Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 James Lovegrove

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: James Lovegrove   Lun 9 Sep 2013 - 14:08



James Lovegrove est un écrivain britannique de science fiction, d'horreur et de fantasy.

Il est né en 1965. Il est diplômé en littérature anglaise et critique littéraire.

Après une entrée remarquée sur les tables des libraires avec son roman Days, James Lovegrove revient avec Royaume-Désuni, une anticipation sociale qui s'inscrit dans la grande tradition d'Orwell ou Huxley, nous dit son éditeur français (Bragelonne).

Bibliographie (traduction française) :

2005 : Days
2008 : Royaume-Désuni

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: James Lovegrove   Lun 9 Sep 2013 - 14:21

Royaume-Désuni

Il faut imaginer une Angleterre sans électricité, sans essence, retournée à l'ère de l'eau, l'air, la terre.
Après avoir fait un mauvais choix, dont le lecteur ne saura rien, l'Angleterre vit donc repliée sur elle-même, niée par ses voisins, se nourrissant de peu, s'abreuvant d'eau de pluie...
A Downsbourne, petit village perdu, Fen Morris enseigne à des enfants qui ne savent plus ce qu'est un ordinateur, une voiture, la télévision.
Un soir, alors qu'une fête se prépare, un gang de Londres, les Bulldogs, surgit de nulle part et rafle les femmes dont celle de Fen.

Le petit instituteur décide de partir à Londres retrouver sa femme (avec laquelle les relations ne sont pourtant pas au beau fixe...).

James Lovegrove retrace alors le périple de Morris (et quel périple) à travers un pays figé, mourant, plein de haine, de folie et de rage.

Cela pourrait être passionnant. Ça ne l'est pas.

A vouloir jouer les brillants écrivains, Lovegrove est d'une lourdeur et d'une maladresse accablantes. Sans compter que son imagination plus que débridée laisse rapidement le lecteur sur le bord du chemin. A trop vouloir en faire, Lovegrove n'arrive à rien. Quelques scènes sidérantes restent pourtant en mémoire, plus par leur absurdité que par leur force. Et seul, le personnage attachant de Moira (la femme de Morris) arrive à sauver de temps en temps l'attention du lecteur.

Un livre que je vais vite oublier...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 29
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: James Lovegrove   Lun 9 Sep 2013 - 14:22

Ça c'est fait ! rire 

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: James Lovegrove   Lun 9 Sep 2013 - 14:26

Yep ! Je suis un peu dure mais vraiment je n'ai pas grand chose à dire de ce livre aux idées si mal exploitées...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: James Lovegrove   Lun 9 Sep 2013 - 21:24

J'avais été enthousiasmé par "Days" sur les grands magasins et leur pouvoir de séduction et de destruction.
Celui dont parle Shanidar, je n'ai pas dû dépasser la page 50....
Quelle déception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: James Lovegrove   Mar 10 Sep 2013 - 21:57

darkanny a écrit:
J'avais été enthousiasmé par "Days" sur les grands magasins et leur pouvoir de séduction et de destruction.
Celui dont parle Shanidar, je n'ai pas dû dépasser la page 50....
Quelle déception.
Ce que tu dis est rassurant et laisse une chance à Days !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Lovegrove   

Revenir en haut Aller en bas
 
James Lovegrove
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expédition Bismarck - reportage de James Cameron
» Tout St James en Normandie.
» Le nouveau James Bond
» Dean James Antwan
» Ministre Yolande James -rdi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: