infatigablement. Et, de la mélopée qui couvre les champs de coton aux trompettes les plus célèbres de Harlem, ses rythmes successifs racontent l'histoire du peuple noir aux Etats-Unis.
Le peuple du blues est un témoignage et un essai. C'est le premier livre sur le jazz d'un écrivain noir qui fut hier l'un des dandys les plus en vue de Greenwich Village et qui est, par la plume et l'action, profondément engagé dans la révolution noire.

LeRoi Jones (bien qu’il ait changé entretemps de nom, j’en garde celui qui est imprimé sur le livre) est certainement un personnage controversé (surtout si on lit sa page en anglais sur wikipedia) mais j’avais envie de découvrir ce livre et j’en ressors tout à fait contente. Quelle bonne lecture intéressante, intelligente et tout plein d’informations !
Citation :
Mais l’un des traits les plus marqués du Blanc occidental, c’est depuis toujours la conviction, fanatique et pour ainsi dire faire d’instincts, que ses idées sur le monde sont éminemment enviables sont des sauvages ou des ennemis. L’idée que la pensée occidentale pourrait être exotique, si on la regardait d’un autre point de vue, n’effleure jamais la plupart des Occidentaux.

J’étais donc prête à suivre l’auteur pendant 330 pages dans sa vue des choses et j’ai appris non seulement beaucoup de détails concernant la musique que j’adore, mais aussi beaucoup de petits détails qui font partie de l’évolution des « esclaves » jusqu’aux Afro-Américains dans la société des Etats-Unis.

On part en 1619 avec le premier bateau de la côte d’Afrique pour arriver à Greenwich Village des années 1960 pour gagner une vue d’ensemble sur l’évolution de cette musique.
C’est instructif, par moments étonnants et tellement bien écrit qu’on ne s’ennuie pas un instant. En tant qu’essai, c’est prenant comme un roman à suspense.
Citation :
Je tente ce livre, en me servant d’une méthode analogique et en accordant une certaine attention aux exemples historiques, de dégager quelques conclusions générales concernant un secteur particulier de la société américaine.
Cet ouvrage doit être considéré comme une entreprise purement théorique. Théorique en ce qu’on peut dire d’aucune des questions qu’il soulève qu’elle a reçu une réponse décisive ou valable pour tous les temps. En fait, il pose plus de questions qu’il n’apporte de réponses.

Pour ma part, j’en ai reçu plus d’une réponse satisfaisante. Et plein d’envie d’entamer d’autres pistes d’écoute… de lecture… de découvertes, concernant tout le volet dont il est question dans ce livre.

En plus, je sais maintenant aussi pourquoi il ne pouvait pas être autrement que je suis une telle adepte de cette musique Very Happy
Citation :
…une date dans l’histoire : le 14 février 1920, le début de l’ »Âge du jazz »





Citation :
Son premier disque (Crazy Blues) fut enregistré le 14 février 1920 pour la marque Okeh encore dirigée par Bradford. Ceci est le premier disque blues enregistré et qui se vend à 75 000 exemplaires en une semaine. Elle remplaça ce jour là la chanteuse Sophie Tucker qui était souffrante. En fait, Crazy Blues était le second enregistrement de Mamie Smith, le premier ayant été un disque de deux chansons : You can’t keep a good man down et That thing called love. Sans être foudroyant, son succès avait été suffisant pour qu’on fasse de nouveau appel à elle, et cette fois ce fut une date dans l’histoire
source: wikipedia

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: LeRoi Jones (Amiri Baraka) [Sociologie]   Mer 27 Mar 2013 - 15:55

Pour ceux qui aiment le jazz et le blues et leur origine musicale, le livre de Leroy Jones est excitant pour l' esprit. Meme si si on ignore jusqu' à quel point son militantisme a pu influencer ses théories.
En tout cas, ce qu' il dit sur les influences de la musique africaine et afro-américaine (le chant des esclaves et le negro spiritual) est passionnant et probablement fondé. Notamment quand il parle de la gamme pentatonique et des fameuses blue notes... A lire !


Des musicologues ont aussi étudié l' influence des musiques de cour amenées par les colons espagnols sur la musique populaire et traditionnelle des pays conquis : Mexique, et tous les pays andins. Avec aussi l' adatation de cette musique sur les instruments locaux : flutes, tambours ( là aussi gamme pentatonique) auxquels se sont ajoutés les instruments européens : violon, harpe, guitare, etc.

Je n' ai pas lu grand chose sur le Brésil et l' extraordinaire brassage des musiques. Avec une influence très forte de l' Afrique comme à Cuba...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire
avatar

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 43
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: LeRoi Jones (Amiri Baraka) [Sociologie]   Mer 27 Mar 2013 - 19:20

Ton commentaire me donne envie de m'y replonger. J'avais trouvé le livre vraiment intéressant. L'extrait que tu as ressorti de Youtube est génial ! Tout ce qui m'a donné envie de me lancer dans le blues et le jazz.


Dernière édition par Exini le Mer 27 Mar 2013 - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unmotbleu
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1329
Inscription le : 08/03/2013
Age : 57
Localisation : Normandie Rouen

MessageSujet: Re: LeRoi Jones (Amiri Baraka) [Sociologie]   Mer 27 Mar 2013 - 19:24

une pure découverte pour moi ça donne envie. impatient content

_________________
unmotbleu

"J'approuve par lassitude, je contredis par impatience." Jean ROSTAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: LeRoi Jones (Amiri Baraka) [Sociologie]   Jeu 28 Mar 2013 - 11:24

Exini a écrit:
Ton commentaire me donne envie de m'y replonger. J'avais trouvé le livre vraiment intéressant. L'extrait que tu as ressorti de Youtube est génial ! Tout ce qui m'a donné envie de me lancer dans le blues et le jazz.
si tu veux t'embarquer dans un gros pavé, tout plein de bons moments 'blues', je peux te conseiller: Alan Lomax, Le pays où naquit le blues

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire
avatar

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 43
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: LeRoi Jones (Amiri Baraka) [Sociologie]   Jeu 28 Mar 2013 - 19:52

Les Lomax brothers, ce ne sont pas ceux qui se baladaient avec un studio dans un camion, qui enregistraient les musiques populaires, folk, blues chantées par des personnes inconnues ou plus connues, pour enrichir le patrimoine musical américain ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: LeRoi Jones (Amiri Baraka) [Sociologie]   Jeu 28 Mar 2013 - 19:54

Exini a écrit:
Les Lomax brothers, ce ne sont pas ceux qui se baladaient avec un studio dans un camion, qui enregistraient les musiques populaires, folk, blues chantées par des personnes inconnues ou plus connues, pour enrichir le patrimoine musical américain ?
tout à fait.. le lien que j'ai mis (le nom d'Alan Lomax en bleu) va t'amener sur le fil du livre Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: LeRoi Jones (Amiri Baraka) [Sociologie]   Dim 12 Jan 2014 - 11:05

Disparition du dramaturge afro-américian Amiri Baraka
A l'âge de 79 ans.


Le dramaturge afro-américain Amiri Baraka s'est éteint à l'âge de 79 ans, rapporte The Guardian. Très engagé dans la révolte des Noirs américains contre la ségrégation et la domination de la culture blanche, ce leader du mouvement des années 1960 Black Arts était né en 1934 dans le New Jersey.

Après des études de philosophie et de religion qu'il ne termina pas, Amiri Baraka, de son vrai nom Everett LeRoi Jones, s'était engagé dans l'armée.

Mais dégradé pour avoir été suspecté d'adhérer au communisme, il prend un tout autre chemin en s'installant dans le quartier de Greenwich Village, à New York, se retrouvant ainsi au cœur du mouvement de la Beat Generation. Il fut notamment à l'origine de la maison d'édition Totem Press, qui publia des textes de Jack Kerouac et Allen Ginsberg.

Sa première pièce à connaître le succès, Dutchman (Le Néerlandais), est créée en 1964. On retiendra aussi de lui l'essai Le Peuple du Blues (Blues People), s'intégrant dans la dynamique du mouvement du Black Power.


source

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LeRoi Jones (Amiri Baraka) [Sociologie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
LeRoi Jones (Amiri Baraka) [Sociologie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sociologie du travail
» Sociologie des rapports sociaux
» Catherine Zeta-Jones
» Patrick Simpson Jones
» Pour vous mesdames ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: