Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ – GeForce RTX™ 4050
749.99 € 1099.99 €
Voir le deal

 

 Rob Marshall

Aller en bas 
+3
Pichnette13
mimi
coline
7 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Rob Marshall Empty
MessageSujet: Rob Marshall   Rob Marshall EmptyDim 21 Oct 2007 - 0:53

Rob Marshall 19227210


allocine a écrit:
Licencié de l'Université Carnegie-Mellon, Rob Marshall est très vite attiré par la comédie musicale. En 1992, il signe sa première chorégraphie à Broadway sur Le Baiser de la femme-araignée. Après avoir travaillé sur plusieurs spectacles, il fait ses débuts de metteur en scène en 1998 en signant, aux côtés de Sam Mendes, la triomphale reprise new-yorkaise de Cabaret.

Après avoir réalisé une version du spectacle Annie pour le petit écran, Rob Marshall se lance dans le septième art en 2002 en adaptant avec Chicago une autre comédie musicale, qu'il avait déjà montée sur scène. Cette première expérience cinématographique se solde par un énorme succès : le film, emmené par Catherine Zeta-Jones, Renée Zellweger et Richard Gere, glane cinq Oscars, Rob Marshall étant nommé dans la catégorie Meilleur réalisateur.

Rob Marshall signe ensuite Mémoires d'une geisha, d'après un roman d'Arthur Golden, mais sa passion pour l'univers musical est trop forte. En 2008, il réalise et chorégraphie le film Nine, comédie musicale portée par un casting de luxe : Nicole Kidman, Penélope Cruz, Marion Cotillard et Daniel Day-Lewis, entre autres, chantent et dansent ainsi devant la caméra du cinéaste. Désormais à la table des plus grands, Rob Marshall est choisi pour diriger en 2011 Pirates des Caraïbes : la Fontaine de Jouvence, quatrième volet de la saga d'aventure.




Mémoires d'une geisha

Réalisé par Rob Marshall

Rob Marshall 18464210

Avec Zhang Ziyi, Gong Li, Michelle Yeoh, Ken Watanabé…et une petite fille adorable…
Des actrices et acteurs beaux à couper le souffle… la fine fleur des acteurs d'Extrême-Orient (Chine et Japon!…D'ailleurs « Mémoires d'une geisha » a été interdit en Chine car il fait l'objet d'une controverse populaire, une partie de l'opinion publique juge scandaleuse la participation de stars chinoises jouant le rôle de courtisanes japonaises !)

Mémoires d'une geisha est l'adaptation du best-seller homonyme d'Arthur Golden (et non de celui de Yuki Inoue comme je l'avais pensé!).

Dans le Japon des années 30, quelques années avant la Seconde Guerre mondiale donc, Chiyo, une petite fille japonaise de neuf ans aux superbes yeux gris bleus, est vendue par son père - un modeste pêcheur - à une maison de geishas.
Peu à peu, elle est initiée à l’art d’être geisha, c’est-à-dire à la danse, la musique, les cérémonies de l'habillage, de la coiffure et du thé…
Tout concourt à savoir attirer l'attention des hommes. Mais une geisha n’est pas une prostituée. C’est une artiste. Elle est hautement respectée dans la société et gagne sa vie en divertissant des hommes puissants par sa beauté, son élégance, ses dons artistiques et l'art de la conversation.
Les hommes étaient prêts à payer cher pour devenir "danna": maître d’une geisha.

Chiyo, déjouant les pièges que lui tend sa rivale, la fourbe Hatsumomo, devient Sayuri, une geisha légendaire, très belle et très épanouie dans son art. Elle pourrait être heureuse mais Sayuri n’a pas le droit d’aimer…

« Les mémoires d’une geisha » est avant tout un film très esthétique…
Je ne vais pas chipoter sur ce qui nuit à ce film par ailleurs (scénario conventionnel, récit fleuve et mélo, pas de vérité ethnologique, personnages qui parlent anglais…)

C’est du rêve, je suis véritablement tombée sous le charme…Des actrices et acteurs déjà…puis des cerisiers en fleurs, du noir d’encre et du blanc de neige, de la majesté des kimonos, de leurs drapés somptueux, de la scène de danse où la beauté de Sayuri explose sous la neige.


Dernière édition par Queenie le Mer 8 Juin 2011 - 10:52, édité 2 fois (Raison : Ajout bio+photo)
Revenir en haut Aller en bas
mimi
Sage de la littérature
mimi


Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

Rob Marshall Empty
MessageSujet: Re: Rob Marshall   Rob Marshall EmptyDim 21 Oct 2007 - 2:09

Je n'ai vu que les 3/4 du film et j'attends avec impatience de m'acheter le dvd pour pouvoir découvrir la fin de ce film que j'ai trouvé d'une grande beauté. Peux-tu nous en dire plus sur ce qui te ferait chipoter ?Very Happy Je n'ai pas trouvé du tout le scénario conventionnel, mélo.
Je l'ai trouvé très vif au contraire car j'étais surprise à chaque fois de ce que je découvrais. Pas un moment de répit et , beaucoup de rebondissements.
Pour ce qui est de vérité ethnologique, je ne sais pas. Faut que tu nous dises tout, Coline ! Je reste sur ma faim maintenant... miammiam
Revenir en haut Aller en bas
mimi
Sage de la littérature
mimi


Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

Rob Marshall Empty
MessageSujet: Re: Rob Marshall   Rob Marshall EmptyDim 21 Oct 2007 - 2:20

Et bien voilà ! Je ne savais pas que c'était, comment il s'appelle déjà, Rob Marshall !! qui avait réalisé "mémoires d'une geisha".
et je me demandais bien ce que j'avais pu écrire sur ce fil.
Preuve qu'il est l'heure d'aller dormir, non ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Rob Marshall Empty
MessageSujet: Re: Rob Marshall   Rob Marshall EmptyDim 21 Oct 2007 - 13:02

mimi a écrit:
Peux-tu nous en dire plus sur ce qui te ferait chipoter ?Very Happy

Malheureusement, il faudrait que je revoie ce film pour te répondre avec plus de précisions, en détails...Il y a déjà longtemps qu'il est sorti et j'en ai vu bien d'autres depuis... :)
Je préfère noter mes impressions " à chaud"...
Et "à chaud", j'avais écrit:
"Je ne vais pas chipoter sur ce qui nuit à ce film (scénario conventionnel, récit fleuve et mélo, pas de vérité ethnologique, personnages qui parlent anglais…) "...
Il me semble que cela répond à ta question, non?
Ce qui ne m'a pas empêchée de tomber moi aussi sous le charme... :)

Pour la vérité ethnologique, il faut dire que je venais de lire les authentiques "Mémoires d'une geisha" de Yuki Inoué...Ce qui m'a permis je crois, à l'époque, d'avoir été préparée à voir et apprécier plein de détails de ce film mais aussi d'avoir un regard critique sur sa "vérité ethnologique" ...Il n'est pas tiré des mémoires de Yuki Inoué mais d'un roman d'Arthur Golden.
Revenir en haut Aller en bas
Pichnette13
Envolée postale
Pichnette13


Messages : 171
Inscription le : 27/01/2009
Age : 36
Localisation : Tours-sur le canap'

Rob Marshall Empty
MessageSujet: Re: Rob Marshall   Rob Marshall EmptyMar 3 Fév 2009 - 17:34

coline a écrit:

« Les mémoires d’une geisha » est avant tout un film très esthétique…
Je ne vais pas chipoter sur ce qui nuit à ce film par ailleurs (scénario conventionnel, récit fleuve et mélo, pas de vérité ethnologique, personnages qui parlent anglais…)

C’est du rêve, je suis véritablement tombée sous le charme…Des actrices et acteurs déjà…puis des cerisiers en fleurs, du noir d’encre et du blanc de neige, de la majesté des kimonos, de leurs drapés somptueux, de la scène de danse où la beauté de Sayuri explose sous la neige.

C'est clair que ce film est d'une beauté époustoufflante!! Je ne sais pas trop si c'est proche de la vérité ethnologique mais je trouve qu'on se laisse emporter dans cet univers teinté d'asiatisme, ce qui en fait sans doute toute sa beauté poétique. l'actrice principale est magnifique, son visage exprime les emotions les plus nuancées, sous son regard de poupée. Pour moi, ca reste un chef-d'oeuvre de ces dernières années, je le regarde très souvent et me laisse chaque fois entrainer par sa beauté et son histoire- que je trouve d'ailleurs mélo, mais plutot assez original.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Rob Marshall Empty
MessageSujet: Re: Rob Marshall   Rob Marshall EmptyMar 3 Fév 2009 - 20:42

Et là paradoxalement, à l'inverse du Voile des illusions, j'ai trouvé le film très académique, sur-esthétisant, même si l'histoire est prenante et que c'est un bonheur de retrouver Gong Li! Mais j'y ai pris beaucoup de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Rob Marshall Empty
MessageSujet: Re: Rob Marshall   Rob Marshall EmptyMar 3 Fév 2009 - 21:19

Gong Li, oui... elle ramène en mémoire les grands films de Zhang Yimou... Zhang Ziyi, elle, ramène en mémoire les films plus récents de Zhang Yimou.
Du coup, on se pince : où est-on ? En Chine ou au Japon ?

Ah, j'oubliais, pour les producteurs hollywoodiens, ce sont tous des Jaunes. Chinois, Japonais, Malaysiens (Michelle Yeoh), tout ça, c'est pareil. Ce qu'il faut, c'est prendre des stars internationales qui rapportent le plus d'argent (qui, lui, n'a pas de couleur).
Tout ce petit monde essayant de parler avec un accent le plus anglo-nippon possible... lamentable... ou drôle, au choix.
On va nous faire croire qu'il n'y a pas de bonnes actrices Japonaises, peut-être ? (ceci dit, ce n'est pas plus crétin que de faire jouer un Colonel Allemand par Tom Cruise).
A l'époque du tournage, ça avait fait polémique.

Le film, c'est de l'imagerie. Parfois, c'est agaçant (parce que superficiel), parfois il y a de chouettes costumes, des effets de lumière et de musique très beaux... dans une comédie musicale. Là, oui, très bien (je parle du passage cité par Coline, avec la neige : très très beau, on en a plein les yeux, et encore, je l'ai vu sur petit écran... mais - je peux me tromper - ça fait très japonais pour l'exportation).
Dommage, donc, qu'on ne soit pas dans une comédie musicale, ce serait vraiment mieux. Les clichés, l'imagerie, tout ça passerait mieux. Un Japon déréalisé, il aurait dû jouer à fond cette carte, c'est ce qu'il sait bien faire, Rob Marshall.

En fait, c'est exactement comme tu dis, Pichnette : de l'asiatisme.
- Je voudrais une tonne d'asiatisme, s'il vous plaît.
- D'accord, mais quoi, exactement ? Du Japonais ? Du Chinois ? Du Coréen ?
- N'importe. Juste de l'asiat'. C'est pour une production ricaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Rob Marshall Empty
MessageSujet: Re: Rob Marshall   Rob Marshall EmptyMar 3 Fév 2009 - 21:24

eXPie a écrit:

Dommage, donc, qu'on ne soit pas dans une comédie musicale, ce serait vraiment mieux. Les clichés, l'imagerie, tout ça passerait mieux. Un Japon déréalisé, il aurait dû jouer à fond cette carte, c'est ce qu'il sait bien faire, Rob Marshall..

Effectivement c'est ce qui fonctionne avec Chicago!
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Rob Marshall Empty
MessageSujet: Re: Rob Marshall   Rob Marshall EmptyMar 3 Fév 2009 - 21:36

eXPie a écrit:
Le film, c'est de l'imagerie. Parfois, c'est agaçant (parce que superficiel), parfois il y a de chouettes costumes, des effets de lumière et de musique très beaux... dans une comédie musicale. Là, oui, très bien (je parle du passage cité par Coline, avec la neige : très très beau, on en a plein les yeux, et encore, je l'ai vu sur petit écran... mais - je peux me tromper - ça fait très japonais pour l'exportation).

Pour rappel...
La danse du printemps
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Rob Marshall Empty
MessageSujet: Re: Rob Marshall   Rob Marshall EmptyMar 3 Fév 2009 - 22:03

coline a écrit:
eXPie a écrit:
Le film, c'est de l'imagerie. Parfois, c'est agaçant (parce que superficiel), parfois il y a de chouettes costumes, des effets de lumière et de musique très beaux... dans une comédie musicale. Là, oui, très bien (je parle du passage cité par Coline, avec la neige : très très beau, on en a plein les yeux, et encore, je l'ai vu sur petit écran... mais - je peux me tromper - ça fait très japonais pour l'exportation).

Pour rappel...
La danse du printemps

Et pour rappel, un petit bout d'un vrai spectacle de Geisha, filmé à Kyoto en 2008 : http://mapage.noos.fr/xplathey/geisha/geisha.mov
Il y a moins de neige, et la réalisation est moins bonne, c'est vrai... conciliabule et puis, il n'y a pas Gong Li...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Rob Marshall Empty
MessageSujet: Re: Rob Marshall   Rob Marshall EmptyMar 3 Fév 2009 - 22:39

eXPie a écrit:
coline a écrit:
eXPie a écrit:
Le film, c'est de l'imagerie. Parfois, c'est agaçant (parce que superficiel), parfois il y a de chouettes costumes, des effets de lumière et de musique très beaux... dans une comédie musicale. Là, oui, très bien (je parle du passage cité par Coline, avec la neige : très très beau, on en a plein les yeux, et encore, je l'ai vu sur petit écran... mais - je peux me tromper - ça fait très japonais pour l'exportation).

Pour rappel...
La danse du printemps

Et pour rappel, un petit bout d'un vrai spectacle de Geisha, filmé à Kyoto en 2008 : http://mapage.noos.fr/xplathey/geisha/geisha.mov
Il y a moins de neige, et la réalisation est moins bonne, c'est vrai... conciliabule et puis, il n'y a pas Gong Li...

Je n'arrive pas à voir ton film... Sad

Edit: si!...çay est!...mais il faut attendre pas mal...
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Rob Marshall Empty
MessageSujet: Re: Rob Marshall   Rob Marshall EmptyMer 4 Fév 2009 - 12:57

coline a écrit:

Je n'arrive pas à voir ton film... Sad

Edit: si!...çay est!...mais il faut attendre pas mal...
Oui, il vaut mieux faire un clic-droit, "sauvegarder sous", et une fois que ça a fini de télécharger, tu peux le voir plus facilement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Rob Marshall Empty
MessageSujet: Re: Rob Marshall   Rob Marshall EmptyMar 2 Mar 2010 - 22:36

Rob Marshall 19222960

Nine de Rob Marshall

Citation :
Guido Contini est le plus grand réalisateur de son époque. Vénéré par les critiques et adulé par le public, il n'a qu'un seul point faible : les jolies femmes !
Tiraillé entre sa sublime épouse et sa sulfureuse maitresse, harcelé par une séduisante journaliste, subjugué par la star de son prochain film, Guido ne sait plus où donner de la tête.

Nine ? Nein, nein, nein ! Peut-être que sur scène la comédie musicale avait un soupçon d'intérêt mais son adaptation au cinéma par Rob Marshall est une véritable catastrophe. A commencer par les chorégraphies, dignes de la télé de Berlusconi, dans un genre acrobatique et passablement vulgaire. Les chansons ? D'une nullité crasse, pas une mélodie accrocheuse et des arrangements pathétiques. La mise en scène essaie d'en mettre plein la vue, mais Rob Marshall n'est définitivement pas Bob Fosse, qu'il copie d'ailleurs sans vergogne. Sinon, Rome est très photogénique mais ce n'est pas un scoop. Quant à l'interprétation, hélas, elle ne sauve pas les meubles, Daniel Day-Lewis n'est pas du tout le personnage et l'affubler d'un accent italien ridicule est une offense faite à son talent. Kate Hudson et Sophia Loren ne font que passer, Nicole Kidman (glacée) et Penélope Cruz (volcanique) jouent des clichés d'elles-mêmes, dénués de tout glamour. Seules Judi Dench, vraiment bien, et Marion Cotillard, parfaite tant en femme délaissée qu'en bombe à la "Gilda" (eh, oui), échappent au naufrage. Censé être un hommage au maestro Fellini, Nine tente d'illustrer l'impuissance créatrice d'un cinéaste. D'un certain point de vue, c'est réussi, puisque le film est incapable de susciter la moindre émotion. N'allez pas jusqu'à Nine, arrêtez-vous plutôt à Huit et demi, d'un certain ... Federico Fellini.

Rob Marshall 19183419
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Rob Marshall Empty
MessageSujet: Re: Rob Marshall   Rob Marshall EmptyMar 2 Mar 2010 - 23:38

Pas très motivant mais je ne le sentais pas de toutes façons. Je vais pouvoir m'attarder sur d'autres!
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

Rob Marshall Empty
MessageSujet: Re: Rob Marshall   Rob Marshall EmptyMer 3 Mar 2010 - 9:20

traversay a écrit:
Rob Marshall 19222960

Nine de Rob Marshall

Juste...
T'avais aimé des films comme Chicago, ou Moulin Rouge ? ça a un rapport, ou c'est vraiment raté à côté de ceux-là ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Rob Marshall Empty
MessageSujet: Re: Rob Marshall   Rob Marshall Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rob Marshall
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: