Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Emmanuèle Bernheim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Emmanuèle Bernheim    Lun 29 Avr 2013 - 15:39



bio tirée de Wikipedia
Citation :
Emmanuèle Bernheim est une romancière et scénariste française, née en décembre 1955. Elle vit à Paris.
Auteur du Cran d'arrêt en 1985 et de Un couple en 1988, elle obtient en 1993 le Prix Médicis avec son livre Sa femme.
Avec François Ozon, elle écrit les scénarios des films Sous le sable, Swimming Pool et 5×2.
Elle est l'auteur de Vendredi soir en 1998, adapté au cinéma par Claire Denis, et de Stallone en 2002. Avec Michel Houellebecq, elle a écrit l'adaptation cinématographique de Plateforme.



Tout s'est bien passé

résumé
Citation :
Fin 2008, à l'âge de 88 ans, le père d'Emmanuèle Bernheim est hospitalisé après un accident vasculaire cérébral. Quand il se réveille, diminué et dépendant, cet homme curieux de tout, aimant passionnément la vie, demande à sa fille de l'aider à mourir.
Comment accepter ? Et puis, " aider à mourir ", qu'est-ce que ça veut dire ? Avec Tout s'est bien passé, Emmanuèle Bernheim livre le récit haletant et bouleversant de cette impensable aventure, de cette course d'obstacles dramatique et parfois cocasse. Dix ans après son dernier roman, Emmanuèle Bernheim revient avec ce récit écrit pour la première fois à la première personne du singulier.

Le récit vécu d'un suicide assisté dont l'auteure se voit contrainte, suite à la détermination obstinée de son père optant pour une mort digne, d'accepter puis de programmer ce départ vers la Suisse. Une décision horriblement délicate et cruelle, que les deux soeurs mettront un moment à prendre, traversée de moments terribles, d'autres plus joyeux où la forte personnalité du père finit par vaincre les dernières réticences.

Eh ben oui, un bon livre pour qui s'intéresse de près ou de loin à ce sujet délicat, sans fausse pudeur et sans pathos, mais très honnêtement je ne peux dire que j'ai pris du plaisir à le lire. C'est écrit avec beaucoup de sincérité et dans un style simple, il peut donc séduire certains, ceci dit il faut être bien armé psychologiquement pour supporter le peu de distance que le sujet impose, et il tombera à plat pour peu que l'on ait l'âme chagrine.

Dans mon cas j'avais hâte que "tout se passe" et que le récit finisse, donc ne comptez pas sur moi pour vous en faire une promo plus solide!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Emmanuèle Bernheim    Mer 19 Juin 2013 - 21:11

Tout s’est bien passé
 
À 88 ans, cloué par un AVC dans un fauteuil roulant, le père Emmanuel Bernheim, ce père cabotin et autocentré, ce père tant aimé, cet « homme extrêmement volontaire auquel il n'est pas facile de refuser quoi que ce soit » a demandé à ses filles de « l'aider à partir ».

Sujet casse-gueule s’il en est.
Emmanuel Bernheim choisit de nous offrir un récit des plus factuels des quelques mois où le projet s’est monté, par petites phrases, petits paragraphes, petites observations et petits faits. Loin d’elle l'idée d'y mettre la moindre émotion déplacée, la moindre opinion, la moindre leçon. Elle témoigne. Comment ça s'est passé, sans dramatiser, sans minimiser. Et ce « tout s'est bien passé » qui ouvre et clôt le livre parle d'un devoir accompli et, derrière l’écartèlement de ces semaines douloureuses, la détermination puis la sérénité d’avoir mené à bien ce qui devait l’être.
 
J'ai donc suivi ce récit à la fois posé et haletant  comme un thriller dont on connaîtrait la fin, gardant tout au fil des pages l’émotion à la distance juste, souhaitée par Emmanuèle Bernheim. Et c’est à la dernière page, que j’ai eu la surprise de sentir ma gorge se serrer de la tension accumulée, de la dignité aimante de ces deux filles.
 
Dérangeant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Emmanuèle Bernheim    Jeu 20 Juin 2013 - 3:14

Je l'ai lu également il y a quelque temps.

Citation :
Emmanuelle Bernheim choisit de nous offrir un récit des plus factuels des quelques mois où le projet s’est monté, par petites phrases, petits paragraphes, petites observations et petits faits. Loin d’elle l'idée d'y mettre la moindre émotion déplacée, la moindre opinion, la moindre leçon. Elle témoigne. Comment ça s'est passé, sans dramatiser, sans minimiser.

Oui, tout à fait d'accord sur la tenue du récit ( un véritable road movie, à certains moments..) plein de vitalité et même d'humour.En commençant par le titre.. De distance aussi, oui, mais également  de pudeur , on devine à quelques phrases à quel point ce père a été un homme autoritaire et égocentrique..Jusqu'au bout.  C'est plus cela qui m'a dérangée, mais cela ne me regarde pas, c'est leur histoire commune et c'est un beau livre.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Emmanuèle Bernheim    Jeu 20 Juin 2013 - 7:39

Oui , cet homme est assez antipathique.  mais ses filles sont en adoration totale devant lui depuis toujours . Alors...

Et l'humour, oui , j'avais oublié l'humour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 29
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Emmanuèle Bernheim    Jeu 20 Juin 2013 - 11:04

Ton commentaire avait déjà éveillé ma curiosité Topocl et la notification de l'humour par vous deux achève de me convaincre.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Emmanuèle Bernheim    Jeu 20 Juin 2013 - 11:16

C'est un excellent complément au film Quelques heures de printemps, même histoire dans un couple mère-fils où on ne sait pas trop parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Emmanuèle Bernheim    Jeu 20 Juin 2013 - 12:16

Dans ma pile biblio aussi.... toutes les piles débordent Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Emmanuèle Bernheim    Jeu 20 Juin 2013 - 12:44

mimi54 a écrit:
Dans ma pile biblio aussi.... toutes les piles débordent Sad

Oui, toutes les piles débordent impatient content! Que de plaisirs en perspective!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Emmanuèle Bernheim    Ven 21 Juin 2013 - 2:35

Citation :


C'est un excellent complément au film Quelques heures de printemps, même histoire dans un couple mère-fils où on ne sait pas trop parler
Oui,mais  j'ai trouvé ce film d'une tristesse infinie , alors que Tout s'est bien passé, pas vraiment..

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Emmanuèle Bernheim    Ven 21 Juin 2013 - 8:02

Marie a écrit:
Citation :


C'est un excellent complément au film Quelques heures de printemps, même histoire dans un couple mère-fils où on ne sait pas trop parler
Oui,mais  j'ai trouvé ce film d'une tristesse infinie , alors que Tout s'est bien passé, pas vraiment..

Oui, c'était très triste. l'incommunicabilité y était pour quelque chose, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Emmanuèle Bernheim    Mer 26 Juin 2013 - 22:39

Chronique d’une mort programmée….

Sujet douloureux, maintes et maintes fois remis d’actualité au grès des faits divers ou des drames familiaux ; Certains pays ont franchi le pas, d’autres non.
Le père d’Emmanuèle Bernheim a choisi : il mettra fin à ses jours en Suisse, comme la Loi l’y autorise.
Sa fille nous livre ici la genèse et le déroulement de cette aventure qui pourra en rebuter, pour diverses raisons, un certain nombre. C’est à distance que ce livre a été rédigé. Il est dénué de tout pathos au point d’en être parfois très (trop ?) froid.
Avec un mélange d’humour, de distance, de doute, Emmanuèle Bernheim témoigne de ce que l’on pourrait appeler le l’accomplissement d’une mission ; le respect du désir de son père ; ni plus ni moins, sans porter de jugement.

Si le livre peut parfois déranger, interpeler, il a mérite de n’être suffisamment court pour ne pas étouffer, et de ne pas sombre dans le voyeurisme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emmanuèle Bernheim    

Revenir en haut Aller en bas
 
Emmanuèle Bernheim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» François BERNHEIM
» François BERNHEIM : auteur - compositeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: