Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Adrien Goetz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Adrien Goetz   Lun 30 Juil 2007 - 1:28



Adrien Goetz, né en 1966 à Caen, est un écrivain français. Il est également chercheur et enseignant dans le domaine de l’histoire de l'art.
Après une formation au lycée Malherbe de Caen en Normandie et au lycée Louis-le-Grand à Paris, il a été élève à l'École normale supérieure, rue d'Ulm, où il a obtenu l'agrégation d’histoire. Après une thèse de doctorat d'histoire de l'art portant sur la période romantique, il enseigne aujourd'hui à l'université de Paris-Sorbonne. Il a également vécu et travaillé aux États-Unis d'Amérique où il a été T. A. en littérature française à Université de Yale et en Italie, à la Scuola Normale Superiore de Pise.

Ses travaux d'historien de l'art l'ont conduit à s'intéresser à Ingres (il a notamment publié en 2006 un essai novateur, Ingres Collages, accompagnant une exposition dont il a été le commissaire au Musée Ingres de Montauban et au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg) mais aussi à Honoré de Balzac (Adrien Goetz a préfacé et commenté son roman sur l'art, Le Chef-d'œuvre inconnu).

Son premier roman, Webcam, très remarqué avait pour héros un artiste contemporain imaginaire, qui rappelait un peu la figure de Balthus. Son deuxième roman, La Dormeuse de Naples, a remporté en 2004 le prix des Deux Magots et le prix Roger-Nimier. La Dormeuse de Naples raconte les aventures imaginaires d'un authentique chef-d'œuvre perdu par Ingres en 1815, le pendant de la Grande Odalisque du Louvre, à travers le monde des ateliers des peintres du XIXe siècle à Paris, à Naples et à Rome. Son troisième roman, Une Petite légende dorée, en 2005, se passe à notre époque, entre Yale University, Washington DC, l'Italie et l'Europe centrale. C'est encore une fois une aventure artistique puisque le personnage principal, Carlo, cherche à reconstituer un tableau de la Renaissance siennoise dont les fragments sont dispersés à travers le monde. En 2006, il a publié À bas la nuit !, histoire d'une collection privée imaginaire léguée, par une richissime excentrique qui ressemble beaucoup à Peggy Guggenheim, à un jeune garçon très doué et très mystérieux, sorte de Gatsby issu du monde des banlieues. Plusieurs des livres d'Adrien Goetz ont été traduits en langues étrangères, en italien, en portugais et en anglais.

Adrien Goetz collabore à divers titres de presse dans le domaine artistique. Longtemps chroniqueur pour la revue L’Œil et dans Zurban, hebdomadaire de la vie culturelle parisienne, il écrit aujourd'hui dans les colonnes de Beaux-Arts Magazine.

Adrien Goetz mène en parallèle des activités bénévoles au sein d'une organisation non gouvernementale humanitaire, Patrimoine sans Frontières, dont il a été le secrétaire général et dont il est aujourd'hui le vice-président. La mission de Patrimoine sans frontières est de défendre le « patrimoine oublié », dans des pays comme le Liban, le Cameroun, l’Albanie ou le Kosovo.

Et merci à Wikipédia!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Adrien Goetz   Lun 30 Juil 2007 - 2:16



Une petite légende dorée
Editions Le Passage


J'ai entendu il y a peu parler d'Adrien Goetz au sujet d'un roman intitulé Intrigue à l'anglaiseet qui a comme point de départ la Tapisserie de la reine Mathilde, à Bayeux , ville du Calvados célèbre pour sa tapisserie, oui, mais également ses pâtisseries - j'y repense toujours avec émotion -ville où je suis née!
Une petite légende dorée date de 2005, Adrien Goetz écrit beaucoup. Mais court.

Il s'agit de l'histoire d'une crise existentielle, d'abord. Celle de Carlo, d'origine franco- italienne mais adopté au Etats-Unis, sur le point d'épouser une WASP de la Côte Est ( ses maisons, son été indien, ses Kennedy) .
Et ce Carlo, qui n'aime pas les musées , tombe en arrêt devant un tableau , à la National Gallery, celui d'un certain "Maître de l'Observance", peintre dont certains nient l'existence, qui aurait vécu à Sienne entre 1420 et 1440, auteur de cinq tableaux - constituant la prédelle d'un retable- tableaux dispersés dans plusieurs villes: Yale, Washington, Prague, Lugano et Budapest.

Sept chapitres, tous précédés d'une citation de La légende dorée de Jacques de Voragine, vont conduire le héros de Washington à Sienne, Lugano, Prague et Budapest, sur les traces de ces tableaux.
C'est l'occasion, en fait, pour l'auteur d'en faire sa propre description:
" Aucun de ces tableaux ,devant lesquels ce roman 'a été écrit, n'est décrit avec exactitude. La chance du romancier n'est-elle pas aussi de pouvoir inventer des oeuvres d'art imaginaires, surtout si c'est pour enrichir le catalogue d'un artiste qui n'existe peut être pas véritablement?"

Oui...pour ma part,je suis restée un peu sur ma faim après cette lecture. Brillant exercice de style de la part d'un Docteur en histoire de l'art, certes. Mais mélange de genres qui m'a personnellement un peu gênée,c'est à la fois trop court, plein de fausses pistes, et la véritable histoire démarre un peu tard...à mon goût.
Il n'empêche que je lirai certainement Intrigue à l'anglaise!

Un lien: http://adrien.goetz.free.fr/cles.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Adrien Goetz   Jeu 15 Nov 2007 - 19:50

Oui, il faudra absolument que tu lises "Intrigue à l'anglaise" qui est délicieux!!!!



Prenez une jeune sortante de l'Ecole Nationale du Patrimoine, son premier poste en province à Bayeux, la fameuse tapisserie, une tentative de meurtre, un journaliste local, Pierre Erard, énamouré et un petit ami, prénommé Wandrille, un tantinet négligent...vous obtenez une "intrigue à l'anglaise" bien menée, bien rythmée avec un zeste de douce folie et d'invraisemblance qui font apprécier au lecteur cette aventure échevelée.
Pénélope à la sortie de l'Ecole Nationale du Patrimoine se voit nommée directrice adjointe du musée de Bayeux où est précieusement conservée la célèbre tapisserie retraçant la conquête de l'Angleterre par Guillaume de Normandie. Bien entendu, cette nomination lui paraît être une station du purgatoire, à elle, Pénélope (quel prénom prédestiné) spécialiste des tissus égyptiens antiques! Elle aurait tant aimé se voir confier le département des antiquités égyptienne, quelle présomption due à la jeunesse naïve!
De fil en aiguille, voilà notre Pénélope (joli coeur....souvenez-vous...les fous du volant avec Satanas et Diabolo...) en proie à un mystère des plus épineux: et si la tapisserie conservée à Bayeux n'était qu'un canular datant de l'époque napoléonienne? Et si elle représentait un danger pour la monarchie britannique, déjà secouée par les frasques de Lady Di? Et si...il lui en manquait un bout, un morceau de trois mètres...et que révèleraient-ils? Qu'en fait Odon, le demi-frère de Guillaume le Conquérant, avait été désigné par ce dernier comme son successeur? Et si, et si, et si....elle avait été nommée, à Bayeux, pour démystifier tout cela?
En chemin, elle rencontre un journaliste local qui lui fait les yeux doux, une association des descendants des conquérants d'Angleterre avec à sa tête un vieil aristocrate original, elle participe à une vente de broderies et autres fanfreluches au cours de laquelle elle dépense l'argent de la République pour se faire voler l'achat, ensuite, en pleine rue.
Au prix de multiples péripéties qui la mèneront de Bayeux à Paris au cours de nombreux aller-retour, Pénélope acceptera une invitation chez le vieil aristocrate, Arthur Contevil, ultime descendant d'Odon, où elle comprendra la mesure de la folie meurtrière de ce dernier. Son château construit autour d'une sorte de table ronde titanesque et d'un menhir monumental, sur une île anglo-normande, est digne d'un décor de roman très noir à l'humour aussi noir que le roman. Les scènes qui s'y déroulent sont à mourir de rire....on se croirait parfois chez les Monty Python!


Ce fut une bouffée de légèreté après mes lectures sérieuses et émouvantes au plus haut point. Ce fut une lecture pleine de rires et de sourires: l'auteur manie un humour, parfois facile certes, qui fait mouche à tous les coups et a une écriture joyeuse et décontractée. Ce qui m'a beaucoup plu? Le côté décalé de cette aventure qui rappelle "Da Vinci Code" tout en le raillant par l'atmosphère burlesque qui s'en dégage constamment! Quelque part un anti "Da Vinci Code" désopilant au possible! Car le fin du fin fut d'y mêler, avec un sens comique certain, le tragique accident du Pont de l'Alma au cours duquel périrent Lady Diana et Dodi al-Fayed.
Adrien Goetz en profite aussi pour mentionner des détails historiques peu glorieux pour la famille régnante anglaise: les relations plus que compromettante du Duc de Windsor avec Hitler. Il en profite aussi pour promener, grâce à Wandrille, pétillant et léger chroniqueur télé mondain pour un journal parisien, dans les dédales des revues telles que "Point de vue, images du Monde" ou des ragots des dîners en ville.
Si ce roman n'est pas de la grande et haute littérature, il a le mérite de faire rire grâce aux nombreux clins d'oeil littéraires, cinématographiques, télévisuels et historiques et à son humour débridé....on ne boude pas son plaisir et c'est ce qui compte!
Pour en savoir plus sur la Tapisserie de Bayeux, dite la Telle du Conquest ou encore La tapisserie de la reine Mathilde, cliquez
ICI
et
LA.

Le Bibliomane aura une belle surprise pour vous à la fin de son commentaire...patience, patience miammiam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Mirandoline
Envolée postale
avatar

Messages : 107
Inscription le : 15/05/2007
Age : 43
Localisation : Aude

MessageSujet: Re: Adrien Goetz   Jeu 15 Nov 2007 - 20:40

miammiam J'ai dévoré "La dormeuse de Naples" autrefois, puis j'ai oublié négligemment cet auteur! nonnon
Chatperlipopette, tu me donnes sérieusement envie de me repencher sur lui!!!! oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirs-d-enfance.forum-free.org
Le Bibliomane
Zen littéraire
avatar

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Adrien Goetz   Sam 17 Nov 2007 - 18:24

"Intrigue à l'anglaise"

Pénélope est dépitée. Elle aurait pu rêver mieux. A peine sortie de l'ecole du Louvre, la voilà catapultée conservatrice-adjointe au Musée de la Tapisserie à Bayeux. Pour elle, qui rêvait d'Egypte et qui s'était spécialisée dans l'étude de l'art copte, cette nomination est un véritable camouflet !
Voici donc Pénélope en route pour la cité bajocasse, persuadée de se trouver au début d'une longue période teintée d'ennui dans cette atmosphère provinciale. Mais à sa grande surprise,elle va très rapidement faire l'expérience du contraire.
Tout d'abord, Solange Fulgence, la conservatrice du Musée, est brutalement agressée au moment précis où elle devait se rendre à Paris afin d'assister à une vente aux enchères à l'Hotel Drouot. Qu'à cela ne tienne! Pénélope se rendra elle-même à Paris où elle fera jouer le droit de préemption des Musées de France pour faire l'acquisition de vieux tissus qui, décidément, semblent intéresser au plus haut point un énigmatique personnage puisque celui-ci n'hésite pas à agresser Pénélope à sa sortie de la vente et à lui dérober le carton renfermant son achat.
Et pénélope n'est pas au bout de ses surprises ! Convoquée chez le Directeur du Louvre, celui-ci lui apprend que dans la perspective d'une future exposition consacrée à Vivant Denon, premier directeur général du grand musée parisien et bonapartiste de la première heure, elle va avoir à enquêter sur la célèbre tapisserie de Bayeux dont certains indices pourraient laisser croire qu'elle serait un faux fabriqué en 1803 dans le but de justifier les prétentions de l'empereur Napoléon à la conquête de l'Angleterre.
Et que dire des fragments manquants à la fin de la tapisserie ? Que décrivaient-ils ? Le couronnement de Guillaume le conquérant ? La désignation de son demi-frère Odon de Conteville comme son successeur ? Ces fragments étaient-ils contenus dans le carton dérobé à Pénélope ? Et que penser de l'intérêt que suscitent ces quelques mètres de toile brodée chez certains individus dénués de scrupules ? Les morceaux manquants de la tapisserie présenteraient-ils une menace pour l'actuelle couronne d'Angleterre en ce mois de septembre 1997 où Lady Di et Dodi Al Fayed viennent de périr dans un accident de voiture sous le pont de l'Alma ?
C'est tout cet écheveau que va devoir débrouiller tant bien que mal Pénélope, aidée par son petit ami Wandrille, journaliste et chroniqueur mondain.

Mené à cent à l'heure, ce roman d'Adrien Goetz est un petit chef-d-oeuvre d'humour et d'érudition qui pastiche intelligemment les romans à mystère et à complots du style « Da Vinci Chose » et autres « Règle de quatre ».
Sans jamais se prendre au sérieux, mais en nous livrant toutefois des informations véridiques sur l'histoire de la « Telle du Conquest » (la Toile de la Conquête), Adrien Goetz réussit l'exploit de nous mener en bateau sur plus de 300 pages, de nous faire rire et trembler, de nous croquer les portraits truculents des personnages principaux et secondaires, de nous faire remonter le temps et de nous narrer les pérégrinations et autres aventures de cette tapisserie du XIème siècle ainsi que de l'exploitation politique et idéologique qui a pu être faite de cet artefact, du haut moyen-âge jusqu'à l'Allemagne nazie.

Mêlant habilement polar, humour caustique et histoire de l'art, Adrien Goetz avec « Intrigue à l'anglaise » nous livre un roman plein de fausses pistes, d'éclats de rire et d'anecdotes historiques méconnues. Un roman léger, certes, mais intelligent et intensément jubilatoire.

Une version animée de la tapisserie de Bayeux ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Adrien Goetz   Sam 17 Nov 2007 - 19:43

Merci beaucoup pour cette critique bibliomane.
Je connaissais de lui A bas la nuit et j'étais indécis concernant ce livre-ci. Tu m'as convaincue!

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sahkti
Envolée postale
avatar

Messages : 260
Inscription le : 21/11/2007
Age : 43
Localisation : Belgo-Suisse

MessageSujet: Re: Adrien Goetz   Jeu 22 Nov 2007 - 20:14

La Dormeuse de Naples

La dormeuse de Naples est belle, pulpeuse, avec de magnifiques cheveux noirs, un grain de beauté sur le mollet, un regard envoûtant, un sourire un peu triste… Voilà deux cents ans qu’elle dort, nue, objet de convoitise tous les regards. Tableau mythique peint par Ingres, un mystère pour les historiens d’art. Qui était ce modèle ? (on a parlé de Caroline Bonaparte). Où se trouve aujourd’hui le tableau disparu après le retour des Bourbons ?

Si le brouillard entoure encore cette œuvre, Adrien Goetz prend la liberté de travestir ou d’inventer l’Histoire pour son plus grand plaisir, et le nôtre en même temps. Goetz nous présente trois textes courts, des confessions rédigées par Ingres, Corot et un collaborateur de Géricault nous content, dans lesquelles, par fragments, est retracée l’évolution de cette toile, jusqu’à la chute de Murat roi de Naples.
Liberté totale prise par l’auteur, ces confessions n’existant que dans son imagination.
Le texte de la main de Ingres est un autoportrait sans concession qui le décrit comme un homme laid, prétentieux, avide d’honneurs et de femmes. En 1814, alors qu’il se trouve à Naples pour peindre des portraits de la famille royale, il rencontre une jeune fille démunie au coin d’une rue. Ses habits noirs mettent sa beauté en valeur, il propose de la faire poser, nue de préférence tant elle est belle. De défi artistique, la femme devient également énigme amoureuse pour Ingres auquel elle refuse de se donner alors qu’elle passe pourtant dans la ville pour une fille facile. Alors Ingres la dorlote, la peint, l’aime du bout du pinceau, mais la belle s’en ira et mourra de misère, au grand désespoir d’Ingres. Le tableau ne sera jamais exposé, il disparaît.
Arrive alors le témoignage de Camille Corot, heureux chanceux qui put admirer le tableau de Ingres et tomba amoureux de la jeune napolitaine. Le tableau se trouvait entre les mains d’une société secrète, nous sommes en 1825, le tableau devient à nouveau silencieux. Il se murmure qu’ensuite, il aurait transité chez Balzac, puis chez Géricault qui n’hésita pas, faute de matériel, à peindre son derby d’Epsom sur la splendide dormeuse.

Sublime frustration de la dernière page qui nous laisse avec cet envoûtement, ces interrogations, ce trouble mêlant fiction et réalité. La dormeuse de Naples ne livre pas son secret, nous en sommes pour nos frais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Adrien Goetz   Ven 23 Nov 2007 - 8:53

Cela donne envie de continuer la lecture des romans de Goetz! Merci sahkti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Sophie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 40
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Re: Adrien Goetz   Mar 22 Juil 2008 - 10:30

Je suis fainéante et vous fais donc un copié-collé de ma note de blog:

La Dormeuse de Naples est un tableau qui a vraiment existé, peint par Ingres. Mais avec les évènements historiques qui se sont déroulés en Italie au moment où il a été exécuté, cette oeuvre a été perdue. Elle a inspiré Adrien Goetz qui a décidé d'en faire un roman. Celui-ci est divisé en 3 parties, dont les narrateurs sont différents: Ingres lui-même expliquant la genèse de ce tableau, Corot peintre contemporain fasciné par la Dormeuse et qui part à sa recherche; enfin, un peintre dont le nom n'est pas dévoilé mais qui est ami avec Géricault, un autre grand peintre.
Chacun est envoûté, par l'oeuvre, par la femme qui en est à l'origine et dont on ne sait rien mais qui est sujet à bien des supputations et fantasmes.

Je possède ce petit livre depuis plusieurs années et ce n'est que maintenant que je le lis; pourtant j'en avais lu beaucoup de bien. Quant à moi, et bien, sans être déçue par ce roman, je 'nai pas été transportée comme je m'y attendais, ni passionnée, alors que l'histoire de l'art, j'aime, je l'ai étudiée et j'aime, que dis-je, j'adore ce qu'a fait Ingres. Mais là, sans m'être ennnuyée, j'ai tourné les pages sans grande conviction, je n'ai pas voyagé en Italie comme les narrateurs.

Dommage pour moi, mais je crois que c'est en partie de ma faute. Le moment était mal choisi pour lire ce petit livre et je pense que je le relirai pour me faire un deuxième avis, car je l'avoue, je suis déçue de ne pas l'avoir apprécié à sa (j'espère) juste valeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Madame B.
Zen littéraire
avatar

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 43

MessageSujet: Re: Adrien Goetz   Mar 22 Juil 2008 - 12:07

Moi aussi j'ai été déçue par ce roman, certainement parce que j'en attendais beaucoup étant passionnée de peinture et particulièrement par celle d'Ingres. Je n'ai pas été transportée, le souvenir de cette histoire s'estompe de plus en plus (ce qui n'est pas bon signe).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Adrien Goetz   Mar 22 Juil 2008 - 12:10

sophie
Citation :
Je suis fainéante et vous fais donc un copié-collé de ma note de blog

Wink moi aussi, je fais des copiés/collés....sinon je ne m'en sortirais plus du tout chut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Adrien Goetz   Mar 5 Aoû 2008 - 22:34


La Dormeuse de Naples

Sahkti a déjà fait un très joli compte rendu de ce livre et il ne me reste plus beaucoup à ajouter.
J’aime ce genre de livre concernant l’art, je trouve fascinant si les auteurs se mettent dans la peau d’un artiste, d’un autre siècle, … et reviennent avec des histoires qu’on peut croire, qu’on va prendre comme des faits réels.
Les lieux cités, quelques musées dont il parle, beaucoup des artistes qu’il fait apparaître – j’y étais, j’ai visités, je connais.. mais mon regard sur Ingres et Corot en particulier ne va plus jamais être comme avant.
Lors d’une discussion sur un livre d’un autre auteur, j’ai dit
Citation :
Il y a des auteurs qui font des 'cercles': quand on touche une flaque d'eau au milieu - la vibration de ce geste produit des cercles sur toute la flaque.. et ben, Philippe Delerm a écrit avec ce livre pour moi ce geste, le moment initial - et à partir de là, je pouvais 'voir' tous les autres cercles
et je pourrais reprendre cette comparaison aussi pour Adrien Goetz.
J’adore toutes ses allusions qu’il fait, je suis curieuse pour me mettre à la recherche, je veux découvrir plus loin du livre..

et si on aime cette façon de lire – on peut sortir assez satisfait de ce roman.

En tout cas moi j’ai appris qu’il existe une expression en français « le violon d’Ingres » que je ne connaissais pas – et donc pas non plus son sens Very Happy
Et j’ai vu qu’il y a un Ingres au Musée des Beaux Arts à Nantes – pas qu’il me faut une ‘excuse’ pour visiter ce musée – mais voilà un tableau pour faire plus attention lors de mon prochain passage Wink
Et bien qu’il n’a seulement mentionné très, très brièvement le nom de Canova – j’ai vu que le Victoria&Albert Musée à Londres possède une très belle sculpture de lui – c’est noté pour un prochain séjour à Londres… miammiam

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire
avatar

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 43

MessageSujet: Re: Adrien Goetz   Mar 5 Aoû 2008 - 22:59

Et bien évidemment le Louvre posséde pas mal de tableaux d'INGRES. Je leur rends toujours visite quand j'y vais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Adrien Goetz   Mar 5 Aoû 2008 - 23:10

Madame B. a écrit:
Et bien évidemment le Louvre posséde pas mal de tableaux d'INGRES. Je leur rends toujours visite quand j'y vais.
oui mais le Louvre est un 'projet' à part Wink
pour celui-là on doit se prendre une semaine et faire tous les jours une partie Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Adrien Goetz   Mer 6 Aoû 2008 - 9:32

Dommage , vos commentaires me font tous envie ( j'aime trop l'image des vibrations sur la flaque d'eau Kenavo, je l'avais oubliée drunken ) et de plus j'aime bien les romans qui parlent de peinture,
...Mais ce type m'insupporte.

J'ai eu l'occasion de l'approcher et lui parler lors d'une rencontre et...je l'ai trouvé si imbu de sa personne que je n'ai plus aucune envie de le lire Suspect

(je m'en tiendrai donc aux avis de Sophie et Madame B!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adrien Goetz   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adrien Goetz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Adrien DE NOURRY x Marie DESVAULX (Pierre Desvaulx)
» Patronyme Exact de Suzanne LERME ( ex SACRE ) X GENTIL Adrien
» Algerine Adrien de Gerlache, transfert 1949 (WIP)
» Énigme 200 - La Chapelle dans le Rocher - Saint Adrien-Belbeuf
» GAUCHER, M. Adrien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: