Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Caroline Lunoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Caroline Lunoir   Dim 4 Aoû 2013 - 9:15



Caroline Lunoir est née en 1981. Elle a grandi à Castres puis à Toulouse. La Faute de goût est son premier roman, écrit à Boston en 2009. Avocate pénaliste, elle vit et travaille à Paris.
Source : éditeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Caroline Lunoir   Dim 4 Aoû 2013 - 9:15


La faute de goût
Citation :
Présentation de l’éditeur :
Par un été de canicule, Mathilde retrouve la demeure familiale pour quelques jours de vacances. Dans ce havre de la bourgeoisie traditionnelle, on échange des propos inoffensifs autour d’un verre de porto ou à l’ombre des grands marronniers. Mathilde se glisse sans jugements dans le rituel des retrouvailles.
Mais il y a cette piscine, fraichement construite dans l’indivision du domaine… et puis le geste du patriarche qui, loin de mesurer la portée de son invitation, autorise la baignade à la femme du gardien

Une lecture d’été pour retrouver quelques sensations de vacances en famille, se retrouver autour de la table de cette famille que Caroline Lunoir a inventé (ou dressé à partir de ses propres souvenirs ? on sent le vécu).
Retrouvailles pendant quelques jours sous le toit avec quatre générations. Des moments de dolce farniente qui font du bon, on connaît tous ces moments en famille, ces jours de vacances…

Belle écriture et auteur à suivre.


« Je reviendrai. Dans un mois ou dans un an, sans raison ou pour un mariage, suppliée par ma mère, contrite ou heureuse d’être là, pour une réunion de famille ou pour un enterrement. Je reviendrai vérifier qui ils sont. Je débarquerai pour soigner un malaise, une solitude, et en récolter d’autres. Je poserai mes valises, je ne reste pas longtemps, hein, juste quelques jours, pour les écouter, pour les regarder vivre. Et je prendrai mon train, attendrie, agacée ou sombre. Un jour, mon dernier jour ici, je serai confusément atterrée de n’avoir pas su retenir des bribes de leurs vies pour ne pas qu’elles passent, sans bruit. »

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shéhérazade
Agilité postale
avatar

Messages : 926
Inscription le : 01/11/2009
Age : 33

MessageSujet: Re: Caroline Lunoir   Dim 4 Aoû 2013 - 9:29

J'aime bien l'extrait Very Happy 
Merci pour le partage.

_________________
"Vous me demandez quel est le supreme bonheur ici bas ? C'est d'écouter la chanson d'une petite fille qui s'éloigne après vous avoir demandé son chemin." Li-tai-Po
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Caroline Lunoir   Dim 4 Aoû 2013 - 9:47

shéhérazade a écrit:
J'aime bien l'extrait Very Happy 
un autre extrait qui me plait bien:

« Madeleine est pour moi la figure inébranlable de la grand-mère attentive. Celle qui raconte sans cesse les progrès de ses douze petits-enfants. Celle qui s’est drapée avec une fierté incrédule dans son nouveau statut d’arrière-grand-mère. Peut-être est-elle apaisée avec nous, parce que nous sommes sa continuité. Ce qu’elle a accompli, ce qui restera d’elle, après elle. Ma grand-mère sera pour une ou deux générations encore, un jeu de cartes qu’elle nous a appris et que nous transmettrons, une partie de ping-pong ou de tennis qu’elle a voulu que nous aimions, une manière infaillible de faire prendre la mayonnaise. Plus tard, beaucoup plus tard, elle ne sera plus qu’une paire de fauteuils Louis XVI transmise et disputée à chaque succession, une horloge ou ce portrait ovale de jeune fille éternelle, blonde, toute de transparence et de voiles légers sur des seins impatients. Des petites filles rêveront de la même consécration virginale de leur jeunesse par un peintre habile. Un enfant se balancera ou s’assiéra sur l’accoudoir du fauteuil Louis XVI et sera tancé d’un « Arrête ! Tiens-toi bien ! N’abime pas le fauteuil de ton arrière-arrière-grand-mère ». Puis, ma grand-mère passera. Son nom bourgeonnera seulement sur la branche d’un arbre généalogique. «

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Caroline Lunoir   Dim 4 Aoû 2013 - 11:44

plus debonheur que detristessedanscelivre?

ce dernier extrait me paraît très réaliste !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Caroline Lunoir   Dim 4 Aoû 2013 - 11:58

Bédoulène a écrit:
plus debonheur que detristessedanscelivre?

ce  dernier  extrait me paraît très  réaliste !
cet extrait est le seul qui est aussi réaliste... tout le reste est plutôt chaleur, bains en piscine, retrouver la famille... et un peu de nostalgie qu'on éprouve lors de ces rencontres...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caroline Lunoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Caroline Lunoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» caroline costa
» LE FILS DE CAROLINE CHERIE
» Le Havre - Rue Caroline
» Caroline, 20 ans
» Bonjour Caroline K

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: