Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -16%
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
Voir le deal
669 €

 

 Radu Mihaileanu

Aller en bas 
+6
traversay
Marie
Babelle
mimi
Queenie
coline
10 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu EmptyJeu 27 Déc 2007 - 21:01

Va, vis, deviens

Un film français de Radu Mihaileanu ( réalisateur juif roumain qui a fait ses études de cinéma en France)
-avec Yaël Abecassis, Roschdy Zem, Moshe Agazai, Mosche Abele,Sirak M. Sabahat….

Présenté au Festival de Berlin dans le cadre du Panorama, « Va, vis et deviens » a décroché les deux principales récompenses de cette section : le prix du jury et le prix du public.

« Va, vis et deviens » commence comme un film historique:
Ethiopie en 1984/85 – après une famine catastrophique, des milliers de Juifs éthiopiens meurent ou fuient. L’occident chante « we are the world »Et pour sauver ce peuple des « Falashas », qui se trouvent dans un camp de réfugiés au Soudan, Israël décide de mener à bien une opération de sauvetage unique en son genre sous la direction du Mossad et avec l’aide des Etats-Unis. Presque 8 000 personnes, dont de nombreux orphelins hagards et squelettiques ont l'opportunité d'échapper à la famine et se retrouvent ainsi en Terre Sainte.

Dans le film, lors de cette opération baptisée « l’Opération Moïse » (un pont aérien), une mère chrétienne pousse son fils de neuf ans à se déclarer juif pour le sauver de la famine et de la mort. Elle lui ordonne de fuir, lui dit de partir, de vivre et de devenir. L’enfant ne comprends pas, il se sent rejeté par sa mère
Une jeune mère juive lui prend la main et le fait passer pour son fils, lui donnant le nom juif de Schlomo. Arrivée en Israêl, la jeune femme meurt d'épuisement et Schlomo est adopté par un couple israélien d’origine française (Yael Abecassis et Roschdy Zem)
Dès les premiers moments Schlomo va être obligé de mentir, pris entre sa nostalgie de l'Ethiopie et de sa mère, et son désir de s'intégrer dans cette nouvelle vie. Il grandit avec la peur que l'on découvre son double-secret et mensonge : ni juif, ni orphelin, seulement noir. Il découvrira l'amour, la culture occidentale, la judaïté mais également le racisme et la guerre dans les territoires occupés. Vivant avec l'obsession de retrouver sa mère, restée dans le camp de réfugiés, il découvre deux maux de son nouveau pays : les faucons qui souhaitent la guerre contre les Palestiniens et les racistes qui font régner une sorte d'apartheid au sein de la société israélienne. L'intégration des Falachas en Israël n'a jamais été réellement digérée. Ils sont considérés par une partie de la population, hostile au métissage, comme des juifs atypiques, pas casher.

Sirak M. Sabahat qui joue le rôle de Shlomo adulte, a lui-même vécu les événements retracés dans le film : né en Ethiopie en 1981, il quitte son pays natal à 10 ans, avec ses parents et ses trois frères cadets, pour rejoindre Israël. Après une longue marche vers la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, où il reste pendant 5 mois, il embarque avec sa famille dans un avion militaire dans le cadre de "l'opération Salomon". Arrivé en Israël, l'adaptation est difficile pour le jeune homme, seul Noir de son école. Après son service militaire, il décide de se lancer dans la comédie.

Ce film aurait pu s'appeler « L'Enfant des mères ». Schlomo a la chance de tomber sur quatre mères exceptionnelles : la sienne, capable de dire " ce n'est pas mon fils ", pour le sauver ; la deuxième, Juive éthiopienne, qui retrouve une raison de vivre en recueillant Schlomo et en l'arrachant à la mort ; la troisième, la mère adoptive issue d'une autre culture, qui accepte de faire un pas vers Schlomo ; enfin, Sarah, l'amoureuse, qui en devenant mère à son tour finit par comprendre Schlomo et le renvoie vers sa mère originelle."


La musique, superbe, reflète le mélange des cultures prôné par le film : elle mêle en effet orchestre classique, violoncelle et doudouk, un instrument traditionnel arménien (une sorte de flûte).

Mihaileanu soulève les questions d'identité, d'intégration, de racisme, d'amour filial, de judaïté, d’adoption, de déracinement, de cultures, le conflit israélo-palestinien,amour...
Ce grand et long film les aborde avec simplicité, humanité et humour.

Yaël Abecassis, la mère adoptive, est magnifique et sauvagement maternelle.

Ce film est riche de messages de paix et d'espoir, sans aucune idéologie sous-jacente. Il est d’une beauté sans pareil et les dialogues sont faits d’amour et de paix.
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Re: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu EmptyVen 28 Déc 2007 - 9:42

j'avais adoré ce film à sa sortie, très beau très tendre, et pas porté sur le mélodrame et le pathos. une vision très humaine et très humaniste. des lueurs d'espoir et des caresses de croyance en l'homme sur des peaux brûlantes soumise aux horreurs de la guerre.

il faut que je me l'achète!
Revenir en haut Aller en bas
mimi
Sage de la littérature
mimi


Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Re: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu EmptyVen 28 Déc 2007 - 11:29

Oui moi aussi, j'ai beaucoup aimé ce film. C'est bien que tu en parles Coline. Il m'a fait découvrir un pan de l'histoire israélienne que j'ignorais et c'est vrai que la dernière image est un vrai choc ! J'ai fait de nombreux retours arrière et arrêt image avant de décrocher.
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Re: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu EmptyVen 28 Déc 2007 - 12:52

J'en ai parlé parce que Marie avait dit au Café Littéraire: "Ah, et j'ai revu Va, vis, deviens de Radu Mihaileanu, j'en parlerai. Tout le monde l'a vu? Sinon, je le mets au cerclage..."

Une occasion à saisir si vous ne l'avez pas encore vu...Wink
Revenir en haut Aller en bas
Babelle
Zen littéraire
Babelle


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Re: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu EmptyVen 28 Déc 2007 - 17:57

J'attends Marie.
Un film magnifique qui ne peut laisser indifférent. J'avais vu le beau Train de vie de Radu Mihaileanu, avec Lionel Abelanski, Rufus, Clément Harari...
A travers Va, vis et deviens!, le réalisateur comme l'indique plus haut Coline s'inspire d'un fait authentique car l'opétation Moïse a bien eu lieu (1984-85). D'autres opérations suivront. C'est en 1975 que le gouvernement israélien reconnaissait la judaïté des Beta Israël qui sont aujourd'hui près de 105 000 à vivre en Israël.
Citation :
"...nous avons beaucoup lu et surtout rencontré sur place tous ceux qui s’étaient impliqués dans l’opération Moise : des Éthiopiens, des membres du Mossad, de l’armée et de l’aviation,
des sociologues, des historiens, ou encore Gadi Ben Ezer, le
seul psychologue qui ait su élucider le mystère de l’âme éthiopienne,
et même des Ethiopiens non juifs qui vivent en Israël clandestinement.
Nous avons ainsi ramené en France des dizaines d’heures d’enregistrement d’une richesse inouïe qui ont nourri la
fiction et inspiré certains dialogues" -Mihaileanu> Positif n°530
La Bande Annonce
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Re: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu EmptyVen 28 Déc 2007 - 18:16

mimi a écrit:
...m'a fait découvrir un pan de l'histoire israélienne que j'ignorais
De même pour moi, mais il s'agit de la découverte de la société israelienne plutôt que de son histoire.
Ici un long article aide à situer qui sont les Falashas (juifs d'Ethiopie) depuis l'origine, jusqu'aux raisons de la difficulté de leur intégration en Terre promise par certains Israeliens.
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
Marie
Zen littéraire
Marie


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Re: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu EmptyVen 28 Déc 2007 - 19:14

Quels beaux portraits de mères, oui...
Et je mets au défi quiconque de ne pas avoir les yeux embués de larmes à la dernière image...
A voir, assurément!
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Re: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu EmptySam 7 Nov 2009 - 16:34

Radu Mihaileanu 19184889

Le concert de Radu Mihaileanu

Citation :
A l'époque de Brejnev, Andrei Filipov était le plus grand chef d'orchestre d'Union soviétique et dirigeait le célèbre Orchestre du Bolchoï. Mais après avoir refusé de se séparer de ses musiciens juifs, dont son meilleur ami Sacha, il a été licencié en pleine gloire. Trente ans plus tard, il travaille toujours au Bolchoï mais... comme homme de ménage.
Un soir, alors qu'Andrei est resté très tard pour astiquer le bureau du maître des lieux, il tombe sur un fax adressé au directeur : il s'agit d'une invitation du Théâtre du Châtelet conviant l'orchestre du Bolchoï à venir jouer à Paris... Soudain, Andrei a une idée de folie : pourquoi ne pas réunir ses anciens copains musiciens, qui vivent aujourd'hui de petits boulots, et les emmener à Paris, en les faisant passer pour le Bolchoï ? L'occasion tant attendue de prendre enfin leur revanche...

Vive la slavitude ! Au gré des critiques, Le concert de Radu Mihaileanu est souvent décrit comme un film populaire, comme si c'était un gros mot... Oui, le public du samedi soir va aimer cet entremet franco-russe, pétri de bons sentiments, joyeux, mélancolique, chaotique..., et le public aura raison. Radu Mihaileanu n'a pas peur des grands sujets (voir Train de vie), ni des clichés, il s'en nourrit et les passe sans complexe à la moulinette d'un humour juif dévastateur. Les ficelles du film sont grosses comme des câbles mais on s'en soucie peu. Tout concourt à préparer au concert final, ce sublime concerto de Tchaikovsky, prétexte à dénouer les fils de l'intrigue, flash-back et flash-forward inclus, dans un déluge émotionnel auquel il est inutile de résister. Dans le regard de la virtuose Mélanie Laurent brille alors une constellation d'étoiles qui fendille le coeur et fait verser des larmes de bonheur. Du cinéma populaire et généreux qui fait un bien fou à l'âme.

Radu Mihaileanu 19149466
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
rivela
Zen littéraire
rivela


Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Re: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu EmptySam 7 Nov 2009 - 18:52

En effet Mélanie à un très beau regard aime
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Re: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu EmptyDim 8 Nov 2009 - 8:43

rivela a écrit:
En effet Mélanie à un très beau regard aime

Et pas que ça...
Et puis elle joue bien.
Et en plus elle est pas conne, avec un franc parlé que j'aime bien.

Bouts d'itv
Citation :
Quel film montreriez-vous en boucle à votre pire ennemi pour le torturer ?
Camping, de Fabien Onteniente. Quand on a le merveilleux pouvoir de faire des films, il y a un moment où il faut arrêter de prendre les gens pour des cons.

Quel est le chef-d'oeuvre "officiel" qui vous gonfle ?
Psychose. La fameuse scène de douche avec l'actrice super bien maquillée, non merci.
[...]
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Re: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu EmptyDim 8 Nov 2009 - 23:41

traversay a écrit:
Radu Mihaileanu 19184889

Le concert de Radu Mihaileanu

Oui, le public du samedi soir va aimer cet entremet franco-russe, pétri de bons sentiments, joyeux, mélancolique, chaotique..., et le public aura raison. [...] Les ficelles du film sont grosses comme des câbles mais on s'en soucie peu. Tout concourt à préparer au concert final, ce sublime concerto de Tchaikovsky, prétexte à dénouer les fils de l'intrigue, flash-back et flash-forward inclus, dans un déluge émotionnel auquel il est inutile de résister. Dans le regard de la virtuose Mélanie Laurent brille alors une constellation d'étoiles qui fendille le coeur et fait verser des larmes de bonheur. Du cinéma populaire et généreux qui fait un bien fou à l'âme.


J'ai vu ce film ce soir...Je ne suis pas aussi indulgente que toi Traversay...Mais en même temps je comprends ce que tu en dis...Le public...du dimanche soir aussi ...avait l'air heureux...

J'ai vu surtout les"ficelles", j'ai trouvé une grande partie du film pénible, bruyante, agitée et caricaturale (une exubérance à la Kustirica)...
J'ai trouvé que l'humour était très lourd et que le film manquait de crédibilité...
Euh...le concert qui fait un tabac au Théâtre du Châtelet avec "l'ultime harmonie" trouvée pour jouer un concerto de Tchaïkovsky quand l'orchestre n'a pas répété depuis trente ans...Pas même une seule fois avant le concert avec la soliste française! ...Désolée, je n'y crois pas...

Ce film est pourtant ponctué de moments de grâce (au bout d'une heure environ). Ils tiennent à la musique et à Mélanie Laurent.
Du coup on en sort pas si mécontent que ça... content
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Re: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu EmptyLun 9 Nov 2009 - 0:40

Vous me motivez moyennement à le voir. J'ai trouvé la bande annonce assez repoussante. Mais j'aime ce concerto... Est-ce qu'on l'entend suffisamment au moins?
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Re: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu EmptyLun 9 Nov 2009 - 0:45

Marko a écrit:
Vous me motivez moyennement à le voir. J'ai trouvé la bande annonce assez repoussante. Mais j'aime ce concerto... Est-ce qu'on l'entend suffisamment au moins?

Oui, on l'entend tout de même un bon moment...Mais n'y va pas pour le concerto, écoute un CD de Tchaïkovsky. content
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Re: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu EmptyLun 9 Nov 2009 - 0:51

coline a écrit:

Oui, on l'entend tout de même un bon moment...Mais n'y va pas pour le concerto, écoute un CD de Tchaïkovsky. content

Oui! J'en ai plusieurs versions. J'aime beaucoup celle par David Oistrakh (avec Ormandy).
Revenir en haut Aller en bas
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne


Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Re: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu EmptyDim 22 Nov 2009 - 10:37

J'ai vu "le concert" hier.
Déjà oublié. C'est sympa, mais ça manque de rythme.
Certaines scène sont vraiment de trop (la scène du mariage avec les mafieux),
des dialogues un peu trop longs aussi.
Finalement c'est quand il y a la zic que ça passe le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Radu Mihaileanu Empty
MessageSujet: Re: Radu Mihaileanu   Radu Mihaileanu Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Radu Mihaileanu
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: