Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ferdinand Oyono [Cameroun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Ferdinand Oyono [Cameroun]   Dim 21 Juil 2013 - 17:55

Ferdinand Oyono

Jeune Afrique a écrit:
Né le 14 septembre 1929 à Ebolowa (dans le sud du Cameroun), Ferdinand Oyono laisse derrière lui trois romans célèbres, souvenirs d'une Afrique au bord de la décolonisation : Une vie de boy (1956), Le Vieux Nègre et la médaille (1956), Chemin d'Europe (1960).

Après de brillantes études en France (en droit à la Sorbonne, et en diplomatie à l'ENA), il rentre au Cameroun et commence sa longue carrière de diplomate en 1959. Il sera notamment ambassadeur en France, ainsi qu'auprès des Nations unies, et ministre des Affaires étrangères de son pays. Homme de lettres, il a également détenu le portefeuille de la Culture au sein du gouvernement camerounais.
Il est décédé le 10 juin 2010.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Ferdinand Oyono [Cameroun]   Jeu 25 Juil 2013 - 12:16

Le vieux nègre et la médaille




4eme de couverture a écrit:
Dans une langue chaleureuse et piquante, Ferdinand Oyono brosse le portrait de Meka, un « vieux nègre » que l’administration a décidé de récompenser pour son dévouement pour la France. Les truculentes aventures de cet homme, humble, mais non dépourvu de malice, sont un régal pour les sens et une subtile critique de la domination coloniale. Une pépite de la littérature africaine, réquisitoire et dénonciatrice.

« Ferdinand Oyono s'attaque au bon vieux contraste noir et blanc avec une vigueur sympathique et un sourire intelligemment désinvolte. » Le Canard enchaîné

Un tout petit moins de 200 pages qui se lisent très facilement, d’une traite où on s’amuse des mésaventures de ce pauvre Meka qui subit et voit ce qu’il advient lorsqu’on se frotte aux Blancs. Mais la description de la vie indigène juste avant l’indépendance est un régal qui prête à rire et à sourire sous couvert d’une critique plutôt légère du système colonial.  On palabre beaucoup, du moins entre les hommes car les femmes sont au marigot à travailler. On s’invite chez des parents dont le linéage se perd pour manger du singe ou de la vipère sans oublier ses prières à Jesous Cristous. Et on se rappelle l’époque bénie où l’homme blanc (homme fantôme) n’existait  pas, où on était respecté de tous entouré d’une multitude de femmes prévenant le moindre de vos désirs, et où les catéchistes n'étaient pas là pour diriger votre vie …
Ce n’est vraiment pas un livre manifeste ni revendicateur … mais le contraste blanc-noir est amené de manière si désinvolte qu’à la fin, je ne saurai dire qui est le plus ridicule ou hilarant …


Incipit a écrit:
Meka était en avance sur le « bonjour du Seigneur », le premier rayon de soleil qui lui tombait habituellement dans la narine gauche, en s’infiltrant par l’un des trous du toit de raphia pourri et criblé de ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ferdinand Oyono [Cameroun]   Jeu 25 Juil 2013 - 12:18

Merci je note cela a l'air très intéressant et diffère de mes lectures habituelles.
Revenir en haut Aller en bas
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Ferdinand Oyono [Cameroun]   Jeu 25 Juil 2013 - 12:22

eXistenZ a écrit:
Merci je note cela a l'air très intéressant et diffère de mes lectures habituelles.

Et en plus, avec cette canicule actuelle, on comprend et on ressent mieux les comportements des blancs comme des noirs lorsque le soleil est à son zénith dentsblanches 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ferdinand Oyono [Cameroun]   Jeu 25 Juil 2013 - 12:23

Canicule peut être pour les nordiques, dans le 13 cela ne change rien aux autres étés dentsblanches 
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 29
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Ferdinand Oyono [Cameroun]   Sam 5 Avr 2014 - 12:26


(Une vie de boy)

Joseph, un homme instruit, devient le boy d'un commandant dans une colonie française. Il tient un journal qui nous permet de découvrir la vie quotidienne "ordinaire" d'un boy à l'époque des colonies et du choc culturel inévitable. Sous les ordres d'un commandant autoritaire, peu enclin à envisager une quelconque égalité entre noir et blanc, il essaye malgré tout de vivre en faisant fi des injustices, des frustrations, de la négation de son humanité. La découverte au jour le jour d'une époque pas si lointaine...

" On ne peut pas avoir vu ce que j'ai vu sans trembler. C'était terrible. Je pense à tous ces prêtres, ces pasteurs, tous ces Blancs qui veulent sauver nos âmes et qui nous prêchent l'amour du prochain. Le prochain du Blanc n'est-il que son congénère ? Je me demande, devant de pareilles atrocités, qui peut être assez sot pour croire encore à tous les boniments qu'on nous débite à l'Eglise et au Temple... "


Dernière édition par Heyoka le Sam 5 Avr 2014 - 12:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 29
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Ferdinand Oyono [Cameroun]   Sam 5 Avr 2014 - 12:26

Suite au commentaire inspiré de GGG, je note Le vieux nègre et la médaille.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Ferdinand Oyono [Cameroun]   Sam 5 Avr 2014 - 14:30

et un commentaire de moins à faire !  sourire 

merci Heyoka, le choix de l'extrait me suffit amplement je note pour une fois prochaine !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ferdinand Oyono [Cameroun]   Dim 18 Mai 2014 - 20:46

Très beau commentaire de GGG sur Le vieux nègre et la médaille. J'avoue que ce n'était pas un livre "pour moi", je n'ai donc pas vraiment pris de plaisir à le lire. Mais les qualités de l'ouvrage son indéniables, et pour qui apprécie le style, le contenu doit être assez réjouissant, tout en n'omettant pas la réflexion.
Avec, en vrac, les palabres interminables qui passent du coq à l'âne, les attitudes dédaigneuses des blancs qui les rendent tellement ridicules, et un début de révolte dans les esprits, vite éteint par la lassitude d'une vie tellement brimée et chamboulée qu'il ne lui reste guère que la nostalgie pour tenir debout...
Revenir en haut Aller en bas
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Ferdinand Oyono [Cameroun]   Dim 18 Mai 2014 - 22:47

Armor-Argoat a écrit:
Très beau commentaire de GGG sur Le vieux nègre et la médaille. J'avoue que ce n'était pas un livre "pour moi", je n'ai donc pas vraiment pris de plaisir à le lire. Mais les qualités de l'ouvrage son indéniables, et pour qui apprécie le style, le contenu doit être assez réjouissant, tout en n'omettant pas la réflexion.
Avec, en vrac, les palabres interminables qui passent du coq à l'âne, les attitudes dédaigneuses des blancs qui les rendent tellement ridicules, et un début de révolte dans les esprits, vite éteint par la lassitude d'une vie tellement brimée et chamboulée qu'il ne lui reste guère que la nostalgie pour tenir debout...
Moi j'aime bien ton commentaire "livre pas pour moi" car tu sais mettre en lumière certains points que j'avais omis ... parfois cela donne encore plus ou vraiment envie  dentsblanches 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ferdinand Oyono [Cameroun]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ferdinand Oyono [Cameroun]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entretiens de Louis Ferdinand Céline
» Le Havre - Rue Ferdinand > Berthelot
» Fernand Le chanteur.
» 26 mai... Faits divers
» Voilier cap-hornier *PASSAT*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature africaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: