Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four ...
Voir le deal

 

 Lucrecia Martel

Aller en bas 
+2
darkanny
Marie
6 participants
AuteurMessage
Marie
Zen littéraire
Marie


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Lucrecia Martel Empty
MessageSujet: Lucrecia Martel   Lucrecia Martel EmptySam 27 Fév 2010 - 1:00

Lucrecia Martel Martel10

Lucrecia Martel est une réalisatrice, scénariste et productrice argentine née le 14 décembre 1966 à Salta.

Filmographie: * 2001 : La Ciénaga
* 2003 : La Niña santa
* 2008 : La Femme sans tête (La mujer sin cabeza )
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Lucrecia Martel Empty
MessageSujet: Re: Lucrecia Martel   Lucrecia Martel EmptySam 27 Fév 2010 - 1:28

Lucrecia Martel Cienag10

Premier film de l'argentine Lucrecia Martel, tourné dans le nord du pays.
La cienaga, cela veut dire le marécage, et ce n'est rien de dire que c'est un film marécageux..C'est très rare, je trouve, dans un film ,que les premières scènes d'ouverture plantent aussi bien le décor . Là, c'est une propriété en très mauvais état , au bord d'une piscine sale et pleine d'algues, des personnages d'une cinquantaine d'annéee sont avachis dans des transats rouillés, ils boivent du vin, et sont tous complètement saouls. Dans la maison, des adolescents tous couchés, lovés les uns contre les autres, on sent la moiteur et la chaleur . La mère se lève sur la terrasse, titube et tombe, personne ne lève un sourcil à côté d'elle, les seules qui accourent sont une petite domestique indienne, puis ses filles.. Au bruit du verre cassé, et des fauteuils qui grincent, correspond dans la forêt des coups de feu, ce sont d'autres enfants qui tirent sur des animaux, et arrivent sur un marécage dans lequel une malheureuse vache s'enlise.
Les enfants vont être le moteur de cette chronique familiale, on ne sait d'ailleurs jamais très bien qui ils sont, ni ce que sont les liens entre eux, par contre ils ont tous des plaies ou des malformations.. SI on s'égare un peu- et c'est volontaire, bien sûr- dans les liens familiaux , les rapports sociaux de classe sont tout de suite bien définis,qui mettent bien en place le statut des domestiques dans cette bourgeoisie argentine en fin de parcours.
Il ne se passe pas grand chose, en fait, c'est un film d'ambiance, et on sent d'emblée que cela va mal se terminer, et que forcément ce seral le peu d'innocence qui reste qui sera perdu.
J'ai lu qu'Almodova avait beaucoup aimé ce film, cela ne m'étonne pas, il y a des personnages proches de ceux qu'il met en scène. Mais en beaucoup plus cruel d'une part, beaucoup plus féminin par le regard sur l'enfance de l'autre.
C'est en tout cas un film très dérangeant, et très brillant.

La critique de Télérama
ici
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny


Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Lucrecia Martel Empty
MessageSujet: Re: Lucrecia Martel   Lucrecia Martel EmptySam 27 Fév 2010 - 9:29

ça m'intéresse beaucoup beaucoup , je n'ai jamais pu voir encore un de ses films mais je sens que je vais aller faire un tour du côté de universciné.com
Sympa d'avoir ouvert ce fil Marie
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Lucrecia Martel Empty
MessageSujet: Re: Lucrecia Martel   Lucrecia Martel EmptySam 27 Fév 2010 - 9:43

Marie a écrit:

Il ne se passe pas grand chose, en fait, c'est un film d'ambiance, et on sent d'emblée que cela va mal se terminer, et que forcément ce seral le peu d'innocence qui reste qui sera perdu.

J'aime l'idée d'entrer comme par effraction dans l'intimité d'une maison dont on ne connait pas la nature des relations entre les gens. Souvent, dans la vie, à moins d'être soi-même invité par ces gens, on ne sait jamais qui est qui, quel lien les unis. On ne fait que faire des déductions, extrapoler... Et ici on découvre des personnages dont on peut effectivement repérer les différences de "classe" sociale, deviner un éventuel trouble incestueux, sentir en tout cas une forme de déliquescence, de moiteur, de malaise. Et même s'il semble ne pas se passer grand chose d'un point de vue scénaristique, c'est l'atmosphère, la chute inaugurale de cette femme et la séquence finale qui créent une ligne directive. On y apprend peut-être plus sur cette société qu'à travers un récit plus traditionnel où tout est explicité clairement. J'aime ce mystère. Son dernier film "La femme sans tête" semble aller encore plus loin en explorant la psyché d'une femme devenue amnésique après un accident où elle pense avoir écrasé quelqu'un... Il me tarde de le voir.
Revenir en haut Aller en bas
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne


Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Lucrecia Martel Empty
MessageSujet: Re: Lucrecia Martel   Lucrecia Martel EmptySam 27 Fév 2010 - 10:29

J'ai craqué pour le DVD de la femme sans tête (qui vient tout juste de sortir).
Je vous dirais !
Revenir en haut Aller en bas
Babelle
Zen littéraire
Babelle


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Lucrecia Martel Empty
MessageSujet: Re: Lucrecia Martel   Lucrecia Martel EmptySam 27 Fév 2010 - 17:59

J'ai noté. Je ne connais pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
Marie
Zen littéraire
Marie


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Lucrecia Martel Empty
MessageSujet: Re: Lucrecia Martel   Lucrecia Martel EmptySam 27 Fév 2010 - 20:03

Citation :
et la séquence finale qui créent une ligne directive

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Lucrecia Martel Empty
MessageSujet: Re: Lucrecia Martel   Lucrecia Martel EmptyDim 7 Mar 2010 - 5:11

Lucrecia Martel La_nin10

La Niña Santa,

Un film qui semble peut être plus lisse que le précédent au début, mais pas du tout!
Une mère ,sa fille et des membres de sa famille dans un vieil hôtel thermal, un congrès d'ORL , le désir, l'inceste, l'emprise religieuse avec ce qu'elle peut avoir d'outré dans les pas latins, de l'eau toujours et des transats toujours rouillés, et toujours aussi, une somatisation des émotions de nature quasi hystérique, larmoiements , mais surtout acouphènes, il y a d'ailleurs sur la bande son des murmures, chuchotements et bien d'autres bruits qui donnent à ce film ( avec les lieux filmés, cet hôtel..) un certain côté fantastique.
Encore plus trouble, obscur que La Cienaga,et encore une fois un beau film mais moins un choc pour moi que La Cienaga.


Lucrecia Martel La_nin11Lucrecia Martel Nina_s10

La critique de Marine Landrot

ici
Revenir en haut Aller en bas
France
Envolée postale
France


Messages : 124
Inscription le : 27/11/2009
Age : 83
Localisation : Meuse (Lorraine)

Lucrecia Martel Empty
MessageSujet: Re: Lucrecia Martel   Lucrecia Martel EmptyJeu 1 Avr 2010 - 16:12

Marie a écrit:
Lucrecia Martel Martel10

Lucrecia Martel est une réalisatrice, scénariste et productrice argentine née le 14 décembre 1966 à Salta.

Filmographie: * 2001 : La Ciénaga
* 2003 : La Niña santa
* 2008 : La Femme sans tête (La mujer sin cabeza )

Comme je ne connaissais pas cette réalisatrice.. j'ai cliqué.. et j'ai découvert. Sans doute ne verrais-je jamais ces films, mais les commentaires sont enrichissants. Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://direlavie.hautetfort.com/
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne


Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Lucrecia Martel Empty
MessageSujet: Re: Lucrecia Martel   Lucrecia Martel EmptySam 11 Sep 2010 - 14:06

Enfin revu la femme sans tête d'une traite,
j'suis complètement conquise, pourtant, sur petit écran c'était pas gagné.
L'actrice principale est impressionnante.
L'ambiance générale du film aussi.

J'vais essayer de voir les autres.

Revenir en haut Aller en bas
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne


Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Lucrecia Martel Empty
MessageSujet: Re: Lucrecia Martel   Lucrecia Martel EmptyLun 21 Fév 2011 - 23:16

A Noel, j'ai eu "La nina santa" et la "Cianega".

Et j'en suis ravie.

On est effectivement dans le cinéma d'ambiance. On retrouve dans les 3 films des adolescents/enfants
superbement filmés, sans caricature ou fausse candeur, des femmes adultes au bord de la crise de nerf,
des familles pas toujours faciles à suivre... des moments de bonheur partagés qui jurent avec la solitude
de certains personnages.

J'suis complètement fanne. Il ne se passe pas grand chose, et pourtant on a les pétoches.

A (re)voir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Lucrecia Martel Empty
MessageSujet: Re: Lucrecia Martel   Lucrecia Martel Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lucrecia Martel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: