Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Laberge Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Laberge Marie   Sam 20 Juil 2013 - 9:46



Par définition, nous pourrions la considérer comme auteure de best-sellers au Québec. Toutefois, nous connaissons mal Marie Laberge (1950-...) à ce qu'il paraît. Surtout reconnue pour son oeuvre théâtrale dans une autre vie, elle s'est réincarnée auteure de best-sellers au moment de faire publier sa trilogie du bonheur. Depuis, elle a bâti une oeuvre imposante. D'ailleurs, elle est l'une des seules écrivaines à pouvoir se permettre de faire publier un roman épistolaire à coup de lettres qu'elle envoie à un club de lecteurs et lectrices. Cette oeuvre qui se bâtit au fur et à mesure se nomme Des nouvelles de Martha. Nous connaissons aussi Marie Laberge grâce à la frange qu'elle teint de façon qui lui est bien caractéristique.

Citation :
Bibliographie

Théâtre

   Avec l'hiver qui s'en vient (1980)
   Jocelyne Trudelle trouvée morte dans ses larmes (1980)
   C'était avant la guerre à l'Anse-à-Gilles (1981)
   Ils étaient venus pour (1981)
   Le Banc (1983)
   Deux tangos pour toute une vie (1984)
   L'Homme gris (1986)
   Oublier (1987)
   Aurélie, ma sœur (1988)
   Le Faucon (1991)
   Aurélie, ma sœur (1992)
   Pierre ou la Consolation (1992)
   Le night cap bar (1997)
   Charlotte, ma sœur (2005)

Romans

   Juillet (1989)
   Quelques adieux (1992)
   Le Poids des ombres (1994)
   Annabelle (1996)
   La Cérémonie des anges (1999)
   Le Goût du bonheur : Gabrielle (2000)
   Le Goût du bonheur : Adélaïde (2001)
   Le Goût du bonheur : Florent (2001)
   Sans rien ni personne (2007)
   Des nouvelles de Martha (2009) (2010) (2011)
   Revenir de loin (2010)

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Laberge Marie   Jeu 15 Sep 2016 - 13:38

Ceux qui restent



jack-hubert bukowski a écrit:
Par définition, nous pourrions la considérer comme auteure de best-sellers au Québec

Et bien, c’est tout à fait ça.
Avec ce que cela implique de psychologie à la louche, de  phrases définitives, de coïncidences répétées ( faisant imaginer que son théâtre est un théâtre de boulevard ), d’explications à rendre jaloux le meilleur des courriers du cœur.
Quelques moments attachants, certes, dans ce fatras de bons sentiments; le thème : quelles séquelles pour « ceux qui restent » après un suicide, cette définitive énigme, étant au final traité avec assez de lucidité  et de justesse.

Mais il y a là trop de pontifiant et de convenu, de personnages et situations prototypiques.
Ce qui m’a fait tenir jusqu’au bout , c’est que ça se lit très vite, et surtout cette  langue, ce jargon québécois  réjouissant, qui rappelle à mon oreille des souvenirs d’enfance, et qui, bien qu’elle fasse regretter parfois l’absence de « sous-titres » est d’une vivacité et d’un punch extraordinaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Laberge Marie   Ven 16 Sep 2016 - 8:01

Il semble bien que son oeuvre soit imposante. Mais la Trilogie du bonheur semble être l'un des sommets à franchir dans toute quête de lecture. Il faudrait quand même vérifier avec les lecteurs de littérature québécoise autour d'ici.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Laberge Marie   Ven 16 Sep 2016 - 9:36

C'est sûr que c'est pas moi qui vais tenter. Déjà : "Trilogie du bonheur" ça me fait carrément peur (ça c'est du préjugé) et puis ma première expérience ne m'encourage vraiment pas (ça c'est du a posteriori). Il y a une époque je lisais le courrier des lecteurs de Elle; mais ça m'a passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Laberge Marie   Ven 16 Sep 2016 - 10:40

laugh

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Laberge Marie   Ven 16 Sep 2016 - 19:21

Je réponds à ce rire par un rire à mon tour... sourire

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laberge Marie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laberge Marie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Laberge, Marie]
» Ceux qui restent Marie Laberge
» Le Havre Marie-Galante GOURNAY GUESNON 17è
» quelque photos d'un paras qui est a bord du louise marie
» anniversaire Marie Christine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature canadienne-
Sauter vers: