Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Tahar Ben Jelloun [Art]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Tahar Ben Jelloun [Art]   Mar 5 Nov 2013 - 9:18



son fil dans la section Littérature

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Tahar Ben Jelloun [Art]   Mar 5 Nov 2013 - 9:18


Giacometti La rue d'un seul/Visite fantôme de l'atelier
Citation :
Quatrième de couverture
«Il existe dans la médina de Fès une rue si étroite qu'on l'appelle "la rue d'un seul". Elle est la ligne d'entrée du labyrinthe, longue et sombre. Les murs des maisons ont l'air de se toucher vers le haut. On peut passer d'une terrasse à l'autre sans effort. Les fenêtres aussi se regardent et s'ouvrent mutuellement sur des intimités. Si une seule personne peut passer à la fois, il est bien sûr exclu que les ânes, surtout chargés, puissent y trouver passage. [...] En observant les statues de Giacometti, j'ai su qu'elles ont été faites, minces et longues, pour traverser cette rue et même s'y croiser sans peine. Il me semble même les avoir rencontrées, alors enfant. Le chien en bronze, si long, si maigre, rasait les murs, comme on dit, avec son horizontalité rigide et interminable, pendant qu'un homme filiforme marchait, la tête dépassant les terrasses, éclairées par une lumière forte. "La rue d'un seul" est devenue, grâce à Giacometti, la rue pour plusieurs et les animaux pouvaient, paresseusement, la longer comme un fil entre deux points inconnus.» Tahar Ben Jelloun.
Ma première rencontre avec cet écrivain en tant qu’amateur d’art.
J’adore ce livre et en revient de temps en temps parce que je me retrouve dans l’impossibilité de parler d’art et apprécie d’autant plus si d’autres le font si bien.
Tahar Ben Jelloun appartient certainement à ceux qui je pourrais écouter (lire) pendant des heures pour en parler !
J’en ai posté plusieurs extraits de ce livre sur le fil de Giacometti : ici

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Mar 3 Déc 2013 - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Tahar Ben Jelloun [Art]   Mar 5 Nov 2013 - 9:19


Lettre à Matisse et autres écrits sur l'art
Citation :
Quatrième de couverture
«Je vous écris assis sur un tas de ruines. Le vent venu de l’Est fait trembler les chênes hauts dans le ciel. Il soulève une poussière d'or et des platanes aux racines meurtries. Le vent et des hommes de plus en plus jeunes à califourchon sur un muret. La mer, là-bas. Blanche, verte, bleue. Une chevelure dérangée par les caprices de la lune. Les bruits de la ville se retirent laissant au vent sa musique sans harmonie. Quelque chose de moderne. Des gifles, des claques, des draps gonflés se déchirent. Tanger tangue. Des têtes retenues par les mains. Le ciel est d’un bleu inquiétant. Ce bleu-là, vous allez l’adopter.» Tahar Ben Jelloun nous offre, au plus près de l’émotion, les pensées d’un amateur d’art. Après Lettre à Delacroix, il rend hommage cette fois à Henri Matisse, célèbre aussi bien les œuvres des peintres marocains Jilali El Gharbaoui et Chaïbia que celles de Claudio Bravo et de Mimmo Rotella.


C’était certes le nom de Matisse qui m’a donné envie de découvrir ce livre, mais plus encore ma connaissance d’avant de Ben Jelloun en tant qu’écrivain sur l’art. Et c’est bien ainsi parce que la partie sur Matisse ne fait qu’une petite trentaine de page de ce livre.
Quelles découvertes pour tous les autres peintres qu’il présente !
Il y a des noms familiers parmi ceux dont il parle, mais quelques-uns ont été une très belle surprise et j’en ai envie d’en ouvrir un ou deux fils pour ceux qui m’ont fait le plus d’effet. Je vais voir cela dans les semaines à venir.
En tout cas encore une fois une belle lecture. Quoi de mieux si la littérature et l’art font un si bon ménage drunken

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tahar Ben Jelloun [Art]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tahar Ben Jelloun [Art]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tahar Ben Jelloun
» les différentes facettes de l' AMItié
» Décès de CHAOUCH-TAHAR Houari
» Décès de l'épouse de Tahar MERZOUG
» C'est comme ça qu'on donne l'exemple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: