Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Chahdortt Djavann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Chahdortt Djavann   Mer 2 Juil 2008 - 8:55



Citation :
Née à Azerbaïdjan en 1967, Chahdortt Djavann se dit française et dit être née révoltée'.
Née révoltée car elle est née femme dans un pays où les femmes n'ont pas le droit d'exister. Elle grandit àTéhéran où elle vit avec sa mère et ses quatre frères et soeurs aînés. Son père,Pacha Khan, est emprisonné par le shah, après larévolution de 1979 Enfant déjà, elle n'avait pas sa langue dans sa poche, et malgré un régime terrifiant elle a une conscience aiguë de la liberté. Véritable garçon manqué, elle dérange. Très jeune, c'est l'exil : après être passée par Istambul elle atterrit à Paris en 1993. Ne parlant pas français, elle a connu des conditions de vie difficile, enchaînant les jobs précaires avant de rentrer à l'Ecole des Hautes études en sciences sociales, où elle étudie l'anthropologie. En 2002, elle publie son premier roman Je viens d'ailleurs et raconte, dans la langue de Voltaire comment elle a gardé la tête haute. Un an plus tard, Bas les voiles! pamphlet s'élevant contre le port du voile, ici et ailleurs, lui vaut une notoriété subite, accompagnée de quelques coups de fils anonymes.


La muette

Une jeune fille à peine sorti de l'enfance se retrouve condamnée à être pendue. C'est dans le journal livré à son gardien et envoyé à une éditrice que Fatemah raconte son calvaire.
Elle parle de sa tante , la muette, une femme qui fascine la jeune fille par ses allures insolentes mais qui vit souvent prostrée jusqu'à ce que sa passion pour un homme de la famille finisse par la perdre, entraînant avec elle sa jeune nièce dans un enchevêtrement dramatique.

...

Un livre choc! Ecrit ans un style simple et limpide et en français (ce qui explique aussi sans doute cela) qui fait que les mots se détachent d'eux-mêmes pour nous frapper plein fouet.
Histoire vraie ou non peu importe, mais qui lève le voile avec force sur le sort des femmes iraniennes et révèle l'insoutenable: les lapidations, l'intégrisme, le règne tout puissant des mollahs et la folie des hommes aveuglés par leurs croyances.

Je l'ai lu très vite, ce petit livre court s'apparente davantage à une nouvelle ou une fable, mais l'intensité dramatique et la précision de l'écriture parviennent à imprimer en nous quelque chose de fort.
Chahdortt Djavann a une voix sans détour, franche et rebelle qui ne peut que nous frapper!
Une auteure à découvrir avec respect bonjour
Je vous le conseille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Chahdortt Djavann   Mer 2 Juil 2008 - 18:09

Cela semble intéressant, merci d'avoir ouvert ce fil Aériale enthousiaste

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Chahdortt Djavann   Mer 2 Juil 2008 - 18:32

On m'avait offert Bas les voiles mais je ne l'ai jamais lu...Je devrais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Chahdortt Djavann   Mer 2 Juil 2008 - 18:53

Arabella a écrit:
Cela semble intéressant, merci d'avoir ouvert ce fil Aériale enthousiaste
C'était un plaisir Arabella...Cette lecture m'a épatée.

coline a écrit:
On m'avait offert Bas les voiles mais je ne l'ai jamais lu...Je devrais...
Oui Coline, tu devrais Wink

J'ai vu ce matin qu'elle en avait édité un dans la collection Wespeiser -Autoprtrait de l'autre-...Je pense craquer prochainement miammiam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Chahdortt Djavann   Mer 2 Juil 2008 - 23:14

Merci Aériale !

Le sujet me tente.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Chahdortt Djavann   Dim 6 Juil 2008 - 18:59

Je viens de terminer La Muette !

A travers cette histoire nous découvrons le triste sort fait aux Femmes.

Là où la bigamie est reconnue pour un Mollah, homme de religion, une jeune femme de 29 ans peut-être accusée et condamnée à la lapidation pour adultère, avéré simplement parce que le Mollah recevait d'un membre de sa famille son accord pour la prendre pour femme.

Un homme peut prendre pour femme une adolescente de 13 ans et en "user".

Cette écriture directe est d'une efficacité entière pour nous décrire cette histoire dramatique.

quelques passages !

Il parlait comme si , en somme, la violence n'était qu'une banalité ordinaire, lieu quotidien de ceux qui naissent et meurent dans la misère.
Ma mère répétait souvent un adage qui m'énervait à l'époque : Nul ne peut lutter contre son destin,à chacun le sort qui lui échoie, ainsi va la vie.


Avec sa main elle enfonçait des boules de neige entre ses cuisses, elle semblait ivre, ivre d'amour, de folie. Pendant quelques secondes j'ai regardé ses doigts frénétiques qui fourraient la neige dans son sexe, cette image m'a effrayée.

Elle apportait plusieurs bouteilles d'eau pour arroser la tombe de mon grand-père ; une fois mon oncle lui a dit : je ne veux pas te désespérer mais ton père ne va pas pousser. Ma mère s'est mise à pleurer de plus belle en blâmant son frère : tu n'as pas honte de plaisanter sur la tombe encore fraîche de ton père. Elle disait qu'un peu d'eau désaltérait les morts. Mon oncle et moi retenions nos rires. Ma mère était croyante et pratiquante ; elle était aussi assez stupide, ça me fait mal de dire ça, ça me faisait mal de l'avoir pour mère, sa bêtise nous a coûté très cher.

Elle avait décidé de mettre un terme à ce projet de mariage avec le mollah ; et elle l'avait fait de façon radicale.Elle s'était offerte à l'homme qu'elle aimait, sans rien lui demander en échange. Un acte plus que révolutionnaire pour une femme, et pas seulement dans notre milieu, mais dans ce pays où l'amour est toujours l'affaire de l'honneur des frères et des pères, une affaire de contrat et d'arrangement, un simple commerce.
Dans ce pays où l'amour est interdit.


"A chacun le sort qui lui échoie, ainsi va la vie." Moi je rêvais d'un avenir radieux, croyais avoir un autre destin. Je voulais devenir médecin, je suis devenue assassin.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chahdortt Djavann   Mer 16 Juil 2008 - 20:50

Aériale et Bédou ont déjà dit ce qu'il fallait en dire, un bon livre, une écriture efficace et un sujet qui interpelle. A conseiller !
Revenir en haut Aller en bas
Madame B.
Zen littéraire
avatar

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 43

MessageSujet: Re: Chahdortt Djavann   Dim 20 Juil 2008 - 23:29

Quelqu'un a-t-il lu Comment peut-on être français dans lequel elle a la très bonne idée d'écrire à l'auteur des Lettres persanes pour lui raconter ce que c'est que d'être une iranienne aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Chahdortt Djavann   Lun 21 Juil 2008 - 16:33

sentinelle a écrit:
Aériale et Bédou ont déjà dit ce qu'il fallait en dire, un bon livre, une écriture efficace et un sujet qui interpelle. A conseiller
dis... tu ne t'es pas foulée Senti cette fois ci pour le com'...
Peut mieux faire je dirais !! rire

Madame B a écrit:
Quelqu'un a-t-il lu Comment peut-on être français dans lequel elle a la très bonne idée d'écrire à l'auteur des Lettres persanes pour lui raconter ce que c'est que d'être une iranienne aujourd'hui.
Non, personnellement je ne l'ai pas lu, mais cette femme m'épate et je compte bien m'aventurer plus loin dans ses écrits.

J'aime ce côté passionaria, ses convictions qu'elle défend souvent à ses propres risques, et son combat de tous les jours.
Une femme étonnante et qui force le respect. Pour ses prises de position et le discours qu'elle continue de donner malgré les menaces qui doivent peser sur elle.

J'ai eu la chance de l'écouter parler de son livre "La muette" dans la librairie que je fréquente, et elle nous a parlé très simplement mais avec vigueur de la condition des femmes en Iran ...
Une personne remarquable et très accessible en même temps.

Petite vidéo (où elle parait beaucoup plus sur ses gardes forcément, face à un Ardisson toujours cinglant, que lors de cette rencontre niçoise)

Ecoutez ICI!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chahdortt Djavann   Lun 21 Juil 2008 - 18:02

aériale a écrit:
sentinelle a écrit:
Aériale et Bédou ont déjà dit ce qu'il fallait en dire, un bon livre, une écriture efficace et un sujet qui interpelle. A conseiller
dis... tu ne t'es pas foulée Senti cette fois ci pour le com'...
Peut mieux faire je dirais !! rire
Oui bon, je n'ai pas encore eu le temps de faire ma critique mais je reviendrais avec quelque chose de plus consistant, promis Razz
Revenir en haut Aller en bas
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Chahdortt Djavann   Lun 21 Juil 2008 - 20:45

Merci pour la video! Cette jeune et jolie jeune femme est très courageuse, très forte et très digne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Chahdortt Djavann   Mar 22 Juil 2008 - 3:31

Citation :
Quelqu'un a-t-il lu Comment peut-on être français dans lequel elle a la très bonne idée d'écrire à l'auteur des Lettres persanes pour lui raconter ce que c'est que d'être une iranienne aujourd'hui.
Oui, Madame B., je l'ai lu.. C'est un peu loin pour que j'en parle, mais c'était une très jolie idée!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: La Muette   Jeu 24 Juil 2008 - 22:13

La Muette
Citation :
« J’ai quinze ans, je m’appelle Fatemeh, mais je n’aime pas mon prénom. Dans notre quartier, tout le monde avait un surnom, le mien était ‘la nièce de la muette’. La muette était ma tante paternelle. Je vais être pendue bientôt […]
J’ai supplié le jeune gardien de la prison pour qu’il m’apporte un cahier et un stylo, il a eu pitié de moi et exaucé le dernier souhait d’une condamnée. Je ne sais par où commencer. »

Ce court roman, qui se lit d’une traite, se présente sous la forme d’un journal d’une condamnée. Ce témoignage est sans aucun doute une fiction mais nous pressentons bien que cette histoire-là, aussi romancée soit-elle, n’est que le reflet de ce que vivent certaines femmes au pays des mollahs de l’Iran d’aujourd’hui : racontars, cupidité, sottises, dénonciations, domination masculine, oppressions, condamnations arbitraires, exécutions capitales, voilà toute la panoplie malheureusement bien connue de l’autoritarisme et du totalitarisme.

Sans fioriture aucune, avec les mots simples d’une jeune fille de 15 ans attendant son exécution par pendaison pour ne pas avoir accepté d’être soumise à la loi de plus fort, l’auteur va à l’essentiel et frappe juste là où il faut pour s’immiscer dans notre mémoire en y laissant des traces tenaces. Lorsque dignité et liberté conduisent à la mort acceptée, voilà le prix à payer par celles qui résistent.

Chahdortt Djavann est une jeune auteure iranienne installée en France après avoir fui la dictature de son pays instaurée par les mollahs de Khomeyni en 1993. Anthropologue de formation, elle ne pratique pas la langue de bois et n’hésite pas à se placer au cœur des problèmes politiques actuels, comme en témoignent les essais tels que « À mon corps défendant, l’Occident » ou encore « Bas les voiles ! ».
« La muette » m’a fait penser à « La servante écarlate » de Margaret Atwood, qui dénonce également le fondamentalisme par l’entremise d’un très bon roman d’anticipation.

conciliabule J'espère être revenue dans les bonnes grâces d'Aériale avec ce compte-rendu un peu plus étoffé danse...


Dernière édition par sentinelle le Jeu 24 Juil 2008 - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Chahdortt Djavann   Jeu 24 Juil 2008 - 22:18

Il ne manque que le titre... danse...
(Je le sais...mais c'est mieux si tu l'ajoutes... content )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chahdortt Djavann   Jeu 24 Juil 2008 - 22:20

Voilà qui est fait honte
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chahdortt Djavann   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chahdortt Djavann
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: