Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Émile Nelligan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Émile Nelligan   Dim 14 Juin 2015 - 17:26

LE VAISSEAU D'OR

Ce fut un grand Vaisseau taillé dans l’or massif :
Ses mâts touchaient l’azur, sur des mers inconnues ;
La Cyprine d’amour, cheveux épars, chairs nues,
S’étalait à sa proue, au soleil excessif.

Mais il vint une nuit frapper le grand écueil
Dans l’Océan trompeur où chantait la Sirène,
Et le naufrage horrible inclina sa carène
Aux profondeurs du Gouffre, immuable cercueil.

Ce fut un Vaisseau d’Or, dont les flancs diaphanes
Révélaient des trésors que les marins profanes,
Dégoût, Haine et Névrose, entre eux ont disputés.

Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ?
Qu’est devenu mon cœur, navire déserté ?
Hélas ! Il a sombré dans l’abîme du Rêve !
[/font]
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Émile Nelligan   Dim 14 Juin 2015 - 18:01

Emile Neligan, j' y pense ! Meme si je raffole pas des alexandrins !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Émile Nelligan   Dim 14 Juin 2015 - 18:15

Belle découverte Ariadne! Merci. Je ne connaissais pas ce poète schizophrène. Je regarderai ce qu'il reste de ses écrits. Toute une vie en institution à une époque où il n'existait aucun traitement pour les aider, c'est triste, et j'espère qu'il a pu continuer à créer à l'hôpital même si ton introduction semble malheureusement indiquer que non.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Émile Nelligan   Dim 14 Juin 2015 - 22:31

j'ai récupéré la présentation et fusionné avec l'ancien fil. Wink

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Émile Nelligan   Lun 15 Juin 2015 - 2:34

Nelligan a plusieurs poèmes célèbres et une photo qui ne l'échappe pas... il y a actuellement une rumeur selon laquelle le critique et écrivain Louis Dantin est derrière l'oeuvre de Nelligan.

En relisant le fil, je vois que j'ai dit il y a deux ans que Nelligan était le poète le plus célèbre avec Gaston Miron. Disons que j'en avais omis un... Hector de Saint-Denys Garneau. À mon sens, Saint-Denys-Garneau est le plus accompli des trois, quoiqu'il est difficile de tasser Gaston Miron pour son travail de faire connaître la poésie québécoise.

Donc, oui, Nelligan en a écrit des beaux poèmes.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Émile Nelligan   Mar 16 Juin 2015 - 2:54

Mais Nelligan n'a pas écrit que de beaux poèmes. La beauté de ses oeuvre, c'est quand on se met à les lire, relire et à les analyser un mot à la fois, une majuscule à la fois. J'avais eu à analyser Le Vaisseau d'or dans mon cours de littérature québécoise et je suis tombée en amour avec son écriture !
Revenir en haut Aller en bas
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 31
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Émile Nelligan   Ven 14 Aoû 2015 - 19:11

Je découvre ce poète, grâce à toi JHB. Je me suis procuré ses poésies complètes que je déguste tranquillement et chronologiquement, ce qui me permet de découvrir son évolution.

J'aime son poème Le voyageur, qui me parle, tant pour les idées que les images.

Le voyageur - (A mon père)

Las d'avoir visité mondes, continents, villes,
Et vu de tout pays, ciel, palais, monuments,
Le voyageur enfin revient vers les charmilles
Et les vallons rieurs qu'aimaient ses premiers ans.

Alors sur les vieux bancs au sein des soirs tranquilles,
Sous les chênes vieillis, quelques bons paysans,
Graves, fumant la pipe, auprès de leurs familles
Ecoutaient les récits du docte aux cheveux blancs.

Le printemps refleurit. Le rossignol volage
Dans son palais rustique a de nouveau chanté,
Mais les bancs sont déserts car l'homme est en voyage.

On ne le revoit plus dans ses plaines natales.
Fantôme, il disparut dans la nuit, emporté
Par le souffle mortel des brises hivernales.


Nelligan utilise une forme classique, et s'est apparement beaucoup inspiré de la poésie française du XIXème.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Émile Nelligan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Émile Nelligan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le Havre - Avenue Emile-Dupont
» Les dents d'emile le crocrodile
» Le Cauchois.
» Guide du touriste en Normandie (1864).
» Mille et une nuits (Lustre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: