Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le Heyoka ciné-club

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Dim 12 Jan 2014 - 15:49

Ton 5/5 pour "Seven" est amplement mérité, ne serait-ce que pour son stupéfiant final totalement inattendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Dim 12 Jan 2014 - 16:24

On est bien d'accord Constance.  oui 

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Dim 12 Jan 2014 - 16:38


(Ennemis rapprochés, 1997)

Citation :
Un jeune militant irlandais réfugié aux États-Unis est chargé de récupérer en contrebande pour l'IRA une importante cargaison de missiles. Pour mener à bien sa mission, il prend une nouvelle identité et trouve refuge dans la famille d'un policier new-yorkais d'origine irlandaise qui ignore tout de ses activités. Une véritable affection nait entre les deux hommes. Mais bientôt le policier se doute du rôle de son hôte.


Je ne suis pas certaine que ce soit nécessaire de faire un commentaire développé. C'est un film, somme toute, assez anecdotique. Plutôt un téléfilm. Rien d'exceptionnel mais rien d’insupportable non plus. A regarder en parcourant le forum, en faisant du tri dans son tiroir à chaussettes ou, comme moi, en épluchant des kilos de pommes pour faire de la compote. cat 

2,5/5


(le brushing va plaire à Marie et le regard concentré à Animal)

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Lun 13 Jan 2014 - 13:08


(Sept ans au Tibet, 1997)

Citation :
A la fin de l'été 1939, l'alpiniste autrichien Heinrich Harrer, premier vainqueur de la face Nord de l'Eiger et qui rêve de conquérir le Nanga Parbat, sommet inviolé de l'Himalaya, accepte de l'argent nazi pour y planter le drapeau à croix gammée. La guerre éclate. Prisonnier des Britanniques à la frontiere de l'Inde, il s'évade. Commence alors la véritable aventure de sa vie: une longue errance qui se termine a Lhassa, résidence du jeune dalai-lama avec qui il se lie d'amitié.


Ça me fend le cœur de le dire : bon film mais légère déception. Malheureusement, quand on attend trop avant de se lancer, qu'on s'imagine monts et merveilles, ça finit par desservir le film/livre. Sept ans au Tibet jouit d'une telle aura que je l'ai idéalisé avec une tendance naturelle à espérer beaucoup de Jean-Jacques Annaud. Je sors également d'un coup de cœur littéraire, La Montagne volante (ici), qui se déroule lui-aussi dans les paysages presque irréels du Tibet. Chronique annoncée d'une déception... Malgré tout, je tiens à souligner la beauté des images, de la philosophie Tibétaine et de l'évolution du personnage joué par Brad Pitt. Une métamorphose touchante portée par une approche très humaine de la paternité, des doutes et de la remise en question qui l'accompagnent. Sans oublier, une forte idée de rédemption. Pour toutes ces raisons, je lui pardonne de ne pas être le film exceptionnel que j'attendais.

3,5/5

A place rich with all the strange beauty of your nighttime dreams.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Ven 17 Jan 2014 - 23:37


(Rencontre avec Joe Black, 1998)


C'est encore toute émue du visionnage que j'écris mon commentaire, je n'aurais jamais cru qu'une rencontre avec la mort puisse être aussi belle et bienveillante. Meet Joe Black offre une vision humanisante de la faucheuse et porte merveilleusement bien son nom. Un homme rencontre l'amour, la vie et l'autre la mort mais c'est avant la confrontation avec soi-même. William Parrish (Anthony Hopkins) doit faire le deuil de sa propre vie, le bilan de 65 années d'existence. En parallèle, Joe Black découvre l'humanité et tout ce qu'elle implique. Les émotions de la découverte sont palpables, l'apprentissage, la force tranquille de Brad Pitt, sa fraîcheur, son jeu d'ingénu aux mimiques très enfantines. Pour la première fois, j'ai eu envie de materner la mort, de la comprendre.

Une mort lumineuse.

5/5

I can't believe you people.
I come for you, and you want to stay, I let you stay and you want to go.



_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Sam 18 Jan 2014 - 10:42

Rencontre avec Peanut Butter.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Sam 18 Jan 2014 - 10:54

Heyoka a écrit:
Rencontre avec Peanut Butter.
 mdr2 

c'est étrange de revoir les images de Tibet et Joe Black...je crois que pendant ces années il n'y avait pas une femme au monde qui n'était pas amoureuse de Brad Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Sam 18 Jan 2014 - 12:38

kenavo a écrit:
.je crois que pendant ces années il n'y avait pas une femme au monde qui n'était pas amoureuse de Brad Cool

Ne cherche plus l'irréductible, tu l'as trouvée !   

Son charme ravageur me laisse de marbre... jypeurien 
Je me souviens bien, au collège puis au lycée, il y  avait le clan des George Clooney et le clan des Bradd. Comment on fait, hein, quand on n'appartient à aucun des deux ?


(Je crois, en fait, que les physiques parfaits ne sont pas pour moi ; Alain Delon, aussi sublime était-il, ne m'attire pas. Mais montrez-moi un film avec Jacques Gamblin, et je fonds... )
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Sam 18 Jan 2014 - 12:49

Comme Armor-Argoat, jamais je n'ai été sensible au physique de Brad Pitt. Pour moi, il a toujours été l'américain type, mangeur de bouffe MacDo', d'ailleurs, il vieillit en confirmant ce stéréotype.  
En revanche, Andy Garcia.  aime 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 58
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Sam 18 Jan 2014 - 13:03

Brad t'inspire vraiment Heyoka  rire 
Mais c'est vrai qu'il était sympa ce Joe Black, j'en garde un bon souvenir, c'est le genre de film qu'on peut revoir facilement.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Sam 18 Jan 2014 - 14:25

pas grave pour ceux qui n'aiment pas Brad... il en reste plus pour les autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Sam 18 Jan 2014 - 18:03

On vous le laisse.  Wink 

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Dim 19 Jan 2014 - 18:51

Si je devais citer des acteurs-fantasmes, Brad Pitt ne serait pas forcément dans le lot. Je l'apprécie énormément en tant qu'acteur, je m'amuse du cliché beau gosse mais qu'on veuille bien me croire ou non, c'est son talent qui prime à mes yeux (et ses bons choix de films). J'y peux rien si je n'ai aucun goût.  Razz

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   Dim 19 Jan 2014 - 19:37

Heyoka a écrit:
J'y peux rien si je n'ai aucun goût.  Razz


Arrête, tu te fais du mal.  encouragement sourire 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Heyoka ciné-club   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Heyoka ciné-club
Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 Sujets similaires
-
» Le ciné-club de M. Bobine
» Orange Cinéma Séries
» LIEN pboursin.club.fr (amortisseurs pilotés)
» Cinéma " Le Normandy " au Havre : Projet de Reprise
» Institut des métiers du Cinéma de Normandie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio-
Sauter vers: