Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-11%
Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K UHD 100Hz
549.99 € 619.99 €
Voir le deal

 

 Bahia, ville basse - [Sergio Machado]

Aller en bas 
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Bahia, ville basse - [Sergio Machado] Empty
MessageSujet: Bahia, ville basse - [Sergio Machado]   Bahia, ville basse - [Sergio Machado] EmptySam 20 Oct 2007 - 23:37

Bahia, ville basse.

Un film brésilien de Sergio Machado qui fut présenté dans la section Un Certain regard au Festival de Cannes 2005
Bahia, ville basse - [Sergio Machado] Cidadebaixagal1ff2

Les principaux interprètes en sont : Wagner Moura, Lazearo Ramos et Alice Braga.

L’histoire est la même que celle du film « Jules et Jim ». Deux amis aiment la même femme qui les aime tous les deux...La différence est grande cependant dans le traitement de cette histoire de trio amoureux vieille comme le monde, et qui ne peut évoluer qu’en tragédie.
Différence de lieu, de mentalités, de milieu social aussi. Dans « Bahia ville basse », l’action se passe évidemment au Brésil où l’on n’a pas pour tradition de contenir, de modérer la chaleur des sentiments. Cette histoire d’amour et d’amitié est donc extrêment belle, sensuelle et violente.

Sérgio Machado a expliqué ainsi ses intentions :
"Dans la littérature comme au cinéma, la situation classique du triangle amoureux est celle de deux amants face à un troisième, qui se retrouve trompé – comme dans "Tristan et Iseult". Mais notre film ne parle pas de trahison, mais de passion. Un triangle amoureux se termine toujours en tragédie. Il s'agit toujours d'une figure impossible, y compris dans les versions modernes. J'ai tenté d'adopter un point de vue différent. La question durant l'écriture du scénario était la suivante : "Et pourquoi pas ? Qu'est-ce qui empêche ces personnages d'être heureux ?"."

Ainsi Karina s’embarque clandestinement pour Salvador sur le vieux bateau de Deco et Naldinho, deux jeunes hommes que relient un « travail » (trafic, petites magouilles) mais aussi une indéfectible amitié datant de leur enfance. L’intention de Karina est de devenir strip-teaseuse, elle n’est pas farouche et convient de payer de son corps le transport. Karina est d’une sensualité explosive. C’est pourquoi va naître entre les trois jeunes gens une histoire faite de passion violente, d’obsession, de jalousie et de rage qui menace l’amitié.

Au Festival de Cannes 2005, le 24ème Prix de la Jeunesse a été décerné à Cidade Baixa (Bahia, Ville Basse), premier long métrage du Brésilien Sergio Machado présenté dans la section Un Certain Regard.
Revenir en haut Aller en bas
 
Bahia, ville basse - [Sergio Machado]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Basse et Contrebasse...
» Joaquim Maria Machado de Assis [Brésil]
» Sergio Leone
» Xiaolu Guo [Chine]
» Julien Gracq

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Films-
Sauter vers: