Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Les Bières

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Les Bières Empty
MessageSujet: Les Bières   Les Bières EmptyVen 4 Nov 2011 - 21:23

La bière tout le monde connait et on en trouve à peu près partout. Il y en a des très différentes et des spéciales qui traditionnellement accompagnent les saisons ou évènements de l'année. Il y a différentes approches selon les pays et puis ça vit beaucoup. On peut parler de traditions comme d'expérimentations et de convivialité comme de business. Il y a beaucoup de petites et moins petites brasseries qui se démènent :  créneau, passion, découvertes, redécouvertes. L'embarras du choix.

En 2011 j'ai eu l'impression de "redécouvrir la bière" en buvant une vraie belle bière. Il se passe beaucoup de choses, des sensations, des goûts et une expérience vivante.

C'est un peu comme pour les bouquins. Et même si le vocabulaire n'est pas très juste ou approprié, c'est celui qui vient et alors qu'on peut tristement avaler n'importe quoi on peut aussi partager quelques belles dégustations.

Le plus simple pour moi c'est encore de prendre des notes pendant que je profite !


Un peu de bric à brac pour accompagner :

de la lecture !:
 

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Les Bières Empty
MessageSujet: Les Bières   Les Bières EmptySam 19 Nov 2011 - 19:59

Les Bières Johanv10

Essayons une Hercule Stout, souvenir de balade nantaise et d'une adresse recommandée (Chez Clem, rue des vieilles douves).

Mais qu'est-ce ? une stout, un truc à l'anglaise, quoi mais belge. oui belge. Qu'ont-ils fait ? à la couleur c'est bien imité, mais les bulles sont plus grosses et un peu plus nombreuses, étrange. première gorgée, il y a du monde, ambiance riche et torréfiée, ambiance café avec quand même une belle amertume bien que discrète, la suite est assez sucrée mais reste légère sous le nez et sur le bout de la langue, un peu réglisse mais léger, ça reste vivant, festif. Le troisième temps se partage entre le confort des céréales et la petite pointe excitante de sucre sur les lèvres. ça a l'air stable et c'est ma foi un équilibre agréable.

L'entrée en matière façon stout mais plus piquante et avec quelque chose de boisson magique ou médicinale aux herbes ne manque pas de charme, surtout avec cette suite très contrôlée. ça a quelque chose de très amicale, un zeste de blague belge pour une brune belge qui s'inspire ailleurs.

c'est une découverte qui met incontestablement de bon poil.

la suite de la dégustation permet de continuer à se régaler encore à tous les étages. pas l'ombre d'un goût d'alcool ni le soupçon d'un goût de métal (ce qui arrive parfois). le bonheur qui mérite son respect et sa dégustation. La bière était gardée au frais (frigo mais pas trop froid) et sortie une heure à l'avance (bouteille de 33cl). Je me crois réticent à certaines bières belges trop chargées en alcool ou en rajouts donc pas forcément à même de rendre justice à cette bouteille mais c'est je pense un très très beau produit qui rend lui justice au plaisir qu'on peut trouver dans la (bonne) bière.

la fin fait penser à du sucre de canne, bon et en finesse. A sa manière, belge, et malgré les 9° elle reste étonnamment légère. vraiment une belle surprise.

Heureusement j'en ai une autre de la Brasserie Ellezeloise qui m'attend pour une autre fois....

Merci Shanidar pour l'adresse !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Les Bières Empty
MessageSujet: bière   Les Bières EmptySam 26 Nov 2011 - 20:33

Les Bières Liefma10

J'avoue tout de suite m'être soumis aux bières brunes/rouge des flandres à ma découverte de la Rodenbach. C'est donc plein de motivation que je goûte une Liefmans oud bruin. Couleur caramel qui se fonce quand les bulles remontent. presque pas de mousse. On retrouve le piquant sucré du début avant que ne vienne une deuxième vague nettement boisée, avec du caractère ! La surprise vient de l'amertume (avec quelque chose de vieux bois) qui se tapit sur le fond du palais avant de s'adoucir pour laisser la place à cet aigre-doux particulier à la douceur au fond de ... caramel ?. C'est différent mais incontestablement de la bière. Et en se réveillant les papilles en se passant le plat de la langue sur le palais (mais pas au fond hein !) on récolte une belle brouette de sensations assez subtiles quand on leur laisse le temps (difficile !) et qui vont rappeler les fruits et les tonalités de céréales de la bière. C'est un peu dommage d'ailleurs qu'il faille la travailler comme ça pour en extraire cette aspect mais ça vaut le coup. Pas que l'amertume et le côté tannique qui lui procure la magie et le respect d'un goût ancien soit à dédaigner au contraire...
Sur la fin un chouette retour de caramel et une avancée discrète de l'amertume sur un tapis de céréales légèrement grillées... J'affirme mon infâme faible pour ces sensations, et puis en cette saison c'est réconfortant et confortable sans être anesthésiant, alors... que des bonnes raisons ! à défaut d'une grande durabilité elle laisse de quoi s'occuper, de chercher quelque précision qu'heureusement on ne peut trouver

J'ai des arrières pensées de cerises et de fruits rouges... et une belle solidité charnue du coté de l'orge maybe, quelque chose d'indémodable. C'est terriblement intéressant à boire en fait je me rends compte !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Les Bières Empty
MessageSujet: Re: Les Bières   Les Bières EmptyVen 2 Déc 2011 - 21:12

Les Bières Pannep10

Changement de décor et bienvenue à la Pannepot Old Fishermans Ale. Le pêcheur est belge et remonte une brassée de réglisse frais et léger qui reste doucement sur la gorge pendant que dans la bouche le sucre et l'amertume se cherchent en douceur. Pourtant c'est costaud, on soupçonne l'alcool (qui n'est pas toujours un vilain défaut) et on sent qu'il s'agit d'une bière forte. Un malt... fruité ? vient cependant apaiser les esprit et écarte le caramel qu'on sent parfois pour garder la place de la légèreté, une richesse discrète. Peut-être des épices qui laissent la langue légère et le fond du palais doucement au chaud, l'amertume prend ses quartiers au pays des molaires. Ce qui est amusant c'est qu'on sent plus de bulles que l'on en voit avec cette mousse brun clair, très légèrement rougeâtre.

Je ne suis pas très coutumier de ces arômes sur le haut du palais, alors je cherche... au nez encore une trace d'épices, sinon tout d'une bière forte mais plus douce plus déliée, qui reste légère. Elle n'arrive pas à faire liquoreuse malgré le sucre qui réchauffe et le réconfort d'un café sans que ce ne soit vraiment son goût. Toujours la légèreté herbeuse qui tient le devant de la bouche et la clé du spectacle. L'amertume laisse la place à une certaine âpreté, le mot qui vient avec est anglais seasoned.

Avec le temps un lourd goût de prune se dégage de la chaleur à peine recouvert par le réglisse qui ne fait que guider le malt une pointe métallique. Il faut ralentir et le grain revient vraiment bien, sur le bout de la langue surtout et sans être chassé par les nouvelles gorgées. L'alcool vient un peu alors qu'on continue de se surprendre à déguster, chercher chaque nouvelle gorgée. Exercice utile : une bonne exhalaison par la bouche, la bouche fermée. En jouant un peu avec elle est encore plus douce avec une apparition de raisin (diagonale trapézoïdale dans le bec !). Peut-être les 10% mais pourquoi une ombre d'orange bien mûre. La couleur aide la mémoire on pensera aussi aux dattes moitié pour le goût moitié pour le confort.

Laisser le temps, laisser le petit dépôt qui passera immanquablement dans le verre descendre, laisser les arômes s'installer, profiter des différents stades de la consommation, on se fait beaucoup de bien à profiter comme il se doit d'une bonne bière quand on met la patte dessus. Et rappelons le, ne pas les consommer quasi-gelées, fraiche mais même pas trop, prendre le temps, respirer, sentir... imaginer et laisser la place au caractère propre de la boisson. Surtout quand il s'agit comme ici d'une très bonne bière pleine de caractère et toute en finesse, un poil plus herbeuse que fruitée encore que ça resterait à voir si on était encore capable de sentir pleinement un gros fruit mûr écrasé. J'aurai du avoir une poire bien mûre elle aussi et juteuse à croquer avant.

On reste dans le costaud mais très généreux et souriant. Le coup de grâce : la parfaite imitation d'un bon cacao pour pardonner la dernière gorgée, subtil, un peu amer avec le juste minimum de sucre pour le rendre accessible, tendance sucre de canne, riche encore, pas question de mesquineries.

J'ai beau aimer ça, des fois j'ai décidément l'impression de redécouvrir la bière. C'est une petite merveille celle-là. Non mais le chocolat après une aussi bonne bière ???



Achevez moi ou ranimez moi...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Les Bières Empty
MessageSujet: Re: Les Bières   Les Bières EmptySam 10 Déc 2011 - 20:45

Les Bières Biere-10
Young's Double Chocolate Stout. Pas trop de bulle et une senteur torréfiée très marquée qui se fait tamiser très rapidement, presque trop par une douceur chocolatée extra-liquide, c'est d'ailleurs elle qui laisse son amertume (qui tapote le fond du palais) et aussi un arôme de chocolat pas inintéressant et une sensible plénitude dans la bouche (la bière se sent peu dans les joues habituellement), noir, assez souple, la souplesse de cette vague de l'avalage de la bière. Surtout que ce goût particulier tendrait à nous faire jouer les ours noir pour essayer de saisir ce qui se passe !

En jouant un peu avec (comprenez la faire bouger sur le palais, tourner un peu dans la bouche) on (re)trouve la stout grillée, un point métallique, dense.

A la longue un petit retour de bière dans les naseaux... alors que le métal s'installe et que l'amertume chocolatée continue d'entretenir sa domination ouatée. Ambiance originale mais pas folichonne, les efforts du malt étouffé ne suffisent pas à réchauffer la gamelle.

Bière fantaisie. Amusant deux minutes mais la bouteille tout seul ça fait beaucoup. j'avais pas fait gaffe qu'ils y avaient collé du chocolat pour de vrai dedans, j'aurai réfléchi deux fois, ou trois.... ça flingue même le goût de malt grillé du juste après !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Les Bières Empty
MessageSujet: bière   Les Bières EmptyDim 11 Déc 2011 - 20:25

Les Bières Quinti10
Quintine blonde

Une blonde un peu balèze et belge, qui commence dans la douceur, assez fleurie suivie d'une amertume bien placée et pas trop appuyée et déjà un fond plus riche, mais encore très doux. La finesse et la palette du goût est surprenante, on pourrait penser à la Karmeliet mais avec une toute autre allure. Large et fleurie avec amertume et céréales assez puissants juste derrière, ça ne manque pas d'aplomb !

peut-être mon croquage de poire qui s'estompe et estompe l'amertume pour le laisser errer avec décontraction dans le fleuri, et pas d'excès de sucre, c'est champêtre au possible. On dirait un grand bol d'air au printemps, une belle thérapie pour la saison...

très très intéressante la cousine d'Hercule de Ellezelloise. Moins sec et méchant qu'une Duvel accessoirement. Il parait que c'est une sorcière, à confirmer tout le bien que l'on peut penser de ces personnes, définitivement.

et définitivement une brasserie qui a du savoir vivre, pas de surcharge, juste un autre très beau produit avec un caractère tout en finesse. Toute en souplesse et vivifiante, un vrai bonheur !

ça passe comme un rêve cette histoire...

edit : avec un retour très léger sur le malt et ce parfait mélange entre ce goût si merveilleux et l'amertume... mmmhhhhh... c'est comme sentir la terre qui a fait poussé les fleurs, c'est tellement bon ce finish. un truc démoniaque entre l'ananas et l'orge. Prodige !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Les Bières Empty
MessageSujet: Re: Les Bières   Les Bières EmptyDim 1 Jan 2012 - 20:24

personne n'en avait parlé ? Maline ???

je partage avec vous la première bière de l'année, et quelle bière. mes amis, un régal.

Les Bières Boutei10
Cuvée Alex Le Rouge

Première étape : jubilation incontrôlable, ce n'est plus de la mousse, c'est de la crème, une crème épaisse qui dégage le parfum piquant de fruits rouges... une odeur qui se concrétise au palais par un goût puissant et boisé avec un goût de vieux bois un rien (sa)tannique qui vous tient la charpente du gros plafond aux poutres apparentes, du style de celles un peu fendues qui vous tiennent l'édifice pour des siècles ! On redescend avec une épaisse couche de caramel qui surnage sur la mer des fruits rouges, une grosse mer épaisse avec une foultitude d'arômes de céréales, on sent la torréfaction mais elle échappe aux évidences du café, du cacao et même du caramel, elle garde l'amertume puissante avec une évocation d'une bière liquoreuse, le produit est costaud mais ne le fait pas tant sentir. C'est quelque chose dans la densité de la bière brune, la présence à l'ancienne avec le fruit et l'acidité et encore l'amertume qui en fait un produit de caractère qui cache un peu son jeu et ses jeux. Plus boutentrain qu'il n'y parait, ambiance franche rigolade en toute simplicité, l'ambiance qui fait tout. On boit et on a l'impression de manger l'armoire de l'arrière grand-mère et toutes les histoires qui vont avec. Ce goût riche et profond qui met à l'aise et fait remonter la vie à la surface, seulement arrangée autrement, avec une vue plus large, plus de recul. Pas seulement celui causé par la fermentation, on ne le sent pas dans la bouche de toute façon, c'est que ça ne doit pas être complètement vrai. Comme pour les céréales de petit déjeuner, on en viendrait à douter qu'il s'agit de céréales, du sucre, pas des céréales. Dans cette bière c'est la culture, le goût rustique de la culture, ça vous tient les papilles et la tête bien droite, ça vous fixe, c'est franc. Et j'aime bien ce côté pas trop facile à boire, le choix du caractère qui n'est pas que dans la bière forte. Et plus ça va plus le goût s'approfondit, très linéaire alors que l'amertume s'écarte. Et une odeur très subtile. ça me rappelle la vieille brune mais en se tournant plus classiquement sur une autre impression de la bière, pas complètement la stout non plus. Il y a une longueur en bouche phénoménale, une douceur connue et pourtant inattendue, une sensation de mer sombre et étale. La richesse et la subtilité sur un simple goût de bière est rigoureusement stupéfiante. Avec des arômes très doux mais pas vraiment fleuris qui viennent sur le nez, c'est autre chose encore. J'enrage d'avoir les papilles quelque peu engourdies. Quand l'amertume se retire c'est un festival du genre inédit et il y a du monde. Cette richesse et cette puissance dans une bière aussi simple à boire c'est impressionnant. Mazette, fichue idée que de commencer l'année comme ça ! et un rien de vanille ??? et l'arôme premier qui reste vaste, large, présent.... !!!

La Suisse réserve toujours plus de surprises qu'il n'y parait et avec un esprit rien moins que vif. Sublime sublime boisson.

Le genre de bière qui incite à se poser, bien stable, à se dire qu'il reste quelques principes inaltérables en ce bas monde.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Les Bières Empty
MessageSujet: Re: Les Bières   Les Bières EmptyDim 1 Jan 2012 - 22:49

animal a écrit:
personne n'en avait parlé ? Maline ???

je partage avec vous la première bière de l'année, et quelle bière. mes amis, un régal.

Les Bières Boutei10
Cuvée Alex Le Rouge
Il y a plein de petites brasseries artisanales qui se sont ouvertes en Suisse Romande ces dernières années et les journaux locaux en ont abondamment parlé ce décembre 2011. Même mon village d’origine a maintenant la sienne dont j’ai voulue déguster une des bières pour les fêtes. Mais voici la nouvelle année entamée sans que j’aie eu l’occasion de m’en procurer. Chose remise à un prochain séjour.

Animal, je suis bien contente que tu as eu tant de plaisir avec cette Cuvée Alex Le Rouge. Je la note pour pouvoir comparer un jour mes impressions.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Les Bières Empty
MessageSujet: bière   Les Bières EmptySam 28 Jan 2012 - 21:22


Les Bières Vichte10
Avec cette Vichtenaar on commence par une odeur fruitée et acidulée (comme prévu, youpi), une belle robe brune d'ambre foncée. L'entrée en matière est comme cette bonne odeur de bière brune à l'ancienne avant de passer rapidement mais doucement comme un glissement de velours vers un texture riche de céréale avec un voile d'amertume qui laisse une très belle complexité se développer dans un "bon goût de bière" riche, avec une pointe de fruits secs. Ce n'est qu'après que l'aigre-doux refait discrètement son apparition, finement acidulé et toujours ce velouté surprenant, une texture miraculeusement douce. Je m'attendais à quelque chose de plus tranché (souvenir de la Liefmans). Là un léger passage de caramel et c'est la texture égale au goût qui se développe avec la très discrète pointe vineuse qui maintient l'intérêt. Pas mal de choses dans l'arrière goût, toujours discret, fruité, doux mais vivant presque un rien de vanille calme. Et le nez pour conserver le souvenir de la richesse des céréales. Une bière qui reste rafraichissante, apaisante surtout, qui n'a pas besoin de hurler pour exister. Je suis sous le charme de cette tranquillité naturelle dont la distante amertume ne fait que renforcer la curiosité. Un peu de noisette sur le palais pour le boisé et l'épaisseur, souplesse mais présence tenace, amertume douce et sèche toujours dans cette idée des fruits secs, en contraste avec la richesse du fond, souple lui aussi, une ombre de chocolat vanillé mais voisine d'une profondeur (et dans les profondeurs de la bouche) légère de l'orge. Les gorgées nouvelles sont vivifiantes fraiches, sucrées (mais du fruit) et acidulée sans briser la dégustation en cours, juste de quoi la réveiller gentiment. Même pas de fin métallique, toute en subtilité avec l'amertume et la texture et le goût composite et assez riche mais très léger. Et quelle tenue pour une petite bouteille. Mmmmmh. J'aurai encore appris des choses. Je n'ai jamais du boire de bière aussi douce que celle-ci. Hu. Même après la fin il y a du fruit et de la vanille.

C'est une bien belle expérience. Très très chouette et tellement tranquille...


_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Les Bières Empty
MessageSujet: Bières   Les Bières EmptyDim 19 Fév 2012 - 20:55

Les Bières 69210
Traquair Jacobite

une bière sombre avec une mousse mixte, essentiellement fine mais avec plus d'air au milieu. Sombre avec une entrée légèrement fruitée, entre un léger fruit rouge et un caramel léger lui aussi, avant une certaine amertume et le grillé caramel de la torréfaction. Le liquide est souple et un peu sucré, ça se sent sur les lèvres, mais l'amertume et la légèreté trompe la densité apparente. Sans tiré au réglisse, qui n'allège d'ailleurs pas toujours, c'est une odeur d'herbes qui aère ce mélange qui s'installe proprement sur les papilles. Rien de trop lourd, un mouvement continu et du fruit écrasé qui se développe en accord avec la couleur de la bière. Bière qui se révèle donc étonnamment désaltérante. De la cerise avec cette sécheresse étale et encore un peu sucrée et toujours rien de violent dans le retour des céréales, pas de métal, pas même un goût trop profond, on reste en hauteur à mi-chemin du caramel et du café. Un poil collante mais très très agréables en allant se promener du côté des agrumes et remarquablement équilibrée, on peut trouver une folie de trésors sans aucunes ruptures... on est là à se lécher les babines et à se chatouiller le palais et on ne trouve aucune faille dans cet épais rideau de velours. Encore une surprise, la découverte de cette bière plus légère qu'elle n'en a l'air (ou bien est-ce l'inverse ?), et un autre goût qui joue à cache à cache avec un très fin fond de cacao. Sans plomber ou alourdir l'impression, évidemment. Juste développer un peu plus le corps déjà riche du phénomène. Et merveilleusement nette, pas l'ombre d'une dérive aqueuse comme cela vient parfois (Karmeliet dans une certaine mesure). Il parait qu'il y a du coriandre dans cette recette voulue d'un autre âge... quand même l'apparition définie du malt très subtilement. C'est la légèreté qui n'en finit pas, et la netteté.

C'est une drôle d'idée de boire ça par une journée comme celle-ci où l'on ressent la tentation du confort et de la lourdeur relative et où l'instinct est déjà à goûter le soleil et sent le printemps venir... c'est la pointe parfumée, verte, végétale qui réveille dans cette bière assez épaisse pour une écossaise l'air de rien.

Une autre bonne raison d'aimer la bière. Je retiendrais la surprenante légèreté et la multiplicité douce des arômes proposés... on tire un peu sur le sucre mais à 8%.

La dernière de mes provisions nantaises. J'ai pris mon temps et bien que buveur de bière et curieux je crois que je comprends mieux après ce petit tour d'horizon choisi et conseillé l'intérêt des bières plus complexes et parfois plus lourdes.  Oui, je me méfie des bières trop fortes pour pas grand chose ou des bières trop épicées... heureusement l'expérience en est faite le monde de la bière est vaste et porté par d'évidentes motivations de plaisirs. Et c'est aussi avec un grand bonheur et avec l'impression que c'est utile que le crochet par les bières rouges et vieilles brunes est riche de sens. (et de bonnes dégustations).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Les Bières Empty
MessageSujet: bière   Les Bières EmptyVen 13 Juil 2012 - 21:18

Les Bières Fond10
Et c'est parti pour un tour au Mont Salève en compagnie de l'Amiral Benson. Belle mousse assez dense belle couleur ambrée rousse qui s'éclaircit après qu'un voile de fruits rouge chatouille la narine. Le céréale est présent dans la mousse et ensuite c'est une amertume marquée qui s'impose. Qui s'impose un peu plus que l'arôme fleuri qui confirme le IPA marqué sur la bouteille à l'étiquette façon rétro (c'est bien aussi). On se retrouve avec une belle complexité comme sur un tapis de fleurs, l'amertume reste marquée mais étonnamment douce et laisse apparaitre le goût du malt. Un goût sans torréfaction trop sensible ce qui garde la bière légère en bouche même si très typée et permet de chercher les arômes sans s'en-sucrer le bec.

Au fur et à mesure la fumée du départ s'éclaircit entre le café et le caramel, légers, on pense aux pommes (celle croquante et sucrée qu'on sent avec impatience). Une subtile bifurcation vers le cacao voire un point de vue sur le chocolat avec la même distinction fruitée. la suite de la balade confirme cette orientation avec le fruit qui prend les devants et la douceur cacaoté qui prend le dessus de l'amertume. En fond l'orge s'installe et réchauffe... et détend, tandis que la bouche qui reste sèche appelle les prochaines gorgées.

Et il se pourrait que les fruits rouges ne soient pas complètement perdus, une pointe sur la langue (cassis ?). De quoi faire la transition a mi-pente pour profiter de la richesse du paysage qui prend des couleurs chatoyantes, un rien comme l'habitude du soleil qui chauffe le dos puis la face quand on se retourne de temps en temps. Et très agréables quand on y revient, le fruit vient aussi de façon encore plus évidente, c'est même très agréable ! Belle progression et bel équilibre... on aimerait que ça ne s'arrête pas.

Accoutumé on prend le temps de penser qu'on ne s'attendait pas à ce caractère si affirmé (beau travail sur l'amertume) et encore moins aux arômes fruités si variés. Et ça reste si superbement léger... hum. Il faut imaginer qu'on se lèche les babines et qu'on s'agace le palais très inconsciemment pour chercher tout ce qui bouge, d'autant plus que ça s'ouvre ou on s'ouvre sur la fin, tout est mouvant, subtil, on court sans y penser. Très fine pointe de sucre entre le café/caramel encore mobile... et ces notes toujours plus fruitées et qui continuent de glisser vers le rouge sans outrance, c'est tout simplement imparable. Et impeccable retour des arômes les plus riches (le fond de la bouche et les joues), dans la légèreté. Pas dit que ça chatouille tout le monde également car l'équilibre n'est peut-être pas si commun dans cette petite bouteille (et elle est sèche) mais bigre quelle belle preuve de diversité (de la poire avec la pomme, de la prune ?), ça réveille, ça met en éveil.

On devrait dire que le simple fait d'ouvrir ces petites bouteilles met en éveil, il se passe quelque chose, une attente au moins. Et pour conclure un final un brin plus corsé à la base du nez.

D'un coup je suis très curieux des autres productions de la brasserie.

Fichtre on est laissé avec des saveurs bien plus exotiques sur la langue après la dernière gorgée. mangue, fruit de la passion, c'est un festival... inédit pour moi l'après à ce point dans les fruits. Je veux bien me rouler dedans jusqu'à plus soif. J'adore les fruits, encore plus.

remarque en passant : faudrait voir pour la dégustation à la boire encore plus posée : plus reposée (elle a voyagé calmement mais quand même la semaine dernière) et plus proche de la température ambiante ? (pourtant juste une heure environ à refroidir).

Nouvelle expérience très intéressante. ça vaut le coup d'aller chercher ses bières à Nantes...

Pour les perdus la bière est une Amiral Benson (IPA) de la Brasserie du Mont Salève.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Les Bières Empty
MessageSujet: bière   Les Bières EmptySam 22 Sep 2012 - 21:19

Les Bières 39125210

Liefmans !

Odeur très légèrement poivrée, très sombre sans être noire, très peu de mousse et qui disparait rapidement. A la première gorgée acidité et amertume qui développe ensuite des notes de fruits rouges et autres ? aigre douce et légèrement tannique, vineuse, elle construit quelque chose de plus consistant qui vient soutenir les notes de cerises et de mures notamment avec le goût chaud de l'orge qui prend place dans le fond de la bouche. l'acidité reste marquée alors que l'amertume s'adoucit quelque peu. Les fruits s'égayent dans des images plus boisées. L'amertume penche maintenant vers le réglisse dans une lente mutation, dans le nez reste tout le piquant très stimulant de cette bière au goût complexe et affirmé.

C'est horriblement hors contexte mais on pense à des agrumes. Indécente façon que le goût à de flirter avec la cerises, avec du piquant encore dans ce goût riche et mobile. Très présent dans le haut du nez et avec un contraste marqué avec la bouche. les arômes et l'odeur se développent sans alourdir la bière. Une étonnante saveur de pain apparait, d'abord derrière les molaires puis sur le palais, presque salé avec une ombre de graines odorantes sur le fond du même palais. Surprenant !

Les impressions vineuses et l'amertume elles aussi survivent ce qui entretient d'autres stimulations et empêche la bière de se fixer dans un registre trop défini. A chaque nouvelle gorgée c'est une arrivée fugace acide, sucrée et fruitée qui vient recouvrir tous ces nouveaux goûts, comme revivre en accéléré le début de la dégustation, pour les laisser faussement intouchés. Je me surprends à expirer consciencieusement pour chercher... abricot maintenant ?

En même temps il ne faut pas se tromper cette bière qui chatouilles les 8° à sa texture et ses sensations de bières et on parle bien d'impressions de fruits pour tenter de comprendre ce qui se passe alors que dans un glissement subtilement métallique, qui remontent avant que les lèvres ne prennent le relais, les céréales viennent aussi dans le nez. Puis redescendent sur la langue.

Toujours en gardant le piquant, le mordant et le souffle. Peut-être pour ce goût de bière a t-on ce très léger goût d'alcool, seulement son annonce. Puis encore et toujours dans l'aigre doux, un sosie de coulis de caramel mais sans sucre.

Du pain, des fruits, du vin, de l'aigre doux. Dans une bière... on approche de la fin et la synthèse fait semblant d'être pertinente. La petite note poivrée du début est revenue... (et les grainse odorantes, les cerises). On pourrait ajouter que certains parlent de notes de fromages à l'absorption de cette boisson. Je ne sais pas tout en comprenant un peu où les images peuvent se retrouver : dans le goût une fois construit qui s'affirme par le fond de la bouche (haut et bas) et le nez, on peut penser à des fromages de caractères un peu acides et légèrement piquants.

(Et pendant ce temps, les goûts continuent de rouler)

Et une dernière gorgée pas moins riche et prometteuse que la première (et avec un soupçon de noisette). C'est typé (et d'autres fruits, poire ? passe par ici) "vieille brune" plus complexe et originale que la petite sœur et qu'est ce que c'est bon ! Je m'attendais à une expérience plus sucrée en fait et je suis très agréablement surpris par la solidité et la différence de cette ensemble qui vieillit bien en plus parait-il (en même temps c'est fait pour). La dernière goute à l'odeur du pain. ah ! j'adore ces bières !!!


(hum. et bonsoir la compagnie).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Les Bières Empty
MessageSujet: Bières   Les Bières EmptyMer 31 Oct 2012 - 21:24

Les Bières Meule10

BFM - La Meule

Spoiler:
 

Odeur fraiche et légèrement herbeuse, douce qui tranche avec l'amertume lissée de la première gorgée. une gorgée qui est légère, un peu acide et très rafraichissante, et avec un petit goût en plus dans le nez. et ce petit goût assure très bien la transition avec le reste des arômes de "bière". On sent que la bière est aussi légèrement sucrée mais ça ne déséquilibre en rien l'expérience qui reste sur la sauge et son jeu avec l'amertume et l'acidité. Une bière très aérienne au goût très souple et qui développe des arômes peu communs qui incitent encore plus à chercher ce qui se passe.

On reste bien sur cette idée d'une bonne et belle bière qui se goûte un étage plus haut, pourtant dans le reste de la bouche on bénéficie bien de l'effet, comme si on reconnaissait la bière mais avec un souffle par dessus, un air vif, un peu de piquant frais ! C'est à dire qu'on garde une certaine complexité et une bière absolument non collante comme ça peut arriver aussi avec des blondes un peu "chargées".

Ce qui est chouette aussi c'est qu'on arrive pas tout à fait à s'orienter sur des notes de fruit... pêche ? juteux, frais ! ... mais  pour cette amertume, très bien ajustée et la petite pointe houblonnée, il n'y a que la bière. L'expérience est amusante, le décalage, la reconnaissance, ça laisse entrevoir beaucoup de choses et est surtout très agréable... je ne m'attendais pas du tout à une bière aussi légère avec des arômes aussi mouvants et complexes mais dans la subtilité.

Petit retour sur le haut du palais tendance noisette/nougatine ? et le très beau goût/odeur de la sauge qui reste dans le fond et revient avec les nouvelles gorgées.  En fait je n'ai jamais cru qu'une bière aromatisée, et blonde, pouvait être aussi délicieuse et vivre aussi simplement dans des paysages exotiques et lointains (il y aurait un peu de fruits exotiques ou du pamplemousse), reposants. Un grand bol d'air, un mirage, un rêve dans les hauteurs, de l'air qui bouge et un air bleu vif, net.

Sourire assuré.

Et pourtant aujourd'hui je serai parti sur une bière plus simple, plus forte, plus grande, quelque chose qui rapproche de l'habitude et du détachement. On aime boire une bière, une bonne bière, boire une bière et souffler tranquillement. Cette très bonne bière ne dit pas le contraire mais rappelle avec évidence le plaisir, le jeu, la découverte, le mouvement.

Juste un peu plus de céréales dans le goût avec le temps et une petite expansion du reste, le bonheur est imperturbable. Et puis ça ressemble plus à du miel qu'à du sucre.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Les Bières Empty
MessageSujet: bière   Les Bières EmptySam 16 Fév 2013 - 20:34

après une sieste puissante et largement méritée (forcément), je me suis trainé dehors pour m'aérer les idées. Vers la fin de ce petit tours de Tours en gris... fait exceptionnel je suis allé me poser quelques minutes dans un bar. Et j'ai pu tester un truc très branché du pays de la bière :

Les Bières 60089710

Une Hardcore IPA from chez Brewdog. Une bière assez forte qui choisit de la jouer aromatique mais d'outre manche. Tout de suite ça sent les fruits exotiques (litchis pour faire habituel ?) et à l'attaque en bouche on sent des malts torréfiés très secs et franchement costauds. Le fruit et l'amertume sont très francs et le retour charnu du malt vient soutenir le tout. Constance et persistance sont la suite de l'affaire de cette affaire gustativement très contrastée et assez sympathie voire franchement agréable... avec la surprise que cette boisson s'avère plutôt désaltérante. Café, Caramel très serrés derrière les fruits qui restent exotiques, on pourrait parler de mangue, quelques éclairs d'un goût plus large... et un contraste qui s'adoucit sur la fin ou l'arrivée à température, je suis prêt à penser que cette bouteille n'aurait rien perdu à arriver moins fraiche (c'est bon signe). C'est une bière au caractère très tendance, très marqué, consistante mais facile à boire (avec des saveurs et une tenue pareille, c'est la moindre des choses !). Cependant par rapport à une brune plus habituelle on ne retrouve pas forcément une évolution des arômes.

Pas bon marché mais bien fait et pas inintéressant pour un produit aussi tendance. A tester pour ceux qui aime la bière version costaud de temps en temps (et n'ont pas prévu une dégustation extra fine par la suite).

huhu.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Les Bières Empty
MessageSujet: Bières   Les Bières EmptySam 8 Juin 2013 - 22:07

Les Bières Kerzu-10

Kerzu Stout.

Très foncée, assez dense, mousse crémeuse. douceur chocolatée, arômes cafés avec un peu de fruit quand même, amertumes qui apparait au fur et à mesure. pas de retour surpuissant en bouche. les notes grillées s'installent dans le nez et la bouche reste sereinement pleine. belle petite acidité, prune et étonnamment agrumes. beau petit mélange d'aigre-doux et d'amertume chapeauté par la douceur cacaoté. qu'on retrouve après un petit passage de fumée. quand on avance un peu les arômes se corsent, plus secs, plus toniques.

à mi parcours ça réchauffe lentement et l'astringence et le "creux" de la torréfaction donnent encore de l'épaisseur à l'expérience. au goût on a quand même une petite présence de l'alcool, ceci dit si ce n'est pas exactement de saison, avec ses notes de petits fruits secs et de noix ça fait une belle consistance.

un peu bordélique le mélange avec l'aigre-douceur qui reste évidente à la mise en bouche. un peu dommage que le côté fruité ne prennent pas rien qu'un peu plus de place. c'est une occasion aussi de remarquer que la bière à parfois un goût de pain (pas que heing !).

intéressant tout de même et long en bouche, plus en phase j'aurais facilement pu monter un cran au dessus dans mon plaisir de dégustation.  peut-être est-ce tout simplement qu'elle est un poil sucré et liquoreuse (sans être excessivement forte : 7°) par rapport à mes habitudes ? très très bel arrière goût, subtil soit dit en passant, amer mais pas trop. pointe de cerise en cadeau.

ça fait en tout cas très plaisir que la bretagne arrive aussi à sortir des bières typées de cette qualité. j'explorerai volontiers autre chose de la gamme...

présentation de la chose sur bieresbretonnes.fr

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les Bières Empty
MessageSujet: Re: Les Bières   Les Bières Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Bières
Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: Bar ou autres fantaisies...-
Sauter vers: