Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Guérin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zazy
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 68
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Françoise Guérin   Sam 27 Juil 2013 - 9:05


Lyonnaise, Françoise Guérin s’est d’abord initiée à l’écriture radiophonique (elle a collaboré à l’émission « Les Petits Polars » pour Radio-France), avant de publier trois recueils de nouvelles. Son premier roman À la vue, à la mort (aux Éditions du Masque) a reçu le Prix Cognac du Festival du Film Policier en 2007 et le prix Jean-Zay des lycéens. Elle a publié Cherche jeunes filles à croquer aux Éditions du Masque en 2012.
Le blogue qu'elle anime : http://motcomptedouble.blog.lemonde.fr/

Ses livres :
2012 - Cherche jeunes filles à croquer - Editions du Masque - Roman
2010 - Quatre carnages et un enterrement - Editions D'un Noir Si Bleu - Nouvelles policières et pistes d'écriture. (Préface Claude Mesplède)
2009 - Un dimanche au bord de l'autre - Editions de l'Atelier du Gué - Nouvelles - (Prix Missives)
2007 - A la vue, à la mort - Editions du Masque - Roman - (Prix du Festival de Cognac)
2007 - Mot compte double - Editions Quadrature (Belgique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
zazy
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 68
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: Françoise Guérin   Sam 27 Juil 2013 - 9:07

Cherche jeune fille à croquer


Cherche jeunes filles à croquer
Françoise Guérin
Editions du Masque
Septembre 2012
393 pages
ISBN : 9782702438343


4ème de couverture :
En quelques mois, plusieurs jeunes filles ont disparu dans la vallée du Mont-Blanc. Toutes suivaient un traitement, subtil mélange d'art et de psychothérapie, dans une prestigieuse clinique spécialisée dans les troubles alimentaires. Face à l'impuissance des autorités locales, les familles désemparées réclament l'aide du commandant Lanester. Le voici parachuté sur les lieux avec son équipe de criminologie analytique.
Leur mission: reprendre l'enquête à zéro afin d'établir un profil. Mais l'absence de corps ne leur facilitera pas la tâche..


==========

C’est avec un grand plaisir que j’ai reçu ce livre qui voyage au gré de nos désirs grâce à l’auteure Françoise Guérin que je remercie beaucoup de ce geste altruiste.

J’ai lu, il y a quelques temps, « à la vue, à la mort » et j’avais aimé suivre ce commissaire-profileur Lanester. Ce n’est pas un super-héros à l’américaine. Ce n’est pas non plus un flic blindé, tombeur de jupons, alcoolique…. Non juste un homme normal (Et oui, j’ai osé la normalité !!!)

Jeunes filles à croquer ??? Cela sent son peintre pédophile à plein nez ou son tueur en série qui aimerait croquer des jeunes filles… Que voulez-vous, il y a plusieurs acceptations du mot croquer !!! Allez, hop, je plonge du côté des jeunes filles en fleurs. Mais…. Ce n’est pas ça du tout !
Lanester, son équipe désordonnée mais qui le suit comme un seul homme, va se coltiner une enquête sur la disparition de jeunes filles anorexiques suivant des soins dans un certain établissement alpestre. Vous mettez Lanester and Co dans les Alpes et vous avez une équipe qui est perdue, surtout qu’elle doit travailler « en étroite collaboration » avec la gendarmerie locale commandée par le très séduisant et chef dans l’âme : le commandant Pierrefeu.
Bien entendu, ils se regardent comme chat et chien d’autant Pierrefeu a un certain ascendant sur notre cher Lanester qui déprime loin de la pollution parisienne et de ses repères de citadin. Notre profileur chéri n’est pas au mieux de sa forme depuis la résolution de l’énigme précédente, « A la vue, à la mort », consulte sa psy, fait câlin avec l’infirmière qui s’occupe de son jeune frère enfermé dans son silence.

Le professionnel qu’il est s’attachera à des petits riens pour finir par découvrir les acceptations du mot « Croquer ». Tel une fourmi, il amasse des informations improbables, sans liens entre elles, tissent petit à petit sa toile, je te fais un nœud ici, je te lance un fil dans cette direction…. jusqu’à franchir la porte du labyrinthe au sens propre et figuré du terme. Le suspens va crescendo jusqu’à la fin et quelle fin !

Françoise Guérin m’a encore offert une nuit blanche entre les mains de Lanester. J’ai apprécié ses analyses de l’anorexie, de la culpabilité, du non-dit. Une analyse très fine et intelligente qu’elle distille pour mon plus grand plaisir.

J’attends avec impatience la suite des aventures de Lanester et sa compagnie de branquignoles super-doués.
J’ai lu ce livre il y a quelques deux mois et….. j’ai oublié d’en rédiger la chronique. Ne l’ayant pas relu, mon commentaire retrace ce qu’il me reste dans le coin arrière-gauche de ma jolie petite cervelle et je vois que ce bouquin a laissé quelques indices (normal pour un polar)

Merci Françoise Guérin de faire voyager ce livre vers nous lecteurs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
zazy
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 68
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: Françoise Guérin   Sam 27 Juil 2013 - 9:10


A la vue, à la mort
Françoise Guérin
Editions Du Masque
Collection le Masque Jaune
350 pages
Juin 2007
ISBN : 9782702433249


4ème de couverture :
Dans la banlieue sud de Paris, deux et bientôt trois crimes atroces sont commis selon un scénario énigmatique. Chaque fois, on retrouve la victime énucléée et vidée de son sang au cour d'une étrange mise en scène. Très vite, le commandant Lanester, profileur d'exception chargé de l'affaire, se heurte à la logique du criminel que tout le monde a surnommé Caïn : que signifie cet œil noir peint au-dessus des corps mutilés ? Lanester est tellement épouvanté par ce qu'il découvre qu'il en perd littéralement la vue. Aidé de son second. Bazin, et d'un chauffeur de taxi providentiel et désœuvré, il continue pourtant l'enquête, à l'aveugle et à la barbe de ses supérieurs. Mais c'est dans un voyage éprouvant au cœur de sa propre nuit, que l'homme trouvera des réponses inespérées aux grandes questions de son existence.

======

4 heures du matin, je suis réveillée et plus du tout envie de dormir,  impossible de fermer l’œil. Entre ce livre et moi, ce sera à la vie vue, à la mort jusqu’à la fin de ma lecture.

Lanester, profileur (ça existe en France ?) tombe brutalement et soudainement aveugle sur une scène de crime où un œil dessiné au plafond le regarde. L’œil de Caïn ? Le tueur en série aurait-il encore frappé ? Pourquoi cette cécité soudaine et brutale ? Voilà tout ce que Lanester doit découvrir aidé de son équipe.

Pourquoi cette cécité brutale alors qu’il n’y aucune raison physique ? Pour mieux comprendre, Lanester suit une psychanalyse auprès de Jacinthe Bergeret au parfum sucré et à la voix si douce. Ces séances lui permettront de mettre de l’ordre, d’essayer de voir plus clair (oui, je sais, c’est facile) dans le cheminement de sa pensée et de l’enquête. J’ai suivi page après page Lanester et son équipe, me suis heurtée aux mêmes meubles, aux mêmes questions. Françoise Guérin a su tisser une ambiance particulière à ce roman, les séances d’introspection auprès de Jacinthe n’y sont pas étrangères. L'essentiel est invisible pour les yeux
Lanester, dans cette enquête, Marche à l'aveuglette. Le policier-héros est bousculé, même si il gagne à la fin. La vérité lui a sauté aux yeux, aux nôtres aussi d’ailleurs.

Je l’ai lu avec beaucoup d’agrément d’autant mieux que je n’ai jamais eu peur (et oui, je n’aime pas les thrillers, ni vampires alors que je peux lire un livre violent tel Anima de Mawouad. Peut-être devrais-je consulter Jacinthe !!). J’espère que Lanester deviendra un héros récurent. J’aimerais beaucoup le voir évoluer, tout comme l’écriture de Françoise Guérin, à l’instar d’une Fred Vargas.

Je ne suis pas du tout experte en polar, mais j’ai apprécié celui-ci et je comprends qu’il ait obtenu le prix du premier roman du Festival de Cognac. Par ailleurs, un téléfilm en a été tiré avec Richard Berry dans le rôle de Lanester, un acteur que j’apprécie. Pour en savoir plus, allez sur le site de l’auteure : http://motcomptedouble.blog.lemonde.fr/2013/01/27/quand-le-verbe-se-fait-chair-lanester-du-polar-a-lecran/

Ce livre est un livre-voyageur que Françoise Guéri m’a gentiment adressé. Si vous voulez recevoir ce livre, adressez-moi un mail que je transmettrai à l’auteure.

Françoise Guérin, au plaisir de vous lire bientôt dans de nouvelles enquêtes de Lanester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Françoise Guérin   Sam 27 Juil 2013 - 9:11

Merci Zazy !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
zazy
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 68
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: Françoise Guérin   Sam 27 Juil 2013 - 9:13

GrandGousierGuerin a écrit:
Merci Zazy !
Spoiler:
 
Je n'avais même pas percuté !!! Je le dis toujours, faut pas que je me réveille à 4 heures du matin, à 9 heures, j'suis foutue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Françoise Guérin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Françoise Guérin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la sage femme françoise...Mon parcours avec les sages femmes
» Françoise David appuie les revendications
» vend l'indispensable "Méthode d'entraînement à la lecture et dyslexie" de Françoise Estienne
» Françoise Dorléac
» Faivre Jeanne Françoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: