Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 André de Richaud

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitimeJeu 16 Jan 2014 - 13:03

Superbe avatar, GGG ! je le préfère à tous les autres.



@shanidar

La longue fréquentation de cet auteur que j'apprécie, ayant fait naître chez moi un lien quasi affectif, j'avoue que malgré sa brillance stylistique recouvrée dans cet ultime ouvrage, qui m'a permis de lui pardonner le ratage de "L'étrange visiteur" (roman "baroque" mi-autobiographique mi-fantastique que je déconseille fortement pour aborder l'oeuvre de Richaud), j'en ai achevé sa lecture avec un étrange goût d'amertume mêlé à une profonde tristesse.
"Je ne suis pas mort" est un cri, un long cri de désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitimeJeu 16 Jan 2014 - 15:21

je comprends ta réaction, n'ayant pas de mon côté cet élément d'attachement particulier, j'ai vraiment trouvé Je ne suis pas mort, très équilibré dans sa forme, entre rébellion et dépression, humour et désarroi.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitimeJeu 16 Jan 2014 - 15:34

Constance a écrit:
Superbe avatar, GGG ! je le préfère à tous les autres.



@shanidar

La longue fréquentation de cet auteur que j'apprécie, ayant fait naître chez moi un lien quasi affectif, j'avoue que malgré sa brillance stylistique recouvrée dans cet ultime ouvrage, qui m'a permis de lui pardonner le ratage de "L'étrange visiteur" (roman "baroque" mi-autobiographique mi-fantastique que je déconseille fortement pour aborder l'oeuvre de Richaud), j'en ai achevé sa lecture avec un étrange goût d'amertume mêlé à une profonde tristesse.
"Je ne suis pas mort" est un cri, un long cri de désespoir.
J' ai eu la meme désagréable impression avec L' Etrange visiteur, le premier livre de Richaud que je lisais,
et j' ai écarté Richaud de mes lectures...

Mais je n' ai pas l' habitude d' écarter un auteur définitivement et je lirai certainement La fontaine des lunatiques et/ou La barrette rouge.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitimeVen 17 Jan 2014 - 12:35

shanidar a écrit:
je comprends ta réaction, n'ayant pas de mon côté cet élément d'attachement particulier, j'ai vraiment trouvé Je ne suis pas mort, très équilibré dans sa forme, entre rébellion et dépression, humour et désarroi.


Sans conteste, shanidar ... mais si ce sublime ouvrage m'a plongée dans la tristesse, c'est que j'y ai entendu le chant du cygne. D'ailleurs, à la suite de "Je ne suis pas mort", j'ai lu "Comparses", son tout premier roman, l'alpha et l'omega de son oeuvre, afin de boucler le cycle et, comme Jean-Pierre Malves le fit dans "Sol Y sombra/ Joseph Delteil et André de Richaud", de tenter de percer le mystère de Richaud, mais ce romancier-poète demeure une énigme pour tous ceux qui se sont essayés à la recherche de la vérité.


Un autre extrait de "Je ne suis pas mort", dans lequel j'ai, à ce moment, retrouvé le poète qui s'efface derrière les ruades de sa faconde méridionale  :

Citation :
Les trains m'ont toujours fasciné et dans mes heures noires je songe à me jeter sous un train. Il n'est pas dit que je ne le ferai pas une nuit. Mais il me faut un grand train noir avec beaucoup de fumée et des lanternes rouges qui annoncent un abominable vacarme.
On est là dans le noir, appuyé des coudes au passage à niveau, le coeur battant dans la nuit humide.
La machine hurlante arrive en trombe et puis c'est la rapide cavalcade des wagons qui font traîner des torchons de lumière jaune sur les haies et puis le monstre est passé suivi de deux étoiles rouges, des petites. La mort vous a oublié pour cette fois et on rentre chez soi avec un grand trou d'air dans la poitrine. Un trou qui y était déjà, mais que le vent du train a creusé encore plus profond. (p.31 et p.32)



bix229 a écrit:

J' ai eu la meme désagréable impression avec L' Etrange visiteur, le premier livre de Richaud que je lisais, et j' ai écarté Richaud de mes lectures...
Mais je n' ai pas l' habitude d' écarter un auteur définitivement et je lirai certainement La fontaine des lunatiques et/ou La barrette rouge.


Grâce à Camus, je suis directement allée à la lecture de "La douleur", cependant, bien que je ne l'ai pas apprécié,  "L'étrange visiteur" possède d'indéniables qualités littéraires. La fluence du style demeure intacte, j'ai plutôt été gênée par le mélange des genres (autobiographique, fantastique, policier, roman noir) qui prête à confusion. Bref ! à mon sens, Richaud est sorti de cette veine poético-fantastique, unique, magique, envoûtante, qui n'appartient qu'à lui, et qui fait mon admiration.
Les deux romans que tu as cités devraient t'enthousiasmer.  sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitimeVen 28 Mar 2014 - 11:07

.


Au-delà de l'amour



L’amour près du sommeil c’est l’ombre auprès de l’ombre
sacrifice des nuits les étoiles longtemps
ont neigé sur ton corps endormi parmi les roches brûlantes
du ciel écroulé sur ton sourire secret

Ton sommeil sous tes bras en mousses scintillantes
ton sommeil dans ta maison où tourne un astre familier
qui distille du songe au bord de l’oreiller

Ton sommeil qui la tête sous l’aile
défend aux grands chevaux blancs de hennir
car il est une plante magique qu’il importe de ne pas réveiller
Arbre noirs de la nuit j’entends chanter vos oiseaux aveuglés
et TOI femme songe de pourriture et de cheveux dénoués
tu dors sur mon bras nu comme dorment au printemps
les nuages et à l’automne les raisins sous les feuilles
et l’hiver les anges fatigués et l’été
les grands incendies de montagne dont les journaux sont illuminés

Et tu t’en vas revoir tes rivières originelles
les meubles étonnants qui t’ont vue petite fille
et moi je reste là dans les draps
trompé par la forme de cadavre et par la lueur douce de tes bras

Les fantômes des morts de ta Maison
promènent sur ton front
leurs longs sourires – tristes mains d’ombre -
Je devine celui auquel le tien répond
C’est celui du beau capitaine tué par la foudre
le 23 juillet 1789

Alors pour écarter tous ces visages anéantis
qui viennent dérober ta figure à la mienne
Je m’endors, moi aussi, entouré des fumées
d’amour qui s’élèvent de tes yeux fermés


(In Le Droit d'asile & poèmes épars/ L'ether vague/ Patrice Thierry Editeur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitimeMar 1 Juil 2014 - 16:29

La Fontaine des lunatiques. - Grasset/Les Cahiers rouges


"Trois hommes, trois générations vivent dans une grande maison à l' écart du village.
Hugues, le fils de 18 ans, est d' une grande beauté. Le père, fou de musique, arpente le salon en

composant des sons et occupe ses nuits à jouer du piano.

Assigné dans sa chambre, le grand père paralysé et mutique n' en finit pas de mourir.
Ce huis-clos est oppressant, mais somme toute harmonieux.

C' est la mort du grand père qui brise cet ordre étrange.
De vieilles blessures mentale se rouvrent chez le fils et la musique file d' entre les mains du père."


Tel nous est présenté ce livre sous le signe du bizarre, de la solitude et de la folie.
Je n' ajouterai rien à ce qu' a déjà écrit Constance.
Si ce n' est qu' on est frappé qu' un homme aussi jeune (22 ans) en sache autant et d' emblée  sur
la vie, la passion, la présence de la mort, la folie et le passage du temps.
Qu' il nous décrive la nature avec une telle luxuriance et les hommes avec une telle clairvoyance.
Son style a une grace si légère et si nouvelle qu' il traverse le temps sans s' altérer.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitimeJeu 3 Juil 2014 - 9:10

Encore une raison supplémentaire de passer rapidement à Richaud ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitimeJeu 3 Juil 2014 - 23:22

Ben oui, on va encore se faire avoir !

Un de plus à lire !!  surpris surpris 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitimeVen 19 Sep 2014 - 19:27

2 mots rapides et sans prétention pour dire qu'après La fontaine des lunatiques, ensorcelante, je ressors toujours aussi éblouie par le 2ème ouvrage que je lis de lui, La barette rouge.
ADR bâtit des êtres rares, violemment enflammés (de vraies torches vivantes même !), prisonniers de douleurs quasi inhumaines.
Tiens, ils me rappellent Les esclaves, de Michel Ange. Ou l'esprit tentant de fuir cette maudite chair ...

Avec une rare force d'évocation. Je pense ici, entre autres, à la scène sado maso, enrobée de voyeurisme. C'est puissant, dérangeant et sublimement beau !

J'ai commandé 3 autres ouvrages de lui et certains sont en rupture de stock. honte honte honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitimeVen 19 Sep 2014 - 19:37

tina a écrit:
2 mots rapides et sans prétention
Suffisants  pour réveiller mon envie de lire cet écrivain !  Very Happy
Dois-je vraiment te remercier Tina ? Je suis engloutie par les PAL LAL !!! Laughing

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitimeVen 19 Sep 2014 - 19:42

églantine a écrit:

Dois-je vraiment te remercier Tina ?

Oh que oui ! miammiam
Découvert grâce au forum aussi.
Quelle heureuse idée de passer du temps à traîner sur les fils pour en retirer de telles pépites d'or !

Merci à tous ceux, toutes celles qui prennent le temps de poster et partager. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitimeDim 21 Sep 2014 - 14:06

Merci Tina, ces quelques mots attisent encore mon envie (mais quand m'y mettrai-je enfin ?)

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitimeDim 21 Sep 2014 - 16:05

colimasson a écrit:
Merci Tina, ces quelques mots attisent encore mon envie (mais quand m'y mettrai-je enfin ?)
La plupart des livres de Richaud sont courts ou très courts ! Come on !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitimeSam 22 Aoû 2015 - 20:43

La Barette rouge
Roman de 250 pages que j’ai lu dans la collection Les Cahiers Rouges de Grasset (élégante et simple cette couverture vêtue simplement d’écarlate…), la Barette rouge se rapporte à une bâtisse – bastide château fort déchu qui aurait été édifié par un cardinal (d’où le nom qui correspond à un couvre chef propre aux ecclésiastiques et dont le rouge est même dit rouge cardinal) renégat de l’un des papes d’Avignon. Dans cette demeure loin des routes fréquentées et des villages au pied du mont Ventoux va se dérouler une tragédie avec deux protagonistes : Siffrein et Esther. D’ailleurs les deux premiers chapitres de ce roman se rapportent à leurs vies respectives avant leur rencontre.
Siffrein, jeune homme à l’enfance marquée par la violence, le manque d’amour et l’abandon, est une brute complètement inadaptée à l’amour, la pitié et de manière générale à tout comportement social adapté. Il est habité par des monstres qui le poussent à la violence et qu’il tente de canaliser intuitivement dans le dessin. Un détail notable est son manque total de pulsion sexuelle qui se justifie par un épisode de sa jeunesse qui l’a marqué, aussi bien dans le sens propre que figuré. Son arrivée à la Barette rouge se produit lors de sa fuite et son errance après un crime sordide.
Esther est issue d’une famille illustre du comtat Venaissin qui vit depuis des lustres recluse et presque étrangère à ce pays. Elle en est doublement étrangère puisqu’elle est née d’une mère danoise dont elle a acquis l’apparence un peu évanescente de certaines blondes effacées aux yeux bleus profonds à s’y noyer. Elle s’installe dans la demeure familiale à l’aube de la vingtaine, orpheline avec une rente lui permettant de ne pas travailler, seule et ne fréquentant presque personne.
Les deux derniers chapitres suivant relacent leur rencontre jusqu’à la fin tragique dans un huis-clos abrité par la Barette rouge.
Si les deux premiers chapitres introduisant les protagonistes seraient dignes d’être des nouvelles à part entière, les deux derniers chapitres sont encore bien meilleurs car ils mettent en interaction deux êtres solitaires dont la rencontre semble inéluctable. Les deux sont deux inadaptés : elle est d’une beauté et d’une intelligence telle qu’aucun homme n’ose la fréquenter ; il est tellement fruste qu’il passe facilement pour un idiot et d’une brutalité sourde créant une ambiance malaise par sa simple présence . Ils sont comme des protons et des électrons : opposés mais que tout attire, ils sont inconsciemment en attente l’un de l’autre pour une rencontre qui ne peut qu’être destructrice.
Et c’est en cela que de Richaud m’a ébloui par la justesse de ses descriptions de situations, des sentiments et actions qui ne font serrer un filet dont il est impossible de s’échapper. Et c’est un régal d’admirer cet ordonnancement de mécanismes qui s’emboîtent parfaitement pour mettre en branle une machine infernale qu’on pressent dès qu’on débute sa lecture.
Mon coup de cœur de l’été ! C’est vraiment injuste que de Richaud soit pratiquement tombé dans l’oubli. Forcément il faudra que j’y revienne !

Constance, où es-tu ? J'aurais tant aimé échangé avec toi sur de Richaud ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
oceanelys
Main aguerrie
oceanelys

Messages : 449
Inscription le : 21/06/2014
Age : 35
Localisation : Sud

André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitimeSam 22 Aoû 2015 - 20:46

ton commentaire me donne envie de découvrir ce roman, je le note, merci :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creationsoceanelys-over-blog.com
Contenu sponsorisé




André de Richaud  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: André de Richaud    André de Richaud  - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
André de Richaud
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Zabeth, André Louis
» double - manip. morse radio
» SECURITE
» LES HISTOIRES A BALISSON
» (F) Johanna J. Gleeson ||27 ans || Happy Ending || Andréa Joy Cook

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: