Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Anonyme : Histoire des rois de Pasey

Aller en bas 
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Anonyme : Histoire des rois de Pasey   Jeu 8 Aoû 2013 - 20:07

Histoire des rois de Pasey / traduit du malais par Aristide Marre / Présentation par Monique Zaini-Lajoubert / édition Anacharsis



Citation :
L’Histoire des rois de Pasey est la traduction, datée de 1874, par Aristide Marre de la chronique malaise intitulée Hikayat Raja Pasai, qui concerne un moment de l’histoire ancienne de l’Indonésie (XIIIe – XIVe siècle), celle de son premier royaume islamisé : le sultanat de Samundra-Pasai, sur la côte nord-est de Sumatra.
Un grand voyage donc : dans l’espace puisque l’action de la Chronique se déroule à Sumatra, et dans le temps, puisque les événements relatés sont censés s’être passés au XIIIe et XIVe siècle. Le texte est un des plus anciens de la littérature malaise ancienne ou classique (c’est la plus ancienne œuvre à caractère historique de cette littérature), et sa datation est peu certaine, entre fin du XIVe et début du XVIe siècle. D’après la présentation, cette littérature qui a fourni de nombreux manuscrits est non seulement mal connue sous nos latitudes, de nombreux textes semblent dormir dans les bibliothèques sans avoir été étudiés ni transcrits. Un monde riche qui reste à explorer.

Le texte a beau être censé être un texte historique, il ressemble d’avantage à un conte qu’à une chronique d’événements précis et datés. Cela commence par la découverte de deux enfants merveilleux par deux frères rois : une petite fille dans le bambou, et un petit garçon pris en charge par un éléphant. Les deux enfants sont beaux comme des jeunes dieux et les deux frères les adoptent et les font se marier plus tard. Mais le jeune homme arrache à sa jeune femme un cheveu d’or au milieu de la tête, ce qui provoque sa mort. Le père adoptif, au comble de la colère, le tue. Heureusement, ils avaient eu le temps d’avoir deux fils, ce qui permet à l’histoire de continuer.

Nous suivons ainsi les différents membres de la famille, leurs exploits, leurs guerres et mariages, jusqu’à ce qu’un mauvais sultan, par ses débordements provoque la fin de sa lignée et de son royaume. Car d’après la présentation du début du livre, c’est l’enseignement de ce type de textes : le souverain se doit de gouverner conformément à l’idée d’une certaine justice, et ses sujets lui doivent une obligation d’obéissance absolue.

C’est très dépaysant, des notes en bas de pages permettent de comprendre les différents titres, coutumes, habitudes. Nous sommes en face d’une civilisation complexe et ancienne, très différente de la notre, et ce livre nous permet un peu de l’appréhender, d’une façon plutôt agréable. La traduction a beau être ancienne, elle est vraiment belle, bien écrite, donnant cet aspect conte merveilleux. La personne qui a assuré la présentation reprend certaine notes, signale des erreurs dans la traduction (parfois c’est agaçant, je me suis demandé pourquoi elle ne l’a pas reprise entièrement), mais étrangement cette présentation et ces notes sont d’un style tellement plus sec, utilitaire, qu’une partie de magie n’y est pas.  

Il est intéressant de faire des rapprochements avec des textes du Moyen-âge, par exemple les Chansons de geste ou une épopée comme l’Akrite (Byzance), je trouve qu’il y a des traits communs, dans la façon de caractériser les personnages, qui sont des types, un merveilleux, un certain nombre d’épisodes qui sont des constantes, des passages obligés, même si suivant la culture ce ne sont pas les mêmes évidemment.

Une lecture à la fois instructive, qui permet de découvrir un peu une région, une culture peu connues, et un texte très agréable à lire, qui a des qualités littéraires et un aspect de conte de Mille et une nuits. Encore une jolie découverte grâce à Anacharsis, qui publie des textes peu connus mais en les choisissant avec beaucoup de discernement.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Anonyme : Histoire des rois de Pasey   Jeu 8 Aoû 2013 - 20:27

Merci pour cette présentation, ça a l'air effectivement intéressant, je vais y voir de plus près...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Anonyme : Histoire des rois de Pasey   Ven 9 Aoû 2013 - 14:39

Un extrait :


Citation :
La princesse Betong avait au milieu de la tête un cheveu béni dont la couleur ressemblait à celle de l’or, mais il n’était visible que lorsqu’elle se parfumait d’huiles aromatiques. Marah Gadjah ne l’avait point encore vu, lorsqu’un jour que la princesse se parfumait d’essences, il l’aperçut. Marah Gadjah dit à la princesse : « Adenda, venez que je vous arrache ce cheveu ! » Et la princesse répondit : « Si vous m’arrachez ce cheveu, ce sera un signe de notre séparation . »  Malgré ses demandes plusieurs fois répétées, Marah Gadjah ne put l’obtenir de la princesse. Or, un jour que la princesse Betong dormait, Marah Gadjah arracha ce cheveu à son épouse, dans la pensée que cela ne pouvait rien lui faire. Mais aussitôt le sang coula par la cavité de ce cheveux sans discontinuer, ensuite le sang sortit blanc, puis ce sang s’arrêta et la princesse mourut.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anonyme : Histoire des rois de Pasey   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anonyme : Histoire des rois de Pasey
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine
» L'histoire de petit Louis
» histoire de paysan normand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: