Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Anne Tyler

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitimeDim 18 Nov 2012 - 0:30

darkanny a écrit:
J'y ai ressenti la même force de narration que dans un Richard Russo ou un Stewart O'Nan, avec quelque chose en plus, un je ne sais quoi de plus touchant.
Alors là, ça m'intrigue encore plus parce que Russo et O'Nan sont quand même très forts pour ça (et c'est pour ça que je les aime)

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitimeDim 18 Nov 2012 - 9:59

Je pense qu'Anne Tyler s'est beaucoup inspirée de ce qu'elle a vécu (mais tu vas me dire, Richard Russo également).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitimeDim 18 Nov 2012 - 10:23

Je la note dans un coin.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitimeJeu 29 Nov 2012 - 21:41

-Leçons de conduite-
(Prix Pulitzer 1989)

Anne Tyler - Page 2 97822315

Suite au commentaire engageant de Darkanny, je me suis à mon tour penchée sur cette auteure: bien m'en a pris! Un vrai plaisir de partager le temps d'une virée en Dodge la vie et ses ratés de cette famille, à la fois ordinaire et diablement attachante. Anne Tyler a l'art de percer au travers des petits riens qui forment le quotidien d'un couple, ce qui en fait sa substance. Impossible de ne pas sourire aux aléas que réservent l'embardée de Maggie et Ira partis aux obsèques de leur ancien copain, l'affaire tournant assez vite aux cafouillages et récriminations diverses. Il faut dire que Maggie a un don naturel pour les gaffes et un coeur gros comme ça (du genre à récupérer les bonnes âmes trouvées en chemin, pour le plus grand bonheur de son mari) Avec elle pas de compromis, les choses doivent tourner dans le bon sens et selon une logique bien à elle. Son caractère chaleureux et optimiste lui fait voir une réalité malléable, avant tout conforme à ses voeux (son fils aime toujours son ex, sa petite fille languit de son père, la famille se doit d'être unique) Ira, lui, est beaucoup plus terre à terre. Ses rêves d'embrasser la médecine ont dû laisser place à une morne carrière d'encadreur afin de subvenir aux besoins des siens. Il a perdu en fougue mais gagné en lucidité et il sait que les évènements modèlent l'homme et non l'inverse. A l'opposé rien ne doit résister au tempérament impétieux de sa femme...

C'est drôle, parfois même très drôle, et aussi infiniment touchant. C'est la vie d'un couple telle qu'on peut la ressentir, sans rajouts ni concessions. Avec ses loupés, ses prises de tête, ses revirements et ses abandons. Le Yin et le Yang ou le bon et le moins bon, ce qu'on imagine et ce avec quoi on doit composer, tous ces petits compromis qui déterminent une existence. Au delà reste surtout cet attachement très fort qui unit les deux, les liens familiaux plus solides qu'ils ne paraissent, et les gestes qui révèlent l'amour. Avec tendresse et beaucoup de sensibilité Anne Tyler nous présente une sorte de raccourci pris sur le vif, un miroir sur le temps qui file et les questions qu'il soulève. Impossible de ne pas être interpellé, il y a quelque chose de plus qui passe et qui n'a pas vraiment de nom, entre la nostalgie et les possibles jamais atteints. Lisez le simplement, et vous comprendrez. Personellement j'ai adoré!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie
Sage de la littérature
Noémie

Messages : 1290
Inscription le : 24/11/2010
Localisation : Au pied des Pyrénées...

Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Déc 2012 - 10:16

Un mariage amateur


Citation :
" Elle ne se rappelait même pas l'objet de leur querelle ! Pourquoi celle-là en particulier ? Pourquoi pas l'une des centaines d'autres ? Une fois encore, Michael hésita avant de se tourner vers l'entrée. Elle entendit la porte se refermer. L'instant d'après, il allumait ses phares et reculait dans la rue. Elle ne détourna pas le regard. " Si, aux yeux de tous, Pauline et Michael forment le couple idéal, leur intimité est loin d'être aussi idyllique. Après leur coup de foudre lors de la Seconde Guerre mondiale, ils se sont mariés sans prendre le temps de se connaître, et les disputes sans fin s'accumulent. Michael est aussi organisé que Pauline est impulsive et étourdie. Lorsque leur fille disparaît, tout est remis en question... Des personnages attachants sur trois générations, une saga familiale qui raconte la vérité des cœurs.
quatrième de couverture.


Le résumé ne laisse présager que d'une partie du récit. Il s'agit de l'histoire d'une famille sur trois générations dont le point de départ et le point central est le couple formé par Pauline et Michael. C'est la vie - une vie - racontée tout au long de ces années avec toutes les péripéties de l'existence. Les joies, les conflits, les peines,les faits inattendus, et toujours chez Anne Tyler, le besoin d'envisager à un moment ce qui serait si on avait pris des décisions différentes. Difficile d'en dire plus sans commencer à raconter leur histoire....Tout n'est pas simple comme dans la vie, rien n'est enjolivé, on se prend à dire "ne dis pas cela ou ne fais pas ceci" aux personnages parce que justement on imagine les conséquences d'une parole non tue ou d'un geste d'impatience.... Si vous lisez les premières pages, vous allez entrer dans cette famille et ne pourrez plus la quitter ! Vous allez forcément vous attacher aux différents personnages.....

Un très beau livre, un brin nostalgique sur la destinée d'une vie et l'importance des choix faits.... qui,une fois refermé, donne à réfléchir.




Dernière édition par Noémie le Dim 23 Déc 2012 - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Déc 2012 - 10:59

Je regarderai à la bibli s'il y a des livres d'elle (mais j'en doute...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Déc 2012 - 12:38

Il y a plein de livres d'elle à la biblio, enfin dans celles que je fréquente. Après j'ai un sérieux doute, surtout après les réticences de Kenavo. Et la référence à Russo aurait tendance à me faire fuir.
Kenavo, est-ce qu'on peut dire que c'est un peu dans la même optique qu'Alison Lurie, parce que dans ce cas je tenterais, même si il ne faudrait pas que j'en abuse.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Déc 2012 - 13:13

Arabella, j'ai essayé leçons de conduite, je ne vois vraiment pas ça pour toi No .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Déc 2012 - 14:57

Arabella a écrit:
Kenavo, est-ce qu'on peut dire que c'est un peu dans la même optique qu'Alison Lurie, parce que dans ce cas je tenterais, même si il ne faudrait pas que j'en abuse.

topocl a écrit:
Arabella, j'ai essayé leçons de conduite, je ne vois vraiment pas ça pour toi No .
J'ai tendance de me joindre à l'avis de Topocl, je ne vois pas cette auteure pour toi..
mais sait on jamais?! (je n'aurais p.ex. jamais pensé que Barbara Pym ou Rosamond Lehman te plairaient autant) hm.. vraiment difficile à trancher..
puisqu'il s'agit d'un emprunt à la bibliothèque et que tu ne risque rien en essayant quelques pages, je dirais que tu pourrais jeter un oeil sur Le voyageur malgré lui / Le déjeuner de la nostalgie, ainsi tu pourras te faire une idée et continuer ou éliminer de ta liste Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Déc 2012 - 15:30

Peut être alors à l'occasion. Merci à toutes les deux pour votre avis.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Déc 2012 - 15:34

Oui, c'est vrai, j'ai toujours été étonnée qu'Arabella aime autant Barbara Pym. Anne Tyler est beaucoup moins soft dans ses propos, je suis en train de lire Le Déjeuner de la nostalgie et elle n'est pas vraiment tendre.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Déc 2012 - 15:41

Barbara Pym, Rosamond Lehman, certains livres de Muriel Spark. Mais elles sont toutes britanniques. Et le pas tendre ne me fait pas peur.
Je verrais bien si je la lis.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Déc 2012 - 21:35

Arabella a écrit:
Barbara Pym, Rosamond Lehman, certains livres de Muriel Spark. Mais elles sont toutes britanniques.
Ca veut dire que tu n'aimes pas les auteurs US ?

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Déc 2012 - 21:45

Il y en a moins que j'apprécie, c'est certain.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitimeSam 26 Jan 2013 - 21:45

Dinner at the Homesick Restaurant
(Le déjeuner de la nostagie) (je n'aime pas du tout le titre français)

Pearl s’est enfin mariée, elle qui n’y croyait plus. Mais un gentil garçon s’est intéressé à elle, l’a épousée et lui a fait trois enfants, Cody, Jenny et Ezra. Et puis le gentil garçon s’en est allé un jour, comme ça, sans expliquer pourquoi. Alors Pearl, pour garder un peu de dignité préfère dire qu’il est en déplacement. Le déplacement se prolonge et plus personne n’en parle.

Il faut bien continuer à faire tourner la maison, qui est son refuge et un peu une prison aussi, une maison où on ne rit pas beaucoup, où on ne reçoit jamais personne parce qu’on n’a pas besoin des autres, on est tellement mieux entre soi.

Les enfants grandissent un peu comme ils peuvent, chacun selon son tempérament. Cody, un peu instable, souvent cruel avec ses mauvaises blagues dont son petit frère Ezra fait les frais, cache ses blessures (l’absence du père, la violence de la mère) du mieux qu’il peut. Rien ne le touche, ce qui compte, c’est réussir pour échapper à sa famille. Pour faire mieux que son père. Pour prouver au monde qu’il est quelqu’un. Il est fourbe, envieux, jaloux. Mais il est surtout malheureux.

Jenny aussi veut oublier les agressions de sa mère et part le plus loin possible faire ses études de médecine. Elle épouse le premier garçon qui la demande en mariage, un passage très drôle d’ailleurs, la demande et la réponse de Jenny. Un peu anorexique, elle se cherche et change d’époux comme de chemise jusqu’à ce qu’elle trouve enfin un équilibre.

Ezra lui, est calme et docile. C’est celui qui essaie de faire de cette famille une vraie famille, qui se réunit pour diner et qui s’entraide. C’est celui qui pardonne les petites et grandes méchancetés, qui est là en cas de coup dur, celui qui apporte le réconfort. Ezra, qui essaie de recréer dans son restaurant un lieu qui ressemblerait à un foyer heureux et chaleureux, comme celui qu’il n’a jamais connu mais qu’il imagine avec des bons petits plats comme ceux que l’on prépare à la maison (d'où le nom de son restaurant). Ezra, déçu et malheureux, qui souffre, mais qui continue vaille que vaille parce qu’il n’y a pas une once de rancune en lui et que c’est une bonne âme. Ezra, qui est l’opposé de sa mère et qui pourtant restera toujours avec elle.

Ce sont de beaux portraits que nous offre Tyler, c’est plutôt sombre et par moments même triste mais tellement réaliste et on retrouve forcément un peu de soi, un peu de son vécu et des émotions qui s’y rattachent. Les souvenirs de notre enfance déforment souvent la réalité et notre perception est faussée, c’est certainement le thème central de ce roman. Non seulement nos souvenirs ne rendent pas une image juste mais ils ne correspondent pas toujours aux souvenirs des autres ayant vécu les mêmes situations. En donnant la parole à chacun des personnages qui racontent leur bout d’histoire, elle permet au lecteur de faire la part des choses tout en le laissant plus ou moins dans le doute. On peut détester ou se laisser attendrir et puis avec le recul interpréter autrement. Tolérance et compréhension. Parce que ces personnages, ils sont plus vrais que nature et un avis tranché et définitif n’est pas possible. Personnellement, après plusieurs jours et deux autres livres depuis, je suis encore dedans et certainement pas près de les oublier.

Merci à Darkanny de m’avoir conseillé cette lecture, c’est un véritable coup de cœur. Le premier roman d’Anne Tyler que j’ai lu il y a longtemps ne m’avait pas super convaincue mais c’est sûr, j’ai maintenant envie d’en lire d’autres.

Darkanny, comment a été traduit le nom du restaurant d'Ezra ?


_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Anne Tyler - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anne Tyler   Anne Tyler - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Anne Tyler
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour Anne !!!
» (M/LIBRE) TYLER POSEY - you love the game
» Aux éducatrices de Beauport,Ange-Gardien,Ste-Anne et environ
» sur l'air de Mexico ( blâmez Anne...)
» Fécamp - DEHIN DHEM D'HEIM DHEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: