Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Ogawa Yôko

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 20 ... 26  Suivant
AuteurMessage
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 EmptyDim 17 Jan 2010 - 0:23

eXPie a écrit:
LaurenceV a écrit:
Hôtel Iris est un bon début...
C'est quand même son livre le plus extrême dans les trucs tordus...

Ne me tente pas comme ça ! rire

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
LaurenceV
Agilité postale
LaurenceV

Messages : 813
Inscription le : 25/02/2007
Age : 37
Localisation : Liège

Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 EmptyDim 17 Jan 2010 - 0:42

C'est un livre accrocheur... C'est tordu mais c'est tellement beau qu'on en oublie que c'est trop tordu...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourdelau.be
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 EmptyDim 17 Jan 2010 - 8:58

Marko a écrit:
eXPie a écrit:
LaurenceV a écrit:
Hôtel Iris est un bon début...
C'est quand même son livre le plus extrême dans les trucs tordus...

Ne me tente pas comme ça ! rire
mdr2

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 EmptyLun 1 Fév 2010 - 12:14

Cristallisation secrète.

Sur une île imaginaire, des choses disparaissent sans prévenir. La majorité des habitants oublient l’existence de ces objets qui avaient peuplé leur quotidien jusqu’à présent. Quelques-uns cependant gardent la mémoire de ces objets et, pour cette raison, sont traqués par la police secrète. On reconnaît l’allusion aux régimes totalitaires, avec une police qui emmène ceux qui ne rentrent pas dans le moule pour les faire disparaître à jamais.

Et Ogawa ose faire disparaître l’être humain, par étapes successives : une jambe, un bras… jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une voix, elle aussi appelée à disparaître. Que reste-t-il donc de notre passage sur terre ? Des mots écrits dans un roman détenu par un éditeur, éditeur que la narratrice a enfermé dans une cachette secrète car il avait conservé le souvenir de tout et était de ce fait susceptible d’être arrêté. Quand tous les habitants ne peuvent plus être appréhendés par la police secrète en raison de leur absence de contours réels, l’éditeur peut enfin regagner le monde libre avec le roman de la narratrice qui a pour thème la disparition : une dactylo, qui a perdu sa voix, est enfermée dans un lieu que seul son professeur de dactylographie connaît et devient progressivement aphasique, oubliée du monde, entourée de vieilles machines à écrire.

Une écriture poétique parfois pour une fable d’actualité, nous qui sommes tellement obsédés par les questions environnementales avec les espèces en voie de disparition. Un bel hommage à l’écriture comme témoignage post-mortem.

J’ai beaucoup aimé, même si la style est moins recherché qu’à l’ordinaire, avec une intrigue moins intellectualisée. Ogawa nous a habitués à des univers angoissants. Là on ressent un certain malaise sans que l'angoisse monte véritablement, comme si tout cela nous semblait bien irréel.

Ce n'est pas le meilleur roman d'Ogawa. Pour ceux qui aiment son univers, on reconnaît son talent.

Citation :
Mes souvenirs ne sont jamais détruits définitivement comme s’ils avaient été déracinés. Même s’ils ont l’air d’avoir disparu, il en reste des réminiscences quelque part. Comme des petites graines. Si la pluie vient à tomber dessus, elles germent à nouveau. Et en plus, même si les souvenirs ne sont plus là, il arrive que le cœur en garde quelque chose. Un tremblement, une douleur, une joie, une larme, vous voyez ?

Ce ne sont peut-être que des petits morceaux de papier, mais ils contiennent quelque chose en profondeur. La lumière, le vent ou l’atmosphère, la tendresse ou la joie de celui qui a pris la photo, la peur ou le sourire de ceux qui sont représentés. Il faut garder éternellement toutes ces choses au fond de son cœur. C’est pourquoi on a pris la photo, vous comprenez ?
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 EmptySam 1 Mai 2010 - 18:07

Sortie en juin de Les tendres plaintes. 250 pages.

Petit résumé trouvé ici :
Citation :
Ruriko est calligraphe. Fuyant la brûlure des infidélités de son mari, elle part s'installer seule en pleine montagne, dans le chalet de ses parents. Elle rencontre Nitta, pianiste reconverti dans la fabrication de clavecins, désormais incapable de jouer en présence d'autrui. Auprès de lui se trouve Kaoru, sa jeune assistante également musicienne, ainsi qu'un vieux chien sourd. Un soir d'orage, envoyée par l'aubergiste, Kaoru passe au chalet de la nouvelle venue pour lui apporter des bougies.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 EmptySam 1 Mai 2010 - 19:10

eXPie a écrit:
Sortie en juin de Les tendres plaintes. 250 pages.
swing chouette... noté

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 62
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 EmptyVen 4 Juin 2010 - 0:06

eXPie a écrit:
Sortie en juin de Les tendres plaintes. 250 pages.

Petit résumé trouvé ici :
Citation :
Ruriko est calligraphe. Fuyant la brûlure des infidélités de son mari, elle part s'installer seule en pleine montagne, dans le chalet de ses parents. Elle rencontre Nitta, pianiste reconverti dans la fabrication de clavecins, désormais incapable de jouer en présence d'autrui. Auprès de lui se trouve Kaoru, sa jeune assistante également musicienne, ainsi qu'un vieux chien sourd. Un soir d'orage, envoyée par l'aubergiste, Kaoru passe au chalet de la nouvelle venue pour lui apporter des bougies.

Il serait temps que je la lise. J'ai honte d'avoir tant tardé (surtout après vos commentaires).
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 60
Localisation : à l'ouest

Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 EmptyVen 4 Juin 2010 - 10:03

traversay a écrit:
Il serait temps que je la lise. J'ai honte d'avoir tant tardé (surtout après vos commentaires).
Moi aussi, en plus, j'ai Cristallisation secrète depuis des mois dans ma PAL.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Orientale
Agilité postale
Orientale

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 67
Localisation : Syldavie

Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 EmptyVen 4 Juin 2010 - 10:08

Dommage qu'Ogawa ne soit pas connue ici, mais je viens de denicher a l'Alliance Francaise "La formule preferee du professeur" cheers , ce sera ma lecture apres Bauchau. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 45
Localisation : Yvelines

Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 EmptyVen 4 Juin 2010 - 10:27

Curieux les hasards tout de même.
Je viens de voir La Mer sur le bureau d'un de mes collègues et étais en train de faire des recherches sur l'auteur (que je ne connais pas) pour savoir de quoi il retournait.

Et voila que je trouve le fil en tête de liste des sujets récemment mis à jour.
Razz

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 EmptyVen 4 Juin 2010 - 10:32

kenavo a écrit:
eXPie a écrit:
Sortie en juin de Les tendres plaintes. 250 pages.
swing chouette... noté
un beau sujet tres allechant. Peut être un peu "trop" mais je suis curieux de le lire...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 45
Localisation : Yvelines

Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 EmptyVen 4 Juin 2010 - 11:03

Je n'ai jamais lu d'auteur japonais. Et j'ai bien envie de découvrir.
Pas qui commenceriez vous ? Yoko Ogawa et ses tendres plaintes me séduisent bien.
bravo

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Queenie
...
Queenie

Messages : 22890
Inscription le : 02/02/2007
Age : 40
Localisation : Un peu plus loin.

Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 EmptyVen 4 Juin 2010 - 12:03

Apus a écrit:
Curieux les hasards tout de même.
Je viens de voir La Mer sur le bureau d'un de mes collègues et étais en train de faire des recherches sur l'auteur (que je ne connais pas) pour savoir de quoi il retournait.

Et voila que je trouve le fil en tête de liste des sujets récemment mis à jour.
Razz

Même surprise cette nuit en me connectant deux secondes.
Je venais de choper L'annulaire, je l'avais lu sur le chemin du retour, j'ouvre Parfum, et TADA je vois que le fil a été remonté. Drôle.

Apus, si tu montes un tout petit peu dans la conversation, tu peux toujours suivre les conseils de eXPie et Maryvonne pour commencer :

eXPie a écrit:
Les Paupières, comme le recueil La Bénédiction inattendue, qui se font mutuellement échos, sont des sortes de brouillons de ses textes plus intéressants.
Mes préférés sont l'Annulaire (96 pages) et la Piscine (72 pages), disons. J'aime un peu moins La Grossesse (69 pages, prix Akutagawa). C'est un peu tordu, il y a une atmosphère originale...

Ensuite, dans une catégorie plus "apaisée" (je l'avais qualifié de "confortable"), et qui est un "vrai roman" (247 pages), il y a La Formule Préférée du Professeur, qui a connu un beau succès au Japon (adaptation en film, et il me semble même en manga).
C'est moins original que ses récits. En roman, il y a également Le Musée du Silence (318 pages) pour lequel je suis un peu partagé mais qui m'a marqué, finalement...

Maryvonne a écrit:
Bah, pour moi, le premier lu... la trilogie "la piscine-les abeilles-la grossesse"... l'ordre de lecture va beaucoup compter...

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 45
Localisation : Yvelines

Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 EmptyVen 4 Juin 2010 - 13:16

Merci Queenie.
Mais ma question était plus large et dépassait les frontières de Ogawa.
content

Ca fait un moment que j'ai le Japon dans la tête.
Depuis que j'ai lu Soie de Baricco, je crois.
jemetate

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Queenie
...
Queenie

Messages : 22890
Inscription le : 02/02/2007
Age : 40
Localisation : Un peu plus loin.

Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 EmptyVen 4 Juin 2010 - 13:23

Apus a écrit:
Merci Queenie.
Mais ma question était plus large et dépassait les frontières de Ogawa.
content

Ca fait un moment que j'ai le Japon dans la tête.
Depuis que j'ai lu Soie de Baricco, je crois.
jemetate

Ouais, ben il est temps de s'intéresser aux vrais auteurs japonais alors ! Parce que Baricco...

Et si tu allais voir par là pour débuter ?

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ogawa Yôko - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Ogawa Yôko   Ogawa Yôko - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ogawa Yôko
Revenir en haut 
Page 14 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 20 ... 26  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: