Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Sophocle [Grèce]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitimeSam 17 Aoû 2013 - 11:47

Tu n'es pas tendre, et assez injuste par ailleurs. Mais je ne m'en fourvoierai pas. bonjour 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitimeLun 19 Aoû 2013 - 20:35

Je sais que tu aimes beaucoup Sophocle mais enfin... je n'arrive vraiment pas à accrocher, et je ne vais pas essayer de me montrer tendre si ce n'est pas ce que m'inspire cet auteur...

Mon avis ne compte pas pour grand-chose, il y a bien des lecteurs qui sauront rendre justice à Sophocle comme il le mérite Wink

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitimeLun 19 Aoû 2013 - 20:48

Tu as la dent un peu dure Coli, mais quelque part je te comprends. Si j'avais fait des commentaires après ma première lecture de cet auteur (il y a bien longtemps) je pense que cela aurait été pire. dentsblanches 

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitimeMer 21 Aoû 2013 - 12:37

Merci pour ton soutien mais insinuerais-tu que je vais devoir me recoller à Sophocle plus tard ? dentsblanches

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitimeMer 21 Aoû 2013 - 17:44

J'en ai bien peur. diablotin 

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitimeLun 16 Sep 2013 - 12:33

Philoctète (-409)


Sophocle [Grèce] - Page 6 97822510

Que personne ne bouge ! Personne ne meurt ! Avec Philoctète, Sophocle nous épargne les assassinats cruels, les suicides grandiloquents et les représailles vengeresses. Pour autant, on ne peut pas dire qu’on se repose… Si la mort n’est pas toujours belle à voir, la vie ne l’est pas davantage, surtout lorsqu’elle s’acharne sur un personnage en particulier.


Ainsi en est-il de Philoctète. En route pour Troie à bord d’un bateau, il se tire par inadvertance une flèche dans le pied. Le pied se gangrène et pour ne pas finir ensevelis sous des fragrances infâmes, les compagnons de Philoctète abandonnent le malheureux sur l’île déserte de Lesbos. Au moment où nous le découvrons dans la tragédie de Sophocle, dix années se sont écoulées depuis cet accident. On imagine aisément que toutes ces années ont permis à Philoctète de nourrir une haine sans faille pour ses compagnons de voyage… mais voilà que ceux-ci désirent désormais l’extirper de son île déserte pour le rapatrier vers Troie. Compassion ? Remords ? Que nenni ! Un oracle a prédit que Troie ne pourrait être prise sans Philoctète et ses fameuses flèches confiées par Héraclès.


Parmi ces fameux compagnons –qu’on préfèrerait ne pas avoir- se trouve Ulysse. Il débarque sur l’île de Lemnos en compagnie de Néoptolème, fils d’Achille, qu’il persuade d’aller à la rencontre de Philoctète pour l’attirer dans un bateau en direction de Troie. La ruse est de rigueur… Le brave Néoptolème s’oppose de tout cœur à cette trahison mais trop obéissant pour refuser de se soumettre aux ordres d’Ulysse, il obtempère malgré tout. La ruse fonctionnera-t-elle ou non ? Philoctète embarquera-t-il finalement pour Troie ? Découvrira-t-il la machination dont il a été la victime ? Êtes-vous certain que personne ne mourra ? (allez, rien qu’un cadavre, pour le plaisir !)


Si la tragédie s’inscrit, comme d’habitude avec Sophocle, dans les corps et les chairs meurtris, la pièce de Philoctète insiste particulièrement sur l’aspect psychologique de ses personnages. Les ruses déployées pour contrer les émotions sont bientôt détournées par de nouvelles et imprévisibles réactions –grandiloquentes, comme à leur habitude.


Pour moi qui ne suis qu’une hérétique, pour moi qui ne connais de la légende de Philoctète que cette version donnée par Sophocle –et qui ne peux donc la comparer à aucune autre-, je ne lui trouve qu’une valeur mythologique et historique. La lecture n’est pas désagréable mais n’enchante pas non plus. Elle ne provoquera pas d’étonnement, ni même de plaisir particulier. Même si Philoctète, Ulysse et Néoptolème sont des êtres humains, ils semblent si désincarnés qu’on lit leurs aventures comme on regarderait des dieux s’affronter dans le ciel, très loin de nous. Si loin qu’ils nous échappent…


Sophocle [Grèce] - Page 6 Philoc10
Philoctète blessé  de Nicolai Abraham Abildgaard


« PHILOCTETE. – […]
O grèves, promontoires, fauves que je rencontre dans la montagne, rochers abrupts, vous mes seuls confidents, les témoins habituels de mes plaintes, vous voyez ce que m’a fait le fils d’Achille : il jurait de me rapatrier, et il m’emmène à Troie ; il me tend sa main droite en gage de sa promesse, je lui confie les armes sacrées d‘Héraclès, fils de Zeus, et il les garde pour parader devant les Argiens ! Comme s’il eût fait prisonnier un homme vigoureux, il m’emmène de force, sans voir qu’il tue un mort, l’ombre d’une fumée, une vaine image ! »

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitimeJeu 19 Sep 2013 - 23:03

colimasson a écrit:
Si la tragédie s’inscrit, comme d’habitude avec Sophocle, dans les corps et les chairs meurtris (...).
Brr... Que penser de Sophocle à te lire ! Que non ! Il y a des cadavres et des corps meurtris, certes, qui le nierait ? Mais de là à dire que le tragique repose là-dessus, tout de même, calmons nos ardeurs, si je puis me permettre - d'autant qu'il faut bien avoir à l'esprit qu'il n'y a pas à proprement parler de représentation manifeste de la mort ou de la blessure comme l'on voit aujourd'hui au cinéma, et même au théâtre (maquillage, poches de sang, etc.) : la seule parole, la seule plainte tiennent lieu de mise en scène, qui, de fait, dépend étroitement du spectateur, tacitement engagé à se figurer mentalement ladite scène. D'où ton sentiment de surenchère dans l'expression de la douleur, qui est inévitable puisqu'il faut bien avoir à l'esprit que ce qui se dit a valeur de didascalie et de scénographie.

Citation :
Elle ne provoquera pas d’étonnement, ni même de plaisir particulier. Même si Philoctète, Ulysse et Néoptolème sont des êtres humains, ils semblent si désincarnés qu’on lit leurs aventures comme on regarderait des dieux s’affronter dans le ciel, très loin de nous. Si loin qu’ils nous échappent…
Pour ma part*, je suis d'avis que c'est une pièce très surprenante (bien plus que la plupart des prétendues tragédies modernes), qui a beaucoup à dire sur l'homme, et qui montre l'humain admirablement.

*(autant dévoiler mes cartes d'entrée de jeu : Philoctète est l'une des pièces de Sophocle qui m'intéressent le plus, avec les Trachiniennes et Oedipe à Colone),
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitimeDim 22 Sep 2013 - 19:55

Sullien a écrit:
colimasson a écrit:
Si la tragédie s’inscrit, comme d’habitude avec Sophocle, dans les corps et les chairs meurtris (...).
Brr... Que penser de Sophocle à te lire ! Que non ! Il y a des cadavres et des corps meurtris, certes, qui le nierait ? Mais de là à dire que le tragique repose là-dessus, tout de même, calmons nos ardeurs, si je puis me permettre
Ben oui mais c'était pour blaguer... un genre d'ironie, quoi.

Je suis peu sensible au charme de la lecture des pièces de Sophocle. Peut-être faudrait-il que je les voies sur scène ou que je les étudie pendant de longs mois avant de commencer à éprouver une quelconque satisfaction mais en attendant...

Est-ce de la faute à la traduction ? si ce n'était pour découvrir une face de l'Antiquité, il y a longtemps que j'aurais cessé de lire Sophocle. Mais tant mieux si toi tu aimes !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Invité
Invité



Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitimeDim 22 Sep 2013 - 19:59

J'ai un peu de mal à comprendre que tu continues ainsi Coli, puisque visiblement c'est un auteur qui ne te convient pas. Il y a d'autres moyens d'aborder l'Antiquité...

Je crois surtout qu'avant de reprendre les grands classiques grecs que sont Eschyle, Sophocle et Euripide, accompagnés d'Aristophane, ce serait bien que tu lises des ouvrages sur la société grecque de l'époque. Je suis certaine que tu regarderais les textes différemment si tu connaissais un peu mieux le contexte.
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitimeMar 24 Sep 2013 - 11:36

Armor-Argoat a écrit:
J'ai un peu de mal à comprendre que tu continues ainsi Coli, puisque visiblement c'est un auteur qui ne te convient pas. Il y a d'autres moyens d'aborder l'Antiquité...

Je crois surtout qu'avant de reprendre les grands classiques grecs que sont Eschyle, Sophocle et Euripide, accompagnés d'Aristophane, ce serait bien que tu lises des ouvrages sur la société grecque de l'époque. Je suis certaine que tu regarderais les textes différemment si tu connaissais un peu mieux le contexte.
Littérairement, Sophocle ne me plaît pas beaucoup c'est vrai, et pourtant, je suis toujours curieuse de commencer une autre de ses pièces (actuellement j'ai commencé à lire Oedipe à Colonne). C'est idiot, mes commentaires ne servent à rien, je ferais mieux de ne plus lire Sophocle et de ne plus rien écrire sur lui, mais peut-être n'est-ce qu'un passage de mon positionnement vis-à-vis de cet auteur. Il faut peut-être que j'en passe par là pour ensuite...

S'il me permet par exemple de me pousser vers la lecture d'ouvrages sur la société grecque de l'époque, avoir lu Sophocle n'aura pas été inutile.
D'ailleurs, quels ouvrages me conseilles-tu ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitimeVen 25 Oct 2013 - 13:14

Les Limiers (-440)


Sophocle [Grèce] - Page 6 Sophoc10

La pièce des Limiers propose moins qu’elle ne laisse à imaginer. Sophocle l’a écrite puis abandonnée à son sort. Quelques millénaires plus tard, en 1912, quelques fragments sont retrouvés en Egypte. Un début bref nous présente la situation, quelques moments d’amnésie, une amorce d’action et il ne reste plus rien… une aubaine pour les créatifs ? On dirait un exercice scolaire : lisez le début de ce texte et imaginez la suite…


Les Limiers reprend le sujet de l’Hymne homérique à Hermès –texte parodique qui s’amusait à vanter les aventures d’Hermès lorsqu’il était encore enfant, alors qu’il détrousse Apollon de ses bœufs. Ce dernier s’entoure de Silène et de ses satyres pour retrouver le voleur. Ils finissent par arriver devant la caverne d’Hermès, de laquelle se fait entendre une musique étrange et inconnue. A l’intérieur de sa cachette, Hermès joue de la lyre –cet instrument qu’il a inventé en associant une carapace de tortue, un roseau et une peau de bœuf.


Questions pour stimuler l’imagination : Hélios va-t-il reconnaître l’utilité du sacrifice de ses bêtes ? L’art est-il plus fort que l’animosité ? Hermès va-t-il devenir le plus grand musicien de tous les temps ? Est-il possible de regretter une pièce qui n’a pas été écrite ?


A bientôt Sophocle, on se retrouvera dans l’imaginaire.


Sophocle [Grèce] - Page 6 Mercur10

Citation :

SILENE. – Un bruit ! Un bruit vous affole et vous épouvante, corps impurs, pétris de cire molle, bêtes couardes entre toutes les bêtes ; une ombre vous fait fuir, vous avez peur de tout. Serviteurs fainéants, brouillons, cœurs esclaves, dénués d’esprit, dispos seulement de la langue et de la braguette. Lorsqu’on demande votre aide, vous promettez tout ce que l’on veut ; mais au moment d’agir, plus personne !

*peinture d'Edward John Poynter -Mercure vole les boeufs des dieux


Un article sur Hermès et les boeufs : ICI

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitimeSam 26 Oct 2013 - 19:20

colimasson a écrit:
Littérairement, Sophocle ne me plaît pas beaucoup c'est vrai, et pourtant, je suis toujours curieuse de commencer une autre de ses pièces (actuellement j'ai commencé à lire Oedipe à Colonne). C'est idiot, mes commentaires ne servent à rien, je ferais mieux de ne plus lire Sophocle et de ne plus rien écrire sur lui, mais peut-être n'est-ce qu'un passage de mon positionnement vis-à-vis de cet auteur. Il faut peut-être que j'en passe par là pour ensuite...
Tes commentaires ne servent pas à rien, ils laissent simplement paraître l'insondable gouffre qui nous sépare du Ve siècle avant notre ère. C'est à peine si l'on perçoit, aujourd'hui, (je ne parle pas des milieux universitaires, mais du grand public) jusqu'aux qualités littéraires de certains auteurs médiévaux dont l'imaginaire nous inspire pourtant profondément.

Citation :
S'il me permet par exemple de me pousser vers la lecture d'ouvrages sur la société grecque de l'époque, avoir lu Sophocle n'aura pas été inutile.
Et si ces ouvrages t'inclinent à revenir à Sophocle, alors ils n'auront pas été inutiles.

Citation :
D'ailleurs, quels ouvrages me conseilles-tu ?
Ce n'est pas moi qu'on questionne, mais je me permets de te souffler deux noms à l'oreille : Romilly (Pourquoi la Grèce, Le trésor des savoirs oubliés, etc.), si émouvante, et puis Loraux (Les enfants d'Athéna), si éclairante.[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitimeLun 28 Oct 2013 - 14:51

Merci pour ton indulgence Wink

Effectivement, j'ai beaucoup entendu parler de Romilly et ce n'est sans doute pas pour rien...

Après Sophocle, bien envie de passer à un autre auteur de théâtre antique, histoire de voir les similitudes et différences swing 


_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitimeLun 28 Oct 2013 - 17:51

Tu verras, ils sont très différents. dentsblanches 

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitimeLun 28 Oct 2013 - 18:56

Zut, je n'avais pas vu ta question. Cela fait longtemps que je suis éloignée du sujet, mais comme Sullien je te proposerais Jacqueline de Romilly, avec pour commencer Pourquoi la Grèce ?
Ensuite je te conseillerais volontiers Jean-Pierre Vernant : L'univers, les Dieux, les hommes, qui t'aiderait à mieux cerner les mythes,  et Sophocle du coup.
Egalement Qu'est-ce que la philosophie antique ?  de Pierre Hadot
Et un ouvrage que j'ai ressorti récemment pour le relire, paru aux très bonnes éditions ellipses :  L'héritage de la pensée grecque et latine de Pierre Auregan er Guy Palayret.

Mais il faudrait demander à Sullien, il est bien plus calé que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sophocle [Grèce] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 6 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sophocle [Grèce]
Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature antique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: