Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le Heyoka ciné-club

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Jeu 31 Oct 2013 - 15:50

(1994)
Citation :
San Francisco dans les années 90. Un jeune journaliste, Malloy, s'entretient dans une chambre avec un homme élégant, à l'allure aristocratique et au visage blafard, Louis, qui lui fait de bien étranges confidences. Malloy, subjugué par la séduction de son interlocuteur lui demande, à l'aube, de le faire pénétrer dans son monde, celui des vampires.
Alors, je vais commencer par ma seule petite réserve : le passage avec Banderas parce que je ne peux pas blairer Banderas pour commencer et puis c'est un poil ennuyeux. En plus, depuis qu'on m'a dit que ce passage là était sous-exploité par rapport au bouquin, c'est la débandade totale, j'ai envie de lire le livre, il manquait plus que ça ! Ma PAL place ses billes pour concurrencer la grande muraille de Chine.

Pour le reste faisons simple, j'adore : l'histoire, les costumes, les décors, les dialogues, les acteurs et les personnages. Je me passionne à chaque fois avec la même fougue pour la relation ambiguë d'amour/désamour mystique entre Louis et Lestat puis Claudia. Brad Pitt a hérité du rôle difficile de Louis, l'homme effacé romantique dans l'âme qui se fait littéralement vampiriser par Lestat alias Tom Cruise. Ce dernier crève l'écran à travers ce personnage fort qui ne laisse que peu de place aux autres. Il en impose et s'impose.

Une fresque romanesque exaltante.

4,5/5

" Evil is a point of view. "

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Mer 18 Déc 2013 - 17:04


Légendes d'automne

Citation :
Au cœur des contrées sauvages du Montana, trois frères, Alfred, Tristan et Samuel sont élevés par leur père, le colonel William Ludlow et ses amis indiens. Un jour, Samuel, le plus fragile, présente sa ravissante fiancée, Susannah à sa famille. Les trois jeunes hommes s’engagent dans la première Guerre Mondiale et Samuel décède sur le champ de bataille. A leur retour, Tristan et Alfred se battent pour conquérir le cœur de la belle veuve.

C'est quiqui s'est retrouvé comme deux ronds de flamby à chouiner comme papossible ?  ange 

Légendes d'automne ne m'a pas dépaysée suite à Et au milieu coule une rivière, on reste dans le Montana avec la même atmosphère d'Amérique profonde. Encore une belle et grande histoire qui nous ramène aux valeurs traditionnelles : la famille, l'amour, la fraternité, la communion avec la nature... On sait dès le départ que ça va être ambiance de folie dans les chaumières, on a même tendance à freiner des quatre fers (ça va être niais gnagnagna) et puis finalement, on se laisse bercer par l'émotion, on chouine et on en vient à regretter de ne pas l'avoir vu avant. Les personnages sont touchants, chacun à leur façon. Les ficelles sont toujours les mêmes depuis Mathusalem, les cowboys et les indiens, la guerre c'est mal, la vie c'est dure, l'amour c'est beau, mais n'empêche que c'est hyper bien raconté !
(et que j'assumerai vaillamment toutes les conséquences de cette déclaration)

4/5

Some people hear their own inner voices with great clearness and they live by what they hear.




_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 58
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Mer 18 Déc 2013 - 19:48

Mais oui, on a le droit de verser une petite larme, ce film est très beau, chaque fois que je le vois, il me fait le même effet.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Mer 18 Déc 2013 - 22:13

Heyoka a écrit:
C'est quiqui s'est retrouvé comme deux ronds de flamby à chouiner comme papossible ?  ange 
ah oui, impossible de le revoir sans au moins un paquet de kleenex tout près... c'est tout bon!!

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Mer 25 Déc 2013 - 14:52

Aaaah vous me rassurez, heureusement que vous êtes là les petits coeurs d'artichaut du forum.  Very Happy

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Mer 25 Déc 2013 - 14:58

Heyoka a écrit:
Aaaah vous me rassurez, heureusement que vous êtes là les petits coeurs d'artichaut du forum.  Very Happy

Et tu as lu Et au milieu coule une rivière ? Le texte est d' autant plus fort qu' il est autobiographique...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 58
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Mer 25 Déc 2013 - 16:15

Heyoka a écrit:
Aaaah vous me rassurez, heureusement que vous êtes là les petits coeurs d'artichaut du forum.  Very Happy
Les petits coeurs d'artichaut du forum, oh ben elle est bien bonne  mdr2 

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Jeu 26 Déc 2013 - 10:49


(Se7en, 1995)

Citation :
Pour conclure sa carrière, l'inspecteur Somerset, vieux flic blasé, tombe à sept jours de la retraite sur un criminel peu ordinaire. John Doe, c'est ainsi que se fait appeler l'assassin, a decidé de nettoyer la societé des maux qui la rongent en commettant sept meurtres basés sur les sept pechés capitaux: la gourmandise, l'avarice, la paresse, l'orgueil, la luxure, l'envie et la colère.


Se7en est LE film qui rime avec Brad Pitt à mes yeux, parce qu'il est surprenant de nuances dans ce rôle et aussi (surtout) parce que c'est le premier où j'ai réellement remarqué son talent à l'époque de la sortie. En outre, le film peut se vanter de bénéficier d'un des bad guys les plus marquants des années 90, aussi bien écrit qu'interprété par Kevin Spacey. Même après quatre visionnages, le film me fait toujours le même effet bulle : plus rien n'existe à part cette enquête, cette atmosphère. David Fincher est perfectionniste, il sait donner du souffle et de l'allure à ses réalisations. Les sept meurtres assimilés aux sept péchés capitaux sont intelligemment mis en scène, ils restent en tête. Quant au final...

Un film culte.

5/5

Ernest Hemingway once wrote : "the world is a fine place and worth fighting for''. I agree with the second part.


_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Ven 27 Déc 2013 - 15:36


(L'Armée des douze singes, 1995)

Citation :
Nous sommes en l'an 2035. Les quelques milliers d'habitants qui restent sur notre planète sont contraints de vivre sous terre. La surface du globe est devenue inhabitable à la suite d'un virus ayant décimé 99% de la population. Les survivants mettent tous leurs espoirs dans un voyage à travers le temps pour découvrir les causes de la catastrophe et la prévenir.


Dans mon commentaire précédent (Se7en), je parlais du Brad-Pitt-film-emblematic à mes yeux et bien dans L'Armée des douze singes, il y a LA Brad-Pitt-scene-emblematic que j'adule. Brad campe un malade mental, il est censé présenter l'asile où ils sont enfermés au personnage de Bruce Willis et il dérive rapidement sur d'autres considérations plus philosophiques. Il est dingo, sa gestuelle, son faciès, son jeu tout entier est fascinant. On dirait qu'il se lâche complètement, j'adore !

Vous pouvez voir cette scène ici.    

Cependant, malgré ce formidable atout, le film de Terry Gilliam m'ennuie. Au début tout va bien, l'intrigue labyrinthique est suffisamment intéressante pour tenir en haleine mais une fois dépassé le passage dans l'asile, je décroche à chaque fois, c'est inéluctable. Je ne saurais expliquer concrètement pourquoi, l'histoire a pourtant tout pour me plaire. Faut dire qu'à la base, il s'agissait d'un court-métrage français (La Jetée) et on sent qu'il a été étiré, le rythme baisse et l'intérêt de la première partie s'évanouit.

2,5/5

Sorry. Uh, sorry. I, I, I got a little agitated.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Jeu 2 Jan 2014 - 13:50


(Sleepers, 1996)

Citation :
Au milieu des années soixante, quatre gamins du quartier populaire de Hell's Kitchen de New York sont incarcérés dans une maison de redressement à la suite d'une plaisanterie qui tourne au drame. Onze ans plus tard deux d'entre eux, marqués à vie, retrouvent le gardien sadique et tortionnaire qui les a martyrisés lors de leur détention et l'abattent froidement. Les deux autres, devenus respectivement journaliste et substitut du procureur, fidèles à la loi de Hell's Kitchen, vont tout tenter pour les sortir de là.


Sleepers est construit à la manière de Nous étions les Mulvaney où une cassure irrémédiable fait voler en éclats un monde ô combien précieux. Je préfère prévenir tout de suite, la noirceur du propos et le plaidoyer en faveur de la vengeance pourra en déranger plus d'un. S'élève devant nous un dilemme moral : où se situe la justice ? Comment rester insensible à la souffrance de ces jeunes garçons ? Les représailles sanglantes peuvent-elles être admises ? Mon seul regret émane de la réalisation, très académique mais le film n'en pâtit pas réellement. Le sujet traité étant grave et émotionnellement éprouvant, la simplicité dans la mise en scène permet de ne pas partir trop loin...

4/5

Do you still sleep with the lights on ?


_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Jeu 2 Jan 2014 - 14:47

(souvenir lointain mais bon de la location de videoclub !)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Jeu 2 Jan 2014 - 16:25

ah oui, mes souvenirs sont aussi un peu lointain, mais j'ai adoré et c'est en effet une bonne idée de le revoir!

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Jeu 2 Jan 2014 - 16:28

animal a écrit:
(souvenir lointain mais bon de la location de videoclub !)

Pareil de très bon souvenir... !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Jeu 2 Jan 2014 - 20:41

eh bien quel boulot Heyoka !

finalement je vois que j'en ai vu pas mal de ces films et moi aussi Légende d'automne plusieurs fois !  sourire 

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Dim 12 Jan 2014 - 14:55

Bédoulène a écrit:
eh bien quel boulot Heyoka !

Merci Bedou.
(on ne voit jamais assez de films avec Brad)

Et je suis surprise mais ravie de voir que Sleepers compte parmi vos bons souvenirs ciné.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Heyoka ciné-club
Revenir en haut 
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» LIEN pboursin.club.fr (amortisseurs pilotés)
» CLUB SPORTIF AFOURER
» Club Barbie
» Mes mini-pouces (ou cutie club) ^^
» Club Philatélique de la Marine.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio-
Sauter vers: