Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Nedim Gürsel [Turquie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaliz
Main aguerrie
avatar

Messages : 424
Inscription le : 07/11/2012
Age : 37
Localisation : Paris

MessageSujet: Nedim Gürsel [Turquie]   Lun 1 Juil 2013 - 12:03



Nedim Gûrsel est né en Anatolie en 1951. Elevé par son grand-père dans la religion, il développe assez tôt le goût des lettres. Il part étudier à la Sorbonne et est contraint de rester en France suite au coup d'Etat militaire de 1980.
Il s'installe alors définitivement à Paris où il enseigne la littérature turque à la Sorbonne.

Il est l’auteur d’une vingtaine de romans, nouvelles, essais et récits de voyage, pour la plupart traduits en français et dans de nombreuses autres langues.
Deux de ses premiers livres ont été censurés par le régime militaire turc : son premier récit Un long été à Istanbul a été accusé d’avoir diffamé l’armée turque. En 1983, son premier roman La Première femme est également accusé d’avoir offensé la morale publique et est censuré.
Son roman Les filles d'Allah jugé blasphématoire, lui vaut aussi des soucis avec la justice turque.

Wikipédia a écrit:
Nedim Gürsel s’inspire de ses exils successifs. Il élabore une topographie symbolique qui sous-tend tous ses récits : le désert, dont l’avancée menace périodiquement les terres fécondées par l’homme ; la steppe et son déroulement infini ; Istanbul, point d’ancrage du désir et de la nostalgie ; Paris enfin, capitale de la douleur, de la solitude et de l’exil, mais surtout lieu de l’écriture. Il aborde aussi bien la Turquie contemporaine que la Turquie de l’époque ottomane, mélange le passé et le présent. Un des thèmes redondant de ses livres est la ville d’Istanbul, capitale de deux grands empires : l’Empire byzantin et l’Empire ottoman. Il a deux amours : Istanbul et la littérature française.
Pour Nedim Gürsel, les rives du Bosphore sont au carrefour de toutes les histoires, comme de ses souvenirs. Il en a fait le creuset de son œuvre, marquée par la nostalgie et par l'exil.

Ses romans/récits/nouvelles :

Les Lapins du commandant, nouvelles, Seuil, 1985
La Première femme, roman, Seuil, 1986
Le Dernier tramway, nouvelles, Seuil, 1991
Un Long été à Istanbul, récit, Gallimard, 1991
Hôtel du désir, récit, Arcane, 1995
Le Roman du conquérant, roman, Seuil, 1996
La Mort de la mouette, nouvelles, Fata Morgana, 1997
Oiseaux aveugles (traduit par Timour Muhidine, illustration de Utku Varlik, tiré à 700 exemplaires), Fata Morgana, 1997
Un Turc en Amérique : Journal des deux rives, Publisud, 1997
Le Derviche et la ville, récit, Fata Morgana, 2000
Extase à Konya (prix France Inter 2000), Fata Morgana
Les Turbans de Venise, roman, Seuil, 2001
Mirages du sud, récits, l’Esprit des péninsules, 2001
Yachar Kemal - Le Roman d'une transition, L'Harmattan, 2003
Balcon sur la Méditerranée, nouvelles, Seuil, 2003
Au pays des poissons captifs - Une enfance turque, Bleu autour, 2004, traduction de Esther Heboyan
Retour dans les Balkans, récit, Tribord, 2004
Les Filles d’Allah, Seuil, septembre 2009
L'ange rouge, Seuil , 2013, prix Méditerranée Étranger 2013

_________________
" S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème ..." (devise Shadoks)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booksandfruits.over-blog.com
Aaliz
Main aguerrie
avatar

Messages : 424
Inscription le : 07/11/2012
Age : 37
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Nedim Gürsel [Turquie]   Lun 1 Juil 2013 - 12:07



Les filles d'Allah

Intriguée par le titre, j’ai mis un petit moment avant de me laisser tenter par ce roman ne sachant pas trop à quoi j’aurais à faire. Les critiques lues ça et là m’ont enfin décidée à me lancer.
Nedim Gürsel nous livre là un roman en partie autobiographique dans lequel il se remémore son enfance, les contes que lui narrait sa grand-mère, la Foi que lui transmettait son grand-père, ses jeux et ses interrogations partagées avec son ami Ismaïl.
Le tout forme un roman assez complexe et riche qui nécessite une certaine curiosité envers la religion musulmane. Car en effet, le texte est parsemé de références à l’Islam, nous dévoilant quelques histoires qui se cachent derrière des sourates du Coran, nous racontant en partie la vie du prophète, sa naissance, ses mariages, la révélation, les combats contre les Mecquois. Puis, à l’occasion, l’auteur revient à ses souvenirs mais surtout à ceux de son grand-père offrant ainsi au lecteur le récit des combats des ottomans contre les anglais et les arabes soutenus par le célèbre Lawrence d’Arabie.

Le style est simple et poétique même si le genre de narration employé peut surprendre au début. L’auteur s’adresse à lui-même enfant utilisant ainsi en majorité la 2ème personne du singulier. Il fait toutefois une exception lorsqu’il s’amuse à faire parler « les filles d’Allah », ces idoles vénérées par la tribu des Qoraïch avant que Muhammad ne reçoive la Révélation.

Bien que l’idée soit originale, je n’ai pas compris pourquoi l’auteur s’y était pris de cette façon, pourquoi faire de ces statues des « filles » d’Allah que Celui-ci aurait par la suite reniées ? C’est totalement contradictoire avec le précepte fondamental sur lequel repose l’Islam : l’unicité de Dieu et le fait qu’Il n’a pas engendré ( réfutant ainsi la croyance des chrétiens en un Jésus fils de Dieu). Cette incohérence est plutôt dommage ( l’intention de l’auteur a du complètement m’échapper) car les passages relatifs à ces idoles sont plutôt amusants, on connaît leurs pensées et leurs réactions face à la progressive conversion des Qoraïch à l’Islam, tantôt séduites par le prophète au point de jalouser ses femmes, tantôt haineuses et réclamant le sang. Alors peut-être que ce sont des légendes ? Peut-être se racontait-on ces histoires ainsi ? Ou est-ce pure invention de l’auteur ? J’avoue qu’il est difficile pour le lecteur de faire la part des choses et que ça reste du coup un peu confus.

J’ai trouvé intéressant l’idée de romancer la vie du prophète, j’ai beaucoup apprécié les anecdotes relatives à ses relations avec ses femmes, les jalousies et les mesquineries dont elles étaient capables. Tout aussi intéressant est le parallèle effectué par l’auteur entre la guerre Ottomans/Arabes et la guerre Mecquois/Médinois avec toutes les interrogations que cela suscitait chez le grand-père de l’auteur : comment Arabes et Turcs pouvaient-ils se faire la guerre alors qu’ils sont frères en Islam ?

C’est donc un joli texte que nous propose Nedim Gürsel où la petite et la grande histoire se mêlent aux contes et aux légendes, où les souvenirs refont surface peut-être pour mieux souligner l’évolution d’un enfant élevé dans la Foi et devenu un adulte qui a pris ses distances avec la chose religieuse à l’image de cette Turquie actuelle qui se cherche entre tradition et modernité.

Après recherches sur la toile, j’ai appris que, à la parution de ce roman, Nedim Gürsel avait été en procès avec les autorités turques pour avoir «vilipendé publiquement les valeurs religieuses d'une partie de la population», un délit qui peut «menacer la paix sociale ». Je n’ai pas eu le détail complet de ce qui lui était reproché mais étonnamment ce n’est pas ce à quoi je m’attendais. Apparemment, le fait d’avoir romancé la vie du prophète pose problème. Je ne comprends pas pourquoi dans la mesure où ça contribue plutôt à diffuser une bonne image de lui et à mieux le faire connaître. La preuve : j’ai appris beaucoup de choses grâce à ce roman et il m’a donné envie d’en savoir encore plus.

_________________
" S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème ..." (devise Shadoks)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booksandfruits.over-blog.com
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Nedim Gürsel [Turquie]   Lun 1 Juil 2013 - 12:22

Merci Aaliz pour ce beau commentaire très complet !
Est-ce-que selon toi l'auteur cherchait à provoquer avec les filles d'Allah ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Aaliz
Main aguerrie
avatar

Messages : 424
Inscription le : 07/11/2012
Age : 37
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Nedim Gürsel [Turquie]   Lun 1 Juil 2013 - 12:32

Je me suis posée la question et je pense qu'il y a forcément un petit côté provoc' ne serait-ce que par le titre. Comme je l'ai expliqué dans le commentaire, dire qu'Allah a eu des filles est un grand blasphème en Islam. Même si à présent avec le recul, je pense comprendre un peu ce qu'il a voulu faire. Mais Nedim Gürsel était obligatoirement conscient que certains esprits étriqués le prendraient mal, surtout qu'il a déjà connu ce genre de mésaventures avec ses précédents romans.

_________________
" S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème ..." (devise Shadoks)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booksandfruits.over-blog.com
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Nedim Gürsel [Turquie]   Lun 1 Juil 2013 - 22:04

Interessant ! Je note bien sûr !

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Nedim Gürsel [Turquie]   Mar 2 Juil 2013 - 7:38

Tiens, j'aurais parié qu'on avait déjà son fil sur Parfum, merci de l'avoir ouvert Aaliz

Il y a des années que j'ai lu Les turbans de Venise de lui... et par la suite De ville en ville : Ombres et traces qui n'est pas un roman, mais très intéressant et montre son côté voyageur...
lors de sa visite au Festival Etonnants Voyageurs je pouvais lui parler pendant quelques instants... et c'est marrant, mais lui m'a posé plus de questions, à partir du moment qu'il savait que je venais du Luxembourg, il m'a dit qu'il venait d'y passer quelques jours et on a oublié livres et littérature mais on a parlé du petit pays Wink mais voilà aussi ces bons moments qu'on retient...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nedim Gürsel [Turquie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nedim Gürsel [Turquie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manifestations en Turquie
» La Turquie autorise le port du voile à l'université
» Turquie : flore
» Ma collection!!! MAJ 26/12 PLEEEEIIIIN DE PHOTOS!!
» Un beau livre: Hungry planet : what the world eats

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: