Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Austin Ratner

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Austin Ratner   Sam 24 Aoû 2013 - 14:14



Né dans l’Ohio, Austin Ratner a fait des études de médecine avant de se lancer dans l’écriture. Ses essais ont été publiés dans le New York Times Magazine et ses nouvelles ont été primées. As-tu jamais rêvé que tu volais ? est son premier roman : loué par la critique, il remporte en 2011 le prix Sami Rohr de la Littérature Juive.
Source : Editeur

son site

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Austin Ratner   Sam 24 Aoû 2013 - 14:14

/
The jump artist / As-tu jamais rêvé que tu volais ?
Citation :
Présentation de l’éditeur
Autriche, 1928. Un jeune homme de vingt-deux ans est injustement accusé du meurtre de son père. Il est la proie d’un système judiciaire gangrené par la corruption et la montée inexorable du nazisme. Albert Einstein et Thomas Mann se portent garants de sa personne. Sigmund Freud est appelé à la barre. La parodie de procès qui s’ensuit va ébranler l’Europe.
« As-tu jamais rêvé que tu volais ? » Bouffée d’espoir et d’onirisme dans un monde hostile et destructeur, ces mots sont ceux qu’adresse depuis sa geôle le jeune Philippe à sa fiancée alors que l’envie de mettre fin à ses jours le taraude. Plongé dans les ténèbres de l’iniquité, de la culpabilité et de la haine de soi, il échappe à la mort grâce à une mobilisation internationale.
La vie rejaillit alors plus puissante que jamais, et Philippe s’y accroche, déterminé à s’élancer vers la lumière, cette lumière qu’il emploiera comme d’autres utilisent un pinceau. Il trouvera asile en France, croisera la route de Gide, des surréalistes, avant de s’enfuir pour les États-Unis où l’attend un destin fabuleux – ses collaborations avec Marilyn Monroe, Alfred Hitchcock ou Salvador Dalí sont entrées dans la mémoire collective. De cette force de rebond naîtra l’artiste : Philippe Halsman, photographe de génie, qui mettra son expérience personnelle au service de son art, en faisant sauter les plus grands de son temps.
Avec une précision psychologique et une finesse infinies, Austin Ratner nous immerge dans l’enfer personnel de Philippe Halsman. Mêlant la fiction et la littérature aux détails historiques et biographiques, As-tu jamais rêvé que tu volais ? rend un hommage vibrant à l’un des photographes les plus doués au monde.

Je connaissais pas mal de photos de Philip Halsman, son nom m’était connu… mais je n’avais jamais fait attention à cette parenthèse dans sa vie
Citation :
En 1928, Philippe Halsman part en randonnée dans les Alpes autrichiennes avec son père, qui meurt au cours de cette randonnée de blessures graves à la tête. Halsman est condamné à quatre ans d’emprisonnement pour parricide. Libéré en 1931, à condition de quitter définitivement l’Autriche, il part s’installer en France. Il commence à Paris comme photographe indépendant pour des magazines et gagne rapidement la réputation d'être l’un des meilleurs photographes de « portraits de célébrités » (Gide, Giraudoux, etc.).
Wikipédia
Et comme j’aime les « biographies romancées » (terme généralisant, mais ce n’est souvent pas le cas, la plupart du temps c’est de la pure fiction… mais le fait qu’un ou plusieurs des personnages ont réellement vécus, ajoute un attrait pour moi)

Petit mot concernant le titre (sur lequel l’auteur parle aussi dans la vidéo que je vais poster en bas de mon commentaire) : en anglais Jump artist redonne en principe bien le contenu de ce livre. Non seulement Philip Halsman est le photographe qui a fait sauter bon nombre de ses modèles pour ses photos, mais il est lui-même arrivé à se tirer d’un sort assez noir et désespérant en « sautant »
Le titre français n’est pas tout à fait si éloigné du sujet comme souvent, c’est en fait une phrase écrite par Halsman lui-même en 1929 dans une lettre à son amie lors de son séjour en prison.

La moitié du livre parle de ce séjour en prison et de son second tribunal. La plupart de la deuxième partie parle de son séjour en France et la rencontre avec sa femme Yvonne. Les trois derniers chapitres parlent de son départ d’Europe, arrivée et l’installation en Amérique.

Après avoir déjà pris parole en faveur de Philip Halsman lors de son procès, Albert Einstein lui est venu en aide pour lui procurer d’un visa en 1940 qui l’a aidé de quitter l’Europe.

Le succès en Amérique a débuté avec cette photo de la jeune Conny Ford. La séance décrite dans le livre est marrante!

Une des dernières scènes du livre est celle de la séance photo avec Marilyn en 1959. Il a succédé, il est reconnu et il a réussi à refaire sa vie… mais les ombres du passés lui restent en mémoire et viennent le hanter comme des esprits d’une autre vie qu’il n’arrive pas à laisser derrière lui.

Ecriture très fluide, histoire intéressante, détails très bien recherchés, images tout plein que l’auteur produit devant les yeux du lecteur… donnons-lui le dernier mot :


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Austin Ratner
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (m) austin nichols ▶ I was already gone
» Photos d'Austin Butler
» Bulle de coco (Yuzu and Cocoa)
» LES CAISSES DES utilisateurs du forum
» Bon Lundi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs étasuniens à découvrir-
Sauter vers: