Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Bergsveinn Birgisson [Islande]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Bergsveinn Birgisson [Islande]   Sam 24 Aoû 2013 - 13:24



Citation :
Bergsveinn Birgisson est né en 1971. Titulaire d’un doctorat en littérature médiévale scandinave, il porte la mémoire des histoires que lui racontait son grand-père, lui-même éleveur et pêcheur dans le nord-ouest de l’Islande.

Immense succès dans les pays scandinaves ainsi qu’en Allemagne, la Lettre à Helga est traduit en français par les Editions Zulma.
Source : Editions Zulma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Bergsveinn Birgisson [Islande]   Jeu 29 Aoû 2013 - 20:14



La lettre à Helga
Citation :
« Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite. Je vais passer le plus clair de l’été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrímur et toi. » Ainsi commence la réponse – combien tardive – de Bjarni Gíslason de Kolkustadir à sa chère Helga, la seule femme qu’il aima, aussi brièvement qu’ardemment, d’un amour impossible.
Romantique, La lettre à Helga ? A vrai dire, tout dépend de ce que l'on entend par là et ce n'est que l'un des aspects du roman de Bergsveinn Birgisson. Nostalgique, alors ? Oui, sans l'ombre d'un doute, dans la description d'un monde rural, âpre et humain, loin du pays standardisé et "vendu" au Dieu argent qu'il est devenu. Cette longue lettre (130 pages) est la confession ultime d'un vieil homme, Bjarni, à la seule femme qu'il ait jamais aimée et avec laquelle il n'a pas pu, ou pas su, vivre pleinement sa passion. Et comme il est lucide, cet éleveur de moutons, lui qui se décrit lui-même comme un indécrottable cul-terreux, au moment de faire le bilan d'une existence gâchée par une certaine lâcheté ou tout bonnement l'impossibilité d'abandonner sa vie tranquille, quoique insatisfaisante, pour la grande aventure amoureuse. S'il y a souvent de la mélancolie dans le livre de Birgisson, pas trace de complaisance en revanche et encore moins d'effets mélodramatiques. Les dernières lignes, avec sa cruelle révélation, en sont d'autant plus poignantes. Le ton du livre est vigoureux et alerte, avec des traînées d'humour irrésistibles qui font parfois place à une crudité éclatante dès lors qu'il s'agit d'exprimer les vertiges du désir. Sans oublier un lyrisme diffus et élégiaque, ode splendide à la beauté dangereuse de la nature islandaise. La traduction de Catherine Eyjolfsson est magnifique, à l'égal du travail qu'elle a accompli sur les livres d'Olafsdottir. On pense un peu à Sur la route de Madison et puis on n'y pense plus. On est là, dans la tête de ce vieillard dont les souvenirs jaillissent comme un geyser trop longtemps en sommeil. C'est le genre de roman que l'on lit d'une traite et qu'on a envie d'offrir autour de soi. A des gens qu'on aime, de préférence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Bergsveinn Birgisson [Islande]   Jeu 29 Aoû 2013 - 20:17

J'ai hâte de le recevoir et de m'y mettre impatient content 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Bergsveinn Birgisson [Islande]   Mer 25 Sep 2013 - 21:00

mimi54 a écrit:
J'ai  hâte de le recevoir et de m'y mettre impatient content 
et je n'ai pas été déçue....


Bjarni Gislason est un homme âgé, éleveur de son état au cœur d’une Islande profonde où la modernité ne semble pas être parvenue. Dans cette nature aussi belle que rustique et minimaliste, Bjarni au seuil de sa vie, ouvre son cœur à Helga pour la postérité.

Dans cette longue et émouvant déclaration d’amour, c’est toute une vie qui est ainsi dévoilée ; une histoire aussi brève qu’intense nous est livrée où le lyrisme côtoie l’humour jusqu’à la dérision, et une certaine forme de crudité.

De cet amour avorté, il garde la nostalgie, mais pas l’amertume ; Pas plus ne s’apitoie-t-il sur son sort, ou ne condamne Helga. Les choses sont comme elles sont, et avec ses mots, dans un dernier souffle de vie, il les lui offre avec sa passion restée intacte.

Le contraste entre un homme se définissant lui-même comme rugueux, et pas forcément très raffiné dans sa vie de tous les jours, et ce même homme fin dans l’évocation de ses sentiments, et de la nature qui l’entoure est saisissant.

Sans doute, la tâche ne fut pas aisée pour la traductrice pour restituer avec autant de justesse et de beauté ce texte, dont la fin, à elle seule est un travail d’orfèvre.

Ce texte, qui se lit d’une traite, fait partie de ces rares pépites littéraires qui font les coups de cœur.

Les éditions Zulma appartiennent au cercle étroit des éditeurs exigeants offrant à leurs lecteurs des livres aussi beaux qu’excellents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Cachemire
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

MessageSujet: Re: Bergsveinn Birgisson [Islande]   Mer 20 Nov 2013 - 13:26

Je suis aussi très contente de ma lecture de la lettre à Helga. Je ne peux que partager les opinions de traversay et de mimi54. La grande place de la nature et la description minutieuse du bonheur de vivre près d'elle (la vie citadine est fortement critiquée) m'ont beaucoup touchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zazy
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 68
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: Bergsveinn Birgisson [Islande]   Jeu 28 Nov 2013 - 22:06

Je craignais être en retrait parmi tous les commentaires élogieux : et bien ce ne fut pas le cas !!!
Je me suis permis de répondre à sa longue lettre.

Cher Bjarni,

Quoi de plus indiscret que de lire une lettre qui ne vous est pas destinée, une lettre si intime, si pleine de votre amour pour Helga. Bergsveinn Birgisson a fait en sorte qu’elle soit publiée et j’ai pu me repaître de vos mots d’amour sans honte.

Ainsi vous voici de retour dans votre ferme avec vue sur l’ancienne ferme d’Helga et son mari. Je comprends que les souvenirs si doux, si forts, si torride ont refait surface et que vous n’ayez pu faire autrement que les écrire. Je m’en suis repue sans connaître la satiété.

Cher Bjarni, permettez cette familiarité, quel débordements d’amour ! Ce que vous avez dû l’aimer Votre Helga gironde et avenante ! Vous en avez pris du plaisir à, enfin, lui titiller les mamelons, après en avoir tant rêvé…Votre désir physique d’Helga est plus que palpable. Vous en parlez sans aucune fioriture, sans gêne mais sans vulgarité. Ah ! La palpation des brebis m’en a donné des palpitations !

J’ai eu grand plaisir à lire les descriptions de votre partie d’Islande, les courbes des mamelons d’Helga où vous aimiez vous allonger, les rudes batailles avec la mer et le froid. Vous étiez quelqu’un de connu et reconnu chez vous, je comprends les raisons de votre refus de devenir un anonyme à Reykjavik. Même l’amour ne remplit pas tous les vides. Tout comme Svava Jakobsdottir, vous n’appréciez pas trop la présence des américains sur vos terres, je l’ai bien senti.

Votre lettre a empli ma chambre d’embruns salés, d’odeurs de foin, d’ovins, de votre histoire, de vos tourments d’amour, de votre respect pour votre Chère Unnur, de vos croyances ancestrales, de votre amour pour Votre Islande rurale. J’aimerais tant trouver les mamelons d’Helga pour m’y allonger en plein été et regarder les nuages ou les mouettes voler. Qui sait, un nuage pourrait ressembler à une de vos brebis et je vous imaginerai la palpant de vos doigts attentifs.

Cher Bjarni, j’espère qu’Helga et vous êtes de nouveau réunis au paradis des amoureux, vous l’avez bien mérité. Surtout, profitez-en. En bas, sur terre, en cas de nuages orageux, je relirai votre lettre afin que le souffle de vos mots chasse les nuages et fasse revenir le soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Bergsveinn Birgisson [Islande]   Jeu 28 Nov 2013 - 22:11

@Zazy : Au cas où Bjarni te réponde, tiens nous au courant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
zazy
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 68
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: Bergsveinn Birgisson [Islande]   Jeu 28 Nov 2013 - 23:06

GrandGousierGuerin a écrit:
@Zazy : Au cas où Bjarni te réponde, tiens nous au courant !
Promis, juré, si je meurs....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Bergsveinn Birgisson [Islande]   Ven 29 Nov 2013 - 6:23

zazy a écrit:
GrandGousierGuerin a écrit:
@Zazy : Au cas où Bjarni te réponde, tiens nous au courant !
Promis, juré, si je meurs....
Dans ce cas, ton mutisme me sied ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
zazy
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 68
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: Bergsveinn Birgisson [Islande]   Ven 29 Nov 2013 - 10:22

rire 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
Mesencor
Posteur en quête
avatar

Messages : 60
Inscription le : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Bergsveinn Birgisson [Islande]   Ven 29 Nov 2013 - 13:42

Un petit mot tant que je suis là.

Commencé hier soir cette "Lettre à Helga".
Mon enthousiasme a été immédiat tant au sujet de l'histoire que de l'écriture du livre.

Ecriture simple, thème simple, expression sans concession, voire crue, et pourtant quelle richesse de sentiments et quelle finesse dans cette lettre à celle qu'on aime mais avec qui on n'a pas vécu.
Cet homme sur la fin de sa vie redit son amour avec une infinie tendresse et une extraordinaire pudeur de sentimennts.

J'attends ce soir pour le retrouver avec émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée
Main aguerrie
avatar

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

MessageSujet: Re: Bergsveinn Birgisson [Islande]   Dim 1 Déc 2013 - 18:21

La lettre à Helga

Henry de Montherlant a écrit que :
Citation :
« Il est bien connu que les plus belles lettres d’amour sont celles qui n’ont pas été écrites [….]. »
Après lecture de ce texte, on pourra rajouter que ce sont également celles qui n’ont pas été lues….

Ce court roman est le cri d’amour d’un vieil homme pour la femme qu’il n’a jamais cessé d’aimer. Il revient sur sa vie, analyse ses choix. On s’aperçoit que le principal était :
Citation :
« Vous êtes toutes les deux la seule religion que j’aie jamais eue. J’ai compris aussi que Dieu qui est aux cieux doit être en partie fabriqué par l’homme. »
Bjarni est rugueux de l’extérieur, « brut de décoffrage » dans ses actes parfois ; mais à travers les mots choisis avec soin, il exprime une tendresse indéfinissable, une finesse de sentiments belle à lire. Ce n’est pas imbibé de romantisme et de mièvrerie inutiles, c’est un parler franc (bravo à la traductrice), un phrasé où les mots glissent comme dans un long poème.

Aimer l’autre, c’est parfois savoir s’oublier pour lui laisser accomplir son destin.
Quelquefois, ne pas vivre une passion permet de ne pas la déflorer comme si l’instant magique et puissant de la rencontre devait rester unique.

Je ne sais pas jusqu’à quel point Bjarni a choisi. De temps à autre, la vie, la destinée, le hasard, appelez ça comme vous voudrez, le fait pour nous, et on n’a pas d’autre solution que de continuer à avancer…. C’est ce qu’il a fait cahin-caha.

Le style épistolaire est une forme d’écriture que j’aime et ce livre, par son genre et son contenu est un coup de cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Bergsveinn Birgisson [Islande]   Ven 10 Jan 2014 - 22:24

A propos de "La Lettre à Helga", une page sur le site Web de France Culture et un lien vers un entretien d'hier:

http://www.franceculture.fr/emission-la-grande-table-1ere-partie-bergsveinn-birgisson-2014-01-09
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: La Lettre à Helga   Sam 11 Jan 2014 - 23:03

La Lettre à Helga

Original : Svar vid brefi helgu (Islandais, 2010)

Comme il y avait déjà eu plusieurs commentaires riches, je ne vais pas reprendre le tout dès le debut, juste quelques remarques de lecture passionée, il faut bien le dire :

Ce roman en forme d'une longue lettre en 18 parties/chapitres a seulement l'air d'une grande simplicité (même si je ne veux pas parler d'un roman « compliqué »!). A voir de plus près, il y a à mon avis plein de retournements, d'inattendus et aussi peut-être des jugements hatifs sur tel ou tel aspect, aspect qui plus tard va être élargi, expliqué, contrebalancer... Pour une bonne centaine de pages il m'a semblé de trouver énormement de sujets, de « contenu ».

L'histoire d'amour avec Helga que le vieux Bjarni décrit pourrait paraître à première vue comme une pure histoire d'adultère ou, dans une perspective déjà plus proche : d'une histoire d'amour plus forte que tout ce que les deux protagonistes principaux ont vécu jusqu'à là. Ou est-ce que ce serait juste, comme pourrait vouloir indiquer tristement le titre de la version allemande, une « Paarungszeit », comme, quasimment dans le contexte des moutons menés vers le belier (?!), « le temps d'accouplement » ? Ceci rendrait le désir, effectivement si sensuellement décrit par Bjarni, dans ses phantasmes et sa puissance pratiquemment incontrôlable, à une pure affaire de mécanisme et de pulsions. Certes, on ne va pas exclure cette dimension ! Mais ce roman me semble encore bien plus riche.

Non, on ne parle pas trop du passé, de la naissance de leurs « amours » respectifs dans leurs couples (Helga-Hallgrimur ; Bjarni – Unnar), mais on décrit le « terrain fertile » dans lequel tombera l'invitation à cèder maintenant. On a constaté une période d'attente, de retenu. Mais aussi les remarques sur Unnar : suite à une opération elle a perdu tout l'envie et toute possibilité de jouir. Elle souffre, ne se laisse plus approcher. Situation difficile pour un jeune mari qui pourtant semble bien intentionné envers elle... Puis, de l'autre coté, on parle de Helga comme étant si souvent délaissée, elle qui déborde de vie et de tous les cotés (littéralement), presque une incarnation d'une déesse de fertilité... Une occasion, une deuxième... Jusqu'à quand et où on peut « resister », si tout va vers une invitation ? Ah, mission impossible.

Et puis je vois dans cette histoire des rumeurs qui se propagent d'une relation entre ces deux là, quand ils descendaient de la montagne, bien sûr la jalousie, l'envie, la médisance... Mais ce qui, dans quelques paragraphes sera dit très subtilement, m'a beaucoup occupé : Comment une médisance, un manque de confiance, un rumeur crée pour ainsi dire les circonstances dans lesquels les personnes visées vont à la suite accomplir ce qu'on attend d'eux... « Self-fulfilling prophecy ».

Et pourtant il y a bien encore d'autres protagonistes, un autre pôle fort qui influencera les choix des uns et surtout de Bjarni : c'est la campagne acec sa nature sauvage (autre force obsessionelle, indomptable?!), les animaux et les personnes qui offrent une compagnie pas imaginable pour Bjarni à la ville. Donc, à quoi renoncer ? Quoi choisir ? Est-ce que c'est vraiment un choix ? Suivre l'amour de sa vie serait quoi par rapport à son identité la plus forte ? Son attachement, son enracinement ?

On trouvera dans ce contexte des reflexions fort intéressantes sur le rapport entre tradition et moderne, sur la « vraie » culture ou pas. Ces soi-disant pauvres paysans de l'arrière-pays citent des hymnes et chants, des poèmes et mythes sans cesse, sont dans un rapport de cœur, une compréhension instinctive de leur entourage (splednide passage d'être en communication en temps d'absence de tous liens électroniques).

Belle aventure de lecture ! On en redemande. Décidemment : les Islandais ont des écrivains fort intéressants!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
avatar

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Bergsveinn Birgisson [Islande]   Mer 25 Juin 2014 - 20:05

Un livre superbe, on y découvre par la voix de ce vieil homme amoureux l'évolution de l'Islande ( ** avant & après la TSF!! **) & quelle traduction toute en subtilité..

Je recommande vraiment la lecture impatient content 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bergsveinn Birgisson [Islande]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bergsveinn Birgisson [Islande]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Eruption d'un volcan en Islande
» Révolution pacifiste en Islande ??
» Islande musique folklorique
» bouée postale
» Les Amis de la Section Marine du Musée Royal de l’Armée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: