Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -48%
Xiaomi Redmi Airdots – Ecouteurs sans fils
Voir le deal
10.49

 

 Dezsö Kosztolányi [Hongrie]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] EmptyDim 20 Jan 2008 - 23:04

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Koszto10

Dezsö Kosztolányi
(1885-1936)

Ecrivain Hongrois.
Ses romans lui plus connus sont Alouette (Pacsirta, 1923) et Anna la douce (Édes Anna, 1926).
Très prolifique, il a créé le personnage de Kornel Esti, qui est le héros de nombre de ses nouvelles, sous des aspects et des professions différents. Ce personnage lui permet d'exposer ses vues, et de taper à grands coups sur tout le monde.
Dezsö Kosztolanyi est pessimiste, mais ses nouvelles, sombres, sont également très drôles, et généralement basées sur une idée forte.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Re: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] EmptyDim 20 Jan 2008 - 23:05

Le Traducteur cleptomane et autres histoires. 155 pages. Traduit du hongrois par Ádám Péter et Maurice Regnault. Paru chez Viviane Hamy.

Ce recueil contient onze nouvelles.

1/ Le traducteur Cleptomane : Cette nouvelle parle d'un traducteur qui était "un garçon de talent, brillant, plein d'intuition, et, qui plus est, consciencieux et cultivé. Il parlait plusieurs langues. Il savait si bien l'anglais que le prince de Galles lui-même, dit-on, aurait pris des leçons auprès de lui. […] Mais il avait un défaut fatal."(pages 11-12).

Eh oui, ce traducteur si doué est cleptomane. La cleptomanie, chez un traducteur, peut se traduire (ha ha) par des comportements bien différents du commun des mortels : lorsque dans le texte à traduire, tel personnage a une fortune de mille cinq cent livres, la traduction ne parle plus que de cent cinquante livres, deux lustres de cristal disparaissent de la salle de bal…
Terrible problème, bien handicapant pour un traducteur !


2/ L'Argent : l'histoire d'un homme qui a trop d'argent. Il cherche à s'en débarrasser discrètement. Ce n'est pas toujours facile !
Il faut dire que le riche homme est poète. "
Citation :
Ecoute, un poète riche, chez nous ? C'est une pure absurdité. A Budapest, quiconque aura un tant soit peu d'argent, on se le représentera toujours bête comme une courge. S'il a de l'argent, qu'a-t-il à faire de jugeote, de sentiment, d'imagination ? […] A Byron, qui était lord et plusieurs fois millionnaire, personne ici n'aurait reconnu la moindre bribe de talent. Ici, la dignité du génie est répartie en tant que dédommagement, en tant qu'aumône, à ceux qui ne possèdent rien d'autre, aux crève-la-faim, aux malades, aux persécutés, aux morts vivants ou aux morts véritables. " (pages 23-24)
Et toc !


3/ Le contrôleur bulgare : un homme passe la nuit à discuter avec un contrôleur dans une langue qu'il ne connaît pas. C'est un défi personnel : réussir à "parler" en ne connaissant que deux ou trois mots, sans que son interlocuteur ne se doute de rien. Bien marrant.


4/ La ville franche : une ville où tout le monde dit la vérité, ou même pire : se rabaisse. Les publicités sont des antipublicités,
Citation :
"Vêtements chers et de mauvaise qualité. Prière de marchander, car on vous gruge" (page 52).


5/ La disparition : un homme disparaît, tout le monde chérit sa mémoire. Mais s'il réapparaît ?
Une grande claque dans la face de la certitude hypocrite des gens.


6/ Le pharmacien et lui : nouvelle mineure, mais sympathique.


7/ Misère : l'histoire d'un poète qui vit dans la misère la plus absolue, et même plus. Mais la misère absolue est-elle supportable sans sombrer dans le ridicule ? "Le unhappy end peut être tout aussi invraisemblable que le happy end". (page 90).


8/ Le manuscrit. Une vieille dame envoie pour lecture un tapuscrit d'une taille monstrueuse, et très, très ennuyeux. Il lui promet de lire son texte… et un jour il la rencontre. Sur un thème similaire à celui de la nouvelle Le contrôleur bulgare, notre écrivain parviendra-t-il à donner le change à la vieille dame ?


9/ Le Président : ou, de l'art de dormir pendant les réunions. Un art porté à son sommeil, pardon, son sommet, par le président d'une association culturelle. "
Citation :
Le président ouvrait la séance et s'endormait. Le conférencier n'était pas arrivé à la table que le président dormait déjà. Il s'endormait d'un coup, foudroyé, tels les bébés." (page 106).


10/ Le chapeau : petite histoire d'un chapeau qui se fait écraser.


11/ La dernière lecture : un écrivain fait une tournée au cours de laquelle il lit certaines de ses œuvres. Il loge dans un hôtel bien étrange…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Re: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] EmptyLun 21 Jan 2008 - 13:14

Cela fait déjà un bon moment que j'ai lu ce livre de Deszö Kosztolányi dont tu parle - mais il me reste un sentiment très précise en mémoire - ce qui m'a aussi empêché d'acheter d'autres livres de lui.
Il en fait trop - càd il raconte une histoire - et bien qu'il utilise un style qui explique bien son but - il reprend la fin de l'histoire une à deux fois - pour vraiment être sur que même celui de la dernière rangé à compris son humour - mais à ce moment là, moi je n'avais déjà plus envie de rire - bien qu'il en a beaucoup de bons moments et bien mis en évidence - s'il s'aurait arrêté un peu plus tôt dans toutes ses histoires Very Happy
Comme lectrice je dois dire que je me suis tout d'abord senti un peu bête parce que j'avais l'impression - il ne peut pas s'imaginer que je l'ai compris à la première tentative???
Et même si cette impression pouvait être négligée - du coup que j'avais l'impression qu'il avait raconté son histoire (mais il y en avait encore 2 à 10 pages en plus) - je savais que je m'ennuyais avec ces pages ou je les ai laissé de côté...

Il y a quelques mois, j'avais son livre Anna la douce en main - je pense qu'il faut toujours donner une 2ème chance Very Happy mais je ne pouvais pas me résoudre à le prendre... l'impression de son premier livre est encore trop présente content

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Re: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] EmptyLun 21 Jan 2008 - 17:03

eXPie a écrit:
Le Traducteur cleptomane et autres histoires. 155 pages. Traduit du hongrois par Ádám Péter et Maurice Regnault. Paru chez Viviane Hamy.

Ce recueil contient onze nouvelles.


Et ce que tu en dis parait bien tentant...
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Re: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] EmptyLun 21 Jan 2008 - 17:04

kenavo a écrit:
Cela fait déjà un bon moment que j'ai lu ce livre de Deszö Kosztolányi dont tu parle - mais il me reste un sentiment très précise en mémoire - ce qui m'a aussi empêché d'acheter d'autres livres de lui.
Il en fait trop - càd il raconte une histoire - et bien qu'il utilise un style qui explique bien son but - il reprend la fin de l'histoire une à deux fois - pour vraiment être sur que même celui de la dernière rangé à compris son humour - mais à ce moment là, moi je n'avais déjà plus envie de rire - bien qu'il en a beaucoup de bons moments et bien mis en évidence - s'il s'aurait arrêté un peu plus tôt dans toutes ses histoires Very Happy
Comme lectrice je dois dire que je me suis tout d'abord senti un peu bête parce que j'avais l'impression - il ne peut pas s'imaginer que je l'ai compris à la première tentative???
Et même si cette impression pouvait être négligée - du coup que j'avais l'impression qu'il avait raconté son histoire (mais il y en avait encore 2 à 10 pages en plus) - je savais que je m'ennuyais avec ces pages ou je les ai laissé de côté...

Mais les réserves de Kenavo...je les prends en compte aussi...
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Re: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] EmptyLun 21 Jan 2008 - 19:01

Bien sûr, le reproche qu'on peut lui faire est de ne pas développer son idée de base : elle est très bonne, il l'expose sans la développer. Peut-être parce que son idée de base est trop bonne et se suffit à elle-même. Il n'y a généralement pas de progression dramatique.

C'est souvent comme les nouvelles de Borges : créer un personnage, une psychologie ne l'intéresse pas dans ses textes, c'est l'idée, la situation qui l'intéresse.
Et ça, il le fait très bien. Je ne dis pas qu'il n'y a pas du tout de psychologie (vivent les doubles négations !), mais c'est rare, c'est vrai.

S'il peut sembler en faire trop, c'est que ses nouvelles ne visent pas le réalisme, il s'agit plus de textes parodiques, de caricatures, de règlements de compte avec ses confrères, sa ville, son pays. La ville franche, c'est bien marrant, quand même... Et le concept du traducteur cleptomane, vraiment original. J'aurais bien aimé avoir eu cette idée.

Ses romans, je ne sais pas... encore.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Re: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] EmptyLun 21 Jan 2008 - 19:16

Je suis toujours en quête (en Littérature, au cinéma ou au théâtre) de créations qui soient drôles et fines en même temps...
C'est assez rare!...
C'est pourquoi j'ai été attirée par ta présentation du Traducteur cleptomane et autres nouvelles...
Cet univers que tu décris me plait...
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Re: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] EmptyLun 21 Jan 2008 - 19:54

Ce que tu cherches, si j'ai bien compris, c'est quelques grammes de finesse dans un monde de brutes ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Re: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] EmptyMer 23 Jan 2008 - 6:50

eXPie a écrit:
Et le concept du traducteur cleptomane, vraiment original. J'aurais bien aimé avoir eu cette idée.
Je te donne tout à fait raison – cette histoire est aussi une de mes préférées !
Et je dois reprendre un peu mes mots innocent Ce qui est en fait pas tout à fait ma faute – mais bon.. je le prends sur mes épaules !
J’ai vérifié enfin avec mon livre (en allemand) et j’aurai dû le savoir – quand il s’agit de récits – les maisons d’éditions font chacun à son goût ! J’ai donc un livre qui n’est pas tout à fait celui dont tu parles !! J’ai retrouvé certains des récits dont tu parle – mais pour certains je ne les connais pas, tandis qu’il y en a encore d’autres dans le livre que j’ai..

kenavo a écrit:
Il y a quelques mois, j'avais son livre Anna la douce en main - je pense qu'il faut toujours donner une 2ème chance Very Happy mais je ne pouvais pas me résoudre à le prendre... l'impression de son premier livre est encore trop présente content
honte Si j’aurais encore eu besoin d’une preuve en plus – ma PAL est totalement hors contrôle ! Et mes souvenirs apparemment aussi !!
J’ai cherché hier un livre dans ma PAL (ou plutôt comme Marie dit AAL – armoire à lire Very Happy ) et qu’est-ce qui me tombe dans les mains – Anna la douce !!!!!! Je dois dire, je ne le comprends pas trop bien – j’étais quand même sure de l’avoir laissé dans le magasin (au moins que je me retrouve dans la catégorie cleptomane, sans être traducteur laugh ) – mais bon.. il était là – je l’ai commencé à lire – et je dois dire – cela me plait bien Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Re: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] EmptyMer 23 Jan 2008 - 13:01

Et en première mondiale sur ce forum : La Lectrice cleptomane, par Kenavo ! sourire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Re: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] EmptyMer 23 Jan 2008 - 16:39

eXPie a écrit:
Et en première mondiale sur ce forum : La Lectrice cleptomane, par Kenavo ! sourire
rire
Quand je vais poster un avis sur le livre Anna la douce on va faire comme si tout était normal innocent

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Re: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] EmptyJeu 29 Déc 2011 - 20:08

Le traducteur cleptomane

eXPie a déjà résumé ces nouvelles, Kenavo a exprimé ses réserves. C'est un registre d'humour, ironique mais pas forcement grinçant, même si l'auteur a tendance à montrer ses personnages dans des situations où ils ne sont pas à leur avantage, il leur garde une indéniable tendresse. C'est vrai qu'il n'y a pas de progression, tout est basé sur une idée poussée jusqu'au bout, mais certaines de ces idées sont bonnes et cocasses, et m'ont fait sourire. C'est en fin de compte une lecture plaisante, d'autant plus qu'il y a une vraie finesse dans l'écriture. Il y a une indéniable originalité dans l'ensemble, et je serais curieuse ce que donne les romans de cet auteur, puisque là il ne pourra pas jouer que sur une seule idée, aussi brillante soit-elle.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Re: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] EmptyLun 13 Juil 2015 - 17:50

Le traducteur cleptomane

Expie a très bien résumé chaque nouvelle , je n'y reviendrai pas ....
Une curiosité littéraire qui devrait laisser planer l'ombre d'un sourire lors de sa lecture à plus d'un parfumé !
Bien joué , bien trouvé et délicieusement formulé .....Dezső Kosztolányi a crée un petit monde à lui , s'amusant avec grâce et voluptueuse ironie de ses congénères : burlesque certes mais dans la légèreté , grave et tout autant impudent : un tour de magicien aux facéties surprenantes qui m'ont ravie ! Very Happy

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Dolores Haze
Espoir postal
Dolores Haze

Messages : 23
Inscription le : 22/04/2015

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Re: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] EmptyMar 14 Juil 2015 - 15:42

Ça me rend bien curieuse ces cocasseries... :)
Revenir en haut Aller en bas
https://nonsensalice.wordpress.com
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Re: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] EmptyMar 14 Juil 2015 - 16:00

Je vois que personne n' a encore parlé d' Alouette  ni de Anna la douce. Je les ai aimés tous les deux.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty
MessageSujet: Re: Dezsö Kosztolányi [Hongrie]   Dezsö Kosztolányi [Hongrie] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Dezsö Kosztolányi [Hongrie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: