Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Grisélidis Réal

Aller en bas 
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Grisélidis Réal Empty
MessageSujet: Grisélidis Réal   Grisélidis Réal Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 16:26

Grisélidis Réal Grisel10 Grisélidis REAL, 1929-2005

"Grisélidis Réal est née à Lausanne, passe son enfance en Egypte et en Grèce avant de s' inscrire aux Arts décoratifs de Zurich. Divorcée, mère de quatre enfants, elle commence à se prostituer au début des années 60, en Allemagne, avant de devenir la fameuse "catin révolutionnaire" des mouvements de prostituées des années 70."

Quatrième de couverture de Suis-je encore vivante ? Journal de prison. - Verticales, 2 008

Elle est l' auteur de Suis-je encore vivante ? Journal de prison, Le Noir est une couleur, La passe imaginaire, (correspondance) et Le sphinx et Carnet de bal d' une courtisane. Tous publiés aux éditions Verticale.

Je viens de terminer Suis-je encore vivante, et je résumerai mes impressions et en tout cas, je conseille la lecture de Grisélidis, une femme hors normes, courageuse à l' extreme, révoltée irréductible et irrécupérable.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Grisélidis Réal Empty
MessageSujet: Grisélidis Réal   Grisélidis Réal Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 18:49

SUIS-JE ENCORE VIVANTE ? JOURNAL DE PRISON. - Verticales/Phase deux

"La vie en prison continue. Dehors un merveilleux printemps, éblouissant, juteux, se déverse et nous n' en apercevons qu' une goutte à l' intérieur des cellules. Parfois un avion passe dans le carré du ciel et semble briser l' épine dorsale de la maison. P. 55

En février 1963, Grisélidis Réal est incarcérée à la prison de Munich où elle restera sept longs mois. Elle essaie par tous les moyens de ne pas craquer, ni de céder au désespoir. Il y a d' abord la pensée de ses engfants mis en foyer. De son ami Rodney et de tous ses autres amis.

Elle lit, peint, dessine, tient un journal et, de temps en temps, elle va au "cinéma". Elle se hisse sur une vieille valise d' où elle peut entrevoir le "monde des vivants" : quelques arbres, des amoureux en ballade, un coin de ciel et de rue.

"Une fois juchée sur cet édifice étroit et branlant, on jouit d' un spectacle vraient unique, qui procure une nostalgie et une douceur inoubliables...On voit des maisons, véritables, vivantes, habitées par des etres qui sont libres... Qui mangent normalement, qui s' aiment, qui écoutent de la musique, le soir, à la lumière de fastueuses lampes à avat-jour."

"Je m' offre de petites joies qui les feraient sourire... Ce soir deux cigarettes. Quand je l' allume, je me regarde dans le miroir, et laisse l' allumette bruler, et j' imagine que je suis quelque part dans un bistrot. L' éclairage inusité m' en donne l' illusion, jusqu' à ce que l' allumette me brule les doigts. Oui, on en arrive là"...

"Le meilleur moment dans la cellule, c' est lorsquea le soleil y pénètre, je l' attends tous les jours avec impatience et suis désespérée par les jours gris où il ne vient pas. Il commence à se poser sur le plancher, puis sur le lit, monte sur le mur et éclire le visage (du mime) Marceau. Le soleil passe lentement à droite, toujours plus haut, jusqu' à ce qu' il disparaisse près du plafond. P. 172

Assise et fumant, je fais des ballets de fumée dans les rayons de soleil tombant en biais, coupés par les barreaux de la fenetre. C' est un jeu que j' aime beaucoup, mystérieux, magique. La fumée s' enroule, se déroule, s' enfuit, bat des ailes et je souffle toujours de nouvelles volutes dans la tapisserie qui s 'évanouit et se défait." P. 173

Pendant les promenades, elle cueille des fleurs des champs, des brins d' herbe. Elle décore sa cellule de ses peintures et de quelques menus objets. Surtout, elle tisse des liens amicaux aved les pauvres femmes dont elle partage la captivité, et qu' elle magnifie avec ses mots, des cadeaus symboliques et toute sa sympathie de marginale.

Il n' empeche. Elle passe par des états de tension extreme, de doute, de désespérance. Et lui vient l' idée de se suicider. Et ce qui l' aide à tenir : son intelligence, sa sensibilité d' artiste et de révoltée, son imagination meme, se retournent contre elle et l' épuisent.

Ce livre est un document brut, qu' on a découvert après sa mort. Les qualités de ce texte font qu' on a envie de lire autre chose de Grisélidis. Et c' est ce que je ferai en lisant Le noir est une couleur.


_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

Grisélidis Réal Empty
MessageSujet: Re: Grisélidis Réal   Grisélidis Réal Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 18:55

@Bix Vraiment prenants les extraits que tu as choisi : j'ai eu l'impression un bref instant que les croisillons de ma fenêtre se transformaient en des barreaux ... étouffants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Grisélidis Réal Empty
MessageSujet: Re: Grisélidis Réal   Grisélidis Réal Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 19:10

GrandGousierGuerin a écrit:
@Bix Vraiment prenants les extraits que tu as choisi : j'ai eu l'impression un bref instant que les croisillons de ma fenêtre se transformaient en des barreaux ... étouffants.

Et je pense que Le Noir est une couleur doit etre meilleur encore, littérairment parlant en tout cas. Elle avait fait ses gammes en tant qu' écrvain et elle était libre et reconnue. Je vais essayer de découvrir aussi ses dessins, tableaux. A noter qu' en prison, elle n' avait que des stylos à bille de deux ou trois couleurs...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

Grisélidis Réal Empty
MessageSujet: Re: Grisélidis Réal   Grisélidis Réal Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 19:12

bix229 a écrit:
GrandGousierGuerin a écrit:
@Bix Vraiment prenants les extraits que tu as choisi : j'ai eu l'impression un bref instant que les croisillons de ma fenêtre se transformaient en des barreaux ... étouffants.

Et je pense que Le Noir est une couleur doit etre meilleur encore, littérairment parlant en tout cas. Elle avait fait ses gammes en tant qu' écrvain et elle était libre et reconnue. Je vais essayer de découvrir aussi ses dessins, tableaux. A noter qu' en prison, elle n' avait que des stylos à bille de deux ou trois couleurs...
Je vais donc suivre avec intérêt ton exploration littéraire dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Grisélidis Réal Empty
MessageSujet: Re: Grisélidis Réal   Grisélidis Réal Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 19:32

Merci, bix, de nous présenter Grisélidis Réal. Tu me rappelles ainsi que j'ai voulu depuis longtemps visiter sa tombe au cimetière de Plainpalais (Genève), alors peut-être cet été...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Grisélidis Réal Empty
MessageSujet: Re: Grisélidis Réal   Grisélidis Réal Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 21:43

Depuis longtemps le nom, la vie et la personnalité de Grisélidis Réal me sont connus et m'intriguent, pourtant je n'ai jamais osé franchir la barrière invisible qui me sépare de cette grande dame. Ton commentaire, bix, me donne envie de vraiment m'y plonger...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Grisélidis Réal Empty
MessageSujet: Re: Grisélidis Réal   Grisélidis Réal Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 21:55

shanidar a écrit:
Depuis longtemps le nom, la vie et la personnalité de Grisélidis Réal me sont connus et m'intriguent, pourtant je n'ai jamais osé franchir la barrière invisible qui me sépare de cette grande dame. Ton commentaire, bix, me donne envie de vraiment m'y plonger...

Pas de problème, Shanidar, la barrière est vite franchie ! Au fait, coup de chapeau à l' éditeur Verticales. Grisélidis Réal 56221

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Grisélidis Réal Empty
MessageSujet: Re: Grisélidis Réal   Grisélidis Réal Icon_minitimeMar 11 Juin 2013 - 22:34

Moi aussi, j'ai envie de la lire.

(C'est malin...) :surpris:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Grisélidis Réal Empty
MessageSujet: Re: Grisélidis Réal   Grisélidis Réal Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Grisélidis Réal
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le gris
» fard a paupiere qui vire au gris
» Conseil FDT
» VOS CREATION ( gifs, photos, glitters...)
» Kiki veut 1 m de fausse fourrure grise?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Témoignages-
Sauter vers: