Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ – GeForce RTX™ 4050
749.99 € 1099.99 €
Voir le deal

 

 Jérôme Bonnell

Aller en bas 
+3
kenavo
Marko
traversay
7 participants
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Jérôme Bonnell Empty
MessageSujet: Re: Jérôme Bonnell   Jérôme Bonnell EmptyMer 13 Jan 2010 - 22:40

Jérôme Bonnell 19208784

La dame de trèfle de Jérôme Bonnell

Citation :
Aurélien et Argine n'ont jamais réussi à se quitter. Frère et soeur, ils vivent ensemble depuis toujours. Aurélien arrondit secrètement leurs fins de mois en fourguant du métal volé. Argine n'y voit que du feu. Une nuit, survient Simon, complice d'Aurélien. Traqué par la police, il réclame de l'argent et se révèle vite menaçant. Pour Aurélien c'est l'engrenage. Ou la rencontre avec sa propre violence.

Jérôme Bonnell n'occupe pas (encore) la place qu'il mériterait dans le paysage cinématographique français. Il est vrai qu'il n'a que 32 ans et que ses trois premiers films (Le chignon d'Olga, Les yeux clairs et J'attends quelqu'un) n'ont hélas pas drainé les foules. Son cinéma, délicat et cassable, est plus de l'ordre du chuchotement que du cri. C'est ce qui en fait le prix et, malgré son intrigue de polar, La dame de trèfle ne change pas la donne. Au contraire, cette nouvelle dramatisation, avec ses ambiances nocturnes et les paysages plats de Beauce, renforce l'impact psychologique d'un film dont le vrai sujet est la relation très trouble entre un frère et une soeur. Il y a tout au long de La dame de trèfle comme une inquiétude sourde qui tient le film par les pieds et l'empêche de vaciller (pour en revenir au côté fragile des oeuvres précédentes de Bonnell). Le cinéaste est aussi un excellent directeur d'acteurs, dont on peut quasiment sentir les palpitations de coeur. Plus qu'à Florence Loiret Caille, parfois à la limite, les éloges devraient pleuvoir sur Malik Zidi (le valet de pique ?), dont le jeu subtil passe davantage par le regard que par les mots. Si on veut bien lui donner des rôles à sa mesure, il peut monter très haut, ce garçon.

Jérôme Bonnell 19215819
Quand la dame de trèfle se tient à carreau.
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Jérôme Bonnell Empty
MessageSujet: Jérôme Bonnell   Jérôme Bonnell EmptyLun 25 Jan 2010 - 22:15

traversay a écrit:
Jérôme Bonnell 19208784

La dame de trèfle de Jérôme Bonnell

Citation :
Aurélien et Argine n'ont jamais réussi à se quitter. Frère et soeur, ils vivent ensemble depuis toujours. Aurélien arrondit secrètement leurs fins de mois en fourguant du métal volé. Argine n'y voit que du feu. Une nuit, survient Simon, complice d'Aurélien. Traqué par la police, il réclame de l'argent et se révèle vite menaçant. Pour Aurélien c'est l'engrenage. Ou la rencontre avec sa propre violence.

Jérôme Bonnell n'occupe pas (encore) la place qu'il mériterait dans le paysage cinématographique français. Il est vrai qu'il n'a que 32 ans et que ses trois premiers films (Le chignon d'Olga, Les yeux clairs et J'attends quelqu'un) n'ont hélas pas drainé les foules. Son cinéma, délicat et cassable, est plus de l'ordre du chuchotement que du cri. C'est ce qui en fait le prix et, malgré son intrigue de polar, La dame de trèfle ne change pas la donne. Au contraire, cette nouvelle dramatisation, avec ses ambiances nocturnes et les paysages plats de Beauce, renforce l'impact psychologique d'un film dont le vrai sujet est la relation très trouble entre un frère et une soeur. Il y a tout au long de La dame de trèfle comme une inquiétude sourde qui tient le film par les pieds et l'empêche de vaciller (pour en revenir au côté fragile des oeuvres précédentes de Bonnell). Le cinéaste est aussi un excellent directeur d'acteurs, dont on peut quasiment sentir les palpitations de coeur. Plus qu'à Florence Loiret Caille, parfois à la limite, les éloges devraient pleuvoir sur Malik Zidi (le valet de pique ?), dont le jeu subtil passe davantage par le regard que par les mots. Si on veut bien lui donner des rôles à sa mesure, il peut monter très haut, ce garçon.

Je partage ton intérêt pour ce film qui est réalisé avec de petits moyens mais avec une tension croissante. J'ai pensé aux frère Dardenne pour le réalisme social, la fébrilité et l'enjeu moral de l'histoire. Bonnell n'a pas leur puissance de mise en scène mais il apporte une petite touche singulière et troublante. J'ai failli décrocher au milieu puis toute la fin m'a séduite. Le seul bémol est qu'on voit beaucoup de choses venir à l'avance et qu'on a un peu le sentiment de voir se dérouler le programme tranquillement avec quelques longueurs. Mais le couple frère/soeur est très convainquant.
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Jérôme Bonnell Empty
MessageSujet: Re: Jérôme Bonnell   Jérôme Bonnell EmptyJeu 11 Avr 2013 - 10:55

Jérôme Bonnell 20493769

Le temps de l'aventure de Jérôme Bonnell
Citation :
Une journée. Un train. Deux inconnus.
Des échanges de regards, le cœur qui bat.
Le regarder partir, le perdre à tout jamais ou s’offrir au temps de l’aventure ?

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme ? Brève rencontre ? Coup de foudre ? Les titres étaient déjà pris, le dernier film de Jérôme Bonnell s'appelle donc Le temps de l'aventure. Explique t-on une attirance mutuelle et immédiate entre deux êtres ? Non, mais cela a donné depuis toujours matière à quantité de fictions littéraires ou cinématographiques, au point que l'on se demande bien ce qu'il est possible de dire d'original sur le sujet. Devant la caméra pudique et délicate de Bonnell (Le chignon d'Olga, J'attends quelqu'un), le thème de la rencontre amoureuse semble pourtant presque neuf, le cinéaste ayant choisi de suivre pas à pas son héroïne l'espace d'une journée, de celles qui comptent dans une vie parce qu'il y a un choix à faire entre deux chemins divergents. Alors, le réalisateur remplit l'espace de son personnage principal : lieux clos (l'hôtel, le théâtre), transports publics (métro, gare) sans parler du transport amoureux. Emmanuelle Devos est pratiquement de tous les plans, inutile de dire qu'elle est bouleversante. Gabriel Byrne a peu à faire mais il le fait bien. Intelligemment, le scénario se libère parfois de cette idylle naissante et délivre quelques moments de pure comédie (un affrontement de soeurs, l'enterrement) qui ne paraissent jamais hors cadre. On a l'impression de suivre en temps réel les faits et gestes, tout en devinant ses pensées, d'une femme forte, fragile, résolue, hésitante. Réelle et humaine, sans l'ombre d'un doute. C'est beau et c'est touchant.

Jérôme Bonnell 20477510
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
kenavo
Zen Littéraire
kenavo


Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jérôme Bonnell Empty
MessageSujet: Re: Jérôme Bonnell   Jérôme Bonnell EmptyJeu 11 Avr 2013 - 15:18

traversay a écrit:
Jérôme Bonnell 20493769

Le temps de l'aventure de Jérôme Bonnell
rhooo... je vois mon psy préféré... faut que je note ce film dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Jérôme Bonnell Empty
MessageSujet: Re: Jérôme Bonnell   Jérôme Bonnell EmptySam 13 Avr 2013 - 14:07

traversay a écrit:
Jérôme Bonnell 20493769

Le temps de l'aventure de Jérôme Bonnell
Citation :
Une journée. Un train. Deux inconnus.
Des échanges de regards, le cœur qui bat.
Le regarder partir, le perdre à tout jamais ou s’offrir au temps de l’aventure ?

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme ? Brève rencontre ? Coup de foudre ? Les titres étaient déjà pris, le dernier film de Jérôme Bonnell s'appelle donc Le temps de l'aventure. Explique t-on une attirance mutuelle et immédiate entre deux êtres ? Non, mais cela a donné depuis toujours matière à quantité de fictions littéraires ou cinématographiques, au point que l'on se demande bien ce qu'il est possible de dire d'original sur le sujet. Devant la caméra pudique et délicate de Bonnell (Le chignon d'Olga, J'attends quelqu'un), le thème de la rencontre amoureuse semble pourtant presque neuf, le cinéaste ayant choisi de suivre pas à pas son héroïne l'espace d'une journée, de celles qui comptent dans une vie parce qu'il y a un choix à faire entre deux chemins divergents. Alors, le réalisateur remplit l'espace de son personnage principal : lieux clos (l'hôtel, le théâtre), transports publics (métro, gare) sans parler du transport amoureux. Emmanuelle Devos est pratiquement de tous les plans, inutile de dire qu'elle est bouleversante. Gabriel Byrne a peu à faire mais il le fait bien. Intelligemment, le scénario se libère parfois de cette idylle naissante et délivre quelques moments de pure comédie (un affrontement de soeurs, l'enterrement) qui ne paraissent jamais hors cadre. On a l'impression de suivre en temps réel les faits et gestes, tout en devinant ses pensées, d'une femme forte, fragile, résolue, hésitante. Réelle et humaine, sans l'ombre d'un doute. C'est beau et c'est touchant.

Jérôme Bonnell 20477510

Même plaisir pour ce film qui est une excellente surprise et propose bien plus que ce que la bande annonce laisse supposer. Justesse, pudeur, humour et émotion avec une Emmanuelle Devos formidable à chaque plan (les 2 versions de ses essais théâtraux !!!). Un décalage bienvenu sur nos névroses quotidiennes (seconds roles fabuleux). Et ce miracle du désir et du "lâcher prise" salutaire au milieu de tout ça. Lumineux et touchant. Il vaut le détour !
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jérôme Bonnell Empty
MessageSujet: Re: Jérôme Bonnell   Jérôme Bonnell EmptySam 13 Avr 2013 - 18:57

Marko a écrit:
traversay a écrit:
Jérôme Bonnell 20493769

Le temps de l'aventure de Jérôme Bonnell
Emmanuelle Devos est pratiquement de tous les plans, inutile de dire qu'elle est bouleversante. Gabriel Byrne a peu à faire mais il le fait bien. Intelligemment, le scénario se libère parfois de cette idylle naissante et délivre quelques moments de pure comédie (un affrontement de soeurs, l'enterrement) qui ne paraissent jamais hors cadre. On a l'impression de suivre en temps réel les faits et gestes, tout en devinant ses pensées, d'une femme forte, fragile, résolue, hésitante. Réelle et humaine, sans l'ombre d'un doute. C'est beau et c'est touchant.

Jérôme Bonnell 20477510

Même plaisir pour ce film qui est une excellente surprise et propose bien plus que ce que la bande annonce laisse supposer. Justesse, pudeur, humour et émotion avec une Emmanuelle Devos formidable à chaque plan (les 2 versions de ses essais théâtraux !!!). Un décalage bienvenu sur nos névroses quotidiennes (seconds roles fabuleux). Et ce miracle du désir et du "lâcher prise" salutaire au milieu de tout ça. Lumineux et touchant. Il vaut le détour !

Cela donne bien envie d'aller le voir...
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Jérôme Bonnell Empty
MessageSujet: Re: Jérôme Bonnell   Jérôme Bonnell EmptySam 13 Avr 2013 - 23:04

- Le temps de l'aventure-

J'ai eu la même impression que traversay: Se retrouver en temps réel à suivre cette jeune femme qui, l'espace d'une journée, décide de se laisser guider par son instinct. Sur un tel sujet vu et revu cent fois, le metteur en scène arrive à faire ressortir tout ce qui fait le charme de cette rencontre un peu dingue entre deux étrangers qui n'auraient jamais dû se rencontrer. Des moments hors du temps, comme il en existe au cinéma (mais pas que, finalement) où tout ce qui fait de nous des êtres sensés, moraux et cadrés, peut, le temps d'une fulgurance, soudain s'évanouir et laisser ce brin de folie diriger nos actes.

Emmanuelle Devos (elle irradie) joue ce personnage superbement, coincée entre ses interrogations et son besoin d'amour. Elle est troublante, tour à tour fragile ou déterminée, ballotée entre le désir fou de l'instant et son amour qu'elle sait pourtant solide. Prise dans le tourbillon du quotidien, ramenée sans cesse à ses contingences (la carte de crédit qui ne fonctionne plus, la mère qu'elle doit voir, la soeur si parfaite) elle décide le temps d'une journée de changer la donne. Un petit bout de vie échappé du réel avec ce que cela comporte de rêve, de folie et de grâce. Troublant, lumineux, une petite perle toute délicate qui nous touche par sa justesse. Allez -y!

Jérôme Bonnell Le-tem10
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella


Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Jérôme Bonnell Empty
MessageSujet: Le temps de l'aventure [Jérôme Bonnell]   Jérôme Bonnell EmptyJeu 18 Avr 2013 - 22:59

Jérôme Bonnell 20493769

Et bien j'ai été très déçue au final par ce film. Les acteurs sont parfaits certes. L'histoire, déjà maintes vois racontée, mais pourquoi pas, d'autant plus que certains éléments sont convaincants. Mais j'ai trouvé la mise en scène très plate, et trop de choses artificielles et convenues pour être vraiment embarquée. Les problèmes de la vie (carte de crédit qu ne fonctionne pas, la course permanente...) certainement justes et qui expliquent aussi en partie le fait que cette femme soit prête à embarquer pour l'aventure. Mais trop de coïncidences un peu forcées aussi (quand Doug arrive juste au moment où Alix lui rédige le petite message au moment de partir par exemple), et de pas bien originales (la soeur, et leurs relations conflictuelles, le côté pénible de l'audition faite par un type pas concerné alors qu'elle fait des prestations extraordinaires ....). Et le côté émotion extrême de la fin....J'ai trouvé le temps long.
Il aurait fallu quelque chose de plus incandescent et réellement passionné, et pour ça une mise en scène flamboyante. Mais je suis moins sensible à une histoire qu'à la façon de la raconter.
Revenir en haut Aller en bas
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro


Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 38
Localisation : Cergy

Jérôme Bonnell Empty
MessageSujet: Jérôme Bonnell   Jérôme Bonnell EmptyLun 13 Avr 2015 - 22:34

Jérôme Bonnell 07175710

A trois on y va

Jérôme Bonnell compose un triangle amoureux qui se développe dans le secret et les quiproquos. Charlotte et Micha vivent en couple, puis se trompent mutuellement avec leur amie Mélodie tout en cherchant à consolider leur relation. La double vie est d'abord le moyen de cerner un doute, une solitude et de transcender une frustration dans l'instant, à travers un mirage fusionnel.

Je n'ai malheureusement pas été touché par ces développements sentimentaux, en raison d'une mise en scène assez terne et décevante. Bonnell ne parvient pas à exprimer de ligne directrice, de spontanéité et surcharge le film avec des intrigues secondaires assez pesantes (notamment autour du métier d'avocat d'Anaïs Demoustier). Dans ces conditions, les états d'âme sont survolés et les personnalités restent effacées, malgré l'implication des acteurs plutôt convaincants. La force du lien qui les relie apparait artificielle et plusieurs traits d'humour ont du mal à trouver leur place. A trois on y va reste un projet intéressant dans ses intentions, dans sa tentative de saisir des intimités mais il manque un équilibre, une unité de ton et une audace stylistique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Jérôme Bonnell Empty
MessageSujet: Re: Jérôme Bonnell   Jérôme Bonnell Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jérôme Bonnell
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jerome K. Jerome
» Jérôme Lafargue
» Jerome Charyn
» Jérôme Tonnerre
» Jerome Camut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: