Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion
anipassion.com
Partagez
 

 [Manga] Usamaru Furuya (Le cercle du suicide)

Aller en bas 
AuteurMessage
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

[Manga] Usamaru Furuya (Le cercle du suicide) Empty
MessageSujet: [Manga] Usamaru Furuya (Le cercle du suicide)   [Manga] Usamaru Furuya (Le cercle du suicide) Icon_minitimeLun 3 Aoû 2009 - 12:20

[Manga] Usamaru Furuya (Le cercle du suicide) I794810

Citation :
Né en 1968, Usamaru Furuya est un auteur atypique, un touche-à-tout venu à la bande dessinée après un parcours riche en expériences artistiques. Etudiant aux Beaux-Arts, il abandonne la peinture à l'huile pour la sculpture et le théâtre, et s'intéresse à la danse butô et à l'expression corporelle. En 1994, il se lance dans le manga, sans en connaître les conventions de style et de narration, avec Palepoli, publié dans la légendaire revue d'avant-garde Garo. Dans cette suite de gags à quatre cases, Furuya joue avec les registres graphiques sur un mode humoristique, poétique ou inquiétant. Il décline par exemple le thème du gâchis de son travail par un fantôme farceur laissant les marques de son forfait (traces de doigts, gribouillis) sur la page. Parallèlement à sa collaboration avec Garo, Furuya s'oriente vers des magazines adultes à grand tirage, tel que Young Sunday. Il y réalise Short Cuts en 1998, où il détourne, avec un humour absurde, les symboles "mignons" de la culture pop japonaise que sont les lycéennes branchées, objets de fantasmes, ou ours en peluche. Ainsi, ses héroïnes, ingénues ou perverses, se révèlent être des robots, des tueuses à gages ou des extra-terrestres... En dépit des références typiquement japonaises qui y abondent, Short Cuts a été traduit aux États-Unis. En 2000, Furuya enchaîne Garden, Wsamarus 2001 et Plastic Girl. Il change de registre avec La musique de Marie, un récit fantastique teinté de philosophie, publié dans la collection Sakka. En 2002, le thriller sanglant Le cercle du suicide marque son retour à son univers de prédilection : le monde infernal des lycéennes japonaises!

Il a une série en court : Tokyo Magnitude.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.


Dernière édition par Queenie le Lun 3 Aoû 2009 - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

[Manga] Usamaru Furuya (Le cercle du suicide) Empty
MessageSujet: Le cercle du suicide   [Manga] Usamaru Furuya (Le cercle du suicide) Icon_minitimeLun 3 Aoû 2009 - 12:20

[Manga] Usamaru Furuya (Le cercle du suicide) Cercle10

Le 31 mai 2001, une cinquantaine de lycéennes se suicident en même temps en se jetant sous un train. Miraculeusement, une jeune fille s'en sort, Saya. Elle retourne au lycée, presque catatonique. Elle a toujours été étrange, décalée, triste, angoissée. A un moment son amie Kyôko aurait pu la secourir, mais elle était trop occupée à son propre bonheur... et petit à petit Saya a basculé, jusqu'à rencontrer Mitsuko... et tenter de se suicider.


Les lycéennes de Usamaru sont loin des gentilles écolières un peu délurées des manga habituels. Saya, qui se prostitue, se mutile, a peur des prédictions de fin du monde de Nostradamus, se raccroche à son amitié avec Kyôko... mais lorsque celle-ci file le parfait amour avec un homme marié, elle rencontre Mitsuko et son Club.
Elles se réunissent sur les toits, en cercle, s'auto-mutilent ensemble, et Mitsuko à force de paroles et d'envoûtement (parce que Mitsuko a un si gentil sourire quand elle parle de la mort), les conduit à la date fatidique du suicide.

Citation :
Coupons-nous autant de fois que nous avons éprouvé de la haine ou de la tristesse. Les autres ne peuvent pas voir les blessures de notre cœur. C'est pour cela que nous gravons les traces de notre souffrance sur notre corps.

Saya survit, on la montre du doigt, parce qu'elle se prostitue, parce qu'elle est bizarre. Mitsuko n'est plus là pour l'aider, et Kyôko s'est trop éloignée.

Citation :
Mitsuko s'était mise à ma place, elle représentait un moi avec lequel je pouvais avoir un lien. Mais maintenant, ce moi a disparu, et le lien aussi. Alors pourquoi se soucier de moi?

Et puis une jeune fille agresse Saya, parce qu'elle aurait couché avec son petit ami. Et cette jeune fille meurt. Les autres commencent à avoir peur, et être fascinés. Saya change. Sa personnalité... etc...

Kyôko va enquêter, avec l'aide d'un professeur à la dégaine ultra pervers...



Dessins sans intérêt je trouve, mis à part quelques cases, dont celles des corps massacrés par le train et dans les visions cauchemardesques de la menace Mitsuko.

Histoire qui tient, mais qui tombe un peu à plat, parce qu'on n'a pas d'explication... ça continue et c'est tout. ça m'a fait penser à la Malédiction de Ring, un cercle morbide qui ne peut prendre fin, sauf que là, on ne remonte pas aux origines, on ne comprend pas d'où ça vient et on ne sait pas où ça va. C'est extra Frustrant.

A lire, pour se "distraire" dans le sombre noir des morts.
(bouts d'image plus tard)

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Manga] Usamaru Furuya (Le cercle du suicide)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Cercle des poètes disparus
» Passage du cercle polaire du sous-marin Améthyste
» gâteau fête foraine + cercle équestre
» Le suicide est la première cause de mortalité chez les militaires de 35 à 44 ans
» Strasbourg - Suicide d'un policier.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Les Bédés et mangas-
Sauter vers: