Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Matthias Zschokke [Suisse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Matthias Zschokke [Suisse]   Lun 9 Nov 2009 - 16:53


Citation :
Matthias Zschokke (né à Berne le 29 octobre 1954) est un romancier, dramaturge et cinéaste suisse de langue allemande.

Après une formation d’acteur à la Schauspielschule de Zurich, il a été engagé chez Peter Zadek au Schauspielhaus Bochum. Depuis 1980, Zschokke vit et travaille à Berlin, une ville qui est très présente dans son œuvre. Il est l’auteur de neuf volumes de prose (romans, nouvelles), huit pièces de théâtre, et trois films.
[...]
Son roman Maurice mit Huhn, paru en allemand à Zürich en 2006 a obtenu le Prix Schiller en Allemagne et, traduit en français par Patricia Zurcher et publié sous le titre Maurice et la poule en 2009, il a été couronné en France par le Prix Femina Étranger.

source Wikipedia

La page de Matthias Zschokke sur le web vaut la peine d’être regardée, elle est à jour (novembre 09). Comme elle est en allemand, je vous conseille au moins d’ouvrier le passage sur le roman « Maurice à la poule ». Tout en bas de la page vous trouverez plusieurs critiques en français dont celle du Canard enchaîné. Mettez vos hauts parleurs, vous allez comprendre la chanson sans connaître les paroles.

Par ailleurs il y a un petit film de la Télé Suisse Romande au sujet de Maurice Zschokke et le Prix Fémina 2009 que vous pouvez regarder à part.


Maurice à la poule de Matthias Zschokke


Matthias Zschokke est un écrivain, dramaturge et cinéaste de Suisse alémanique qui est installé à Berlin depuis près de 20 ans. "Maurice à la poule" est un livre aussi joli que sa couverture. Le lecteur retrouve un écrivain publique berlinois dans son quartier ouvrier du nord de la ville. Ce personnage vit à la petite semaine et présente ses observations sur sa vie, ses voisins, les magasins de son quartier, telles des miniatures en lettres. C’est écrit finement, avec beaucoup de sensibilité, rappelant d’autres flâneurs dont Walter Benjamin dans les passages parisiens. Seulement Matthias Zschokke est bien plus agréable à lire, son style suit une petite mélodie douce acide que j’ai bien aimée.

Maurice Zschokke vient de recevoir le prix Femina "étranger" 2009 pour son roman "Maurice à la poule".


Dernière édition par églantine le Ven 3 Juin 2016 - 22:41, édité 3 fois (Raison : Fil mis à jour avec l'aide de kenavo le 16/12/09)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Matthias Zschokke [Suisse]   Mar 5 Juil 2016 - 19:57

Allez, j' ouvre le fil de cet auteur. Tellement surprenant. Un style très reconnaissable. Un ton unique. Un personnage furieusement drole et émouvant,
mais pas seulement. Un univers.
Bref, un écrivain !
La chaleur m' a terrassé provisoirment, mais je ne lache pas le morceau, je suis bien  trop fasciné par Maurice à la poule.

Mais peu importe, Le premier qui l' a lu en parle ! A bientot ! byebye

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Matthias Zschokke [Suisse]   Mar 5 Juil 2016 - 20:16

le fil existe... depuis longtemps...
grâce à nos deux abeilles, l'index des auteurs est toujours à jour, faut seulement le consulter Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Matthias Zschokke [Suisse]   Mar 5 Juil 2016 - 20:18

Parfait et merci à Maline, la pionnière ! bonjour

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Matthias Zschokke [Suisse]   Mar 5 Juil 2016 - 20:20

En plus il est plutôt ....joli ce monsieur ... Rolling Eyes

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Matthias Zschokke [Suisse]   Mar 19 Juil 2016 - 21:18



MAURICE A LA POULE. - Points/Seuil



Maurice travaille vaguement dans le commerce des spiritueux. Il est seul dans un bureau perdu dans une banlieue désaffectée de Berlin.
Maurice s' ennuie à ne rien faire -ou presque. Mais il a des états d' ame qui l' entrainent loin de chez lui, meme quand il ne bouge pas.
Maurice est un post existentialiste qui aimerait vivre au moins une fois quelque chose. Dit-il.
Mais ça ne va pas loin. Maurice est une sorte d' Oblomov qui s' ignore. Sauf que contrairement à Oblomov, c' est un paresseux mécontent.
Il a "besoin de la réalité" dit-ll encore.
Faut-il le croire  pour autant ? Maurice dit mais il se contredit.

Dans la vacuité de son bureau et de ses inactivités il entend un violoncelle. Il imagine que c' est une violoncelliste et qu' il va la recontrer.
Et cette musique est tellement belle qu' il se demande s' il faut vraiment en savoir plus...
Maurice reve.
Plus tard, il entendra un piano, un orchestre à cordes... Ou plus rien.

Et c' est ainsi qu' on avance à petits pas dans l' histoire de Maurice. De flash back en digressions.Une démarche hypnotique qui nous installe
dans l' instabilité structurelle de son personnage.
Dans le meilleur des cas, on est quand meme fasciné. Meme si l' on se doute que ce vieux filou d'auteur teste notre patience.
D' ailleurs, il a l' art de nous raconter des  petits riens plus qu' un tantinet contradictoires
"Jusqu' à ce qu' ils apparaissent dans la lumière et nous étonnent."
Il a aussi le talent de nous tenir en haleine en maintenant volontairement un rythme lent, mais grace à une fantaisie débridée et quasiment
surréaliste parfois.

Vous en dire plus est quasiment suicidaire. Ce livre est un chantier permanent. "A work in progress" comme ils disent...

Ah oui, au fait, la poule... Je me doutais que la question commençait à vous tarauder l' esprit.
Sachez que "Maurice à la poule" est un tableau qui est devenu célèbre, d' abord là ou le peintre l' a fait. Et dès lors les habitants nommèrent
souvent leur fils Maurice. Et, vous l' avez compris, Maurice était de la région.

Enfin c' est Zschokke qui le dit. Et c' est  comme son nom : à peine vraisemblable !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par bix229 le Mer 20 Juil 2016 - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Matthias Zschokke [Suisse]   Mer 20 Juil 2016 - 16:08

Merci pour ton commentaire, bix.

Tu m’as fait bien sourire car je suppose que tu exprimes les impressions qui te restent après lecture. Il est intéressant que tu remarques que Maurice travaille dans « un bureau perdu dans une banlieue désaffectée de Berlin » ce qui montre le provincialisme de la ville que Matthias Zschokke dépeint parfaitement. En fait ce bureau se situe au dernier étage sur cour d’un immeuble fin de siècle (fin XIXe) près de la gare du Zoo (p. 68 de la version allemande, Ammann Verlag 2006) donc en plein centre de Berlin-Ouest.

C’est justement cet aspect province du quotidien couplé à une offre culturelle digne d’une métropole qui fait un des attraits de Berlin depuis la réunification de la ville, soit plus de deux décennies. Il y a un certain parallélisme entre les (non-)activités de Maurice et la ville.

Le tableau « Maurice à la poule » est du peintre suisse Albert Anker (1831-1910) et se trouve apparemment dans une collection privée. Maurice était un des six enfants du peintre et fut souvent pris comme modèle.


Le nom de Zschokke est courant en Suisse alémanique (et pas seulement pour les nombreux grues d’une entreprise du génie civil, après fusion en 2006 rebaptisée Implenia) et de là a essaimé en France (mais, oui !) aux Pays-Bas, en Allemagne (mais ça vous le savez déjà…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Matthias Zschokke [Suisse]   Mer 20 Juil 2016 - 16:21

Bon. Ainsi le tableau de "Maurice à la poule" existe bel et bien !
ça ne m' aurait pas étonné que ce soit une invention de cet auteur facétieux qu' est Zschokke !

Ne sois pas surprise de ma libre interprétaiton du livre, Maline. C' est ma façon habituelle de procéder !
En plus, ce livre est carrément impossible à résumer ou à interpréter. J' ai dit pourquoi.
J' avais pris une foultitude de notes, et je n' ai finalement presque rien gardé.
En fait, il faut lire ce livre et se faire sa propre opinon. En sachant que l' auteur ne vos facilitera pas toujours la tache...
Et Maurice non plus ! nonnon

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Matthias Zschokke [Suisse]   Mer 20 Juil 2016 - 17:43

Il est dans ma PAL ! cheers
Mais je suis un peu tétanisée du cerveau en ce moment , je vais attendre des jours meilleurs pour ne pas gâcher ma lecture .
A suivre donc !

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Matthias Zschokke [Suisse]   Mer 27 Juil 2016 - 18:08

Maurice à la poule


Maurice à la poule
: tiens tiens voilà un titre qui porte en lui le germe de l'innocence et promesse de félicités enfantines.... De Maurice à la poule à La petite poule rousse , il n'y a qu'un pas pour mon petit cerveau dansant ....
Qui pourrait prétendre maîtriser le flux de ses idées ? Pour peu qu'on laisse s'installer une certaine paresse ,il est vain de vouloir rivaliser dans la performance intellectuelle et finalement c'est pas si mal de laisser l'esprit en vagabondage ; c'est probablement ce qu'il pense Maurice ...
Citation :
« Ses pensées, il ne peut pas les suivre. Elles passent, le voient somnoler, le laissent en paix et poursuivent leur chemin. Il n'est pas capable de retenir l'une d'elles. Elles sont trop rapides.»
Et quand la douce torpeur prend ses aises :
Citation :
« Au petit-déjeuner, on laisse sa cuillère à café inutilisée à côté de sa tasse pour ne pas devoir la laver après ; on remue avec son couteau. On ne va plus à la poste pour expédier une lettre ; on attend qu'une seconde vienne s'y ajouter, puis une troisième, afin que le trajet jusqu'à la poste en vaille la peine.» Sa paresse d'homme déglingué est également intellectuelle : « Ses pensées, il ne peut pas les suivre. Elles passent, le voient somnoler, le laissent en paix et poursuivent leur chemin. Il n'est pas capable de retenir l'une d'elles. Elles sont trop rapides.»



Oui quand l'inertie s'installe de la sorte , on pourrait penser que les évènements de la vie se résume à peau de chagrin ...."Il est si dur le métier de vivre " nous disait Pavese....Maurice nous le dit autrement
Citation :
"La vie toute entière ne consiste qu'à trouver le lieu où l'on pourra s'échouer "
.

En attendant il faut bien vivre et  avec le minimum d'implication sociale incontournable car il est tout ce qu'il y a de plus normal Maurice avec des parents qu'il faut accompagner dans leur dernière ligne droite ,ça se fait pas de se soustraire à ses obligations familiales même si ....Sa mère , ou du moins celle qui se dit sa mère, n'est qu'une vieille chiffonnière acariâtre , sale et indigente ....même si le père ne vaut guère mieux ...dans ce quartier de Berlin qui se meurt à petit feu ...Mais il faut bien exister alors il continue à hanter son bureau de ..."communication", écrivain public qui n'a plus rien à écrire puisque tout part à vau-lau autour de lui et que de public il n'en reste que des fantômes ...
Il régnerait presque une ambiance apocalyptique dans ce quartier Berlinois ....Il n'est pas étonnant que Maurice erre ....

Douce errance souvent ,en état d'apesanteur presque , loin de toutes obligations et Maurice  laisse sa pensée butiner à sa guise ,  s'évader ....
Alors les mûres à la crème qu'il vient de commander ,  
Citation :
...elles avaient un goût de mûres et de crème comme si l'on était allé les chercher dans sa mémoire
...Chacun sa madeleine ...

Mais parce qu'il faut bien un
Citation :
" un bon gros fil rouge, une amarre qui soit solide et qui tienne "
pour écrire une histoire  , il y a ce bruit de violoncelle qui l'apaise , le trouble , le hante et dont il cherche à localiser sa provenance sans trop le vouloir non plus ,( c'est tellement confortable ce flottement ...) : Voilà de quoi alimenter la conversation lorsqu'il se rendra à son rendez-vous avec son ami Flavian ....C'est beau l'amitié , mais faut-il la vivre obligatoirement par les actes et les échanges  : l'idée de l'amitié , ce serait peut-être plus facile et moins contraignant .....Même si la relation est indissociable de la notion de bonheur
Citation :
"Si seulement il n'y avait pas cette obligation d'être aimable , de faire des compliments , ce sourire qui vous étrangle , ces figures libres de couleuvres , et après ça , tout est dit , plus une seule phrase ne veut sortir , la bruine des mots se tarit , les écluses sont fermées , la tête est vide , tous se regardent comme s'ils se noyaient , les yeux sortent de leurs orbites , on se lève , on saisit son parapluie et l'on s'en va dans la nuit , Maurice en tête , son amie derrière , puis ils entrent dans un restaurant et mangent et boivent .Il sombre de plus en plus avec elle dans la conviction que les contacts sociaux sont une exigence éhontés ...
Oui oui , parce qu'il a une amie" Maurice tout ce qu'il y a de plus normal "...Et même qu'ils vont en voyage organisés pas cher , parce que nous vivons une époque moderne et qu'il a la chance de pouvoir s'offrir une paire de chaussures de plus et de 5 euros et et de faire partir de ces privilégiés qui ne savent pas ce que c'est que de souffrir en marchant , les pieds boudinés dans des sandales premier prix cent pour cent plastique made in china ....
Enfin on pourrait continuer longtemps ainsi , par effet de mimétisme ....De digression en digression ,de petits bouts de pensées en petits bouts de pensées anarchiques et picoreuses ici ou là , de petits écarts transgressifs (juste en pensée , c'est permis , ça donne du piment ) ....Mais il faut bien en finir et trouver d'ou viennent ces bruits de violoncelle !
....Même si c'était un sacré souci de vie ces bruits de violoncelle , et q'une fois résolu , il faudra peut-être bien en trouver un autre , juste histoire de se tenir à flots ....Rester vivant parmi les vivants ,aussi inconfortable que cela puisse être quelquefois pour l'homme qui ne parvient pas à trouver le passage qui le relierait à l'autre ...
Ce roman est un véritable OVNI .
Dans un style multiforme , très maîtrisé , tour à tour Proustien ou à la Prévert , Mathias Zschokke charme son lecteur : l'homme de théâtre nous happe par la truculence de son récit aussi fantaisiste et drôle que cruellement lucide .
Bien que j'admette que l'exercice était facile et que Maurice et son ego souffreteux ne soient pas toujours d'agréables compagnies , bien que le mystère du violoncelle m'ait passablement ennuyée parce que je ne prends pas des vessies pour des lanternes, je me suis laissée emportée , touchée , coulée !
Pourquoi Maurice à la poule ?
Laissez-vous tenter et vous saurez !
Oui franchement ça vaut le coup vraiment ! cheers
Bix : bisous

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  


Dernière édition par églantine le Jeu 4 Aoû 2016 - 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Matthias Zschokke [Suisse]   Mer 27 Juil 2016 - 18:17

et bien c'est rudement alléchant cette présentation. On a l'impression que l'espace d'un instant, tu t'es transformée en Ophélie, églantine, allongée sur les flots et laissant ton corps être bercée par une légère, très légère houle. C'est tentant, ce voyage.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Matthias Zschokke [Suisse]   Mer 27 Juil 2016 - 18:39

Eglantine, tu es une lectrice selon mon coeur !
Les livres sont pour toi l' auberge espagnole. Ce que tu apportes est ta part de lectrice vagabonde.
Qui se laisse porter  par la musique et le courant. Mais en ajoutant ton grain de sel. De poivre et de fantaisie...

Et il fallait quand meme réagier dans le cas de Maurice. Parce que sinon, Zsochkke, il nous mène en bateau et il ne lésine pas sur les moyens.
Il invente devant nous et nous prend à témoin.
La mère de Maurice par exemple... Supposons que ce soit sa mère...
Non,  mais c' est quoi cette supposition ? C' est sa mère ou pas mère ?
Ah ah !
Pour voir si on suit. Ou qui sait... ? Pour éviter de se prendre au sérieux. Lui et son lecteur.

Au fait, ce n' est pas si difficile de prononcer le nom de l' auteur ! Question d' habitude, de souffle. Un exercice pour les dyslexiques  et les bègues ! innocent

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Matthias Zschokke [Suisse]   Mer 27 Juil 2016 - 19:11

bix229 a écrit:


Et il fallait quand meme réagier dans le cas de Maurice. Parce que sinon, Zsochkke, il nous mène en bateau et il ne lésine pas sur les moyens.
Il invente devant nous et nous prend à témoin.
La mère de Maurice par exemple... Supposons que ce soit sa mère...
Non,  mais c' est quoi cette supposition ? C' est sa mère ou pas mère ?
Ah ah !
Pour voir si on suit. Ou qui sait... ? Pour éviter de se prendre au sérieux. Lui et son lecteur.
Oui oui il est plus que facétieux ce Zsochkke et il s'en paye des tranches d'histoires à dormir debout  tout en affirmant tout et son contraire et sautant du coq à l'âne sans même nous prévenir , nous les bons lecteurs appliqués et près à tout gober .....
Là ou j'ai bien ri c'est avec son aventure sulfureuse avec la violoncelliste de ses rêves ....Mine de rien , même dans ces pages carrément érotiques il a du talent ....
Et dans le genre de livre totalement déjanté je fais un parallèle avec En attendant Bojangles dont nous le monde fait des gorges chaudes et qui ne m'a pas vraiment convaincue ! La différence se situe dans la qualité d'écriture ....

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Matthias Zschokke [Suisse]   Mer 27 Juil 2016 - 19:14

shanidar a écrit:
et bien c'est rudement alléchant cette présentation. On a l'impression que l'espace d'un instant, tu t'es transformée en Ophélie, églantine, allongée sur les flots et laissant ton corps être bercée par une légère, très légère houle. C'est tentant, ce voyage.
rire
Fonce Shanidar , tu ne devrais pas regretter le voyage !

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Matthias Zschokke [Suisse]   Mer 27 Juil 2016 - 20:48

bonjour extra Eglantine... après le commentaire de Maline, j'avais acheté le livre... et il m'attend depuis sur mes étagères... ton commentaire va m'amener à le lire Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Matthias Zschokke [Suisse]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Matthias Zschokke [Suisse]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Flotte Suisse sur le Lac Léman
» l'armée suisse
» NYX en Suisse
» Italie: reprise des recherches de soeurs jumelles enlevées par leur père, qui s'est suicidé (4ème jour de recherche)
» Velorail de la Suisse Normande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: