Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Denis Johnson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Denis Johnson   Dim 22 Juil 2007 - 22:25



Présentation : Denis Johnson est né à Munich en 1949. Ce fils d'un diplomate américain des services de renseignements, vécut entre le Japon, l'Allemagne, Manille et les Etats-Unis (Washington D.C.) avant ses dix-huit ans, puis, il acheva ses études supérieures à l'Université d'Iowa. Actuellement, il vit et travaille dans l'Idaho entre le Montana et le Canada. Il écrit et est publié depuis l'âge de dix-neuf ans. Son œuvre a été couronnée par de nombreuses distinctions dont le National Endowment for the Arts (1983) et le Whiting Writer's Award (1987). Mais il s'est surtout imposé sur la scène littéraire américaine grâce aux nouvelles réunies dans Jesus' Son (Christian Bourgois Editeur, 1996) qui en firent un des deux finalistes du National Book Award au moment de sa publication.


J'ai donc lu "Rêves de train"

L'action se déroule en 1917 aux USA en Idaho. Un Homme qui travaille à la construction des ponts pour le chemin de fer découvre alors qu'il revient d'un chantier que l'incendie qui a ravagé sa région a emporté sa femme et sa petite fille. Par des retours en arrière l'auteur nous raconte brièvement son passé lointain et proche. Une vie parsemée de morts brutales. Il s'installe à nouveau sur le lieu de son ancienne maison et dans ses hallucinations voit sa Famille. Il est persuadé qu'une enfant loup est sa propre Fille.

J'ai bien aimé l'écriture qui rend bien la personnalité brute de cet Homme. Se mêle aussi du fantastique dans sa vie et celle de cette vallée où Il vit.

J'aimerais bien lire de cet auteur le "pendu réssucité".

J'espère que l'un de vous découvrira aussi cet auteur et saura vous en parler mieux que je ne le fais.

à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Denis Johnson   Dim 22 Juil 2007 - 23:16

Je note Denis Johnson. Et sais tu quelque chose de l'histoire du "pendu ressucité"? Rien que le titre m'attire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Denis Johnson   Lun 23 Juil 2007 - 22:10

Marie voilà ce que j'ai trouvé :

Un pendu ressuscité

« English se vit debout dans une salle de cinéma, une grenade à la main, et il se dit en pleurant : Dieu m’a ordonné de le faire. Il vit Simone Weil se perdre dans la mort pour obéir aux ordres de sa divine conscience et éteindre, pour elle, le monde entier. Des malades mentaux grimper au sommet de constructions élevées et faucher à coups de fusil, sur l’ordre de Dieu, des gens qu’ils n’avaient jamais vus. Une manchette de journal : LA MERE FAIT RÔTIR SON BÉBÉ POUR CHASSER LE DIABLE.
A sa droite et à sa gauche, English entendait les boissons tournoyer dans les verres. Le torchon du barman était tombé de son côté sur le comptoir en métal, et un des coins trempait dans l’eau. C’était tout ce dont English avait conscience… »


et un autre livre :

Des anges

Aux yeux des Américains, l’homme qui fuit la société est souvent un héros. Ses appétits de liberté et de grands espaces les font rêver. Mais il arrive aussi que le rêve tourne mal.
Ainsi Jamie Mays et Bill Houston vont-ils peu à peu vivre leurs pires cauchemars. Lui, ancien marin et délinquant, n’a d’autre horizon que le nomadisme ou la prison. Elle, avec ses deux fillettes, fuit un mariage minable. Ils se rencontrent à bord d’un car Greyhound, en route vers la Pennsylvanie. Ensemble, ils arpentent les quartiers sordides de Pittsburgh et de Chicago, pour échouer à Phoenix, en Arizona. Tandis que l'alcool et la drogue conduisent Jamie à l’hôpital psychiatrique, Bill se livre à un désastreux hold-up qui le fait échouer dans la cellule des condamnés à mort.
« Denis Johnson tire de sa prose enfiévrée des tableaux d’une humanité lacérée et dynamite le fantasme d’innocence des Etats Unis. » (Elisabeth Vust, 24 heures)



je pense donc en lire au moins un autre.

à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Denis Johnson   Mar 24 Juil 2007 - 1:42

Merci Bédoulène, j'ai noté dans mon petit carnet!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Denis Johnson   Lun 16 Juin 2008 - 12:35


Le nom du monde
Citation :
Quatrième de couverture
« La remontée à la lumière d'un universitaire de cinquante-trois ans qui, après la mort de sa femme et de sa fille, a décidé de "faire son deuil du deuil". Au bout du labyrinthe l'attend une Ariane rouquine et pulpeuse, dont la performance préférée consiste à se raser le pubis devant un parterre d'étudiants des Beaux-Arts médusés... Ce qui permet à l'auteur de Jesus' Son de décocher de perfides banderilles contre le microcosme universitaire d'outre-Atlantique. C'est bien dans ce domaine - le tableau de mœurs - que Denis Johnson séduit le plus : derrière le miroir déformant d'intrigues parfois hasardeuses se cache un observateur précieux de l'Amérique. » André Clavel, Le Temps

Je viens de découvrir seulement maintenant ce fil (oui – même après tous ce temps il me reste toujours à faire des découvertes Wink )
Denis Johnson est un auteur dont j’ai fait connaissance avec Le nom du monde – et par après j’ai encore lu Rêves de trains.

La lecture des deux livres date de trop de temps pour vous faire encore un commentaire – mais avec cet auteur on a un poète qui écrit – tout comme Michael Ondaatje – et la qualité de leur prose est très souvent une autre que chez les auteurs ‘normaux’.

Le résumé de ce livre sonne très bizarre – mais c’est une variante rafraichissante d’un roman ‘campus universitaire’ qu’on connaît (et que moi personnellement j’adore aussi).

Mais surtout le héros est plus sombre, sans d'autant plus arriver à nous entraîner dans une dépression. Mais Johnson montre dans ses livres un aspect de la vie en Amérique qui ne convient pas toujours à la variante sucrée du ‘rêve américain’ – et je l’adore aussi pour cela.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Denis Johnson   Mar 1 Juil 2008 - 22:40

Ah, Kenavo est revenue sur ce fil.

je pense le proposer pour les prochains votes.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Denis Johnson   Mar 1 Juil 2008 - 23:13

Bédoulène a écrit:
Ah, Kenavo est revenue sur ce fil.

je pense le proposer pour les prochains votes.
cheers

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Denis Johnson   Ven 16 Jan 2009 - 13:19


Arbre de fumée
Citation :
Présentation de l'éditeur
Du jour de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy en 1963 au début des années quatre-vingt, Arbre de fumée accompagne les (més)aventures de Skip Sands, un jeune agent de la CIA engagé dans des opérations contre le Viêt-cong. Croisant les parcours d'une demi-douzaine de personnages pris dans la guerre. Denis Johnson plonge le lecteur au plus noir du conflit et de l'espionnage. Il parvient ainsi à rendre compte de l'influence à la fois dramatique et hallucinatoire de la guerre du Vietnam avec un talent aussi maîtrisé qu'un Michael Cimino ou un Francis Ford Coppola et décrit de manière bouleversante la lente chute de ses personnages.

679 pages ne sont peut être pas une invitation à se consacrer tout de suite de ce livre.. mais Bédoulène a raison de persister à vouloir voir son auteur au portail.. et vous avez d'autres livres de lui au choix Wink

Entre autre Rêves de train et Le nom du monde

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Denis Johnson   Ven 16 Jan 2009 - 15:02

Merci Kenavo de ton soutien et de l'info sur ce livre qui est tentant !

Je le repropose sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pichnette13
Envolée postale
avatar

Messages : 171
Inscription le : 27/01/2009
Age : 29
Localisation : Tours-sur le canap'

MessageSujet: Re: Denis Johnson   Ven 30 Jan 2009 - 19:40

J'ai beaucoup aimé son recueil Jesu's son. Je ne peut pas en dire grand chose car je l'ai lu il y a des années mais j'en garde un très bon souvenir et une écriture réaliste comme je les aime. Déjà mort était pas mal non plus. On va croire que je ne suis attirée que par les bouquins qui parlent de drogues, mais non je lis aussi d'autres choses. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Denis Johnson   Ven 30 Jan 2009 - 20:37

Mais c'est trop bien de toi pour avoir mis un mot sur ce fil - voilà qu'il va sortir de la section à découvrir cheers

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
avatar

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

MessageSujet: Re: Denis Johnson   Lun 8 Fév 2010 - 11:36

Rêve de train par Denis Jonhson

Court livre de 130 pages qui nous emmènent sur les traces de Grainier né dans les années 1880 mort en 1968.
Le lieu géographique ou ce déroule cette histoire est importante, cela se passe dans une Amérique profonde (nord de l’Idaho) habité par des paysans, des ouvriers qui construisent des voies ferroviaires etc., nous y voyons des hommes simples, rustiques au caractères dur comme la nature qui les entourent.
Grainier tout d’abord travaille dans la construction du chemin de fer, il se marie, mais bien vite sa femme et son enfant disparaissent dans un incendie de forêt.
On voit bien que la vie ne fait de cadeau à personne et en tout cas pas à Grainier qui abandonne son travaille au chemin de fer parce que sa santé ne lui permet plus des efforts si dur.
Ce livre c’est avant tout l’histoire d’un homme avec la nature, un homme qui préfère la solitude dans sa cabane dans la forêt avec son chien à tout autres vies.
C’est un livre sur la triste destinée d’un homme, c’est une histoire tellement bien écrite que l’on pourrait croire que c’est une histoire vraie.
C’est un livre qui décrit une certaine Amérique, une certaine époque avec des gens un peu sauvages pas trop éduqués, au vocabulaire simple, des hommes et femmes ou la fatalité et la mort les poursuivent toute leur vie

En résumé ceci est un fort bel ouvrage très très bien écrit mais une histoire si triste qui nous montre à quel point la vie est difficile.


Citation :
Presque tous les habitants de la région connaissaient Robert Grainier, mais lorsqu’il mourut dans son sommeil un jour indéterminé de novembre 1968, son cadavre demeura allongé dans le chalet pendant le restant de l’automne, puis durant tout l’hiver, et personne ne s’étonna jamais de son absence. Deux marcheurs découvrirent son corps au printemps. Le lendemain, le couple revint avec un médecin, lequel rédigea un certificat de décès ; puis, maniant tour à tour une pelle qu’ils avaient trouvée appuyée contre le chalet, tous trois creusèrent une tombe dans le jardin, où repose désormais Robert Grainier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 58
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Denis Johnson   Lun 8 Fév 2010 - 12:46

J'ai lu à peu près la moitié de Arbre de Fumée, puis j'ai décroché. jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Denis Johnson   Lun 8 Fév 2010 - 12:50

Ton commentaire donne envie. ça me fait penser un peu au roman de Colum Mc Cann "Les saisons de la nuit" et son univers d'ouvriers terrassiers du métro New-Yorkais venus d'Irlande au début du XXe siècle. Je note ce "Rève de train".

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Denis Johnson   Lun 8 Fév 2010 - 13:30

rivela a écrit:
En résumé ceci est un fort bel ouvrage très très bien écrit mais une histoire si triste qui nous montre à quel point la vie est difficile.
Merci pour ton commentaire.. et j'espère que tu as quand même aimé.. bien que ce soit un peu triste Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Denis Johnson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Denis Johnson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bec de Mortagne AUGER DENIS LEGRAND LEMIEU 1784 1790 1827
» La mère Denis.
» Présentation de Denis Voirin
» (93) AM Saint-Denis en ligne
» Denis ALLEX - L'otage français en Somalie tué lors d'une opération commando

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: