Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Cristina Rivera Garza [Mexique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Cristina Rivera Garza [Mexique]   Mar 3 Sep 2013 - 22:43



Citation :
Cristina Rivera Garza est née en 1964 à la frontière nord-est du Mexique, à Matamoros. Docteur en histoire de l’Amérique latine et professeur à l’université de San Diego, elle partage sa vie entre le Mexique et les États-Unis. Elle est l’auteur de six romans, grâce auxquels elle a acquis une reconnaissance internationale. Personne ne me verra pleurer, a été traduit dans plusieurs langues (En France chez Phébus, 2013), et a reçu le prix du Meilleur Roman au Mexique en 2000.
Source : Editions Phébus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Cristina Rivera Garza [Mexique]   Mer 30 Oct 2013 - 10:11



Personne ne me verra pleurer
Citation :
Joaquin Buitrago, un riche héritier morphinomane, retrouve dans un asile de Mexico, Matilda Burgos, qu'il avait photographiée douze ans plus tôt alors qu'il faisait un reportage sur les maisons closes. Fasciné par la personnalité de cette femme, il enquête sur son passé. Une relation étrange va les unir.
La quatrième de couverture de Personne ne me verra pleurer est alléchante. Le début du roman, avec la rencontre entre un photographe morphinomane et une aliénée ancienne prostituée, tient toutes ses promesses. Mais, rapidement, Cristina Rivera Garza va reconstituer l'écheveau de ces deux existences et tirer successivement sur de nombreux fils, perdant parfois totalement le lecteur dans des digressions, avant de le récupérer à l'occasion quand elle traite enfin son thème central et pas de dizaine d'autres. Cristina Rivera Garza est d'abord historienne et ce qui la passionne dans ce roman touffu est de placer ses personnages au coeur des événements qui ont marqué son pays entre 1900 et 1922 soit avant, pendant et après la révolution mexicaine. En même temps, ses deux protagonistes passent à côté, ils ne sont que des témoins, passifs et en marge. Personne ne me verra pleurer est d'une complexité féroce, évoquant également le discours psychanalyste en ce début de XXe siècle et tentant de définir ce qu'est la folie, celle des femmes en particulier. Le photographe et la démente sont enfermés dans leur propre monde, leur rencontre pourrait être source de libération et d'ouverture à une certaine "normalité". Mais là encore, la romancière brouille les pistes et nous égare dans des chemins de traverse. Son livre se révèle plus qu'intéressant par endroits mais trop filandreux et luxuriant. Il demande tellement d'efforts qu'il est plus raisonnable de demander grâce ou, tout du moins, d'en accélérer la lecture avec l'envie de l'achever le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
 
Cristina Rivera Garza [Mexique]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EDVIGE & CRISTINA
» L'Impact au Mexique: un match (presque) sans lendemain
» Maria Cristina Craciun
» Marée Noire 1/07/2010 dans le golfe du Mexique : Pétition de PETA pour que BP soit reconnu et accusé de crime contre les animaux
» Haricot Mexicain : échec au brevetage du vivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature d'Amérique Centrale (et Antilles)-
Sauter vers: