Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Sandra Jayat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Sandra Jayat   Mar 28 Sep 2010 - 19:08


Sandra Jayat est née de parents tziganes en 1940 entre la frontière italienne et française. À l’âge de 15 ans, fuyant le mariage qui lui est imposé par la tradition, elle quitte son campement tzigane pour rejoindre Django Reinhardt, son cousin. Arrivée à Paris, elle peint pour subvenir à ses besoins. Herbes Manouches, son premier recueil de poèmes, paraît en 1961 illustré par Jean Cocteau, suivi par un deuxième opus Lunes nomades aux Éditions Seghers. En 1972, elle fait paraître un disque dans lequel elle lit ses poèmes, accompagnée par des musiques originales de Django Reinhardt. Au début des années 70, elle commence à exposer aux galeries Ades et Castiglione de Paris. Dès 1983, elle participe à la Biennale des Beaux-Arts du Grand Palais, et devient en 1985 présidente de la première Mondiale d’Art Tzigane à la Conciergerie de Paris. En 1991, le Musée d’Art Sacré de Venise lui consacre une exposition-rétrospective (1977-1991), par la suite elle est exposée au Musée d’Art Moderne de Pékin, au Jacob Jarvis Center de New York, au Musée d’Herzliya en Israël et à Paris à la galerie du Carrousel du Louvre, à la galerie Furstenberg, à l’église de la Madeleine et au Musée Bourdelle. Fervente promotrice de la culture tzigane à travers le monde, son œuvre artistique a été distinguée par de nombreux prix. Chevalier de la Légion d'honneur, elle est membre de la Société nationale des beaux-arts et de la Société des gens de lettres. Sandra Jayat vit à Paris. Ses toiles sont exposées de façon permanente à la galerie BernArt à Anvers.
• La Zingarina ou l'herbe sauvage, Paris, Max Milo, 2010 (ISBN 9782353410972)
• Les Racines du temps, Cergy-Pontoise, Éd. Points de suspension, 1998 (ISBN 2-912138-08-6)
• El romanes, Paris, Magnard, 1986 (ISBN 2-210-97106-3)
• La Longue Route d'une Zingarina, illustrations de Giovanni Giannini, Paris, Bordas, 1978 (ISBN 2-04-010116-0)



4ème de couverture :

Stellina, Tzigane à l’âme sauvage, libre, trace son destin étincelant entre une fuite et une quête éperdues. La fuite : à quinze ans, sa famille souhaite la marier selon la tradition. Elle prendra la route, seule, pour échapper à cet enfermement, traversant la frontière italienne avec la détermination du feu follet. La quête : celle de l’ombre inspiratrice d’un grand cousin qui a su lui aussi tracer sa constellation au-dessus des horizons du passé – Django Reinhardt le magicien de la guitare. Sur ses traces, au fil des lignes sauvages et bleues, la Zingarina atteindra la capitale française et son éden artiste.
Stellina a des yeux pour voir par-delà les apparences. Elle peint et elle apprend à écrire en couchant des vers sur des bouts de papier. Jean Cocteau, Marcel Aymé, Philippe Soupault, Henri Mahé, Lucette Destouches-Almanzor, ces statues vivantes sauront entendre et discerner le talent de la Tzigane, qui deviendra leur écho musical.
Un roman d’inspiration autobiographique qui nous replonge dans la grande époque des années cinquante, si proche et si lointaine qu’on la croirait imaginaire. Par sa plume onirique, Sandra Jayat nous offre une confidence sublime et humble comme un murmure.


Mon appréciation :

Plus qu’un coup de cœur, ce livre est une rencontre. Une rencontre sur l’étal du libraire, comme parfois cela arrive ; un livre qui vous attire : une jolie couverture, une maison d’édition pas très connue, une maquette agréable, un papier doux comme une caresse.
Un coup de cœur avant d’être lu ; un coup de coup de cœur une fois terminé. Un livre qui laisse une trace, qui répand un souffle de liberté, d’esprit bohème et d’insouciance.
Un livre revigorant par des temps moroses et angoissants.

Sandra Jayat, retrace sous les traits de Stellina, son propre parcours de jeune fille Tsigane refusant le destin déjà tracé pour elle par sa famille, et, qui le jour de son mariage quitte tout derrière elle, avec pour seul bagage son ours en peluche, quelques perles bleues, et les paroles de son grand père qui la suivront à jamais.

" N’oublie pas, petite, une Zingarina ne montre jamais ses larmes quand elle est triste : elle se redresse et elle danse. " p42
"Si tu ne sais où tu vas, n’oublie jamais d’où tu viens." p 26

Elle s’en va avec pour seul objectif : rejoindre un cousin de son père, Django Reinhardt à Paris. Mais je n‘en dis pas plus………..
Stellina, est une jeune fille rebelle qui porte en elle tout la fierté tzigane, et défend jalousement sa liberté.
"Je voudrais avoir le pouvoir de ma transformer en herbe sauvage pour grandir librement" p28

" Ne cache jamais tes origines, n’oublie pas t’es traditions, soutient ta liberté ; sois fière d’être du voyage."p58

"Nous ne sommes pas des sauvages, mais des civilisés d’une autre civilisation. Nous ne sommes ni supérieurs ni inférieurs au reste de l’humanité. Nous sommes différents, c’est tout !" p103

L’écriture est magnifique ; le livre regorge de petites phrases plus belles les unes que les autres. Il m’a été difficile d’en choisir quelques unes, plutôt que d’autres.
Sandra Jayat, est poétique, et onirique. Le rythme est soutenu,, dynamique comme la musique tzigane.
Seules 3 parties composent ce roman, 3 parties inégales qui correspondent aux étapes de son voyage. Chaque partie est librement écrite, je dirais presque improvisée, comme savent le faire les jazzmen.

Ce livre est à lui seul une invitation au voyage au cœur de l’âme tzigane, loin des clichés, et des propos désobligeants.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
shéhérazade
Agilité postale
avatar

Messages : 926
Inscription le : 01/11/2009
Age : 33

MessageSujet: Re: Sandra Jayat   Mar 28 Sep 2010 - 19:12

Merci pour ce riche commentaire attrayant ! Je note content

_________________
"Vous me demandez quel est le supreme bonheur ici bas ? C'est d'écouter la chanson d'une petite fille qui s'éloigne après vous avoir demandé son chemin." Li-tai-Po
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Sandra Jayat   Mar 28 Sep 2010 - 20:17

Décidemment, les éditions Max Milo offrent des ouvrages très intéressants, et toujours engagés (avec de belles couvertures, en prime). Merci pour ce commentaire qui donne envie d'écouter du jazz manouche et de continuer l'exploration d'une civilisation, d'une culture, d'une éthique très riche de par sa différence !!

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Sandra Jayat   Mar 28 Sep 2010 - 20:23

Merci Mimi !

Un livre qui vient à point. Bravo aussi à l' éditeur que je ne connaissais pas. Je vais consulter
leur catalogue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Sandra Jayat   Mar 28 Sep 2010 - 20:25

bix229 a écrit:
Merci Mimi !

Un livre qui vient à point. Bravo aussi à l' éditeur que je ne connaissais pas. Je vais consulter
leur catalogue...

Il ont édité il y a quelque temps la sonate de l'assassin, que j'avais adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Sandra Jayat   Jeu 30 Sep 2010 - 21:15

l'avis de Nathria (posté sur le One-Shot) Wink

Nathria a écrit:
La Zingarina (26 août 2010)

A la date anniversaire des quinze ans, la coutume tzigane dicte aux jeunes gens d'être mariés selon un accord préétabli entre les parents. Demain, Sandra fêtera son anniversaire et épousera Zarko, son ami d'enfance. Éprise d'indépendance, Sandra refuse cet état de fait et décide de prendre la route, de quitter les siens. Chez les Zingari, partir équivaut à ne plus revenir sur ses pas. Elle projette de rejoindre son cousin Django Renardt à Paris.
Au-delà des thèmes de l'abandon, de l'errance et de l'incompréhension, un vent de liberté souffle sur les actes de Sandra. Bien que déstabilisée par une écriture poétique colorée et très imagée, j'ai aimé le caractère entier de cette zingarina: les limites de sa liberté ne se heurtent qu'aux murs de sa solitude...

Extraits:

P88: Les couleurs de Carlos pourraient ranimer un monde asphyxié. Mes yeux sont grands ouverts sur le monde réel et irréel. J'essaie d'apprendre à comprendre avec eux. J'apprends comment semer des bouts d'espoir dans les coins les plus sombres. En moins de temps qu'il faudrait à un sourire pour s'achever, Carlos plonge ses mains dans la peinture noire et la plaque sur sa toile terminée, avant de s'exclamer:
-Tu vois, petite, maintenant, c'est le résultat de l'illusion.
Puis, il rit à s'en faire mal au ventre.
José, lui, qui fait aussi de la sculpture, prend de vieux matériaux qu'il empile, torture, cogne, engueule. A ma grande stupéfaction, il les embrasse aussi en souriant.

P96: "Apprends à lire et à écrire, disait mon grand-père Narado, c'est indispensable. Mais cela ne te servira à rien si tu n'utilises pas ce moyen pour comprendre la vie."

Et je ne sais plus à quelle page:
Je reste une obstinée de l'espérance.


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathria
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 49

MessageSujet: Re: Sandra Jayat   Ven 1 Oct 2010 - 22:58

Merci Kéna!! Very Happy Une écriture très poétique, c'est vrai!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Sandra Jayat   Sam 2 Oct 2010 - 10:44

Jamais vu ni l'éditeur, ni l'auteur, mais ça a l'air de mériter le détour !!

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sandra Jayat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sandra Jayat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ma presentation!sandra
» Livre : Le miracle de la grossesse de Sandra Morin
» Sandra Speichert
» Bon anniversaire Sandra (Given Up)
» Le gris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: