Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean-Michel Maulpoix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Jean-Michel Maulpoix   Sam 11 Mai 2013 - 16:33


© L.H.

Jean-Michel Maulpoix est un poète et critique littéraire français, né à Montbéliard le 11 novembre 1952.

Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé de Lettres modernes, il est actuellement professeur à l'université Paris X - Nanterre (poésie moderne et contemporaine). Il est aussi le directeur de la revue Le Nouveau Recueil, revue trimestrielle de littérature et de critique, autrefois publiée aux éditions Champ Vallon et aujourd'hui publiée sur internet. Il a présidé également la Maison des écrivains, rue de Verneuil, à Paris, de 2004 à 2007.

source: wikipedia

son site

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Michel Maulpoix   Sam 11 Mai 2013 - 16:33


Une histoire de bleu/L'instinct de ciel
Citation :
Quatrième de couverture
«Une histoire de bleu date de 1992, L'instinct de ciel, de 2000. Ces œuvres de la maturité succèdent à des volumes de poésie et d'essais ; à huit ans de distance, les deux titres se font écho dans leur questionnement du bleu, du blues, face à l'immense de la mer ou du ciel. Ce n'est pas là pur oubli de la terre, juste un lucide constat d'une marée basse de l'Histoire : "Pas de vagues, surtout pas de vagues, se répètent ceux qui les gouvernent. Il faut tenir jusqu'au printemps. Mais le printemps ne viendra plus. C'est l'hiver. On attend la neige." Ou bien : "La comédie humaine récite avec des couacs sa monotone histoire aux terrasses des cafés et sur les bancs publics de partout". "Grise est la demeure du présent". Dès lors, l'écriture va se fixer sur la persistance fragile de vivre à travers les amours et les morts, le quotidien simple des "journaux du soir" ou du "carnet d'un éphémère». On aurait cependant tort de penser à une poésie narcissique : si le "je" est présent, il est diffracté à travers d'autres figures : tu, il, on, nous... Ce mouvement dans l'énonciation est une des structures d'Une histoire de bleu. Le poète se détache des hommes autant qu'il se confond dans leur humanité sans gloire, mais désireuse de beauté. La poésie de Maulpoix tient aussi bien à l'aveu des défaites, des bleus à l'âme, qu'à sa résistance instinctive au nihilisme. Autrement dit, c'est une œuvre qui touche par ses tensions internes et sa capacité de sourdine. A kind of blue.» Antoine Émaz.

Livre dont Constance a déjà parlé et cité... il m'accompagne depuis des années... et je le retrouve toujours quand j'ai envie de me "ressourcer"
Assez de voir ses textes dispersés ici et là, j'ai l'envie de lui créer ce fil pour partager avec vous mes pioches lors de mes moments bleus

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Michel Maulpoix   Sam 11 Mai 2013 - 16:34

En postant hier cette image sur le fil de Nicolas de Staël, je me suis dit qu’on parlait toujours du bleu Klein… mais pas de celui de de Staël… et il me touche beaucoup plus, donc, voici encore une fois cette toile… et une de mes relectures de Jean-Michel Maulpoix d’aujourd’hui



Nicolas de Staël, Ménerbes, 1953


Le bleu ne fait pas de bruit.

C’est une couleur timide, sans arrière-pensée, présage, ni projet, qui ne se jette pas brusquement sur le regard comme le jaune ou le rouge, mais l’attire à soi, l’apprivoise peu à peu, le laisse venir sans se presser, de sorte qu’en elle il s’enfonce, et se noie sans se rendre compte de rien.

Le bleu est une couleur propice à la disparition.
Une couleur où mourir, une couleur qui délivre, la couleur même de l’âme après qu’elle s’est déshabillée du corps, après qu’à giclé tout le sang et que se sont vidées les viscères, les poches de toutes sortes, déménageant une fois pour toutes le mobilier de nos pensées.

Indéfiniment, le bleu s’évade.
Ce n’est pas, à vrai dire, une couleur. Plutôt une tonalité, un climat, une résonnance spéciale de l’air. Un empilement de clarté, une teinte qui naît du vide ajouté au vide, aussi changeante et transparente dans la tête de l’homme que dans les cieux.

L’air que nous respirons, l’apparence de vide sur laquelle remuent nos figures, l’espace que nous traversons n’est rien d’autre que ce bleu terrestre, invisible tant il et proche et fait corps avec nous, habillant nos gestes et nos voix. Présent jusque dans la chambre, tous volets tirés et toutes lampes éteintes, insensible vêtement de notre vie.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Michel Maulpoix   Lun 13 Mai 2013 - 10:24



Nicolas de Staël, Ciel à Honfleur


Le bleu croît et se reproduit sur les décombres de notre vie.

Il pousse dans nos ruines et nos plâtras. Nous ne le désirerions pas avec autant de force si nous n’étions déjà certains de l’avoir perdu, si nous n’avions accumulé tant d’erreurs et défaites, si nous n’étions venus cogner, de longue date, aux portes closes du ciel et de la mer qui toujours nous rejette, nous, nos projets, nos affaires, médiocres, nos envies et nos appétits de grandeur, nos idées fausses et nos petits besoins, tout cela dans la tête en vrac, la pensée sens dessus dessous, les mains vides et le cœur déçu, éconduits que nous sommes par nos propres chimères, peut-être pour ne pas avoir su les aimer autant qu’il fallait, ballotés d’une écume à l’autre, en détresse dans le bleu, échoués bientôt sur le sable, et ne sachant plus où donner de l’amour

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Michel Maulpoix   Dim 15 Sep 2013 - 7:27




Les mots parfois se précipitent.

La plage bleuit, s’étale, se déplie, s’allonge, bientôt plus vaste que la mer. Elle se lève et forcit. Elle prend vers le ciel son essor. On voudrait croire alors qu’elle n’est plus ce vain chemin d’encre qui se hasarde vers nulle part, mais le cœur retrouvé de l’amour.

Parfois, il arrive encore que la mer fasse sonner les trompes de la langue. Elle enfle sa voix sous les falaises et pince des cordes tendues sur des carapaces de tortues pour chanter les exploits des héros morts aux gestes de marbre dont on entend sonner le rire et cliqueter les armes de fer, très tard sur le soleil couchant.

En vérité, pourtant, les mots se noient : elle est une affaire trop grande. Il faut à la parole des digues et des gués, des passerelles, des ports et des patries, toutes sortes de petites affaires rassurantes, des choses simples autant que précises à quoi penser et auxquelles se tenir, des clés, des colliers et des chiens, mettre ce bleu en boîte, tenir le large en laisse.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Jean-Michel Maulpoix   Dim 15 Sep 2013 - 11:06

C'est injuste, mais c'est justement le genre de poésie qui m'interpelle. Je dois bien toutefois avouer que je ne suis pas trop difficile à ce chapitre, me contentant de butiner au gré des thèmes. Tu m'as eu avec ce bleu là, kenavo! Wink

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Cabot
Envolée postale


Messages : 103
Inscription le : 10/10/2013
Age : 59

MessageSujet: Re: Jean-Michel Maulpoix   Sam 19 Oct 2013 - 10:20

Merci pour ce fil kenavo.
Les extraits choisis mettent bien en lumière le talent singulier de Jean-Michel Maulpoix, un talent à la fois subtil et pénétrant.
Comme vous et jack-hubert, je suis particulièrement sensible à la poésie de cet auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.p-o-s-i-e.over-blog.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Michel Maulpoix   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Michel Maulpoix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon anniversaire Jean-Michel
» Jean-Michel FAUVET artiste peintre diplômé des beaux arts de Paris et reconnu
» JEAN-MICHEL OTHONIEL
» Bon anniversaire, Jean-Louis
» Jean Michel marié à Louise Allard/Allaire/Dalaire etc.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: