Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Mel Gibson

Aller en bas 
AuteurMessage
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Mel Gibson Empty
MessageSujet: Mel Gibson   Mel Gibson Icon_minitimeSam 21 Juil 2007 - 18:15

2004
La Passion du Christ
Ecriture, réalisation et production de Mel Gibson.
Les douze dernières heures du Christ, tournées en araméen, en hébreu et en latin.
Polémiques.
Les scènes sont sanglantes. La chair lacérée traverse l’écran.
Le journal Libération parle d'un film "sado-maso".
Ponce Pilate ne fait pas autant de cauchemars que dans le portrait qu’en tira Eric-Emmanuel Schmitt. Il se lave les mains du verdict et de ce qui s'ensuivra, en renvoyant la responsabilité à la vindicte populaire :
les prêtres juifs ont réclamé le pire contre l'homme qui osa chasser les commerçants du temple et la foule choisit de gracier Barabas.
- Jean-Paul II commente : « It is as it was » ("C'est comme ça que cela s'est passé") -c'est-à-dire qu'il considère la version du film comme historiquement correcte. Il reçoit l'acteur principal, Jim Caviezel et sa famille, quelques semaines après la sortie du film.
Certains y voient des relents d'antisémitisme.
Le père du cinéaste aurait déclaré que l'holocauste n'était qu'une fiction.
Le Monde titre :
Citation :
« Extrait : LA PASSION de Mel Gibson va-t-elle sonner l'heure de la revanche pour les catholiques intégristes ? On pourrait le penser, vu l'enthousiasme avec lequel les héritiers de Mgr Marcel Lefebvre recommandent le film. Lundi 22 mars, Mgr Bernard Fellay, supérieur de la Fraternité Saint-Pie-X, a présidé une conférence sur le thème : « Face à l'apostasie silencieuse, la Passion du Christ », à la salle de la Mutualité à Paris. »
Le film est un succès commercial aux États-Unis, notamment auprès des chrétiens évangéliques et des catholiques.
Nommé aux oscars, prix du public pour la meilleure œuvre dramatique.
Dans la salle, je n'en mène pas large. Je suis troublée, aussi silencieuse et immobile que les cinéphiles qui ont choisi la séances de 22h30 et j'ai autant de mal à me redresser durant le générique. Je ne peux m'empêcher de me demander combien de croyants il y a dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Mel Gibson Empty
MessageSujet: Re: Mel Gibson   Mel Gibson Icon_minitimeSam 21 Juil 2007 - 20:49

Mais si j'évoque ici Mel Gibson, c’est que je viens de me faire sur grand écran une superbe séance de rattrapage avec
Apocalypto
3 nominations aux Oscars. Sortie enFrance en janvier dernier.
Mexique. Début du XVIème s.
In Allociné >"Dans les temps turbulents précédant la chute de la légendaire civilisation Maya.
Jeune père porteur de grandes espérances, chef de son petit village, Patte de Jaguar vit une existence idyllique brusquement perturbée par une violente invasion. Capturé et emmené lors d'un périlleux voyage à travers la jungle pour être offert en sacrifice aux Dieux de la Cité Maya, il découvre un monde régi par la peur et l'oppression, dans lequel une fin déchirante l'attend inéluctablement.
Poussé par l'amour qu'il porte à sa femme, à sa famille et à son peuple, il devra affronter ses plus grandes peurs en une tentative désespérée pour retourner chez lui et tenter de sauver ce qui lui tient le plus à coeur. »

- Site officiel : http://video.movies.go.com/apocalypto/
A nouveau polémiques :
In Comme au cinéma >
Citation :
« Patte de Jaguar, Mousse pendante et autres personnages affublés de noms oniriques au possible vivent dans la jungle de sangliers, de blagues beaufs et d'eau fraîche, jusqu'à ce que leur village soit mis à feu et à sang et qu'ils soient capturés par d'autres messieurs en tenue d'Adam particulièrement féroces et sadiques. On suit leur marche à travers la jungle, mais aussi la lutte qui s'engage entre les deux peuples. La chair dégouline, le sang gicle, les corps gisent dans tous les sens, et au milieu de ce joyeux carnage d'un bon goût sans nom, Mel Gibson voudrait faire une fable sur la fin d'une civilisation. Malheureusement, la lenteur de l'action et le gore sans cesse présent rendent Apocalypto insupportable au bout d'un quart d'heure. »
Pour ma part, je me suis laissé porter deux fois 2 heures par la force de ces images, magnifiques. Tourné dans un cadre majestueux, en partie au Mexique et en Amérique latine, dans la langue yucatèque, avec des acteurs non professionnels.
Je suis parvenue à reléguer la violence au second rang.
Parce qu'elle n'est pas celle que les détracteurs du cinéaste ont tenté de nous présenter. Je dirais même qu'il y a moins de violence dans Apocalypto que sur nos chaînes de télévision.
Mel Gibson Apocal303dz5
Histoire, aventures, émotion. Les chasseurs depuis leur coeur de forêt font leur chemin de croix traînés par les Mayas qui les destinent à leur dieu en sacrifice.
Une épopée qui sera close à la vue, sur le rivage, des navires espagnols accostant, le crucifix en guide d'épée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Mel Gibson Empty
MessageSujet: Re: Mel Gibson   Mel Gibson Icon_minitimeDim 22 Juil 2007 - 3:04

Merci, Babelle, j'hésitais! Apocalypto vient de sortir en DVD !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire
Le Bibliomane

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

Mel Gibson Empty
MessageSujet: Re: Mel Gibson   Mel Gibson Icon_minitimeDim 22 Juil 2007 - 8:25

Ne tenant pas compte des critiques intello-parisiano-bobos de Télérama et des Inrocks qui sabrent le film, nous sommes allés voir Chatperlipopette et moi, la dernière réalisation de Mel Gibson. Et j'avoue , n'en déplaise aux représentants de la Nomenklatura de la critique cinématographique, que j'ai passé un bon moment à regarder ce film.


Certes, Apocalypto n'est pas exempt d' erreurs historiques, de maladresses et et de faiblesses scénaristiques flagrantes, mais peut-être ne faut-il ,après tout , prendre ce film que pour ce qu'il est: un divertissement qui nous plonge dans une aventure exotique se déroulant dans l'amérique précolombienne.
Le (mince) scenario,qui commence avec une tribus d'indiens rigolards, amateurs de blagues de potaches, attaqués par les méchants Mayas esclavagistes, sadiques et décadents, afin d'être sacrifiés au dieu Kukulkan (version Maya de Quetzalcoatl, le serpent à plumes des aztèques) relève d'un manichéisme simpliste caractéristique du cinéma américain.
En effet, si les décors, les costumes et la reconstitution de la cité Maya sont superbement restitués, pourquoi a t'il fallu faire de cette brillante civilisation une horde de dégénérés assoiffés de sang, corrompus et cruels? Bien sûr les civilisations précolombiennes n'ont pas lésiné sur les sacrifices humains pour satisfaire leurs dieux (qu'on pense aux Aztèques qui sacrifièrent 20 000 victimes pour l'inauguraution du grand temple de Mexico-Tenochtitlan) mais cela n'en faisait pas pour cela des psychopathes dignes de films d'horreur de série B.
Quid de cette brillante culture, de ses arts, ses sciences, son mode de vie sophistiqué? Rien. Mel Gibson, nous resservant le mythe du bon sauvage s'opposant au méchant civilisé n'apporte qu'une réponse simpliste et mille fois rebattue qui sent le réchauffé.


Ajoutons à tout cela un scenario basique et linéaire, aux nombreuses invraisemblances et qui frise parfois le ridicule: ainsi, cette scène de sacrifice humain débutant de manière impressionnante mais qui sombre ensuite dans un dénouement digne de Tintin et le temple du soleil.


Quant aux nombreuses critiques faisant état d'un film d'une violence insoutenable, il serait juste d'y apporter un bémol. Oui, le film comporte des scènes de violence, mais pas plus qu'un Scorcese ou un Tarantino. Et comment évoquer les civilisations précolombiennes sans montrer les sacrifices rituels exercés quotidiennement à l'époque? Heureusement pour certaines âmes sensibles, Mel Gibson n'a pas choisi pour sujet de son film la civilisation aztèque dont les sacrifices au dieu Xipe Totec comportaient décapitation et écorchement de la victime dont le prêtre revêtait ensuite la peau.


Bref, Apocalypto est un film inégal, fascinant en ce qu'il décrit un univers étrange et chatoyant malheureusement jamais traité au cinéma, mais hélas décevant par les faiblesses de son scenario qui le réduisent à un bon film d'aventures, original et dépaysant, ni chef-d'oeuvre, ni nanar, mais qui offre toutefois au spectateur un pur moment de divertissement. Mais après tout, nous divertir, n'est ce pas là la finalité première du cinema?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Mel Gibson Empty
MessageSujet: Re: Mel Gibson   Mel Gibson Icon_minitimeDim 22 Juil 2007 - 9:24

Et bien dites donc!!!Quand Le Bibliomane se lance dans la critique de cinéma, c'est quelque chose aussi, et ils pourraient aller se rhabiller les
Citation :
critiques intello-parisiano-bobos de Télérama et des Inrocks
!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De la Mancha
Espoir postal
De la Mancha

Messages : 25
Inscription le : 30/07/2007
Age : 53
Localisation : Chevalier errant du net

Mel Gibson Empty
MessageSujet: Re: Mel Gibson   Mel Gibson Icon_minitimeVen 3 Aoû 2007 - 13:02

J'ai vu "La passion du Christ" au cinéma. Franchement, je ne comprends pas, ou plutôt trop bien les raisons de la polémique.

Film sado-maso ?
Non. La flagellation était une peine infligée par les romains, et elle entrainait souvent la mort. Lorsqu'on lit dans les évangiles que Jésus fut flagellé, cela prend une ligne, et on passe à autre chose. Là, on voit, et on comprend ce qu'il a pu endurer. Choquant ? Oui. C'est la flagellation qui est choquante, le fait de comprendre que l'on pouvait faire souffrir et aimer à ce point faire souffrir. Le fait de voir que l'être humain en tout temps et en tout lieux se repait de cette souffrance. Ce qui est choquant, c'est de nous voir face à nous même. Saurons nous assumer cela, ou continuerons nous de nous cacher derrière des euphémismes (Il fut flagellé...)

Film antisémites ?
Non. Jésus était Juif. Il a été crucifié à la demande des Saduccéens qu'il incommodait, et qui étaient également juifs. C'est une REALITE HISTORIQUE. D'autres juifs (les exclus, les pauvres,etc..) ont acclamés Jésus. Certains dignitaires ont pris sont parti, et ils étaient également juifs. C'est également une réalité historique, et le film le montre.

Maintenant, on ne peut pas empêcher les crétins et les intégristes d'interpréter cela comme ils le souhaitent. Certains ont profité de ce film pour salir un peu plus le christianisme, d'autres pour donner cours à leur antisémitisme. C'est lamentable, mais prévisible.

On a connu la même chose chaque fois qu'un film sur Jésus est sorti. On a brulé des cinémas quand est sorti "la dernière tentation du Christ", on a crié au scandale lorsque Pasolini a sorti son film (Jésus vu par un communiste... Mon Dieu).
Preuve que le personnage continue d'être révolutionnaire, et d'interroger chacun d'entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aura
Posteur en quête
Aura

Messages : 64
Inscription le : 17/05/2007
Age : 29
Localisation : Belgique

Mel Gibson Empty
MessageSujet: Re: Mel Gibson   Mel Gibson Icon_minitimeLun 6 Aoû 2007 - 15:09

J'ai adoré la Passion du Christ et j'ai aussi du mal à comprendre pourquoi en faire une telle controverse? Je ne vois pas en quoi ce film attaque qui que ce soit, de plus il est relaté d'après des écrits Bibliques.
Bref, j'ai adoré ce film. On montre bien les souffrances que le Christ a du endurer avant d'être crucifié. C'est aussi ce qu'enduraient de nombreux hommes durant l'Antiquité.
Sinon ce site donne pas mal d'explications sur le film: http://lapassionduchrist.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 72
Localisation : là haut, vers Aix...

Mel Gibson Empty
MessageSujet: Re: Mel Gibson   Mel Gibson Icon_minitimeSam 12 Nov 2016 - 18:41

Mel Gibson Tu-ne-10

Un film de guerre contre la guerre : "Tu ne tueras point", beaucoup d'hémoglobine à ne plus savoir qu'en faire et je pense que ce point aiguisera les critiques. La position et les prises de décisions du jeune objecteur de conscience sont bien rendu, on voit ainsi le courage qu'il lui a fallu pour s'engager dans l'armée tout en refusant de toucher une arme ce qui pour des militaires est impensable. Ce courage sera finalement reconnu par ses superieurs et ses compagnons d'infortune dont il sauvera un grand nombre. Il s'agit d'une histoire vraie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Contenu sponsorisé




Mel Gibson Empty
MessageSujet: Re: Mel Gibson   Mel Gibson Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mel Gibson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mel Gibson vs. The World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: