Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Christine Montalbetti

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitimeDim 30 Juin 2013 - 10:33

Montalbetti Christine

Christine Montalbetti  Index11

Christine Montalbetti est une femme de lettres française née en 1965 au Havre. Elle est par ailleurs maître de conférences en littérature française à l'université Paris-VIII.

Romans

   Sa fable achevée, Simon sort de la bruine, 2001.
  L'Origine de l'homme, 2002.
   Western, 2005.
   Journée américaine, 2009.
   L'Évaporation de l'oncle, 2011.
   Love Hotel, 2013.

Autres

   Images du lecteur dans les textes romanesques, 1992.
   La Digression dans le récit, 1994.
   « Paradoxe sur le comédien », Diderot, 1994.
   Le Voyage, le monde et la bibliothèque, 1997.
   Gérard Genette, une poétique ouverte, 1998.
   Chateaubriand, la fabrique du texte, 1999.
   La Fiction, 2001.
   Le Personnage, 2003.
   Le Bonheur de la littérature : mélanges pour Béatrice Didier (dir.), 2005.
   Expérience de la campagne, 2005.
   Nouvelles sur le sentiment amoureux, 2007.
   Petit déjeûner avec quelques écrivains célèbres, 2008.
    En écrivant « Journée américaine », 2009.
   Le Cas Jekyll, 2010.

Wikipedia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Re: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitimeDim 30 Juin 2013 - 10:35

Un article de Christine Montabeltti pour Le Monde, en mai 2013 à l'occasion des Assises du Roman à Lyon, auxquelles elle a participé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Re: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitimeDim 30 Juin 2013 - 21:43

Journée américaine

Christine Montalbetti  Images11

Allons y  tout de go, j'ai adoré ce roman. Je me suis arrêtée après chaque chapitre pour mieux le savourer. Je connais des centaines de beaux romans d’amour, voici un sublime roman d’amitié, où l’un va au devant de l’autre, tout est dans l’anticipation du plaisir partagé.

Cela commence ainsi :



Le roman va suivre la journée de route de Donovan, qui, d’un bled d’Oklahoma va rejoindre son ami Tom Lee dans un ranch perdu du Colorado. La route d'abord, les paysages changeants, les arrêts dans un bistrot ou un thrift shore. Parce que comme Ron Rash, Christine Montalbetti pense que les territoires sont fondateurs, marquent l’individu de son empreinte. Mais surtout on suit le cheminement des pensées dans la tête de Donovan, qui songe à son ami,  la naissance de leur amitié, alors qu’ils étaient jeunes étudiants sur le campus, maladroits et pleins d’espoir,



…ce que la vie leur a réservé, comment un mélange complexe de peur, de timidité, d’attrait du neuf a mené leurs existences, a transformé les possibles en « des passés, des souvenirs, des regrets ».

Autour de ce fil directeur, Christine Montalbetti se fait la championne de la digression. A force de parenthèses, de phrases à rallonges, de pensées qui s'évadent, s'associent et s’enchaînent, Donovan nous livre sa vision du monde, où les individus sont « mobile(s) et changeant(s) », «orageux, intense(s) et souple(s) » ce qui leur offre « comme un surplus d'existence ». L’amitié (comme l’amour) est  faite de rencontres et de séparations : le caractère primordial de la première rencontre, que notre imaginaire n'aura de cesse de remodeler, puis la continuité du sentiment, la permanence de l’émotion malgré l’intermittence  de la relation. Elle se nourrit des  changements qui l’épicent, sans nuire à sa constance.

Tout n’ a pas de réponse, les interrogations restent là. L'intimité des personnages se joue dans leurs secrets, leurs hésitations. Malgré leur fragilité, ils trouvent les ressources nécessaires pour vivre leur vie droitement, entre « la joie et la trouille », entre renoncements et projets.



Donovan et Tom Lee , quand ils étaient étudiants, ont tous deux écrit des romans, et  c’est l’occasion de réfléchir à qu’est ce que l’écriture, que cherche-t’ on dans l'écriture et les livres qu’on n’ a pas dans la vie – ou qui aide à affronter la vie. Tom Lee, qui ne parle presque plus aux hommes et pas aux animaux, parle aux objets, qui ont une âme, tout le monde le sait bien, et tout particulièrement  à sa Remington.



Christine Montalbetti a une tendresse pleine d'humour pour la fragilité de ses personnages, qui, jamais plaintifs, sont portés par le monde qui les entoure, par la continuité de leur enfance, par leurs hésitations incertaines. Elle les campe dans une Amérique de carte postale (campus, ranch, prairie, McDo), qui n'est jamais que l'Amérique profonde quotidienne et leur ordinaireté-même leur donne une proximité étonnante. En tant qu'auteur, elle garde son quant-à-soi, émaille son récit de remarques, commentaires,  apartés, sa vision d'écrivaine européenne amoureuse de l'Amérique, sa  compassion amusée  pour les tourments et les bonheurs tranquilles de ses personnages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Re: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitimeDim 30 Juin 2013 - 21:43

.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Re: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitimeDim 30 Juin 2013 - 21:51

Le campus  Christine Montalbetti  Indexr10

La route  Christine Montalbetti  Indexf10

La Remington   Christine Montalbetti  Images12

Robert (prononcer wobeurt) Christine Montalbetti  Images13

La cafetière intalienne   Christine Montalbetti  Images14

Tom Lee regarde les montagnes depuis la véranda du ranch   Christine Montalbetti  Indexr11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Re: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitimeDim 30 Juin 2013 - 21:58

C'est pratique les images ! je ne pensais pas à cette Remington là (mais à une pétoire quelconque). 

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Re: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitimeDim 30 Juin 2013 - 22:01

animal a écrit:
C'est pratique les images ! je ne pensais pas à cette Remington là (mais à une pétoire quelconque). 

oui j'ai eu la surprise en cherchant des images  de trouver ça, aussi, pour Remington:
Christine Montalbetti  Gggggg10
(Là, j'y connais vraiment rien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Re: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitimeDim 30 Juin 2013 - 22:02

(ça doit être le ranch qui m'a orienté par là... quoique je crois que j'entends plus ce nom associé à des armes à feu qu'à la machine à écrire, et pourtant).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Re: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitimeLun 1 Juil 2013 - 12:10

J'en remets une petite louche pour la route, histoire de bien vous gaver (la non-lecture est autorisée sourire ) (c’est toujours Journée américaine)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Re: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitimeLun 1 Juil 2013 - 12:26

Remington peut également signifier :
Christine Montalbetti  75991264-260x260-0-0_Rasoir+Remington+R6130
De la à dire que ce livre est "rasoir", voilà un pas que je n'oserai franchir ! mdr2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Re: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitimeLun 1 Juil 2013 - 12:39

Oh! le vilain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Re: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitimeMer 3 Juil 2013 - 21:29

En écrivant Journée américaine

Christine Montalbetti  Christ10

Un tout petit texte écrit après la fin de  l’écriture du roman dont elle n’est pas vraiment encore débarrassée, et quelques photos qu’on apprécie mieux après la lecture dudit texte.
Christine Montalbetti a écrit l’essentiel de Journée américaine invitée en résidence dans l’Oklahoma, reçue dans un cottage sur un campus universitaire

Elle raconte les lieux, dont il est une évidence pour elle qu’ils ont une influence extrême sur ce qu'elle écrit, et les objets dont elle s'est entourée pour l'écriture, créant une ambiance, une inspiration, un monde propre à la fiction. Elle explique comment elle s’imprègne de ces objets, des personnes croisées, des paysages, pour écrire un roman qui s'impose à elle, qui l’amène au-delà d'une maîtrise rationnelle. Je reparle des personnages, comme ils sont faits d'emprunts infectieux aux personnes réelles, …



… des thèmes abordés dans le roman, de l’amitié.



On retrouve cette écriture toute en parenthèses et digressions, sans doute moins travaillée. C'est à la fois intéressant et éclairant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Re: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitimeLun 15 Juil 2013 - 21:34

Journée américaine.
Donovan est en route pour retrouver un ami: Tom Lee. Donovan a beaucoup de chemin à parcourir (en tous cas de quoi écrire 270p).
La pensée de Donovan y va de son parcours, elle ricoche d'une personne à l'autre, s'étend comme les cercles concentriques dans une étendue d'eau. La pensées est fluide, fine aussi comme les fils d'une toile d'araignée. La pensée d'une certaine manière enferme, elle empêtre... C'est donc les souvenirs des lieux, des rencontres, du campus, de Tom Lee qui explose de rire, des filles: Jane, Amy, Maggie, Linda qui aime baiser accrochée à son amant, lui debout comme elle l'a vu faire dans un film avec Nicholson ...
D'une tripotée de potes aussi: keith qu'on retrouve barbu, Mike qui renifle la petite culotte de sa copine, William, le frère de Linda, baroudeur ou encore son beau-frère Spencer le fermier brutal et beau marié à Norma (soeur de Linda), mais on s'éloigne du centre quoique les anecdotes que la pensée ramène ne sont pas "piquées des hannetons".
La pensée est prolixe en imagination aussi, il lui est facile de suivre les courses au ravitaillement d'un moustique pendant une partie de foot US ou de se représenter ces extraterrestres attendus avec une telle impatience et qui ne feront pas autrement que ces colons autrefois arrivant avec leur lot de tueries, d'alcool comme arme chimique ainsi que des maladies dont seuls leurs organisme possédaient les anticorps. Ces extraterrestres qui arriveront, si ça vous fait plaisir de le penser, sur leur vaisseaux flambant neuf, avec leurs silhouettes et panoplies inouïes, ni dans le cas plus probable où une sonde rapporterait quelque forme infinitésimale, bizarre mais vivante et forcément contaminante.

Un soliloque voitural donc parce la route est longue et que Donovan c'est aussi Christine et ainsi vont vont les métalepses... Sans oublier une touche d'oulipo parfois! (hé hé, sérieux le Toto, mais pas solide)

Un problème toutefois. Petit. C'est que ce texte a agit sur moi comme un amplificateur et c'est souvent le fil de mes pensées qui a pris le dessus sur la chose écrite et le pourcentage du vraiment lu s'en est trouvé de fait réduit. Un texte qu'il me faudra donc reprendre après un stage de méditation transcendantale ou une pratique de ce style...

En tous cas, merci à la bonne âme pourvoyeuse qui m'a permis ce film fait de ces fils de pensées miennes ou non.

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Re: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitimeMar 16 Juil 2013 - 7:54

Un problème? les livres c'est pas fait pour faire rêver?

Vendredi , je vais chercher Western à la médiathèque (travaillent pas le jeudi en été, les bibliothécaires)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Re: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitimeMar 16 Juil 2013 - 8:43

que de souvenirs ces images, la remington, la cafetière Italienne

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Christine Montalbetti  Empty
MessageSujet: Re: Christine Montalbetti    Christine Montalbetti  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Christine Montalbetti
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fais péter la poire Christine
» Si j'étais Robespierre...
» Le Gendarme et les gendarmettes
» Alzheimer : les réponses à vos questions
» Problème d'Acouphènes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: