Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ogawa Ito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Ogawa Ito   Lun 7 Oct 2013 - 10:25



Née en 1973, Ogawa Ito est l’auteur de livres pour enfants et écrit des chansons pour le groupe de musique Fairlife. Le restaurant de l’amour retrouvé, son premier roman, est un bestseller au Japon et a été adapté au cinéma en 2010 par la réalisatrice Mai Tominaga.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ogawa Ito   Lun 7 Oct 2013 - 11:36

aah, alors, bouse intersidérale, roman "mignon" ou belle découverte ? Le suspense demeure....Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Ogawa Ito   Lun 7 Oct 2013 - 18:37



Le restaurant de l'amour retrouvé
Citation :
Une jeune femme de vingt-cinq ans perd la voix à la suite d'un chagrin d'amour, revient malgré elle chez sa mère, figure fantasque vivant avec un cochon apprivoisé, et découvre ses dons insoupçonnés dans l'art de rendre les gens heureux en cuisinant pour eux des plats médités et préparés comme une prière.
La meilleure recette pour combattre les coups de bambou de l'existence, la dépression et le désespoir des jours ? La cuisine, bien sûr. La faire ou la déguster, c'est selon, mais rien de tel pour retrouver son appétit. Ogawa Ito, qui n'a absolument rien à voir avec Ogawa Yôko, a concocté avec Le restaurant de l'amour retrouvé un véritable Feel good Book auquel il ne manque aucun ingrédient. Un avertissement tout de même : si l'on est allergique aux longues descriptions culinaires, il vaut mieux s'abstenir d'autant que certains aliments sont totalement inconnus en nos contrées. A part ça ? Le roman, qui ne brille certainement pas par son style, se dévore tranquillement, les bons sentiments se dissolvant dans un marmite narrative moins roborative que répétitive. A part une bifurcation surprenante dans le dernier tiers du livre quand les relations mère/fille deviennent le thème majeur. Ce livre est tout à fait mignon (comme le filet du même nom), il se lit sans faim et se digère tout aussi aisément. De là à dire qu'on est repu, non ! Un petit en-cas ma foi pas désagréable avant de passer à une nourriture plus consistante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ogawa Ito   Lun 7 Oct 2013 - 19:16

Merci Traversay !
J'attendrai de la trouver en bibli, je pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ogawa Ito   Lun 7 Oct 2013 - 19:25

Oui, merci Traversay, ça me rassure un peu. rire 
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Ogawa Ito   Lun 7 Oct 2013 - 23:45

Un peu seulement, nezumi ? dentsblanches 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Ogawa Ito   Mar 8 Oct 2013 - 8:06

Il y a quelque temps j'ai failli succomber......j'ai bien fait d'écouter la petite voix de ma raison.
Comme eXpie, si je le croise en biblio, il fera l'affaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ogawa Ito   Mar 8 Oct 2013 - 15:02

traversay a écrit:
Un peu seulement, nezumi ? dentsblanches 
Ben oui, j'aurais été très rassurée si tu avais dit "Je te garantis, nezumi, que c'est un très bon investissement de 20 € que nous avons fait là que et que nous avons eu raison d'acquérir illico le grand format, sans attendre qu'il paraisse en poche, ou l'emprunter en médiathèque, car il est absolument exceptionnel".
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 29
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Ogawa Ito   Mar 8 Oct 2013 - 19:51

nezumi a écrit:
Ben oui, j'aurais été très rassurée si tu avais dit "Je te garantis, nezumi, que c'est un très bon investissement de 20 € que nous avons fait là que et que nous avons eu raison d'acquérir illico le grand format, sans attendre qu'il paraisse en poche, ou l'emprunter en médiathèque, car il est absolument exceptionnel".
Ça valait le coup de l'acheter en grand format rien que pour la couverture. Dans le pire des cas, tu pourras en faire un élément de déco.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ogawa Ito   Dim 19 Jan 2014 - 19:01

traversay a écrit:


Le restaurant de l'amour retrouvé
Citation :
Une jeune femme de vingt-cinq ans perd la voix à la suite d'un chagrin d'amour, revient malgré elle chez sa mère, figure fantasque vivant avec un cochon apprivoisé, et découvre ses dons insoupçonnés dans l'art de rendre les gens heureux en cuisinant pour eux des plats médités et préparés comme une prière.
La meilleure recette pour combattre les coups de bambou de l'existence, la dépression et le désespoir des jours ? La cuisine, bien sûr. La faire ou la déguster, c'est selon, mais rien de tel pour retrouver son appétit. Ogawa Ito, qui n'a absolument rien à voir avec Ogawa Yôko, a concocté avec Le restaurant de l'amour retrouvé un véritable Feel good Book auquel il ne manque aucun ingrédient. Un avertissement tout de même : si l'on est allergique aux longues descriptions culinaires, il vaut mieux s'abstenir d'autant que certains aliments sont totalement inconnus en nos contrées. A part ça ? Le roman, qui ne brille certainement pas par son style, se dévore tranquillement, les bons sentiments se dissolvant dans un marmite narrative moins roborative que répétitive. A part une bifurcation surprenante dans le dernier tiers du livre quand les relations mère/fille deviennent le thème majeur. Ce livre est tout à fait mignon (comme le filet du même nom), il se lit sans faim et se digère tout aussi aisément. De là à dire qu'on est repu, non ! Un petit en-cas ma foi pas désagréable avant de passer à une nourriture plus consistante.

Je n'avais pas donné mon avis...hé bien cette lecture fut une bien bonne suprise. Et c'est bien mieux qu'un simple feel good book, attention aux idées préconcues que la 4e de couverture et le succès phénoménal du livre au Japon peuvent susciter.
Bien sûr il y a des descriptions de nourriture, comment faire autrement dans une histoire où à travers sa préparation et sa dégustation s'expriment les sentiments ?
Oui, il y a des sentiments, pas forcément bons d'ailleurs car il y a pas mal de souffrance et de rancoeur refoulées, mais des sentiments rendant ce roman véritablement touchant. Un style simple mais non simpliste, qui nous rappelle qu'Ogawa Ito écrit pour la jeunesse et son roman pourrait être un de ces albums pour enfants* japonais dont la beauté et la poésie des illustrations nous charment. J'ai ressenti surtout cela quand elle décrit, au fil des saisons, la nature du coin de campagne reculé où s'est réfugiée son héroïne.
Enfin, il est bien japonais ce roman, dans la spiritualité bouddhiste qu'il véhicule (et dont à nouveau la 4e de couv donne une idée new-age simpliste) et aussi dans la loufoquerie de la galerie de personnages. Sans oublier qu'il y a dedans un Papy Hibou qui ulule toutes les nuits douze fois à minuit!

* les Japonais sont des maîtres dans ce domaine (aussi) !


Dernière édition par nezumi le Dim 19 Jan 2014 - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ogawa Ito   Dim 19 Jan 2014 - 19:41

nezumi a écrit:
Et c'est bien mieux qu'un simple feel good book, attention aux idées préconcues que la 4e de couverture et le succès phénoménal du livre au Japon peuvent susciter.
C'est ça qui me faisait un peu peur... J'ai déjà donné avec des auteurs aussi mauvais que Katayama Kyoichi (fil ici - à éviter, donc) et Ichikawa Takuji (fil ici ; attention : son livre "Je reviendrai avec la pluie" est sorti en poche il y a peu de temps. A éviter de toute urgence ! Et, atttention, ce qui semble être une autre daube cosmique de l'auteur sort le mois prochain, avec un titre "alla Marc Levy" qui ne trompe pas : "Dis-lui que je l'attends"  rire  ).

Je note que Ogawa Ito ne boxe pas dans la même catégorie (déjà, j'aime bien son nom de famille).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ogawa Ito   Dim 19 Jan 2014 - 19:53

eXPie a écrit:
Et, atttention, ce qui semble être une autre daube cosmique de l'auteur sort le mois prochain, avec un titre "alla Marc Levy" qui ne trompe pas : "Dis-lui que je l'attends"  rire  ).

oulà, en effet, plus Marcleviesque on ne fait pas. rire Mais peut-être que le titre en japonais est moins bébête et que l'éditeur en a ajouté une couche pour attirer les fans de Mark Levy ?

Pour revenir à Ogawa Ito, son succès s'explique peut-être tout simplement parce que son livre est bon, ça arrive aussi !  sourire
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 29
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Ogawa Ito   Dim 19 Jan 2014 - 20:28

eXPie a écrit:
Et, atttention, ce qui semble être une autre daube cosmique de l'auteur

Il faut tellement faire attention que tu mets trois T au lieu de deux.  rire 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ogawa Ito   Dim 19 Jan 2014 - 20:39

nezumi a écrit:
Pour revenir à Ogawa Ito, son succès s'explique peut-être tout simplement parce que son livre est bon, ça arrive aussi !  sourire
C'est vrai, et c'est tant mieux !

Heyoka a écrit:
Il faut tellement faire attention que tu mets trois T au lieu de deux.  rire 
Oui, c'était fait exprès. J'avais failli en mettre quatre, mais après une assez longue réflexion, j'ai pensé que trois, ça serait bien !  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ogawa Ito   Dim 19 Jan 2014 - 21:21

Oui, ça fait roulement de tambour. rire 

C'est sûr que vu le contexte, ce ne ne pouvait pas être les 3 T de Télérama!  dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ogawa Ito   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ogawa Ito
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» YOKO OGAWA "La Marche de Mina"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: