Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Eduardo Halfon [lGuatemala]

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Eduardo Halfon [lGuatemala] Empty
MessageSujet: Eduardo Halfon [lGuatemala]   Eduardo Halfon [lGuatemala] Icon_minitimeVen 20 Sep 2013 - 13:25

Eduardo Halfon [lGuatemala] A1070
 
Eduardo Halfon est né au Guatemala en 1971 et a passé une partie de sa jeunesse aux États-Unis. Après ses études, il revient dans son pays natal pour y enseigner la littérature à l'université Francisco Marroquin. Depuis Esto no es una pipa, Saturno paru en 2003, il a publié neuf romans, dont La Pirouette, qui a reçu en Espagne le prestigieux Prix José Maria de Pereda récompensant les romans courts. En 2007, Eduardo Halfon est nommé parmi les quarante meilleurs jeunes écrivains latino-américains au Hay Festival de Bogota et en 2012, il bénéficie de la Bourse Guggenheim. Il vit aujourd'hui dans le Nebraska.
Source: Editeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Eduardo Halfon [lGuatemala] Empty
MessageSujet: Re: Eduardo Halfon [lGuatemala]   Eduardo Halfon [lGuatemala] Icon_minitimeVen 20 Sep 2013 - 13:27

Eduardo Halfon [lGuatemala] A1069
La Pirouette
Citation :
Présentation de l’éditeur
À l'occasion d'un festival de musique dans la ville baroque d'Antigua, Eduardo et Lía, jeune couple de Guatémaltèques, font la connaissance de Milan Rakic, un pianiste serbe surdoué. Pour Eduardo, cette rencontre produit l'effet d'une déflagration. Pendant deux jours, Milan, l'éternel apatride, déchiré entre ses origines nomades, et Eduardo, le professeur d'université, tissent une amitié qui ne connaîtra pas de frontières. De retour à sa vie quotidienne, Eduardo reçoit de Milan des cartes postales énigmatiques, postées depuis les différents endroits où le mène sa tournée... Le jour où lui parvient ce qu'il perçoit comme une carte d'adieu, Eduardo décide de partir pour Belgrade, à la recherche de son ami et de sa dernière «pirouette».

Eduardo Halfon, considéré comme une des plumes les plus prometteuses de la littérature hispano-américaine, livre un court roman, à la fois sensuel et âpre, qui se savoure comme une rhapsodie. La Pirouette nous entraîne dans la chaleur enivrante de l'Amérique latine puis dans les bas-fonds glacés de la périphérie de Belgrade, sur les traces de deux hommes que tout semble opposer mais que pourtant tout réunit.
Contrairement à ce que peut indiquer le titre de ce livre, il n’y a rien à voir avec du ballet… bien qu’on peut sortir de cette lecture pris de vertige autant que si on aurait exécuté une pirouette.

Mais on reste bien dans l’exercice corporel puisque je pense à un grand écart qu’Eduardo Halfon fait faire son lecteur. Comment il arrive à mettre entre deux plats d’un livre une histoire qui débute au Guatemala et abouti à Belgrade, c’est lui seul qui tient la clé pour ce mystère. Et l’histoire reste en quelque sorte un mystère puisqu’il fait perdre son protagoniste son chemin et le lecteur se brouille un peu en même temps.

Mais j’aime bien ces livres qui n’expliquent pas tout, qui ne donnent pas toutes les réponses, qui racontent des histoires un peu farfelues et plein de personnages hauts en couleurs. De ce côté ce livre offre tout. En plus de la musique et quelques belles histoires tsiganes.

Hâte de faire une autre pirouette en compagnie de cet auteur !

Eduardo Halfon [lGuatemala] B12

extrait

Il était une fois un roi qui possédait l’abécédaire tsigane. Et comme en ce temps-là il n’existait pas de bibliothèque pour ranger les abécédaires, le roi avait enveloppé son abécédaire tsigane dans des feuilles de laitue et s’était endormi près d’un paisible ruisseau. Un âne passant par là avait bu au ruisseau et mangé les feuilles de laitue. Voilà pourquoi nous les Tsiganes n’avons pas d’abécédaire.



"Le livre s'intitule La Pirouette - et c'est vrai qu'il s'échappe, virevolte, rebondit, se dérobe."
Nathalie Crom, Télérama
le reste de la Revue de presse sur le site de l'éditeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Eduardo Halfon [lGuatemala] Empty
MessageSujet: Re: Eduardo Halfon [lGuatemala]   Eduardo Halfon [lGuatemala] Icon_minitimeVen 20 Sep 2013 - 20:45

Un livre qui a l'air très intriguant, kenavo. Je reste toujours admirative de la liberté d'expression des auteurs d'Amérique latine... Pas de limites de l'imaginaire, pas de censure liée au temps narratif, aux règles un peu figées de notre vieux continent... (en disant cela je pense entre autre à cette formidable découverte de Miguel Angel Asturias, autre auteur guatémaltèque faite grâce au forum...).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Eduardo Halfon [lGuatemala] Empty
MessageSujet: Re: Eduardo Halfon [lGuatemala]   Eduardo Halfon [lGuatemala] Icon_minitimeSam 21 Sep 2013 - 6:53

je ne saurais te dire s'il entre vraiment tout à fait dans cette catégorie des auteurs d'Amérique latine, ses années aux Etats Unis ont certainement aidé de "l'éloigner" un peu de ses racines,
je trouve sympa qu'il utilise pas mal de références européennes en matière de cinéma (Tarkovsky, Kaurismäki et Kusturika)
mais certainement vers la fin quand il va faire tourner en rond son héros à Belgrad, il se montre tout à fait à la hauteur de ses origines

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Eduardo Halfon [lGuatemala] Empty
MessageSujet: Re: Eduardo Halfon [lGuatemala]   Eduardo Halfon [lGuatemala] Icon_minitimeSam 21 Sep 2013 - 7:49

Je le mets dans mon panier Amazon qui me sers de LAL virtuelle. Pratique pour ne rien oublier. Le problème étant que j'ai déjà une liste de plus de 200 livres et autres CDs/DVD et que je ne commanderai jamais tout ça évidemment. Mais c'est un bon pense bête.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Eduardo Halfon [lGuatemala] Empty
MessageSujet: Re: Eduardo Halfon [lGuatemala]   Eduardo Halfon [lGuatemala] Icon_minitimeSam 21 Sep 2013 - 7:50

Marko a écrit:
Je le mets dans mon panier Amazon qui me sers de LAL virtuelle.  Pratique pour ne rien oublier. Le problème étant que j'ai déjà une liste de plus de 200 livres et autres CDs/DVD et que je ne commanderai jamais tout ça évidemment. Mais c'est un bon pense bête.
Very Happy on a le même pense bête Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Eduardo Halfon [lGuatemala] Empty
MessageSujet: Re: Eduardo Halfon [lGuatemala]   Eduardo Halfon [lGuatemala] Icon_minitimeSam 21 Sep 2013 - 7:53

Bienvenue au club des paniers virtuels! Very Happy 

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Eduardo Halfon [lGuatemala] Empty
MessageSujet: Re: Eduardo Halfon [lGuatemala]   Eduardo Halfon [lGuatemala] Icon_minitimeSam 21 Sep 2013 - 8:34

Oui, moi aussi..
Noté celui-là aussi ( très belle photo, Kenavo!) , 1225.. jemetate 
Ils sont honnêtes, remarque, l'autre jour, je notais Les affligés.. Vous l'avez acheté le .. 2012. Allons bon.. Par contre, ils ne se déplacent pas pour retrouver le livre, c'est dommage Very Happy

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Eduardo Halfon [lGuatemala] Empty
MessageSujet: Re: Eduardo Halfon [lGuatemala]   Eduardo Halfon [lGuatemala] Icon_minitimeSam 21 Sep 2013 - 11:06

Marie a écrit:
( très belle photo, Kenavo!)  
il n'y a pas de doute qu'elle est la raison que ce livre a attrapé mon attention... c'est seulement après que le résumé a eu un regard Very Happy
quant à la source, la maison d'édition ne dit que : ©DR jypeurien 

Marie a écrit:
.. Vous l'avez acheté le .. 2012. Allons bon.. Par contre, ils ne se déplacent pas pour retrouver le livre, c'est dommage Very Happy
mdr2

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Eduardo Halfon [lGuatemala] Empty
MessageSujet: Re: Eduardo Halfon [lGuatemala]   Eduardo Halfon [lGuatemala] Icon_minitimeJeu 20 Fév 2014 - 22:15

Eduardo Halfon [lGuatemala] A1625
Monastère
Citation :
Présentation de l’éditeur
Épuisé par quinze heures de vol, en manque de sommeil et de nicotine, Eduardo attend ses bagages aux côtés de son frère, à l'aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv. Les deux hommes sont venus du Guatemala assister au mariage de leur soeur cadette avec un Juif orthodoxe originaire de Brooklyn, et la perspective ne les réjouit ni l'un ni l'autre. Car si certains se rendent en Israël pour se rapprocher de la Terre promise, Eduardo n'a fait le voyage que par devoir familial. La visite de Jérusalem, et en particulier du centre hassidique que fréquentent sa soeur et son futur époux, provoque en lui un malaise croissant. Les jours passent, sous une torpeur étouffante, jusqu'à ce matin où la sensuelle et impulsive Tamara, une Israélienne rencontrée dans un bar d'Antigua Guatemala des années plus tôt, le contraint, le temps d'une excursion au bord de la mer Morte, à affronter les fantômes de son histoire familiale, ces légendes que transportent avec eux les survivants.

J’ai trouvé une interview dans laquelle Eduardo Halfon dit qu’il s’agit dans ce livre d’un évènement qui s’est produit lors du mariage de sa sœur… ou d’un événement qui aurait pu se produire. Ainsi il laisse lui-même la question ouverte s’il s’agit d’un roman ou d’un récit d’un moment de sa vie.

En quelque sorte cela ne joue même pas un rôle, tout comme dans La Pirouette c’est un plaisir de suivre cet auteur dans ses diverses histoires et fils d’histoires qu’il aime aligner comme des perles sur un fil et qui donnent par après un très joli ensemble.

J’adore son écriture, sa façon de raconter une histoire et mille petites autres autour.

Définitivement pour moi un auteur à suivre !


et oui, il y a même Dave Brubeck dans ce livre Wink


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Eduardo Halfon [lGuatemala] Empty
MessageSujet: Re: Eduardo Halfon [lGuatemala]   Eduardo Halfon [lGuatemala] Icon_minitimeDim 2 Mar 2014 - 11:16

Ce fil m'avait échappé - comme tant d'autres - mais c'est noté kena, ce monastère me plait bien.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Eduardo Halfon [lGuatemala] Empty
MessageSujet: Re: Eduardo Halfon [lGuatemala]   Eduardo Halfon [lGuatemala] Icon_minitimeLun 3 Mar 2014 - 6:59

oui, ce serait chouette si tu te laisserais tenter... il y en a tellement peu sur Parfum Razz

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Eduardo Halfon [lGuatemala] Empty
MessageSujet: Re: Eduardo Halfon [lGuatemala]   Eduardo Halfon [lGuatemala] Icon_minitimeMar 31 Mar 2015 - 8:24

Eduardo Halfon [lGuatemala] A58
Le boxeur polonais
Citation :
Présentation de l’éditeur
Un enfant est fasciné par les cinq chiffres tatoués à l'encre verte que son grand-père, né à Lodz, en Pologne, porte sur son avant-bras gauche. Le vieillard explique qu'il s'agit de son numéro de téléphone… reproduit-là pour ne pas l'oublier. Et le mystère, jamais abordé en famille, reste entier jusqu'à un après-midi pluvieux, quand le grand-père raconte à son petit-fils comment il a survécu dans le camp d'Auschwitz. Mais faut-il croire à ce récit? Est-il unique? Et où se situe la frontière entre réalité et littérature?

Eduardo Halfon [lGuatemala] A57
Signor Hoffman
Citation :
Présentation de l’éditeur
Un écrivain se rend en Italie, invité à évoquer la mémoire de son grand-père, rescapé d'Auschwitz. On le retrouve en route pour une plage de sable noir du Pacifique, puis sur le sable blanc de l'Atlantique ou encore sur le haut plateau guatémaltèque, au cœur d'une plantation de caféiers qui a survécu à l'exploitation capitaliste et à la violence de son pays : dans l'équilibre naturel retrouvé, les oiseaux sont revenus.

Chacune des nouvelles de ce recueil se déroule entre deux pôles, de señor Halfon à signor Hoffman. Entre un air de jazz entendu un soir à Harlem et la noire ironie d'un chant de déportés, la musique des mots célèbre tout à la fois la grande misère des hommes et leur folle aptitude à survivre.

Dans un intervalle de quelques jours, ces deux livres sont parus et une fois de plus le choix de certaines maisons d’édition me laisse perplexe.

Pour les deux livres, il s’agit de nouvelles (2 dans Le boxeur polonais, 72 pages, 6 dans Signor Hoffman, 184 pages) et ainsi je me pose la question : pourquoi les diviser et en faire deux livres au lieu d’un ? De toute façon on sait bien concernant les nouvelles, chaque maison d’édition dans chaque pays fait un peu comme bon lui semble (le livre d’Eduardo Halfon publié en allemand p.ex. regroupe quelques-unes des nouvelles de ces deux livres et d’autres encore).

Mais bon, je ne vais pas trouver le sens de ce choix de publication. Heureusement c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé l’écriture de l’auteur.

Ayant lu d’autres livres d’Eduardo Halfon, on retrouve ici aussi quelques indices de sa vie. Entre autre ce grand-père polonais avec lequel il est déjà parti en Pologne à la recherche de ses lieux de jeunesse. Dans Le boxeur polonais on reçoit d’autres informations sur ce grand-père et ainsi on gagne l’impression que Halfon est en train d’écrire et de réécrire l’histoire de sa famille, mais surtout aussi celle d’autres survivants d’Auschwitz.

Et le tout avec tant de talent et même qu’il donne accès à son album de photos (non seulement sur les jaquettes, mais aussi dans le livre Le boxeur polonais il y a des photos de son grand-père), on doit toujours rester dubitatif sur le pourcentage de vérité. Mais en aucun cas cela nuit au plaisir de lecture !

La littérature n’est rien d’autre que ça. En écrivant nous savons qu’il y a une chose très importante à dire eu égard à la réalité, que ce quelque chose est à notre portée, là même, tout près, sur le bout de la langue, et que nous ne devons pas l’oublier. Le fait est qu’immanquablement nous l’oublions.


Les images de jaquette des deux livres donnent la photo de famille dont le grand-père parle dans la nouvelle Le boxeur polonais
Eduardo Halfon [lGuatemala] A12

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Eduardo Halfon [lGuatemala] Empty
MessageSujet: Re: Eduardo Halfon [lGuatemala]   Eduardo Halfon [lGuatemala] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Eduardo Halfon [lGuatemala]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature d'Amérique Centrale (et Antilles)-
Sauter vers: