Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 [BD] Fred

Aller en bas 
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Fred Empty
MessageSujet: [BD] Fred   [BD] Fred Icon_minitimeLun 7 Oct 2013 - 11:58

Fred (1931-2013)


[BD] Fred Fred-m10

Biographie :
Citation :
Fred, de son vrai nom Frédéric Othon Théodore Aristidès (né le 5 mars 1931 à Paris et mort le 2 avril 2013 à Paris, est un auteur de bande dessinée français. Ses œuvres les plus connues sont Le Petit Cirque, L'Histoire du corbac aux baskets et la série Philémon. Grand prix de la ville d'Angoulême en 1980 et Alph'Art du meilleur album en 1994, il fait partie des rares auteurs à avoir obtenu ces deux hautes distinctions de la bande dessinée francophone.
Bibliographie


Citation :
   Philémon, Dargaud :

   Le Naufragé du « A », 1972.
   Le Piano sauvage, 1973.
   Le Château suspendu, 1973.
   Le Voyage de l'incrédule, 1974.
   Simbabbad de Batbad, 1974.
   L'Île des brigadiers, 1975.
   À l'heure du second « T », 1975.
   L'Arche du « A », 1976.
   L'Âne en atoll, 1977.
   La Mémémoire, 1977.
   Avant la lettre, 1978. En 1987, cet album est devenu le premier de la série, et les précédents ont été décalés d'un rang.
   Le Chat à neuf queues, 1978.
   Le Secret de Félicien, 1981.
   L'Enfer des épouvantails, 1983.
   Le Diable du peintre, 1987.
   Le Train où vont les choses, 2013.

   Le Fond de l'air est frais, Dargaud, 1973.
   Timoléon (scénario), avec Alexis (dessin), Dargaud, coll. « Histoires fantastiques » :

   Time is money, 1973.
   Quatre Pas dans l'avenir, 1975.
   Joseph le borgne, 1975.

   Le Petit cirque, Dargaud, coll. « Histoires fantastiques », 1973.
   Hum, Dargaud, 1974.
   Ça va, ça vient, Dargaud, 1977.
   Y a plus de saisons, Dargaud, 1978.
   Le Manu Manu et autres histoires naturelles et sociales, Dargaud, 1979.
   Cythère, l'apprentie sorcière, GP, coll. « Rouge et Or », 1980.
   Magic Palace Hôtel, auto-édition, 1980.
   Parade, auto-édition, 1982.
   Manège, Futuropolis, 1983.
   La Magique Lanterne magique, Imagerie Pellerin, coll. « Images d'Épinal », 1983.
   Le Journal de Jules Renard lu par Fred, d'après Jules Renard, Flammarion, coll. « Roman BD », 1988.
   L'Histoire du corbac aux baskets, 1993. Prix du meilleur album du festival d'Angoulême 1994.
   L'Histoire du conteur électrique, Dargaud, 1995.
   Le Noir, la Couleur et Lavis, Dargaud, 1997. Recueil de dessins humoristiques.
   L'Histoire de la dernière image, Dargaud, 1999.
   Fredissimo. Le Meilleur de Fred (ou presque). L'Album du millénaire, Dargaud, 2000.
Source

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Fred Empty
MessageSujet: Re: [BD] Fred   [BD] Fred Icon_minitimeLun 7 Oct 2013 - 12:01

L’histoire du conteur électrique (1995)


[BD] Fred Previe11

Lorsque le compteur électrique s’éteint, le conteur lunaire s’allume…
L’histoire est aussi simple que ça et nos aïeux, qu’on imagine rassemblés en veillées nocturnes sous un ciel lunaire, la connaissent déjà. La télévision n’est qu’un pauvre succédané des nuits qu’elle illumine.


C’est donc ça que nous raconte Fred ? Des histoires qui sentent le romantisme vieillot nourri aux clichés d’un clair de Lune ? On pourrait le craindre si l’histoire du conteur électrique n’était pas, en fait, une histoire dirigée contre l’hégémonie télévisuelle du compteur électrique et pour la rêverie gratuite.


Avec un sens de la caricature subtil et mordant, Fred introduit ses planches en faisant surgir l’exécrable Président, maître-gouverneur des chaînes télévisées du monde entier. C’est un mauvais jour pour lui –quiconque osera d’ailleurs le saluer d’un « bonjour » se souviendra du soufflet dont il écopera pour sa punition- car les chiffres de l’audimat ne cessent de s’effondrer. Incompréhensible puisque les programmeurs s’évertuent pourtant à concocter des programmes de plus en plus médiocres pour la déchéance de leurs spectateurs.


[BD] Fred Lune10

A en devenir dingue ! Puisque tout devient sans cesse plus naze, comment se fait-il que le public ne s’amoncelle pas en masse devant son écran ? Les conseillers du Président n’osent tout d’abord pas le dire et puis, forcés d’avouer, ils chuchotent, sur le ton de l’hypothèse vague : les gens préfèrent regarder la Lune plutôt que la télévision.


Aux sources de cet engouement excentrique ne pouvait se trouver qu’un reclus de la société. Monsieur Mousse, après avoir été envoyé dans une chambre de bonne sous les toits, sans électricité ni distraction autre que la lucarne surplombant son lit, a découvert avec délice les charmes des contes lunaires. Monsieur le Président se laissera-t-il charmer à son tour ?


[BD] Fred Lune_210

Un marginal et sa poésie s’opposent à un homme d’affaires sans vergogne, qui a poussé la télévision au pinacle des valeurs du monde moderne. On frissonne : allons-nous succomber au péché du stéréotype ? Un peu, certes, mais assez peu pour que cela reste bon. Le plaisir naît de la douce revanche qui s’effectue sur la domination des valeurs commerciales au profit de la rêverie gratuite et sans ambition. Le cynisme ridicule du Président nous fera rire davantage que les élucubrations oniriques d’un Monsieur Mousse à la mélancolie indomptable.


L’histoire du conteur électrique est une jolie histoire que la Lune elle-même aurait pu raconter et qui, comme ses récits, s’imprègne si délicatement dans les esprits qu’elle risque à tout instant de se faire éjecter par la fulgurance du Bigdil. A moins que le compteur électrique ne soit en rade…


[BD] Fred Lune_110

Citation :

- Je vous ai préparé une soupe aux étoiles, ce soir.
- Une soupe aux étoiles ?
- Oui. J’ai trouvé des pâtes en forme d’étoiles. Ça vous changera un peu de la soupe aux choux.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

[BD] Fred Empty
MessageSujet: Re: [BD] Fred   [BD] Fred Icon_minitimeLun 7 Oct 2013 - 12:52

Grand amateur du monde du A, merci pour cet éclairage qui cible d'autres univers de Fred.
Univers qui me sont inconnus et que je veux découvrir sans tarder...

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Fred Empty
MessageSujet: Re: [BD] Fred   [BD] Fred Icon_minitimeMer 9 Oct 2013 - 14:39

J'avais quant à moi envie de lire la série Philémon...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Fred Empty
MessageSujet: Re: [BD] Fred   [BD] Fred Icon_minitimeMer 20 Aoû 2014 - 10:34

L’histoire du Corbac aux baskets (1993) de Fred


[BD] Fred Couv10

L’histoire de Monsieur Corbaco-Basket, le corbac aux baskets, rappelle un peu l’histoire de l’homme qui se prenait pour un grain de blé :


« Un homme qui se prend pour un grain de blé est emmené dans un hôpital psychiatrique où les médecins font de leur mieux pour le convaincre qu’il est un être humain ; pourtant, lorsqu’il est guéri (convaincu d’être un humain et non un grain de blé), et qu’on l’autorise à quitter l’établissement, il revient aussitôt, tremblant et terrorisé. L’homme craint d’être dévoré, car il y a un poulet devant la porte. « Mon cher ami, lui dit son docteur, vous savez très bien que vous n’êtes pas un grain de blé mais un homme. » « Bien sûr que je le sais, répond le patient, mais le poulet le sait-il ? »
(rapporté par Slajov Zizek)


Mais ce ne sont pas les seules références qui animent cette bande dessinée… Un matin, en se réveillant, Corbaco se découvre métamorphosé en volatile… seules subsistent de son ancienne existence ses baskets. En s’intégrant à la foule, il se fait rejeter aussi bien par les êtres humains, qui ne voient que ses plumes, que par les corbeaux, qui ne voient que ses baskets. Conspué pour sa différence, Corbaco se rend chez un psychiatre, lui-même atteint de névroses diverses le ramenant à un stade oral problématique. En se racontant, Corbaco se soulage et son mal semble disparaître mais comme on dit : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». En quoi se transforme donc le mal de Corbaco ? Redevenu simple Homo-Basketo, il se croit épargné par la différence paralysante mais découvre que ce concept est aussi absurde que les mythologies individuelles que chacun se raconte…


Cette Histoire du Corbac aux baskets est le premier album réalisé par Fred au sortir d’une longue crise dépressionnaire. C’est cruel, drôle et déstabilisant.



[BD] Fred Visite10

Citation :
-J’ai la désagréable impression que vous me prenez pour un vrai corbeau, Monsieur Verle-Corbo.
-Pas du tout, Monsieur Corbaco-Basket, pas du tout ! Mais avouez tout de même que, à cause de vos baskets, les apparences sont déroutantes.


[BD] Fred Ecrit10

Citation :
_ Bah ! J'y suis habitué, c'est mon bureau. Je l'avais déjà quand j'étais petit... tout petit... petit... petit... petit...
_ Ça n'a pas beaucoup changé...
_ ... Un enfant... Eh oui... je n'étais alors qu'un enfant... Que dis-je, un enfant ? Un bébé, oui ! Un petit bébé ! ... Et qui prenait déjà ses bouillies sur cette chaise... Il faut toujours remonter à l'enfance... toujours... Aujourd'hui je prends mes notes sur la même chaise... mais je continue aussi à y prendre mes bouillies. Cette chaise est devenue mon bureau alimentaire... ... À propos, c'est quatre cents francs la consultation…


[BD] Fred Blabla10

Citation :
La foule en a crucifié d’autres avant vous, des fantaisistes… avec ou sans baskets. Et moi, comme Ponce Pilate, Monsieur Corbackobasket : j’écoute la foule ! Pour le bien de la société.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

[BD] Fred Empty
MessageSujet: Re: [BD] Fred   [BD] Fred Icon_minitimeMer 20 Aoû 2014 - 16:08

Merci pour Fred, Coli ! C' était un enchanteur, et qui faisait partie de la bande à Pilote puis à
Hara Kiri.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Fred Empty
MessageSujet: Re: [BD] Fred   [BD] Fred Icon_minitimeVen 22 Aoû 2014 - 15:52

Enchanteur... c'est le mot... vraiment à part dan le monde de la bédé... et bien besoin de ce genre de bédé en particulier, en ce moment  drunken 

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Fred Empty
MessageSujet: Re: [BD] Fred   [BD] Fred Icon_minitimeMar 21 Oct 2014 - 20:44

Philémon – Tome 1 : Avant la lettre (1978)


[BD] Fred Couval10

Entrée en scène fracassante de Philémon. En un lancer de camembert, nous sommes prévenus : Philémon se joue de la poésie et du langage avec la même effronterie innocente qui lui permet de battre la campagne pendant que les hommes tristes, autour de lui, rouspètent et s’usent à la tâche. Mais à force de crier au loup…


Un jour, Philémon aperçoit un crocodile dans la campagne. Les vieux du village le renvoient à ses pâturages en quelques rires bien goulus. Plus tard, c’est la route d’un clown qu’il croise. Allons, bon, Philémon commence à provoquer l’exaspération de tous. Puisque les hommes ne croient en rien, c’est avec son âne Anatole que Philémon va assouvir son insatiable curiosité et chercher à comprendre le lieu d’extraction de tous ces personnages de cirque. En réalité, Philémon va ouvrir la boîte de Pandore et permettre aux êtres fantastiques qu’abritent les arbres de la forêt de se répandre dans le village. Jusqu’où se propagera l’épidémie hypnotique ?


L’histoire simple et enchanteresse ne se contente pas de charmer notre branche onirique. N’y aurait-il pas un peu de révolution douce dans cet envahissement progressif du rêve dans la réalité ?


[BD] Fred All210

"On dit bête comme un homme mais pour une fois, ils ont compris…"


[BD] Fred All110

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Fred Empty
MessageSujet: Re: [BD] Fred   [BD] Fred Icon_minitimeDim 26 Oct 2014 - 20:58

Philémon – Par le petit bout de la lorgnette (1966)


[BD] Fred Couvbl10

Nouvelle règle du jeu : à partir d’aujourd’hui, la taille des objets qui entourent Philémon ne dépend plus que des lubies de l’oncle Félicien. Celui-ci a en effet hérité d’une lorgnette magique qui lui donne la possibilité d’agrandir ou de diminuer à volonté la taille des êtres et des choses qu’elle lui permet d’observer. Ce n’est pas Philémon qui va refuser pareil amusement. Et pourtant… lorsque l’oncle Félicien ne maîtrise plus son temps d’exposition et qu’il fait se muer les êtres du minuscule au gigantesque, la distraction engendre un chaos qui perd de son attractivité. Philémon lui-même en paie les conséquences : évoluant de la taille d’un Schtroumpf à celle Gargantua, il ne retrouve plus ses repères sur Terre et le danger prend des formes insoupçonnées.

L’idée est exploitée astucieusement jusqu’à ce qu’il n’en reste plus que des miettes. Variation légère et amusante quoiqu’un peu inoffensive.


[BD] Fred Bl10

"Lorsque j’ai hérité de ta tante, je me suis aperçu que tout ce qu’on regardait avec cette lorgnette prenait réellement la taille que l’on voyait. Pour agrandir quelque chose, il suffit de regarder cette chose avec la lorgnette… Pour la réduire, il faut simplement regarder par l’autre bout ! Pfouff !... Pfouff !... C’est comme ça que j’ai réduit mon troupeau, pfouff !...et agrandi…pfouff !...mon…pffff…coucou… Ne bouge plus maintenant, je vais te faire reprendre ta taille normale !"

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




[BD] Fred Empty
MessageSujet: Re: [BD] Fred   [BD] Fred Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[BD] Fred
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fred Vargas, affaire Battisti
» Fred Veïsse est...
» FRED VARGAS
» Fred Vargas
» Le Colonel Fred Geille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Les Bédés et mangas-
Sauter vers: