Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Lecture en commun : Joyce Carol Oates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   Mer 11 Sep 2013 - 8:39

ma lecture sera tardive, la médiathèque a encore trop de livres en cartons et les travaux ne sont pas encore terminés


_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   Mer 11 Sep 2013 - 10:19

Je viens tout juste de débuter Reflets en eau trouble de JCO. Pour une première impression, je tenterai un parallèle. JCO est une auteure de longs romans et ça se sent jusque dans Reflets : la succession des courts chapitres laisse transparaître certains passages assez denses qui témoignent de son destin de romancière au long cours. Pour avoir lu Ying Chen et Jean-Simon Desrochers dans un passé assez rapproché, je peux apprécier le travail des proses courtes et des successions de fragments. Dans le cas de JCO, j'ai beaucoup apprécié la recherche et l'angle d'attaque de son roman. Vu que je suis un amateur de politique, c'était le bon livre pour entrer dans l'univers de JCO.

Jusqu'à maintenant, j'ai lu douze chapitres. J'ai l'impression d'un livre qu'on savoure si ce n'est de cette exigence esthétique que j'entretiens à l'égard des oeuvres d'écrivain-e-s. JCO a écrit l'un de ses meilleurs livres à mon sens. Son voisinage avec la thématique de la politique est plutôt bien réussi et nous pouvons remarquer un côté féministe en JCO. Je ne saurais dire si ce terme est exact, mais je la sens plutôt soucieuse de redonner une voix aux femmes.

Je suis en symbiose dans le roman. Toutefois, mon regard critique me garde les pieds bien sur terre. J'y reviendrai ultérieurement à mesure que je termine les derniers chapitres du roman.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   Mer 11 Sep 2013 - 21:04

J'ai déjà bien entamé et presque fini Délicieuses pourritures.

La pensée qui est revenue le plus souvent au cours de cette lecture : quelle ressemblance avec Amélie Nothomb ! à développer.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 29
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   Mer 11 Sep 2013 - 21:11

colimasson a écrit:
J'ai déjà bien entamé et presque fini Délicieuses pourritures.

La pensée qui est revenue le plus souvent au cours de cette lecture : quelle ressemblance avec Amélie Nothomb ! à développer.
Shocked Alors là, j'ai hâte de lire ton développement. Si je songe aux deux Amélie Nothomb que j'ai lu (échantillon très limité donc), je ne vois pas vraiment de points commun, ni dans les thèmes abordés, ni dans la forme.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   Mer 11 Sep 2013 - 21:17

Délicieuses pourritures me fait surtout penser à Antéchrista en fait pour leurs similitudes dans les problématiques de l'admiration, de la jalousie, des amitiés ambigües et de la fascination pour les corps. Le narcissisme est assez similaire... outre les problématiques, le style de l'écriture n'est pas tellement différent. Dans les deux cas, les phrases sont relativement simples et l'auteure cherche à chaque fois à y instiller un peu d'éléments culturels connexes, le tout avec un humour léger qui se montre gentiment provocant.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 29
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   Mer 11 Sep 2013 - 21:41

Je n'ai pas lu Antéchrista alors je te crois sur parole. Very Happy 

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   Jeu 12 Sep 2013 - 8:11

Je viens de boucler la lecture de Reflets en eau trouble. Les développements du roman me laissent songeur. J'y reviendrai en temps utile dans l'autre fil. Pour revenir sur la thématique de la condition féminine, je retrouve une certaine familiarité avec les procédés utilisés par Anne Hébert dans ses romans. Nous pouvons parler d'un roman tout en vrilles et qui reprend continuellement la déconstruction radicale du grand mythe Américain.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   Jeu 12 Sep 2013 - 10:01

Achevé Mère disparue.
Un très grand JCO. Un très grand cru que ce livre. Il termine en 3e position de mon classement JCO qui compte maintenant 21 livres lus.
Mon commentaire ici

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 29
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   Jeu 12 Sep 2013 - 12:28

Harelde a écrit:
Achevé Mère disparue.
Un très grand JCO. Un très grand cru que ce livre. [/url]
J'ai l'impression que tu dis ça presque à chaque fois que tu la lis. Laughing

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   Jeu 12 Sep 2013 - 13:36

Heyoka a écrit:
Harelde a écrit:
Achevé Mère disparue.
Un très grand JCO. Un très grand cru que ce livre. [/url]
J'ai l'impression que tu dis ça presque à chaque fois que tu la lis. Laughing
C'est pas totalement faux !
rire 

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 29
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   Jeu 19 Sep 2013 - 23:27

Comment on peut en être à la page 500 d'un bouquin et qu'il ne soit toujours pas fini ? hs

Heureusement que le livre en question est excellent.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   Jeu 26 Sep 2013 - 21:24

Bonjour tout le monde, Je suis de retour de 3 semaines de vacances,Je vais me remettre tranquillement dans le bain. zen zen 

Ça se passe aux Etats-unis, à Winterthurn,  au 19eme siècle. Les intrigues se passent autour de la famille Kilgarvan, une famille aisé.  Ce qui n’empêche pas les scissions entre frères, le  au pouvoir asphyxiant et autres abominations en cercle fermé. L’argent qui permet tout. Le déni qui rend fou. Des meurtres épouvantables résolus par un des fils Kilgarvan, Xavier. Une progression lente des enquêtes dans un milieu qui trouve toutes les excuses à ses enfants privilégiés et préfère punir des boucs émissaires sans défenses. Epoque où on ne pouvait soigner  la dépression nerveuse que par l’attente et le repos, les chocs par les sels. Ce livre se finit malgré tout sur une note optimiste. Deux mariages qui font suite à des amours, infructueux, passionnels ou tout simplement raisonnables.  

Toujours très facile à lire Joyce Carol Oates. Malgré les sujets très durs qu’elle traite. J’ai découvert Joyce Carol Oates avec « Viol, une histoire d’amour ». J’ai tout de suite aimé. Je suis surprise du style différent qu’elle a su prendre dans ce livre. On sent très bien, ne serait-ce que par l’écriture, que l’ histoire se passe à une époque différente.  Je trouve son écriture moderne mais riche et c’est une écriture qui ne me laisse pas frustrée par trop grand vide. Ce n’est pas un livre malgré tout qui va changer ma vie. « Viol, une histoire d’amour » m’avait plus émue que ça. Mais j’aime bien cette auteure donc…Bonnes lectures en vue !

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 52
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   Jeu 26 Sep 2013 - 21:35

pia a écrit:
Bonjour tout le monde, Je suis de retour de 3 semaines de vacances,Je vais me remettre tranquillement dans le bain. zen zen 

Ça se passe aux Etats-unis, à Winterthurn,  au 19eme siècle. Les intrigues se passent autour de la famille Kilgarvan, une famille aisé.  Ce qui n’empêche pas les scissions entre frères, le  au pouvoir asphyxiant et autres abominations en cercle fermé. L’argent qui permet tout. Le déni qui rend fou. Des meurtres épouvantables résolus par un des fils Kilgarvan, Xavier. Une progression lente des enquêtes dans un milieu qui trouve toutes les excuses à ses enfants privilégiés et préfère punir des boucs émissaires sans défenses. Epoque où on ne pouvait soigner  la dépression nerveuse que par l’attente et le repos, les chocs par les sels. Ce livre se finit malgré tout sur une note optimiste. Deux mariages qui font suite à des amours, infructueux, passionnels ou tout simplement raisonnables.  

Toujours très facile à lire Joyce Carol Oates. Malgré les sujets très durs qu’elle traite. J’ai découvert Joyce Carol Oates avec « Viol, une histoire d’amour ». J’ai tout de suite aimé. Je suis surprise du style différent qu’elle a su prendre dans ce livre. On sent très bien, ne serait-ce que par l’écriture, que l’ histoire se passe à une époque différente.  Je trouve son écriture moderne mais riche et c’est une écriture qui ne me laisse pas frustrée par trop grand vide. Ce n’est pas un livre malgré tout qui va changer ma vie. « Viol, une histoire d’amour » m’avait plus émue que ça. Mais j’aime bien cette auteure donc…Bonnes lectures en vue !
Tu peux donner le titre du livre dont tu nous parles Pia , s'il te plait .....Wink Merci !!!!Very Happy

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   Ven 27 Sep 2013 - 8:28

églantine a écrit:
pia a écrit:
Bonjour tout le monde, Je suis de retour de 3 semaines de vacances,Je vais me remettre tranquillement dans le bain. zen zen 

Ça se passe aux Etats-unis, à Winterthurn,  au 19eme siècle. Les intrigues se passent autour de la famille Kilgarvan, une famille aisé.  Ce qui n’empêche pas les scissions entre frères, le  au pouvoir asphyxiant et autres abominations en cercle fermé. L’argent qui permet tout. Le déni qui rend fou. Des meurtres épouvantables résolus par un des fils Kilgarvan, Xavier. Une progression lente des enquêtes dans un milieu qui trouve toutes les excuses à ses enfants privilégiés et préfère punir des boucs émissaires sans défenses. Epoque où on ne pouvait soigner  la dépression nerveuse que par l’attente et le repos, les chocs par les sels. Ce livre se finit malgré tout sur une note optimiste. Deux mariages qui font suite à des amours, infructueux, passionnels ou tout simplement raisonnables.  

Toujours très facile à lire Joyce Carol Oates. Malgré les sujets très durs qu’elle traite. J’ai découvert Joyce Carol Oates avec « Viol, une histoire d’amour ». J’ai tout de suite aimé. Je suis surprise du style différent qu’elle a su prendre dans ce livre. On sent très bien, ne serait-ce que par l’écriture, que l’ histoire se passe à une époque différente.  Je trouve son écriture moderne mais riche et c’est une écriture qui ne me laisse pas frustrée par trop grand vide. Ce n’est pas un livre malgré tout qui va changer ma vie. « Viol, une histoire d’amour » m’avait plus émue que ça. Mais j’aime bien cette auteure donc…Bonnes lectures en vue !
Tu peux donner le titre du livre dont tu nous parles Pia , s'il te plait .....Wink Merci !!!!Very Happy
Les mystères de Winterthurn
sourire 

Un bouquin un peu en marge des livres auxquels JCO nous avait habitués.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
crokpage
Espoir postal
avatar

Messages : 26
Inscription le : 26/09/2013
Age : 37
Localisation : Nancy

MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   Ven 27 Sep 2013 - 8:40

On peut lire le livre que l'on veut sur cet auteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romanceetthriller.eklablog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lecture en commun : Joyce Carol Oates   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture en commun : Joyce Carol Oates
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Demande aide lecture acte mariage 1742 Cormeilles Eure
» un peu de lecture
» initiation à la lecture
» Lecture libre et gratuite
» Mise en commun de films

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par titre ou auteur-
Sauter vers: