Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Chloe Hooper [Australie]

Aller en bas 
AuteurMessage
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Chloe Hooper [Australie] Empty
MessageSujet: Chloe Hooper [Australie]   Chloe Hooper [Australie] Icon_minitimeDim 6 Oct 2013 - 10:11

Chloe Hooper [Australie] Chloe10



Née en 1973 Chloe Hooper est une romancière et journaliste australienne. Son premier livre ‘A Child’s Book of True Crime (2002)’ lui vaut d’être dans la shortlist de l’Orange Prize. Il mêle bien des genres (historique, policier, jeunesse) et connait un vrai succès critique. Puis en 2008 paraît ‘Grand Homme’ un essai documentaire qui raconte la mort d’un homme aborigène alors qu’il était en garde à vue et qui dénonce le racisme dont les aborigènes sont victimes en Australie. (Sources : Wikipédia et Evene)

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Chloe Hooper [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Chloe Hooper [Australie]   Chloe Hooper [Australie] Icon_minitimeDim 6 Oct 2013 - 10:15

Les Fiançailles
The Engagement
Chloe Hooper
 
Chloe Hooper [Australie] Fianca10    Chloe Hooper [Australie] Engage10
Un livre à l’atmosphère bien singulière que celui-ci, entre roman gothique et film d’Hitchcock (Psychose) dans laquelle Chloe Hooper arrive à nous entraîner sans effort et sans procédé visible autre qu’une narration bien menée.
 
Liese Campbell est une architecte londonienne que la crise met au chômage, elle émigre alors en Australie où son oncle tient une agence immobilière à Melbourne. Elle devient alors agent immobilier et fait visiter appartements et maisons. C’est là qu’elle rencontre Alexandre Colquhoun, un riche acheteur potentiel.  Lors d’une de ses visites Liese s’offre à lui et en retour il la paie; ce jeu érotique continuera jusqu’à ce que Liese décide de quitter l’Australie. Alexandre l’invite alors à passer un week-end chez lui, dans sa propriété, en guise d’adieu.
 
C’est ce huis clos angoissant qui constitue les trois quarts du roman et pendant lequel nous nous demandons à plusieurs reprises si Liese la narratrice est vraiment digne de foi. Elle et Alexandre sont des personnages à la fois crédibles et invraisemblables mais Chloe Hooper parvient cependant à les rendre possibles dans un décor labyrinthique poussiéreux baigné de littérature anglaise (Walpole, Dickens ou Poe) et dans des ambiances irréelles où les consciences sont enfermées dans la délusion à divers degrés.
 
J’ai bien aimé ce roman bizarre qui vient de paraître en français et j’ai dans l’idée qu’il pourrait peut-être plaire à Aériale et même aussi à nezumi.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Chloe Hooper [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Chloe Hooper [Australie]   Chloe Hooper [Australie] Icon_minitimeDim 6 Oct 2013 - 10:30

en effet, ce genre de narration et d'univers devrait me plaire je pense! Je note donc...Merci pour la découverte!
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Chloe Hooper [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Chloe Hooper [Australie]   Chloe Hooper [Australie] Icon_minitimeDim 6 Oct 2013 - 11:11

Moi ça m'intrigue.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Chloe Hooper [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Chloe Hooper [Australie]   Chloe Hooper [Australie] Icon_minitimeDim 6 Oct 2013 - 11:55

Je vous mets un lien d'un de mes critiques préférés du Guardian : ICI

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Chloe Hooper [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Chloe Hooper [Australie]   Chloe Hooper [Australie] Icon_minitimeLun 4 Nov 2013 - 12:40

domreader a écrit:
Chloe Hooper [Australie] Fianca10  
 
J’ai bien aimé ce roman bizarre qui vient de paraître en français et j’ai dans l’idée qu’il pourrait peut-être plaire à Aériale et même aussi à nezumi.
 
Oh yes, tu as bien vu Domreader: Je me suis régalée!
 
Je re-résume en vitesse pour les paresseux qui ne liraient pas le début de page: Une jeune femme Liese, agent immobilier à Melbourne, rencontre un riche propriétaire, et s'offre à lui tout en lui faisant croire qu'elle est une prostituée. Un jeu de dupes s'installe alors entre eux jusqu'à ce que celle-ci, pensant rompre le pacte et quitter l'Australie, soit invitée par son "client" pour un week-end d'adieu dans son domaine perdu du bush.
 
Voilà un huis clos délicieusement angoissant, baignant dans un univers quasi irréel. Ca commence tranquille, on ne sait pas trop pourquoi Liese se vend ainsi à ce type un peu gauche et coincé, les dettes n'expliquent pas tout. On suppose qu'endosser le rôle d'une professionnelle lui permet plutôt de s'offrir un fantasme, qui va vite se retourner contre elle. Obligée de s'inventer un passé des plus glauques, excitant et effrayant à la fois Alexander, Liese finit par se dire qu'elle a assez joué mais c'est là que tout commence.
 
A mesure que le mythe se construit, le malaise croît et l'intrigue se brouille. La propriété ancestrale qui l'accueille a des allures menaçantes (d' autres femmes semblent y avoir laissé des traces, mais que sont elles devenues?) des lettres anonymes font jour, Alexander change et fait preuve d'une autorité soudaine. Tout devient oppressant, inquiétant. Sournoisement, le doute s'insinue (y compris chez le lecteur) et Liese ne sait plus que croire, ni qui elle est vraiment. La folie n'est pas loin.
 
Un thriller psychologique ambigü, une atmosphère bien lourde à la Hitchcock, des personnages complexes. Chloé Hooper manie le suspense avec brio, et perso j'en redemande!!!
 
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Chloe Hooper [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Chloe Hooper [Australie]   Chloe Hooper [Australie] Icon_minitimeLun 4 Nov 2013 - 14:38

Je suis contente qu'il t'aie plu. C'est drôle comme les personnages changent de registre au fil du livre, qui est fou ou pas là dedans ?

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Chloe Hooper [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Chloe Hooper [Australie]   Chloe Hooper [Australie] Icon_minitimeLun 4 Nov 2013 - 18:55

domreader a écrit:
Je suis contente qu'il t'aie plu. C'est drôle comme les personnages changent de registre au fil du livre, qui est fou ou pas là dedans ?
Complètement oui! Chloé Hooper nous balade comme elle veut, vient un moment où on ne sait plus du tout qui est fou et qui ne l'est pas, qui invente ou pas, on ne sait vraiment plus à qui se fier et j'ai beaucoup aimé ça (Un peu comme dans Esprit d'hiver de L. Kasischke que Maryvonne devrait commencer et qui est aussi excellent. Je te le conseille vraiment Dom, toi qui n'a pas accroché à Suspicious River)


domreader a écrit:
C’est ce huis clos angoissant qui constitue les trois quarts du roman et pendant lequel nous nous demandons à plusieurs reprises si Liese la narratrice est vraiment digne de foi. Elle et Alexandre sont des personnages à la fois crédibles et invraisemblables mais Chloe Hooper parvient cependant à les rendre possibles dans un décor labyrinthique poussiéreux baigné de littérature anglaise (Walpole, Dickens ou Poe) et dans des ambiances irréelles où les consciences sont enfermées dans la délusion à divers degrés.
Bien résumé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Chloe Hooper [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Chloe Hooper [Australie]   Chloe Hooper [Australie] Icon_minitimeLun 4 Nov 2013 - 20:01

Je l'ai justement noté la semaine dernière, j'ai encore plus hâte maintenant de le découvrir !

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Chloe Hooper [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Chloe Hooper [Australie]   Chloe Hooper [Australie] Icon_minitimeVen 8 Nov 2013 - 13:51

Trouvé ce commentaire sur le fil de la LC Australie/Nouvelle Zélande: ici

dalchmad a écrit:
Tout vient à point à qui sait attendre. Ayant enfin terminé ma lecture, je vous transmet donc mes impressions à chaud.

Pour information, la version française vient de sortir sous le titre:

Grand homme: Mort et vie à Palm Island

Chloe Hooper [Australie] A400

The Tall Man: Death and life on Palm Island de Chloe Hooper

Le lieu: Palm Island, une île non touristique du nord de l’Australie, dans l’état du Queensland, peuplée en majorité par des aborigènes.

L’histoire : Un aborigène de Palm Island est ramassé en état d’ivresse par le sergent Hurley et ramené au poste pour injures envers un policier. 1 heure plus tard, le prévenu décède dans sa cellule, victime de chocs très violents. Le sergent déclare que le prévenu a raté une marche et s’est blessé dans sa chute. Mais l’autopsie parle de coups violents ne pouvant résulter d’une chute.

Bref, en clair, nous sommes en présence d’une banale histoire de bavure policière, avec d’un coté le policier blanc, intègre, prêt à rendre service, mais parfois un peu violent quand on l’agresse, bien vu et soutenu par sa hiérarchie et ses collègues, et de l’autre, l’indigène alcoolique, qui bat sa femme quand il est saoul, qui ne connaît que la pêche, la chasse et les beuveries, soutenu par la communauté aborigène.

Malgré tous leurs efforts, les policiers ne peuvent pas étouffer l’affaire, et suite à une émeute aborigène réprimée très violemment, le policier modèle se retrouve en accusé au procès suivant l’affaire.

L’écrivain nous montre et nous explique dans son récit  la condition des aborigènes dans la société australienne, d’abord à l’arrivée des colons qui volent leur terres avec l’armée britannique, puis la déportation sur l’île de Palm Island des enfants aborigènes qui sont expédiés dans des orphelinat gérés par des religieux afin d’extirper en eux les gènes de la sauvagerie, et enfin, maintenant, comment la population en perte de repères, sans racines, s’est réfugiée dans l’alcoolisme, la violence et la misère, tout cela dans l’indifférence des australiens, avec le racisme des australiens du nord envers les aborigènes et l’ignorance des australiens du sud.

Ce fait divers est aussi l’occasion de montrer que petit à petit les mentalités changent, car même si le policier est acquitté à la fin du procès, la tenue même du procès est un succès pour la communauté aborigène, une première, même s’il s’est passé 3 ans entre la mort de la victime et la tenue du procès.

C’est donc un livre qui permet de mieux comprendre les rapports de la population australienne blanche et la population indigène des aborigènes. Il est toutefois un peu long par moment, il y a des répétitions et des redites, et la culture aborigène est expliquée d’une manière un peu sommaire pour ceux qui ne la connaisse pas un peu déjà.
le poche vient de sortir et se trouve dans ma PAL miammiam 

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Chloe Hooper [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Chloe Hooper [Australie]   Chloe Hooper [Australie] Icon_minitimeVen 28 Fév 2014 - 10:50

fiançailles

Il arrive parfois que l'on rencontre quelqu'un avec le sentiment de parler le même langage que lui, d'avoir les mêmes envies, les mêmes désirs, la même sexualité, de regarder dans la même direction. Et puis assez rapidement, la sensation s'étiole et on a face à soi un étranger mais l'autre continue à penser que tout va bien, que les regards sont toujours fixés dans la même direction et il est parfois bien difficile de lui faire comprendre que les choses ont changé et que l'idylle est morte.

C'est un peu ce qui arrive à Liese en rencontrant Alexander, avec en supplément l'inventivité du jeu : elle se fait passer pour une prostituée et il n'hésite pas à la payer. Alors elle lui raconte des histoires, des histoires de clients, des fantasmes, des folies et il écoute ses histoires et lui aussi commence à s'inventer une vie, une vie avec elle, avec elle qu'il faut sauver… Mais qui manipule l'autre dans cette histoire, qui est lucide, qui croire ??
C'est tout le plaisir de la lecture, de voir les personnages évoluer au fil du roman et se transformer. De soupçonneux, le lecteur devient terriblement méfiant et finit par ne plus croire personne et s'attendre au pire !

Chloé Hooper sait mener son histoire pour instiller le doute dans l'esprit du lecteur et lui dévoiler à quel point la littérature est un jeu, un leurre et un fantasme.

Deux petits bémols : le style de Hooper est assez transparent et puisque Aeriale a fait le lien avec Esprit d'hiver de Kasischke, je dirais que ce dernier est plus fort, plus puissant parce que l'écriture de Kasischke est bien plus travaillée (en particulier dans les rapports passé-présent et les dialogues), elle arrive ainsi à mettre en place une atmosphère vraiment oppressante que ne fait qu'effleurer Hooper. Dans un sens, Hooper inquiète, là où Kasischke terrifie.

Deuxième bémol : j'aurais aimé que Liese soit un peu plus vive dans ses réactions, qu'elle s'oppose, qu'elle enrage mais elle semble tétanisée par l'emprise d'Alexander et il faut aussi comprendre que cette histoire l'oblige à se poser beaucoup de questions sur elle-même et sur l'image qu'elle a d'elle-même (elle est finalement plutôt fragile dans sa construction pour une architecte d'intérieur).

Et troisième bémol (et oui, pourquoi pas ?) : je trouve que Hooper n'a pas su exploiter suffisamment certains des détails qu'elle raconte (pourquoi la Norvège ? Pourquoi tant insister sur la maigreur et la grandeur d'Alexander si ces caractères physiques n'ont pas d'incidences ? Pourquoi la scène de vêlage semble arriver et s'achever si brutalement ?)…


Mais ces petites réticences n'enlèvent rien au plaisir d'une lecture invasive et troublante, qui donne en plus une certaine idée du bush et de ses charmants habitants  diablotin 

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Chloe Hooper [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Chloe Hooper [Australie]   Chloe Hooper [Australie] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Chloe Hooper [Australie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vivre en Australie
» Les boxes disponibles à l'étranger
» SARAH BLASCO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: