Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Gu Byeong-mo [Corée du Sud]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Gu Byeong-mo [Corée du Sud]   Lun 5 Aoû 2013 - 13:59



Citation :
Née à Séoul en 1976, Gu Byeong-mo a étudié la littérature coréenne à l’Université Kyeonghui puis a travaillé comme éditrice. Actuellement, elle se consacre entièrement à l’écriture et a publié plusieurs romans, aussi bien pour adultes que pour la jeunesse.
Source : Editions Philippe Picquier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Gu Byeong-mo [Corée du Sud]   Ven 9 Aoû 2013 - 12:18



Fils de l'eau
Citation :
Un homme, poussé au désespoir par des malheurs successifs, se jette dans un lac avec son fils Gon. Le père meurt, mais pas l'enfant, grâce aux branchies que son corps développe dans un instinct de survie extraordinaire. Il est repêché par un vieil homme et son petit-fils qui vivent près du lac.
Voici donc l'histoire singulière de Gon, Fils de l'eau, mi-homme, mi-poisson. Un conte qui a priori devrait émarger (émerger ?) à la rubrique fantastique si ce n'est que Gu Byeong-mo a plutôt une appétence pour les atmosphères poétiques mâtinées de considérations sociales. Fils de l'eau se révèle donc dans ses vertus paraboliques servies par un humour de bon aloi et une petite dose de cruauté, la romancière n'est-elle pas coréenne ? Gon, l'homme-sirène, sauve des vies à l'occasion et reste marginal, par choix et nécessité. Ce n'est pas lui, en définitive, le héros du livre. Toute une galerie de personnages qu'il rencontre à différentes stades de son existence, montrent leur vrai visage et évoluent à son contact, sortant ainsi de la pression étouffante et conservatrice de la société coréenne. En refusant la linéarité, Gu a écrit un roman superbement construit dont le style limpide comme l'onde séduit et charme. Que les éditions Picquier ne se gênent surtout pas pour traduire ses autres oeuvres, si elles sont de cette qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
 
Gu Byeong-mo [Corée du Sud]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corée du sud
» Corée du Sud : Moustiquaire
» Corée du Sud : La visière !
» Un pétrolier coréen explose
» Corée du Nord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: