Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Sebastian Rotella

Aller en bas 
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Sebastian Rotella Empty
MessageSujet: Sebastian Rotella   Sebastian Rotella Icon_minitimeMer 21 Aoû 2013 - 11:48

Sebastian Rotella Rotell10

Sébastian Rotella, né d'un père italien et d'une mère espagnole, est grand reporter et vit aux Etats-Unis (Californie).  

Spécialiste des questions de terrorisme international, de crime organisé, de sécurité et d'immigration, il a été finaliste du prix Pulitzer en 2006 pour ses reportages internationaux.

Son premier roman, Triple Crossing a été doublement sélectionné par le New York Times comme meilleur premier roman et comme meilleur thriller.

(source éditeur : Liana Levi)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Sebastian Rotella Empty
MessageSujet: Re: Sebastian Rotella   Sebastian Rotella Icon_minitimeMer 21 Aoû 2013 - 12:09

Sebastian Rotella Rotell10 Triple Crossing

L'aventure commence à la frontière entre les USA et le Mexique, à l'heure où les passeurs s'agitent, où les familles cherchent à se glisser entre les mailles du filets, à l'heure où Valentin Pescatore prend son service.
Valentin est un policier qui arrête les clandestins et les renvoie à Tijuana avec quelques billets en poche.
Mais de plus en plus souvent les clandestins viennent d'ailleurs que du Mexique et il faut alors se plonger dans une effroyable paperasserie.
Et puis, il y a le chef, un petit tyran en herbe qui maltraite chaque nuit les migrants, les humilie, les rackette, les compte comme des trophées.

De l'autre côté de la frontière, à Tijuana, une équipe d'hommes appelée le Groupe Diogène et commandée par le philosophe Mendez traque la corruption au Mexique.

Un jour Valentin pète les plombs. Le lendemain, il se retrouve embarqué malgré lui dans une folle aventure au sein d'un gang de narcotrafiquants. D'un côté la police américaine, de l'autre la mexicaine, au milieu les truands. Comment choisir son camp ? Qui croire ? Comment sauver sa peau ?

Sébastian Rotella est un spécialiste des questions qu'il traite et cela se sent. Maîtrise du sujet, connaissance des lieux, des règles et des enjeux, tout est réuni pour proposer un fabuleux roman.
Alors pourquoi ce sentiment de déception ? Peut-être parce qu'un bon journaliste ne donne pas forcément un bon romancier... Le livre est extrêmement intéressant pour ceux qui s'intéressent aux trafics de drogue, aux relations mouvementées entre police US et mexicaine, pour ceux qui admirent les ambiances lénifiantes. Valentin, tout le long du livre, ne cesse de se poser la question : à qui peut-il faire confiance ? De l'autre côté et avec la même force Mendez (pour le Mexique) et Puente (pour l'Amérique) se posent la même question. Ce n'est pas exactement suffisant pour créer un suspense torride (d'autant moins que l'on devine assez bien les influences des uns sur les autres et les quelques possibilités de faire évoluer la narration).
Et même la scène de baston finale n'arrive pas à totalement emporter le lecteur...

Dommage... il manque juste un peu du sens du suspense à l'auteur pour que le livre vaille vraiment la peine d'être lu. Malgré tout, ce roman vaut pour toutes les informations qu'il apporte sur les relations difficiles entre voisins.

A voir, pour ceux que le thème intéresseraient : De l'autre côté, documentaire de Chantal Akerman.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Sebastian Rotella Empty
MessageSujet: Re: Sebastian Rotella   Sebastian Rotella Icon_minitimeMar 23 Juin 2015 - 17:33

Triple crossing

Je serai moins sévère que Shanidar, ayant pris un plaisir certain à ce livre,qui relate les dessous de la mondialisation du crime, les alliances entre les diverses polices et la lutte d'un petit groupe de gens de grande bonne volonté qui n'en démordent pas de vouloir empêcher l'impossible, la corruption, l’appât du gain, le désir de puissance.
j'ai trouvé Sebastian Rotella plutôt habile à donner chair aux truands comme aux gens de bien, à décrire des scènes improbables, qu'on voit défiler comme au cinéma. J'ai pris beaucoup d’intérêt à certaines descriptions, comme l 'intérieur d'une prison mexicaine, ou le fonctionnement de la police frontalière . J'ai seulement une fois de plus trouvé l'histoire d'amour un peu nunuche, mais je sais que j'ai du mal avec les histoires d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Sebastian Rotella Empty
MessageSujet: Re: Sebastian Rotella   Sebastian Rotella Icon_minitimeMer 24 Juin 2015 - 10:59

Oui, il était quand même un peu trop benêt le jeune Valentin... Je compte lire Kem Nunn cet été dont Tijuana Straits se passe également à la frontière entre le Mexique et les States...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Sebastian Rotella Empty
MessageSujet: Re: Sebastian Rotella   Sebastian Rotella Icon_minitimeMer 24 Juin 2015 - 12:39

shanidar a écrit:
Oui, il était quand même un peu trop benêt le jeune Valentin...

Oh! je suis sûre que je m'en serais tirée moins bien que lui!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Pointvirgule
Espoir postal
Pointvirgule

Messages : 30
Inscription le : 22/06/2015
Localisation : l'union

Sebastian Rotella Empty
MessageSujet: Re: Sebastian Rotella   Sebastian Rotella Icon_minitimeMer 24 Juin 2015 - 14:01

shanidar a écrit:
Oui, il était quand même un peu trop benêt le jeune Valentin... Je compte lire Kem Nunn cet été dont Tijuana Straits se passe également à la frontière entre le Mexique et les States...

très bon choix, l'histoire est dure et construite partir de faits et d'évènements bien réels je pense sur cette frontière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Sebastian Rotella Empty
MessageSujet: Re: Sebastian Rotella   Sebastian Rotella Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sebastian Rotella
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le diable est optimiste s’il pense pouvoir rendre les hommes pires qu’ils ne sont [PV : Sebastian Shaw]
» Produit SEBASTIAN Potion 9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs étasuniens à découvrir-
Sauter vers: