Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 José Lenzini [Algérie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: José Lenzini [Algérie]   Mer 30 Oct 2013 - 11:54



José Lenzini est un journaliste français.
Né à Sétif (Algérie) en 1943, José Lenzini est resté très attaché à son pays de naissance et y revient très régulièrement pour donner des conférences ou retrouver ses amis de Kouba, où il a passé son adolescence et sa jeunesse. Habitant actuellement au Broussan (Évenos) un petit village du sud de la France, il consacre la majeure partie de son temps à l’écriture.
Source : Wikipédia



_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: José Lenzini [Algérie]   Mer 30 Oct 2013 - 11:55


Les Derniers Jours de la vie d’Albert Camus
Citation :
Présentation de l’éditeur
Le 3 janvier 1960, Albert Camus quitte sa maison de Lourmarin pour rejoindre la capitale. Alors qu'il avait décidé de prendre le train, son éditeur Michel Gallimard réussit à le convaincre de faire la route en voiture. Ce voyage est pénible pour Camus, qui a des difficultés à écrire et se demande s'il sera jamais capable de mener à terme Le Premier Homme. Célèbre, riche, en pleine force de l'âge (quarante-sept ans), il devrait être comblé. Mais il est préoccupé par la guerre d'Algérie, dont il ne voit pas l'issue. Très marqué par la polémique qui a suivi la publication de L'Homme révolté et le prix Nobel de littérature, il doute, au point de vouloir abandonner l'écriture. Au cours du voyage, Albert Camus renoue avec les souvenirs de sa vie, notamment à Alger. Jusqu'au moment où, dans une ligne droite, la voiture de Gallimard quitte la route. Camus est tué sur le coup. Dans sa sacoche, on retrouve le manuscrit inachevé du Premier Homme, un horoscope lui prédisant de belles créations, quelques photos, et un billet de train inutilisé.
J’ai lu ce livre lors de sa sortie. À ce moment cela faisait longtemps que j’avais lu mon dernier Camus et surtout je n’avais pas beaucoup d’informations sur sa biographie.

Après avoir lu la BD Camus, Entre justice et mère, j’avais envie de reprendre ce livre qui décrit du point de vue de Camus ses derniers jours.
Lenzini est vraiment un grand connaisseur de son œuvre et de sa vie et arrive dans ce récit de faire partager ces heures en même temps qu’on refait un peu sa biographie – il a tout simplement fait extrait de plusieurs phrases de ses livres pour les lui donner en pensée lors de son trajet en voiture à côté de Michel Gallimard.

Un très beau texte qui donne envie de découvrir/poursuivre dans les lectures de Camus.

Citation :
Silence de la maison, sous les pas traînés de cette femme à laquelle il avait voulu offrir chaque mot comme une perle d’eau dans le désert du verbe.
A noter que ce livre est paru au début de l'année en poche.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: José Lenzini [Algérie]   Mer 30 Oct 2013 - 11:55

Mise en image par Laurent Gnoni


Camus, Entre justice et mère
Citation :
Présentation de l’éditeur
Ce roman graphique de plus de 100 pages retrace la vie d’Albert Camus qui demeure, plus de 50 ans après sa mort, l’un des écrivains français les plus populaires et les plus étudiés.De sa naissance en Algérie, de son enfance dans un quartier populaire d’Alger, de sa carrière d’écrivain et ses multiples engagements littéraires et politiques, notamment en faveur des indépendantistes algériens et des anti franquistes, jusqu’à l’obtention du prix Nobel en 1957 et son décès en 1960 sur une route de l’Yonne, cette magni?que biographie permet de découvrir la face humaine de Camus, ses fragilités, ses doutes… à travers le regard de sa mère.Un roman graphique de référence écrit par un camusien renommé, José Lenzini, auteur des Derniers jours de la vie d’Albert Camus (Actes Sud) et de Camus et l’Algérie (Edisud), mis en image par Laurent Gnoni (Bye-bye Love avec Serge Le Tendre).
Je ne vais pas ouvrir un fil en section BD, ni pour l’auteur ni pour l’illustrateur, mais puisque j’ai relu un livre de Lenzini, autant ajouter un petit commentaire sur ce fil.

Même pour ceux qui n’adhèrent pas trop à la BD, je dirais que ce livre pourrait les convaincre de faire un pas dans ce domaine. Beaucoup plus de texte que d’habitude dans une BD.
Lenzini fait un scénario qui regroupe les moments les plus importants dans la vie d’Albert Camus, et les images de Laurent Gnoni donnent une vie à ces mots. Extraordinaire. Très belle réussite de ce genre et le tout donne une furieuse envie de se mettre à lire encore plus de Camus !

Malheureusement je n'ai pas trouvé une seule image sur la toile pour illustrer les planches de ce livre.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: José Lenzini [Algérie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
José Lenzini [Algérie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne
» Archives catholiques d'Algérie en métropole, La localisation
» Réaction à l'Éditorial de Mme Josée Boileau...
» photo algérie.
» Enrico Macias en Algérie?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature africaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: