Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Bohumil Hrabal [République tchèque]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   Mar 1 Oct 2013 - 9:36

merci Jimmy, ton commentaire m'invite à noter ce livre (j'avais beaucoup apprécié "Moi qui ai servi le roi d'angleterre ")

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   Mar 1 Oct 2013 - 10:21

Merci, "moi qui ait servi le roi d'Angleterre est bien" mais "Jarmilka" et "La petite ville où le temps s'est arrêté" sont très beaux aussi.

Y a de quoi se faire plaisir Bédoulène sourire . Mes commentaires devraient suivre petit à petit.
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   Jeu 3 Oct 2013 - 13:05

C'est plus que de l'enthousiasme... le livre qui te parle le plus, peut-être ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   Jeu 3 Oct 2013 - 13:11

Je ne sais pas si c'est celui qui me parle le plus car je ne m'identifie à rien dans ce livre mais c'est peut être celui qui m'apporte le plus en jubilation et en plaisir de lecture. C'est le livre que j'aurais aimé écrire si j'avais eu le talent d'un écrivain.
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   Ven 4 Oct 2013 - 23:30

Une trop bruyante solitude
traduit du tchèque par Anne Marie Ducreux-Palenicek

Vous avez tous beaucoup parlé de ce livre, et je n'ai pas grand chose à rajouter.
En exergue:

Seul le soleil a droit à ses taches  Goethe

L'histoire donc, déjà racontée sur le fil , de cet Hanta qui dit de lui:

Je suis un peu le Don Quichotte de l'infini et de l'éternité, et l'infini et l'éternité ont sans doute un faible pour les gens comme moi..


Je relève quelques notes

eXPie a écrit:
mais j'avais trouvé le roman globalement sombre. Burlesquement sombre.
La fin, notamment... Elle est terrible, non ?
Oui, du burlesque et du sombre.. plus dans le cadre d'un conte dans lequel la fin a sa propre logique .

Arabella a écrit:
C'est une poésie de chaque instant, dans les gestes et les évenements les plus quotidiens voire les plus sordides, dans son métier de détruire, de broyer des livres, dans le bruit, la saleté, une activité qui révulse profondement cet amoureux des livres et des auteurs.
Effectivement, il y a une grande dimension poétique toujours présente,et ce même s'il raconte des choses absolument atroces, en particulier l'histoire de la petite tzigane dont le prénom clôt le récit.

Arabella a écrit:
Et je trouverais dommage de réduire le propos de l'auteur à une critique du régime socialiste,
Oui.. bien sûr c'est un texte écrit dans un contexte bien particulier, mais le texte est tellement fort en lui-même que même sans connaître le contexte, il peut exister seul et avoir une dimension universelle, c'est un peu ce que dit Jimmy..

Je n'ai pas le temps de commenter tous les messages qui parlent de ce livre, il n'y a de toute façon pas de note discordante.

Je vais m'arrêter un peu plus sur l'excellente analyse d'Emmanuelle Caminade pour pouvoir recopier l'extrait qui contient la phrase du Talmud dont elle parle, et la resituer dans son contexte. Car cette phrase est importante finalement dans l'intelligence-et l'ironie-  du texte, jusqu'au bout, peut être répondant à eXPie qui parle de cette fin terrible..


En spoiler , c'est long!


Spoiler:
 

Jimmy a écrit:
Un grand roman, écrit par un grand homme.
Tout à fait d'accord!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flibustière
Agilité postale
avatar

Messages : 884
Inscription le : 29/09/2012
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   Jeu 17 Oct 2013 - 19:16

Une trop bruyante solitude.
Quel flot de parole ! Une logorrhée ! Comme s'il l'avait écrit d'une traite ! Souvenirs, images, impressions condensés, notre narrateur Hanta, qui a vécu trente-cinq ans comme presseur de livres dans un cloaque, n'a pas la langue dans sa poche !
C'est un récit agréable à lire, les images qu'il nous donne à voir ou à sentir sont peu ragoutantes mais tout ce qui pue ne tue pas ! Envahi de livres qu'il sauve de sa presse, il n'a plus d'espace pour respirer, que celui de nous énumérer, depuis le Petit Lord en trois volumes jusqu'à la Théorie générale du ciel de Kant ses compagnons de 35 ans de vie commune.
Pour moi, c'est parce qu'il est court que ce récit est intéressant. Mais pour découvrir cet auteur, je ne sais pas si c'est la meilleure voie d'entrée.

_________________
"Il y a encore bien des lunes mortes, ou pâles, ou obscures, au firmament de la raison." (Cl. Lévi-Strauss)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   Jeu 17 Oct 2013 - 21:06

Flibustière a écrit:
Une trop bruyante solitude.
Quel flot de parole ! Une logorrhée ! Comme s'il l'avait écrit d'une traite ! Souvenirs, images, impressions condensés, notre narrateur Hanta, qui a vécu trente-cinq ans comme presseur de livres dans un cloaque, n'a pas la langue dans sa poche !
C'est un récit agréable à lire, les images qu'il nous donne à voir ou à sentir sont peu ragoutantes mais tout ce qui pue ne tue pas ! Envahi de livres qu'il sauve de sa presse, il n'a plus d'espace pour respirer, que celui de nous énumérer, depuis le Petit Lord en trois volumes jusqu'à la Théorie générale du ciel de Kant ses compagnons de 35 ans de vie commune.
Pour moi, c'est parce qu'il est court que ce récit est intéressant. Mais pour découvrir cet auteur, je ne sais pas si c'est la meilleure voie d'entrée.
Je ne sais pas si c'est la meilleure voie mais en tout cas ton commentaire dynamique donne très envie. (mais tu en as peut-être lu d'autres ?)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flibustière
Agilité postale
avatar

Messages : 884
Inscription le : 29/09/2012
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   Jeu 17 Oct 2013 - 21:30

shanidar a écrit:
Je ne sais pas si c'est la meilleure voie mais en tout cas ton commentaire dynamique donne très envie. (mais tu en as peut-être lu d'autres ?)
C'est mon premier livre de Hrabal, je tenterais bien une autre fois un roman (et non un récit) de cet auteur !

_________________
"Il y a encore bien des lunes mortes, ou pâles, ou obscures, au firmament de la raison." (Cl. Lévi-Strauss)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   Jeu 15 Oct 2015 - 11:30

Les souffrances du vieux Werther


Ce sont les souvenirs de son oncle que l'auteur nous dévoile. Un oncle qui nous est sympathique dès les premières pages de la préface.

Je me suis essoufflée à suivre l'écriture qui s'exalte dans les paroles de l'Oncle, sans pause, mais je n'en souhaitais pas. C'est un enchainement de longues phrases qui m'ont tenue jusqu'à la dernière page.

Ouf quel Homme cet Oncle ! Qui a comme "bréviaire" le livre de Batista, ce qui lui permet de "philosopher" sur tout et sur les femmes particulièrement.

Quel auteur que Bohumil Hrabal ! encore une fois ce fut une très bonne lecture.


Extraits :

"sauf que l'excès vous fait du mal comme dit Batista, c'est celui qui écrit des choses qu'on comprend pas trop parce qu'il a été aux écoles"

"Les nobles étaient vicieux parce qu'ils avaient de quoi et puis ils avaient le sens de l'art et de la culture, ils apprenaient juste à bien abêtir les gens par le trône et l'autel"

"et le Christ, surnommé autrement Jésus, a fait des choses que personne n'était arrivé à faire avant, c'était un juif baptisé, comme Ghandi il voulait la justice, que personne sur terre ne fasse cocu et ne vole, et c'est pour ça qu'il a subi la passion. Jan Hus aussi s'est laissé brûler par simple entêtement, et comme ils voulaient picoler pendant la noce, le Christ leur a changé le vin en eau, c'était un rigolo et un magicien ..."

"J'ai encore pu lui jouer un rôle d'officier de la garde, et si je m'étais entraîné dès ma petite enfance, maintenant je serais aussi dans les journaux, c'est exactement comme Jésus, depuis son plus jeune âge, il s'était entraaîné à faire le docteur, le législateur et le magicien, s'il n'avait pas été tout ça, on ne l'aurait pas considéré comme Dieu, les libres penseurs reprochent à l'église que s'il était Dieu, pourquoi il entretenait des relations avec une femme perdue, mais il lui donnait seulement des leçons d'hygiène publique, comme Batista, et elle, Marie-Madeleine, quoique grue à l'origine, elle a quand même fini par parvenir à la sainteté..."

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   Jeu 15 Oct 2015 - 23:24

Merci beaucoup Bédoulène pour ce commentaire.
Hrabal n'est pas uniquement pour Trop Bruyante Solitude.
Il confirme son talent avec les autres œuvres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   Sam 7 Nov 2015 - 18:51

La chevelure sacrifiée

Une récit à la première personne de Maryška, une jeune femme, qui est la vie personnifiée, marié à un homme trop sage, épris de juste mesure et de maîtrise de soi. Maryška mord dans l'existence à pleines dents, au propre comme au figuré, ce qui crée des situation cocasses, et donnent bien du soucis à son époux.

Un livre drolatique, mais plein de poésie également et de nostalgie d'une vie qui n'existe plus au moment où le livre a été écrit, une petite ville de Bohême où il faisait bon vivre, plein de personnages truculents, qui n'arrivent pas à se discipliner. Un livre tout en sensations, un éloge de la joie de vivre.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   Lun 7 Déc 2015 - 19:45

Trains étroitement surveillés

Nous sommes en 1945, une petite gare en Bohême sous occupation allemande. La guerre est en train d'être gagnée par les Alliés, mais la lutte dure encore, et des trains chargés d'armes et de soldats passent par la petite gare. Le narrateur, stagiaire dans les chemins de fer, a tenté de se suicider à cause de problèmes amoureux. D'autres événements, cocasses ou tragiques sont en cours.

Hrabal campe une galerie de personnages, légèrement allumés, qui semblent vivre dans un monde décalé, mais la souffrance et la tragédie n'est jamais loin, même mise à distance par l'humour. Texte ramassé, plein d'entrain et de tristesse, il se lit vite, mais ne s'oublie pas le livre terminé.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   Lun 7 Déc 2015 - 20:12

Et il y a le film de Jiri Menzel (1966, oscar du meilleur film étranger) qui est bien !


Il faudra que je lise le livre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   Lun 7 Déc 2015 - 20:19

Et que je vois le film !

Mais je préfère toujours lire le livre avant.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   Lun 7 Déc 2015 - 22:54

Arabella a écrit:
Et que je vois le film !

Mais je préfère toujours lire le livre avant.
Oui, d'habitude je fais comme ça aussi... mais il était passé il y a quelque temps sur le câble, la tentation était grande, et je n'avais pas le livre sous la main... dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bohumil Hrabal [République tchèque]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bohumil Hrabal [République tchèque]
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Sudètes
» Heure /Hiver /Eté
» Accouchement à l'hopital en République Tchèque.
» (RÉPUBLIQUE TCHÉQUE)
» Procureur de la république

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: