Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Essais politiques

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Queenie
...
avatar

Messages : 22888
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Essais politiques   Jeu 25 Juil 2013 - 9:30

Fil pour parler des essais politiques que vous pouvez lire, et sur lesquels vous avez envie de parler.
Et pour parler, pourquoi pas, sur la notion même d'essai politique : poids, importance, qualité littéraire, qualité historique. Sur la définition même de "Littérature politique".

Bref.
A vos claviers.

(Attention tout de même, à faire preuve de la plus grande ouverture d'esprit possible, et d'une réelle envie de dialoguer, non d'entrer dans des polémiques qui se transformeraient en règlement de comptes.
J'imagine bien que tous ceux qui voudront s'exprimer sur ce fil le feront avec les meilleures intentions possibles, mais on sait combien les esprits peuvent vite s'échauffer.

Evidemment, l'équipe de modération se réserve le droit de sonner la petite tirette d'alarme si jamais on sent des écarts dans la discussion)

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Essais politiques   Jeu 25 Juil 2013 - 19:35

Ca a l'air prometteur... mais ce n'est pas moi qui prends le risque d'ouvrir la conversation ! dentsblanches

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Essais politiques   Jeu 25 Juil 2013 - 23:12

Je lis actuellement (suite au prochain voyage dans les transports publics) un essai politique qui s'apprête à discussion, mais je sais que je ne dispose actuellement pas du temps pour animer une discussion sous ce fil. D'où juste la recommandation d'un bouquin qui pose les questions de Moyen Orient d'une façon urgente et inquiétante mais d'un angle peu coutumier, Israël, le nouvel apartheid de Michel Bôle-Richard. L'auteur est un ancien correspondant de Le Monde en Afrique du Sud comme, quelques années plus tard, à Jérusalem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Essais politiques   Ven 26 Juil 2013 - 6:54

Tout d'abord, une question pour vous : qu'est-ce que ça prend pour définir un roman politique à votre sens? Pour ma part, la littérature politique inclut les mémoires politiques et les essais à sujet et/ou connotation politique.

Une autre question : à partir de quel moment nous pouvons considérer un auteur comme «politique»? Il m'a semblé qu'à certains moments, les Victor Hugo, François-René de Chateaubriand, Stendhal et compagnie pouvaient être considérés comme des auteurs frayant avec la politique. J'aimerais bien avoir de vos lumières sur le sujet et je sais pas moi, aborder des auteurs que vous considérez comme préoccupés assez souvent par la question politique.

Si j'ai une préoccupation politique, c'est bien sûr en raison d'un intérêt de longue date sur le sujet. Mais d'une autre part, la littérature québécoise a toujours frayé avec cette thématique-là en raison de la situation nationale irrésolue. Toutefois, aussi surprenant que ça puisse avoir l'air, il y a eu un désengagement et une désaffection à l'endroit de la politique québécoise après les années 1980.

Gaston Miron (1928-1996) fut un phare de la poésie nationale. Du début à la fin, son intérêt ne s'est jamais démenti pour la cause. Toutefois, comme je l'ai soutenu plus haut, ce n'est pas le cas de la majorité des auteurs. À divers degrés, André Major, Jacques Ferron, Victor-Lévy Beaulieu et Hubert Aquin (un de ses essais a pour titre «La fatigue culturelle du Canada français») se sont intéressés à la question politique tôt ou tard. Chez les femmes, Anne Hébert a écrit Kamouraska qui symbolise bien la thématique nationale. Je vous mentionne quelques auteurs, mais de nos jours, cette question n'apparaît pas avec autant d'acuité (la majorité des auteurs que je vous cite se sont illustré au cours de la Révolution tranquille et/ou tout juste après cette période d'effervescence). Nous pouvons aussi mettre ceci sur le compte d'un souci à épurer la démarche littéraire et permettre à l'écriture d'acquérir son autonomie dans la sphère littéraire a contrario d'une littérature strictement nationale et politique.

Il y a certaines personnes qui ont mentionné de date récente le cas des auteurs de l'Amérique latine qui ont été aux prises avec la dictature (tel que rapporté par bix229 sur le fil de l'Amérique latine). Dans cette situation précise, les motivations politiques apparaissent de façon plus évidente dans les romans comme c'est le cas pour Gabriel Garcia Marquez. Aussi, j'ai une autre question : quelle place accordez-vous à la politique dans la facture d'un bon roman...? Y a-t-il un équilibre idéal à aller chercher? Est-il possible, de nous jours, de bien recevoir une littérature à thématique politique?

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.


Dernière édition par jack-hubert bukowski le Ven 26 Juil 2013 - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Essais politiques   Ven 26 Juil 2013 - 8:41

Pour moi un essai politique est un ouvrage qui n'est dominé par aucune discipline scientifique humaine (philo-socio-ethno-anthropo) et qui est à connotation politique. En gros qui a une portée politique mais cela s'arrête là. Comme le dernier livre de Copé par exemple que je n'apprécie guère j'anticipe.
Un roman politique est un roman qui a pour but de traiter en partie de sujets politiques. Là il y en aura un grand nombre.
Revenir en haut Aller en bas
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Essais politiques   Ven 26 Juil 2013 - 9:13

eXistenZ a écrit:
Pour moi un essai politique est un ouvrage qui n'est dominé par aucune discipline scientifique humaine (philo-socio-ethno-anthropo) et qui est à connotation politique.

Que fais-tu de la sociologie politique? Peut-elle se prêter à la faveur d'un essai politique?

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Essais politiques   Ven 26 Juil 2013 - 9:23

jack-hubert bukowski a écrit:
eXistenZ a écrit:
Pour moi un essai politique est un ouvrage qui n'est dominé par aucune discipline scientifique humaine (philo-socio-ethno-anthropo) et qui est à connotation politique.

Que fais-tu de la sociologie politique? Peut-elle se prêter à la faveur d'un essai politique?

Non car il s'agit de sociologie donc d'une démarche scientifique, un essai pas nécessairement. généralement on met dans la catégorie essai tout ce qui ne peut être catégorisé dans une discipline scientifique c'est pour cela que c'est un essai. De plus d'un point de vue pratique il existe déjà des fils sur des sociologues et des philosophes, ce fil présentement ne devrait pas avoir la fonction de les mettre en lumière.
Revenir en haut Aller en bas
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Essais politiques   Ven 26 Juil 2013 - 9:56

Pourtant la forme littéraire de l'essai proprement dit n'est pas comprise d'une définition «fourre-tout» comme nous nous plaisons à le prétendre dans les médias. Il y a une tradition essayistique qui remonte aux Essais de Montaigne. Il y est entre autres question d'un je non métaphorique, tel que Jean Marcel peut le définir de la manière suivante :

François Dumont, Approches de l'essai. Anthologie, 2007 (2003), Nota Bene/Visées critiques, p. 95. a écrit:
De la même façon que l'apparition de la première personne grammaticale dans la parole de l'enfant vers l'âge de trois ou quatre ans, l'irruption, par l'essai, du JE comme fondateur du discours littéraire bouleverse l'ordre des relations de la conscience avec le langage et l'univers que ce langage suscite et organise. Chaque essayiste refait pour lui-même cette découverte essentielle.

Donc, pour revenir à l'organisation de la discipline scientifique, j'ai tendance à prêcher un certain scepticisme. Ceci revient à des notions d'épistémologie. Dans le cas de la sociologie, nous pouvons difficilement considérer cette discipline comme une science à part entière. Je déborde du fil par ces considérations. Toutefois, pour bien comprendre le point que je tente de soulever, je ne vois pas en quoi une préoccupation sociologique peut étouffer la voix de l'essayiste.

Des philosophes, des sociologues tout comme des poètes peuvent se révéler d'excellents essayistes. Le tout dépend du point de vue sous lequel nous nous portons.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Essais politiques   Ven 26 Juil 2013 - 10:06

Sachant que les essais selon Montaigne sont la démonstration de ce que j'avance. Il n'y a pas de but scientifique chez Montaigne pas plus qu'un but réflexif, c'est juste l'avis éclairé d'un homme sur la société de son époque et l'expression de ses idées de façon plus ou moins argumentées.

Bien entendu qu'un essai pour exister doit posséder un qualificatif. Essai politique, philosophique, sociologique. ici l'on parle d'essais politique. La différence entre un essai politique et un ouvrage de philosophie politique ? C'est la différence entre le livre de Copé et le traité politique de Spinoza. La différence entre un essai politique et de la sociologie politique ? Différence entre n'importe quel ouvrage de Bayrou et un ouvrage de Bourdieu ou Dumont par exemple.

La sociologie est une science à part entière c'est une science humaine mais elle répond à des exigences scientifiques. Comme on dit en épistémo basique, c'est une science molle au contraire de maths qui sont une science dure.
Revenir en haut Aller en bas
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Essais politiques   Ven 26 Juil 2013 - 10:28

Ok...

La science politique est constituée de plusieurs sous-disciplines telles que le droit, les relations internationales, l'histoire, la sociologie politique et l'administration publique par exemple. Sous cette lorgnette, il est difficile de cantonner la politique à un créneau bien précis. Il y a tout autant d'essais qu'il y a de disciplines scientifiques en théorie. Par essence, l'écrit aspire à la liberté. Il a donc tendance à revendiquer l'autonomie et rejeter tout étiquetage. C'est pourquoi il y a une résistance à qualifier l'essai politique comme l'écrit politique. En revanche, il est bien difficile de s'écarter d'une discipline ou de la formation des discours culturels sur lesquels l'essayiste travaille ses analyses.

Pour répondre à des exigences scientifiques, il est donc question de méthodologie je présume. Dans le cas de l'essayiste, nous ne parlons pas de science mais de mise en forme d'un discours dans un contexte précis, ie. littéraire. Je ne ferai pas la fine bouche là-dessus mais nous restreignons d'autant le champ des possibles en matière d'essai littéraire.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Essais politiques   Ven 26 Juil 2013 - 10:35

Dans le cas de l'essayiste si tu admets que le philosophe et le sociologue font des essais alors la démarche y est de démontrer la pertinence d'une pensée donc elle est scientifique.
Pour cela que cela n'a pas sa place dans ce fil...
Si tu souhaites parler d'essais littéraires qui ont pour sujet des thèmes politiques alors la démarche est également artistique puisque la littérature est un art. C'est la grande différence.

Mais bon fais comme tu le sens c'était juste pour éviter un côté fourre-tout à ce fil.
Revenir en haut Aller en bas
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Essais politiques   Ven 26 Juil 2013 - 11:16

eXistenZ a écrit:
Dans le cas de l'essayiste si tu admets que le philosophe et le sociologue font des essais alors la démarche y est de démontrer la pertinence d'une pensée donc elle est scientifique.

Un philosophe et/ou un sociologue peut très bien ne pas écrire. C'est tout à fait indépendant de la notion de l'essai sauf si tu considères la notion de la littérature orale comme valable.

Pertinence - Pensée - Scientifique

Pour ma part, j'ai tendance à déboîter cet enchaînement logique. Je me place donc sous la férule de l'essayiste.

Maintenant, parlons donc de Fernand Dumont, éminent essayiste et poète québécois. Historien, sociologue, philosophe, poète, tout ce que tu veux... Non, il ne s'agit pas de François. Tu ne perds toujours pas ton français, eXistenZ?

Citation :
Si tu souhaites parler d'essais littéraires qui ont pour sujet des thèmes politiques

Alors si nous abordons l'oeuvre de Fernand Dumont, nous pouvons prendre connaissance qu'il a écrit outre Genèse de la société québécoise, La vigile du Québec et L'anthropologie en l'absence de l'homme (collection «Sociologie d'aujourd'hui»). Nous refermons la parenthèse sur les disciplines qui entrent en jeu.

Ainsi donc, dans le cas de La vigile du Québec, Fernand Dumont traite de la crise d'octobre 1970 et esquisse ce qui s'est bloqué entre la fin de la Révolution tranquille et cette crise-là. Nous pouvons symboliser sur une image qu'il livre en conclusion :

Fernand Dumont, La vigile du Québec, 2001, Bibliothèque québécoise, p. 238. a écrit:
Pour ma part, je crois que les valeurs de l'avenir ne sont pas créées. Elles sourdent à la lumière comme les plantes, par une obscure et lente maturation dans le silence de la terre. Là-dessus le Québec a quelque chose d'original à dire. C'est ce que j'appelle l'indépendance : une conjugaison, pour ici, de la créativité et du souvenir.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Essais politiques   Ven 26 Juil 2013 - 11:21

Je n'ai jamais dit que c'était une condition nécessaire pour être philosophe ou sociologue que d'écrire. Je ne vais pas plus loin je souhaitais juste un souci d'organisation pour ce fil et pour qu'il ne dénature pas les autres. Si tu penses que ce sera pertinent ainsi alors pas de souci.
Revenir en haut Aller en bas
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Essais politiques   Ven 26 Juil 2013 - 12:39

En pensant à cette discussion, je me suis dit que ce serait intéressant de se plonger dans la littérature anarchiste. Et comme cela, je me suis lancé sur Kropotkine ... à la recherche d'un ouvrage.
Et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir qu'il fallait donner son écot (payer quoi !) pour obtenir un ouvrage sur la toile.
Ma vision de l'esprit anarchiste en est tout tourneboulé !
Sûr qu'il va falloir que je lise quelque chose sur le sujet pour mieux comprendre ... ou peut-être comprendre tout court ! dentsblanches 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Essais politiques   Ven 26 Juil 2013 - 12:57

GGG, il n'y aurait pas de bibliothèque anarchiste par chez vous? Il m'a semblé lire au fil des échanges que tu habitais dans un endroit relativement retiré... En tous les cas, il y a une bibliothèque anarchiste à Montréal sur la rue Saint-Laurent en haut d'une librairie.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Essais politiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Essais politiques
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Essais nucléaires:le Parlement vote l'indemnisation des victimes
» Les partis politiques
» Des soldats français ont-ils servi de cobaye lors des essais nucléaires ?
» hommes politiques, unification, fédéralisme
» souvenir des essais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: