Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Elise Turcotte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Elise Turcotte   Ven 20 Fév 2015 - 21:00

Faudrait déjà que j'ai une liseuse, que j'arrive à m'en servir, et que la lecture sur ce type d'engin ne soit pas trop pénible. Plusieurs personnes dans mes connaissances, ont acheté, et ne s'en servent pas.

Et après comme je le disais plus haut, il faut le petit coup de pouce qui ferra que j'irai vers, plutôt que vers des milliers d'autres choses qui m'attirent... roue

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Elise Turcotte   Sam 21 Fév 2015 - 12:27

Arabella a écrit:


Et après comme je le disais plus haut, il faut le petit coup de pouce qui ferra que j'irai vers, plutôt que vers des milliers d'autres choses qui m'attirent... roue

Il ne faut surtout pas se forcer.

Quant à la liseuse, j'en ai eu deux qui n'étaient absolument pas pratique mais ma dernière....Elle a un rabat qui fait comme une couverture de livre. Plutôt livre de poche. Et parfois, sans faire attention, je suis tentée de tourner la page! Laughing

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Elise Turcotte   Lun 23 Fév 2015 - 3:40

Arabella a écrit:
Mais au delà de l'accessibilité, il y a la question du désir, il faut avoir envie d'aller vers. Et je ne connais par exemple pas de sites dédiés à faire connaître par ici, au contraire d'autres littératures/cultures.

Voilà, tout est dit dans ce passage!

Pia a écrit:
Il faut dire JHK que tu es très attiré par la poésie. Est-ce que ça ne fait pas que tu choisis souvent des auteurs qui sont poètes avant tout?

Tout d'abord, c'est une question d'écriture, bien plus que de poésie ici. Le roman traditionnel me «barbe». J'aime bien qu'il y ait une notion de «journal littéraire». J'ai par exemple suivi des cours sur la forme de l'essai et du poème en prose et donc, il y a forcément deux genres de prose qui se distinguent du canon romanesque traditionnel. De plus en plus, le genre du roman se renouvelle. La poésie a beaucoup changé depuis la fin du XIXe siècle et l'usage du vers libre tout comme celui de la poésie en prose a changé beaucoup de données sur la manière de concevoir l'écriture.

Comme vous savez bien, j'aime bien les écrivains à la Robert Walser ou encore Enrique Vila-Matas et je viens d'être mis en contact de date récente avec l'écriture de Robert Musil. Il s'agit à la base de trois écritures assez différentes. J'ai même de la difficulté avec quelques pages de prose de Robert Walser, mais les coups de coeur valent la chandelle dans son cas particulier. Il en va de même pour les écrivain-e-s comme Élise Turcotte.

L'histoire littéraire québécoise est encore récente. Il s'agit même d'une littérature qui s'est mise au monde au moment de traverser les tourments de la révolution tranquille des années 1960. Les écrivains qui ont dépassé le stade de publication de 50 ans ne sont pas si nombreux. Le nombre croîtra sûrement à travers les années, mais la littérature québécoise est toujours en train de se concevoir. Il y a un code qui est particulier à notre littérature nationale et comme la poésie, tout comme l'essai y occupent une place de choix, il y a plusieurs portes d'entrées possibles pour aborder cette littérature. La poésie québécoise permet de mieux cerner les caractéristiques de notre littérature. Disons qu'il nous faut faire un effort pour mieux comprendre ce qui définit cette même littérature. Pourquoi Réjean Ducharme, pourquoi Hubert Aquin, Nicole Brossard, etc.

Donc, oui, j'entretiens un peu une prédilection pour des écrivains à la plume caractéristique, tels les Élise Turcotte, Jacques Brault, Réjean Ducharme et il y en a sans doute plusieurs, mais je privilégie une vraie littérature plutôt que ce qui relève de la littérature «alimentaire». Une poétesse en prose qui se dépasse au Québec, c'est Denise Desautels. Mais bon, si vous voulez des romans, les informations ne manquent pas, ça se trouve sur le net... :)

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Elise Turcotte   Mar 24 Fév 2015 - 17:27

Je viens de trouver une liste d'auteurs Québécois et j'ai regardé un peu les auteurs du 19ème siècle. Pas mal de poètes en effet, d'essayistes, de journalistes. Mais certains poètes ont écrit un roman ou deux, et je me concentre sur ceux-là. J'en ai trouvé quelques uns.....

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Elise Turcotte   Mar 24 Fév 2015 - 20:56

Jack-Hubert commence à produire des effets....

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Elise Turcotte   Jeu 26 Fév 2015 - 6:37

Tant mieux si j'en intéresse quelques uns, quelques unes à la littérature québécoise! Very Happy Pour répondre à pia, effectivement, il y a beaucoup de poètes et pour les romanciers, souvent les oeuvres sont courtes étant donné qu'il est difficile de vivre de son écriture à l'année longue.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Elise Turcotte   Jeu 26 Fév 2015 - 9:53

Arabella a écrit:
Jack-Hubert commence à produire des effets....

Régulièrement! sourire

Je viens de commencer Marie Calumet de Rodolphe Girard. C'est en effet court. J"en ai deux autres en attente!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Elise Turcotte   Jeu 2 Avr 2015 - 20:45

Le Bruit des choses vivantes. - Babel

Albanie,
trente ans sait que les histoires d' amour finissent mal en général. La sienne a peu duré.
Le temps de vivre ensemble deux années, d' avoir un enfant, et de se séparer.

Albanie a reporté tout son amour sur Maria, trois ans, sa fille...

"Avec le temps, je me suis habituée à elle... Tout a repris une place plus normale, plus faciile. Mais
cet amour ne sera jamais un amour raisonnable. Aucun amour ne doit l' etre. Il faut qu' il soit tout.
Avec une personne aussi merveilleuse que Maria, cet amour se rapproche de tout."


Sinon, la vie qu' elle mène est banale, ennuyeuse meme. Mais il y a l' amitié, celle de Jeanne et de son fils Gabriel.

Et d' autres encore, que la solitude et la souffrance ont abimé. Albanie  sait leur redonner espoir et

gout à a vie. Elle a le chic pour ça, Albanie !

Sinon la vie, l' autre, celle qui va, hors du petit cercle où elle vit, est ce qu' elle est, depuis longtemps. Images à la télé, de guerres, de catastrophes, naturelles ou non, deuils collectifs. Désespérantes.

"Ce que nous savons, Jeanne et moi, nous le maintenons en nous comme une planète moqueuse. Nous

ne sommes pas dans un avenir radieux.
Nous sommes dans un présent et nous plantons des fleurs dans la cour, pour nos enfants."


Un homme ? Elle n' y pense jamais. Elle y pense tout le temps, Albanie ! Quelque chose en creux, de chaleureux et de masculin et qui lui manque.
Mais les hommes ont des oeillères et de mauvaises habitudes. Ils manquent de patience et de générosité. Enfin peut etre...
En la lisant, j' ai pensé qu' Elise Turcotte s' adressait aux hommes de bonne vonté, avec malice
et avec espoir.

Telle est la vie, fragile, angoissante, mais quand meme porteuse d' espoir pourvu qu' on l' imagine.
Enfin un peu quand meme !

"J' ai dit que l' amour est une chose qui s' invente. Par exemple, on peut tomber follement en amour
en écoutant le dernier disque de The Blue Nile. Cela peut durer une soirée, une semaine, jusqu' à ce
qu' une guerre éclate, ou qu' une vitre vole en éclats, ou rien du tout, jusqu' à ce qu' on n' ait plus
le temps d' y penser."

Ce que j' aime dans cette histoire, c' est cette langue en devenir du Québec et qui frémit. Et que j' ai connue très tot en écoutant enfant des chansons du Québec.
Il y avait aussi une musique de la langue et puis des images. Voilà, des images. Je trouve que cette langue est presque naturellement métaphorique.

J' ai aimé aussi -beaucoup- qu' Elise Turcotte cite souvent Carson McCullers, et tout particulièrement Frankie Addams. Une sensibilité proche de femme et d' auteur.

Enfin, il y a une sorte de fraternité d' écriture, que j' ai ressentie comme telle, en pensant à un autre
livre du Québec, Va savoir de Réjean Ducharme.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par bix229 le Sam 2 Mai 2015 - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Elise Turcotte   Sam 4 Avr 2015 - 7:29

Un enthousiaste!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Elise Turcotte   Ven 24 Avr 2015 - 17:32

L'île de la merci

Mini commentaire.

Ça pourrait être un coup de cœur. J’ai l’impression que ceux qui ont aimé Lola Lafon pourrait aimer Elise Turcotte. Bien sûr c’est un livre moins engagé que ce livre de Turcotte que je viens de lire. Mais des phrases très courtes et denses, beaucoup de dialogues, une façon de nous faire voir les choses à travers les yeux du personnage qu’elle a choisi et de s’identifier totalement à lui.

Hélène est une adolescente qui vit au sein d’une famille qui ne vit pas, parce que rien n’est dit, et personne ne veut plus en faire partie. Elle vit en observant cette famille de son point de vue d’adolescente qui se révolte et veut être enfin exaltée par la vie. Elle s’occupe de son petit frère qui est le seul qui lui donne envie de rester et de sa sœur qui semble s’en sortir mieux qu’elle. Beaucoup d’émotions se cachent derrière ses phrases qui semblent naïvement jetées.


_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Elise Turcotte   Sam 2 Mai 2015 - 16:39

Le bruit des choses vivantes

Citation :
Je voulais que cela dure mille ans, or rien ne dure mille ans à part la mer, les rochers et les paysages. Personne n'est encore arrivé à être un paysage.

Albanie et Maria, sa fille de trois ans,  se protègent l'une l'autre dans un couple intime et tendre face à un père parti, une petite sœur pas née, un monde où d'autres enfants n'ont pas droit à l'amour, et que dévastent les guerres et les catastrophes naturelles . Elles s'accompagnent mutuellement , entre douceur et connivence. Accrochées à leur foi dans les choses vivantes autant qu'aux mots et aux rêves, elle cheminent peu à peu vers un « tremblement de bonheur ».

Citation :
elle ouvre un cœur en chocolat, dedans il y a de la paille rose et jaune, elle l'écarte avec ses mains et découvre tous les bébés cœurs en chocolat. Elle me regarde et alors, là, nous sommes vraiment une force fantastique. Personne ne peut nous voir, les pieds sur la table, en train de chanter à pleine tête une chanson des Rolling Stones, mais nous voilà, présentes, et cela fait de nous une force fantastique.

D'une prose à la fois concise et poétique, à tous petits pas, Elise Turcotte nous dresse le portrait de ce couple fusionnel, balayant les contingences ordinaires par une attention à l'autre  et aux autres, une détermination à fuir le pathos et croire à une étoile de confiance. C'est une histoire d’une banalité absolue (une femme quittée se reconstruit pour un nouveau couple) qui, par petites touches prend un chemin de tendresse, et s'ouvre au lendemain. L'amour maternel, cette relation qui reçoit tant sans rien demander en retour,  y est décrit dans toute sa simplicité, son évidence, sa douceur fortifiante.

Citation :
Elle n'a que trois ans et demi. Il faut faire cette fête et tout arrêter maintenant, parce qu'après, il sera trop tard. Il n'y aura plus de vraies vacances. Après, il faudra qu'elle entre dans le temps qui n'est pas avec nous, il faudra qu'elle soit tirée en avant par la manche, qu'elle prenne les choses par les cornes etqu'elle plonge. Mais ce qu'il faut vraiment, et c'est pour ça, la fatigue, le noyau, les trois jours de congé, c'est aimer. Il faut aimer. C'est tout, c'est toujours trop et c'est toujours tout.

Touchant, confondant d'émotion  tout en gardant une distance faite de sérieux et de patience, ce livre montre comment le rêve mène à retrouver le concret, comment un cocon protecteur n'est pas une prison mais un tremplin, à condition qu'on y mette ce qu'il faut d'amour et de fantaisie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Elise Turcotte   Sam 2 Mai 2015 - 16:59

ça, il va etre content, JHB... à moins qu' il ne soit trop absorbé par les taches ménagères ! attentif

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Elise Turcotte   Lun 18 Mai 2015 - 5:02

Même pas eu le temps... j'ai été à l'extérieur de la ville une semaine et depuis mon double-retour au travail et puis ensuite à l'école, c'est un peu le bric-à-brac. Continuez à lire Élise Turcotte, elle est divine à vous lire... sourire

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elise Turcotte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elise Turcotte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Guy Turcotte et le meurtre de ses 2 enfants
» Turcotte, Frère Eugène
» Turcotte, Gaston
» Hudon-Turcotte, Patricia
» FAUCON x LANGLOIS (M1694 Ecalles-Alix)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: