Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Douglas Adams

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Douglas Adams   adams - Douglas Adams EmptyLun 20 Aoû 2007 - 2:40

adams - Douglas Adams Adams_10
Douglas Noel Adams, né le 11 mars 1952 à Cambridge et mort le 11 mai 2001 à Santa Barbara, est un écrivain et scénariste anglais. Il est surtout connu pour son œuvre Le Guide du voyageur galactique (The Hitchhiker's Guide to the Galaxy), une saga de science-fiction humoristique dont il scénarisa le feuilleton radio original puis écrivit la « trilogie en cinq volumes » de romans. (wikipedia)


INDEX des livres chroniqués - Bédoulène - Cliquez sur les chiffres pour accéder aux liens

H2G2 ( en 5 volumes)
Tome I : Le guide du voyageur galactique : pages 1
Tome II : Le dernier restaurant avant la fin du monde :pages 1, 2
Tome iii : La vie, l'Univers et le reste : pages 1, 2
Tome IV : Salut et encore merci pour le poisson : pages 1, 2
Tome V : globalement inoffensive : pages 1, 3

arrêté page 3 le 4/10/2012





J'ai fini il y a une semaine la trilogie de cinq livres de Douglas Adams, H2G2. Je la recommande à tous qui aiment philosopher en compagnie du linge, ou casseroles, ou dans n'importe quelle situation censée ne pas favoriser le raisonnement.
Beaucoup de sarcasme, ironie, non-sens, pessimisme total sont les caractéristiques de la trilogie. Curieusement cette lecture m'a laissée de bonne humeur. Suspect

Une petite citation, pour vous donner une idée de ce qu'on peut trouver dans ces bouquins, ce n'est pas ma préférée, mais je l'ai trouvée toute traduite dans le Wikipedia, c'est plus court:

1. Tout ce qui existe déjà quand on naît est normal, ordinaire, et s'intègre dans le fonctionnement naturel du monde.
2. Tout ce qui est inventé alors qu'on a entre 15 et 35 ans est nouveau, enthousiasmant, révolutionnaire, et on peut probablement y faire carrière.
3. Tout ce qui est inventé alors qu'on a plus de 35 ans est contraire à l'ordre naturel.


Ma préférée fait référence aux vieilles démocraties, aux lézards et aux humains gouvernés par des lézards. Elle est très exacte et très méchante.
Si vous avez la curiosité de chercher le titre en anglais The Hitchhiker's Guide to the Galaxy dans le Google, vous arriverez à la page de BBC où sévit un game génial. Pour le jouer il faut parler un peu l'anglais. Et connaître la trilogie.
Le film n'est pas du tout mauvais. C'est une excellente adaptation, mais, bien sûr, les livres sont plus intéressants.
C'était ça. Bonnes lectures à tous
Revenir en haut Aller en bas
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Re: Douglas Adams   adams - Douglas Adams EmptyLun 20 Aoû 2007 - 11:05

C'est noté Wink pour quand mon programme lecture sera bien décanté cat
Revenir en haut Aller en bas
http://chatperlipopette.blogspot.com
Veterini
Envolée postale
Veterini

Messages : 104
Inscription le : 23/07/2007
Age : 37

adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Re: Douglas Adams   adams - Douglas Adams EmptyLun 20 Aoû 2007 - 17:17

Oui,Douglas Adams est un des auteurs les plus drôles que j'ai pu lire. Il a d'ailleurs participer à l'écriture de quelques sketchs des monty pythons.

Le guide du routard (enfin du voyageur, depuis le différent avec le guide du routard(c)) galactique c'es l'histoire d'arthur accroc, un terrien qui se retrouve sans planète à la suite de la destruction de la terre pour laisser la place à une déviation.

Au cours de ces péripéties, il cherchera la réponse à la vie, l'univers et le reste (et la question surtout), rencontrera un android dépréssif, et dinera au dernier restaurant avant la fin du monde. Cela dit j'ai quand même tendance à considéré qu'on peu se passer les tomes 4 et 5 qui apporte franchement peu à l'histoire, et ne sont pas spécialement drôle.

Par contre, il ne faut pas passer à coté des aventures de son détective holistique, "Dirk Gently"dans "un cheval dans la salle de bain", "beau comme un aéroport" et sa troisième enquête hélas inachevée comprise dans "fond de tiroir".

Ce sont des enquêtes de détectives privées, pétri de l'humour britanique d'Adams. Avec des interrogations philosphiques plus ou moins profondes : comment un canapé à pu se retrouver coincé dans une cage d'escalier alors qu'il n'avait pas techniquement la place de s'y coincer. Et comment le décoincer.

Enfin Douglas Adams, c'est culte.
Revenir en haut Aller en bas
Isidore Ducasse
Envolée postale
Isidore Ducasse

Messages : 166
Inscription le : 17/08/2007
Age : 29

adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Re: Douglas Adams   adams - Douglas Adams EmptyMar 21 Aoû 2007 - 13:32

Je n'ai pas encore eu l'occasion de le lire, mais un ami qui adore l'humour absurde me le conseille depuis longtemps (d'ailleurs il aime aussi les monty Pyhons, coïncidence)

Rien que le titre des livres est assez déroutant, par exemple "au revoir et encore merci pour le poisson", ou quelque chose dans ce genre là... Il faudrait que je les recherche, mais il y a tellement de livres pour lesquels je me dis la même chose!
Revenir en haut Aller en bas
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Re: Douglas Adams   adams - Douglas Adams EmptyLun 22 Fév 2010 - 22:05

Je viens de lire le tome 1 qui m'a vraiment fait rire bravo , le côté loufouque est vraiment réjouissant ; ça part un peu dans tous les sens mais j'ai passé un très bon moment !
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Re: Douglas Adams   adams - Douglas Adams EmptyLun 22 Fév 2010 - 22:10

krys a écrit:
Je viens de lire le tome 1 qui m'a vraiment fait rire bravo , le côté loufouque est vraiment réjouissant ; ça part un peu dans tous les sens mais j'ai passé un très bon moment !
Le film (de 2005) est réussi, ce qui n'était vraiment pas gagné.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Re: Douglas Adams   adams - Douglas Adams EmptyDim 16 Jan 2011 - 11:42

H2G2, I : Le Guide du Voyageur Galactique

adams - Douglas Adams Couverture-H2GE-Le-Guide-Du-Voyageur-Galactique
Résumé Éditeur :
Citation :
Comment garder tout son flegme quand on apprend dans la même journée : que sa maison va être abattue dans la minute pour laisser place à une déviation d'autoroute ; que la Terre va être détruite d'ici deux minutes, se trouvant, coïncidence malheureuse, sur le tracé d'une future voie express intergalactique ; que son meilleur ami, certes délicieusement décalé, est en fait un astrostoppeur natif de Bételgeuse, et s'apprête à vous entraîner aux confins de la galaxie ? Pas de panique ! Car Arthur Dent, un Anglais extraordinairement moyen, pourra compter sur le fabuleux Guide du voyageur galactique pour l'accompagner dans ses extraordinaires dérapages spatiaux moyennement contrôlés.

Voilà un bon petit bouquin bien marrant qui ne paie pas de mine, qui se lit en deux temps trois mouvements mais que je ne suis pas prête d'oublier de sitôt. Sous son aspect modeste, et malgré une histoire loufoque qui part dans tous les sens, plein de réflexions de Douglas Adams sont à retenir, et sous couvert de parler de mondes galactiques inconnus, il balance plein de petites piques adressées à notre propre mode de vie, et à notre façon de penser souvent absurde.

J'aime beaucoup le début du livre :

« Tout là-bas, au fin fond des tréfonds inexplorés et mal famés du bout du bras occidental de la Galaxie, traîne un petit soleil jaunâtre et minable.
En orbite de celui-ci, à la distance approximative de cent cinquante millions de kilomètres, se trouve une petite planète bleu-vert et totalement négligeable dont les habitants –descendus du singe- sont primitifs au point de croire encore que les montres à quartz numériques sont une vachté de chouette idée.
Cette planète a –ou plutôt, elle avait- un problème, à savoir celui-ci : la plupart de ses habitants étaient malheureux la plupart du temps. Bien des solutions avaient été suggérées mais la plupart d’entre elles faisaient largement intervenir la mise en circulation de petits bouts de papier vert, chose curieuse puisque en définitive ce n’étaient pas les bouts de papier vert qui étaient malheureux. Et donc le problème subsistait ; des tas de gens se sentaient minables et la plupart étaient effectivement misérables – y compris les possesseurs de montres à quartz numériques. »


Mais le reste est tout aussi bon. Certains passages sont malheureusement un peu trop longs. Heureusement, on retrouve toujours les réflexions à la Monty Python de Douglas Adams :

« Les déviations sont ces dispositifs permettant à certaines personnes de se précipiter à fond de train du point A au point B tandis que d’autres personnes en font de même mais du point B au point A. Les gens qui vivent au point C, exactement situé à mi-chemin, ont souvent tendance à se demander ce qua de particulier le point A pour que tant de gens du point B aient envie de s’y rendre et ce qua de particulier le point B point que tant de gens du point A aient envie de s’y rendre. Bien souvent ils préfèreraient que les gens décident une bonne fois pour toutes où diable ils ont envie de se mettre. »

Dans ce livre, vous apprendre même quelle est la réponse à la grande question de la vie, de l'univers et du reste... Mais je ne vous la révèlerai pas car c'est un des grands intérêts du bouquin de vous l'apprendre tout seul, comme un grand dentsblanches
La page Wikipédia à ce sujet est plutôt bien fournie : ICI

Pour ce qui est de l'adaptation du film, j'ai été plutôt déçue en revanche. On ne retrouve pas tous les bons mots de Douglas Adams et certains passages sentent franchement la grosse comédie bien lourde et pas drôle.
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
zazy
Sage de la littérature
zazy

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 70
Localisation : bourgogne

adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Re: Douglas Adams   adams - Douglas Adams EmptyDim 25 Mar 2012 - 21:12

Colimasson : je n'ai qu'un mot merci !!! je reconnais qu'il m'a fallu 2 lectures, mais j'étais trop obnubilée par le côté SF, alors qu'il s'agit de se laisser télétransporter et apprécier les mots !!!*

Euh pardon pour les autres, il s'agit du guide du voyageur galactique !!


Intéressant comme bouquin. Une sorte d’OVNI, ce qui me parait normal lorsque l’on erre dans la galaxie… Oui, mais laquelle ???

Il m’a fallu 2 lectures pour tout saisir, trop empêtrée dans toutes ces galaxies, planètes, j’avais perdu le sel de cette lecture. Car, c’est du loufoque, du vrai loufoque anglais, du Monty-Pithon.

Pas une minute de repos, il y a du swing, du rythme. Pas une page sans que le sourire n’étire mes lèvres, pas une minute sans souligner un bon mot, une phrase loufoque….
L’histoire en elle-même ?? et bien…. Elle est loufoque. Facile me direz-vous. Donc je vais essayer d’en dire plus Mais ne cherchez ni logique ni intrigue car il n’y en a pas ou je n’en ai pas trouvé.

Arthur Dent, so typique English man essaie d’arrêter les travaux de déviation d’une quelconque route ou autoroute en se couchant sous l’engin qui doit détruire sa maison. Sur ses entre faits arrive Ford Perfect, copain de café, pardon de bières d’Arthur qui lui apprend que la terre va elle-même sauter……….. pour les mêmes raisons, mais excusez du peu, dans une autre dimension : l’intergalactique. Sitôt dit, sitôt fait et voilà nos deux comparses éjectés dans la stratosphère, voire plus haut où ils sont récupérés pas un engin interplanétaire…..
J’ai oublié de vous dire, Ford Perfect se révèle être lui-même un extra-terrestre, rédacteur du fameux guide du voyageur galactique.

Maintenant, il convient de lâcher prise, détacher sa ceinture, s’envoler, nager dans la galaxie et surtout….. ne pas oublier sa serviette. La serviette est un outil indispensable pour voguer, naviguer dans la galaxie en faisant de l’astrostop.

J’espère que vous n‘avez pas oublié votre guide du voyageur galactique, car :

Le Guide du voyageur galactique est un ouvrage compilé sans grande rigueur, aussi contient-il maints passages dont la seule raison d’être est d’avoir paru intéressants aux rédacteurs de l’époque.

Rassurant n’est-il pas !!!


Ce monde est peuplé, entre autre, par les Vogons, les Taquins, les Dentrassis, les Chveuhs….. la monnaie est le dollar altaïriens. Ils adorent boire de l’Esprit-d’Nos-Aïeux, mais attention, c’est fort !!!! Les ordinateurs sont doués de paroles, les robots sont dépressifs …..Nous découvrons le Babelfish dont voici l’explication et l’usage :

Le Babelfish, expliquait tranquillement le Guide d voyageur galactique, est petit et jaune ; il ressemble à une sangsue et c’est sans doute la chose la plus bizarre de l’univers : il vit en effet de l’énergie des ondes cérébrales émises non pas par son hôte mais par tous ceux qui l’environnent. C’est en absorbant toutes les fréquences mentales inconscientes desdites ondes qu’il tire sa subsistance. Il excrète ensuite dans l’esprit de son hôte une matrice télépathique formée en combinant les fréquences des pensées consciente avec les influx nerveux recueillis au niveau des centres d’élocution du cerveau qui les a générés.
Le résultat pratique de tout cela est qu’il vous suffit de glisser un Babelfish dans votre oreille pour instantanément comprendre tout ce que l’on vous dit et ce, dans n’importe quelle langue. »


Ce qui est génial c’est que, dans sa loufoquerie, Douglas Adams sait rester cohérent. J’y ai trouvé beaucoup de références à divers contes, à certains personnages connus (que je ne nommerai pas), à certaines facettes de notre vie de terriens….

Si vous voulez savoir qui gouverne gouverna notre planète terre, et comment elle fut créée, et connaître la réponse à la Grande Question de la Vie, la réponse est dans ce précieux guide !!!

Cette deuxième lecture m’a permis d’enter dans ce monde de foldingues et je m’y suis trouvée très à mon aise, même sans appareil respiratoire. Merci à Colimasson, sans elle je serais passée à côté de ce monument de loufoquerie. C’est un vrai conte à dormir debout qui m’a tenu bien éveillée.

Une question existentielle se pose à moi maintenant : Irai-je casser une petite graine au «Dernier Restaurant avant la Fin du Monde » ?

Quelques extraits sortis de leurs contextes :

« Peuples de la Terre, je réclame votre attention ! dit la voix et c’était merveilleux : un son tétraphonique d’une admirable perfection, avec un taux de distorsion si bas qu’on en aurait pleuré. Ici Prostetnic Vogon Jeltz, du Conseil de planification de l’hyperespace galactique, continua la voix. Comme vous le savez sans doute, les plans de développement des régions périphériques de la Galaxie requièrent la construction d’une voie express hyperspatiale à travers votre système solaire et, malencontreusement, votre planète fait partie de celles qu’on va devoir démolir. L’opération va prendre un peu moins de deux de vos minutes. Merci. »

« Chaque heure qui passe est une heure creuse. En particulier l’heure du déjeuner. »
« Je refuse de prouver que j’existe, dit Dieu, car prouver c’est renier la foi et sans foi, je ne suis plus rien.
- Pourtant, remarque l’Homme, le Babelfish en dit long sur le sujet, non ? Son évolution ne saurait être le seul fruit du hasard. Il prouve votre existence et donc, selon votre propre théorie, vous n’existez pas, C.Q.F.D.
- Sapristi, s’exclame Dieu. C’est que je n’avais pas pensé à ça ! » et sur-le-champ il disparaît dans une bouffée de logique.
« Bah c’était facile », dit l’Homme puis – en guise de rappel – il se met à prouver sur sa lancée que le noir est blanc et finit écrasé sur le premier passage pour piétons. »
« Lors d’une déclamation par le maître Grunthos le Flatulent de son poème intitulé « Ode à la boulette de mastic vert trouvée sous mon aisselle par un riant matin d’été », quatre de ses auditeurs devaient succomber à des hémorragies internes »

« Ils traversèrent d’épaisses murailles sonores, des montagnes de pensées archaïques, des vallées de musique d’ambiance, des piles de mauvais quarts d’heure et de toquades futiles et puis soudains ils entendirent une voix de jeune fille. »

« Ils se posent bien entendu nombre de problèmes concernant la vie parmi lesquels les plus populaires sont : Pourquoi les gens naissent-ils ? Pourquoi meurent-ils ? Et pourquoi cherchent-ils dans l’intervalle à porter le plus souvent possible une montre à quartz numérique ?
Revenir en haut Aller en bas
http://zazymut.over-blog.com
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Re: Douglas Adams   adams - Douglas Adams EmptyDim 25 Mar 2012 - 21:58

Contente que ce livre t'ait plu, finalement ! Very Happy

La référence aux Monty Python est très bien trouvée. D'ailleurs, c'est à la même époque que je me suis passé l'intégrale des Monty Python (et des Shaddocks, au passage...)
Après le théâtre de l'absurde, Douglas Adams livre ici de la SF de l'absurde. Moins désespéré que Beckett, aussi grotesque que Jarry et sans queue ni tête, comme Ionesco.

L'envie de poursuivre ma lecture de cette série est grande. En même temps, j'ai un peu peur d'être déçue... Faudra bien que je me lance un jour.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
zazy
Sage de la littérature
zazy

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 70
Localisation : bourgogne

adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Re: Douglas Adams   adams - Douglas Adams EmptyDim 25 Mar 2012 - 22:30

colimasson a écrit:
Contente que ce livre t'ait plu, finalement ! Very Happy

La référence aux Monty Python est très bien trouvée. D'ailleurs, c'est à la même époque que je me suis passé l'intégrale des Monty Python (et des Shaddocks, au passage...)
Après le théâtre de l'absurde, Douglas Adams livre ici de la SF de l'absurde. Moins désespéré que Beckett, aussi grotesque que Jarry et sans queue ni tête, comme Ionesco.

L'envie de poursuivre ma lecture de cette série est grande. En même temps, j'ai un peu peur d'être déçue... Faudra bien que je me lance un jour.
Je crois que je vais attendre également car ce livre se suffit à lui-même. Mais il m'a fallu le lire 2 fois pour en éprouver la jouissance du delirium galactical
Revenir en haut Aller en bas
http://zazymut.over-blog.com
Invité
Invité



adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Re: Douglas Adams   adams - Douglas Adams EmptyDim 25 Mar 2012 - 23:00

Je compte le lire prochainement, j'ai envie de lire quelque chose de drôle et loufoque, cela devrait le faire sourire
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Re: Douglas Adams   adams - Douglas Adams EmptyDim 25 Mar 2012 - 23:05

sentinelle a écrit:
Je compte le lire prochainement, j'ai envie de lire quelque chose de drôle et loufoque, cela devrait le faire sourire

Certainement !

Un petit extrait en vf.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Invité
Invité



adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Re: Douglas Adams   adams - Douglas Adams EmptyDim 25 Mar 2012 - 23:21

Merci pour l'extrait ! Et comme j'en ai l'habitude depuis quelques semaines, je vais m'empresser de lire le roman avant de visionner le film.
Revenir en haut Aller en bas
zazy
Sage de la littérature
zazy

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 70
Localisation : bourgogne

adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Re: Douglas Adams   adams - Douglas Adams EmptyLun 26 Mar 2012 - 0:08

Vu le film que je me suis fait en lisant ce bouquin, j'aurais trop peur d'être déçue. Comment transcrire en cinéma toutes ces phrases loufouques ????
Revenir en haut Aller en bas
http://zazymut.over-blog.com
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Re: Douglas Adams   adams - Douglas Adams EmptyLun 26 Mar 2012 - 7:20

zazy a écrit:
Vu le film que je me suis fait en lisant ce bouquin, j'aurais trop peur d'être déçue. Comment transcrire en cinéma toutes ces phrases loufouques ????
Ca marche quand même pas mal... Douglas Adams lui-même avait travaillé sur le scénario pour le film, qui garde pas mal l'esprit Monty-Python.
J'ai vu le film après avoir lu le livre, du coup j'ai bien compris de quoi ça parlait, mais j'ai eu un doute, à un moment (d'ailleurs, je ne crois pas que le succès ait été immense) quant à savoir si le film ne s'adresserait pas surtout aux gens ayant déjà lu le livre.
Mais en fait non, il a aussi plu à des non-lecteurs du livre.

Le réalisateur, Garth Jennings, a réussi à garder le caractère vraiment loufoque du livre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




adams - Douglas Adams Empty
MessageSujet: Re: Douglas Adams   adams - Douglas Adams Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Douglas Adams
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: