Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jules Laforgue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sullien
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Jules Laforgue   Dim 4 Aoû 2013 - 22:29

C'est le tout début ça, non ? Je me souviens avoir eu à en faire l'analyse au cours d'un oral...
Laforgue, et en particulier les Moralités légendaires, c'est assez complexe parce que c'est bourré d'allusions voilées et de citations, ce qui nécessite le plus souvent un véritable travail d'archéologie. Bien sûr, la lecture "savante" n'exclut pas une découverte nue du texte, mais on manque quand même les subtilités de son humour, si particulier... Enfin, c'est mon sentiment. Heureusement, les éditeurs de texte font parfois du bon travail. dentsblanches 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigismond
Agilité postale
avatar

Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

MessageSujet: Re: Jules Laforgue   Dim 4 Aoû 2013 - 22:32

Alors pour l'extrait de Hamlet... c'est sinon tout à fait le début, du moins sur la première page.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Jules Laforgue   Dim 4 Aoû 2013 - 23:05

Sigismond a écrit:
Lequel, eXPie ? Hamlet ou les Moralités Légendaires sourire ?
Eh bien, j'ai commencé par le commencement : Hamlet.
Et là, je n'ai vraiment pas trouvé ça drôle. Enfin, si c'est supposé être drôle. "Hamlet descend de sa tour, enfile un long corridor tapissé de monotones vues du Jutland (auxquelles il lance en passant des crachats héroïques), puis tourne par un palier [...]" (page 36 édition folio).
C'est un humour auquel je reste totalement hermétique. Toute cette parodie... Il y a sans doute un tas de choses qui m'ont échappées, mais je n'y ai vu qu'un pastiche.

"- Eh bien, mes enfants, trêve de culs-de-lampe. Et qu'apportez-vous en fait de répertoire ?
- Nous avons Les Joyeuses Commères de Saint-Denis, Le Docteur Faustus, L'Apologie de Ménénius Agrippa, Le Roi de Thulé
". (pages 31-32).
Référence aux Joyeuses Commères de Windsor, j'imagine, alors pourquoi Saint-Denis à la place et pas autre chose, je ne sais pas, mais bon... c'est vraiment de l'humour facile, là.

Un drame, tout le monde comprend que c'est un drame, on comprend les ressorts, par contre, quand c'est censé être drôle (parce que c'est censé l'être... ou bien je me trompe ?), c'est plus compliqué. Il y a tellement de variétés d'humour, et on n'est pas sensible à toutes ces variétés.

Alors, il reste le style en lui-même. J'ai eu l'impression qu'il en fait des tonnes, sans cesse (si j'y avais adhéré, j'aurais bien sûr souhaité qu'il en fasse encore plus). Tous ces "Oh", "O"... c'est pénible, à force.
Bref, j'avais ensuite tenté de lire Le Miracle des Roses, qui m'a ennuyé de façon cosmique, et j'ai rendu les armes dans Lohengrin, fils de Parsifal. jypeurien 

Et j'ai planqué le livre en second rayon dans mon débarras. Twisted Evil

On a tous un ou des auteurs qui nous sont étrangers, je crois.


Dernière édition par eXPie le Dim 13 Oct 2013 - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Sigismond
Agilité postale
avatar

Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

MessageSujet: Re: Jules Laforgue   Lun 5 Aoû 2013 - 15:30

eXPie a écrit:
Et j'ai planqué le livre en second rayon dans mon débarras. Twisted Evil
A coup sûr un de ces fameux "bon débarras" que le tien tchintchin  !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Cabot
Envolée postale


Messages : 103
Inscription le : 10/10/2013
Age : 58

MessageSujet: Re: Jules Laforgue   Dim 13 Oct 2013 - 16:57

Merci Sigismond pour ce fil consacré à Jules Laforgue. Merci à tous les commentateurs.
Dans son oeuvre, c'est la poésie qui retient particulièrement mon attention.

Je songe notamment à ce beau texte intitulé : "L'impossible"

"Je puis mourir ce soir! Averses, vents, soleil
Distribueront partout mon cœur, mes nerfs, mes moelles.
Tout sera dit pour moi! Ni rêve, ni réveil.
Je n'aurai pas été là-bas, dans les étoiles!

En tous sens, je le sais, sur ces mondes lointains,
Pèlerins comme nous des pâles solitudes,
Dans la douceur des nuits tendant vers nous les mains,
Des Humanités sœurs rêvent par multitudes!

Oui! des frères partout! (Je le sais, je le sais!)
Ils sont seuls comme nous. - Palpitants de tristesse,
La nuit, ils nous font signe! Ah! n'irons-nous jamais?
On se consolerait dans la grande détresse!

Les astres, c'est certain, un jour s'aborderont!
Peut-être alors luira l'Aurore universelle
Que nous chantent ces gueux qui vont, l'Idée au front!
Ce sera contre Dieu la clameur fraternelle!

Hélas! avant ces temps, averses, vents, soleil
Auront au loin perdu mon cœur, mes nerfs, mes moelles,
Tout se fera sans moi! Ni rêve, ni réveil!
Je n'aurai pas été dans les douces étoiles!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.p-o-s-i-e.over-blog.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jules Laforgue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jules Laforgue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les petites maisons de Jules GOSSELIN
» Le Havre - Rue Jules Siegfried
» La Normandie de Jules Janin.
» Jules SIEGFRIED (1837-1922)
» Pauline ROUSSEAU épouse Jules MICHELET

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: